Helkarakse Qerkaringa

par Divitiac

Hantant le souvenir du grand peuple Noldo
Effroyable à narrer le terrible passage
L‘épuisement, le froid, la terreur et la mort
Kilomètres sans fin, lieues de cris et de rage.
A l’exil et au meurtre succède damnation :
Rois puissants détrônés, corrompus et noyés
A la fin dans une eau emplie de tourbillons,
Kyrielle d’âmes ternes, dans l’abîme effacées.
Son nom est plein de honte et de peur mêlées,
En cet enfer de glace la folie l’a poussé.

Quel était donc son nom, que fut sa renommée ?
Etait-il donc si grand que tant périssent sous lui ?
Régnait-il en tyran, ou en bon roi aimé ?
Khân de tous les Noldor, son beau peuple le suit
A la mort, à l’enfer, à la nuit sans retour
Rien ne l’empêchera de régner à son tour,
Immortel souverain sur les Terres de l’Est,
Narguant dans sa superbe et la faim et la peste
Grand est-il, et puissant, Fëanor il se dresse
A la fin de ses peines, il parvient, et s’affaisse.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/acrostiches/villes_forteresses_et_contrees/helkarakse_qerkaringa.txt · Dernière modification: 29/09/2011 16:26 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017