Le Seigneur des Anneaux

L'Œil de Sauron et l'Anneau Unique (© John Howe)

Par Gandalf le Blanc

Loin, tapis dans sa demeure,
Et répandant partout la peur,

Sauron, l'ennemi sans égal,
Engendra partout le mal,
Impitoyable, rusé et sombre,
Grand Seigneur parmi les Ombres,
Noirs furent ses grands desseins,
En secret il forgea l'Anneau,
Unique était-il, élevé bien haut,
Ruine fut plus tard son destin.

Dominant ses rivaux par la peur,
Et semant ci et là des pleurs,
Sauron le Grand était son nom.

Absolument tout puissant,
Nul ne fut plus terrifiant,
Nul ne fut plus méprisant,
En ce monde pourtant si grand,
Absolument rien ne l'effraie,
Un Hobbit pourtant l'a fait,
Xénophobie fut plus tard sa perte.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/acrostiches/le_seigneur_des_anneaux.txt · Dernière modification: 05/11/2009 12:58 par manthanomenos
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017