Elenya - Julien Carbon

En l'an de grâce trois mille quinze
Lorsque la lune fut pleine
Entre Nárië et Cermië
Naquit une enfant des étoiles.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Elle était attendue depuis
Longtemps par ses deux parents,
En Minas Tirith la blanche
Notre rempart étincellant.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Elwariel quelques mois plus tôt
Lut une lettre lui disant :
Endosse ta tenue équestre
Nul retard tu dois engrenger.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Ecoutant l'avis éclairé
Légère sur son destrier
Elle prit la route de Mundburg
Ne pressant pas, le pas léger.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Ecrasante la cité est
Lovée sous le Mindolluin
Et passant les portes d'acier
Nul ne pouvait l'ignorer.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Ensemble les trois guérisseurs
Le père, le fils et l'amie
Etablirent comme un mystère
Notes pour préparer la vie.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

En l'espace de neuf semaines
Linhir écarta les pensées
Eloignant le père futur
Nuisant aux noces convoitées.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Et voilà le temps du retour
Las de ce travail accompli
Enfin auprès des siens il put
Nager dans ce bonheur promis.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Elle, grande dame du nord
Lui, instructeur de la garde
Elethor devra les marier
Noble chevalier du cygne.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Et en cette belle nuitée
Les choses se sont déclenchées
Entre les deux soeurs c'était la
Nommée Morgane la cadette.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

En premier aux maisons elle fut
Le futur grand-père agit
Et dans une pièce jumelle
Nelyanna son ainée vint.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Entre les deux salles Ardamir
L'air véloce pour contenter
Enervées et tant épuisées
Ne put admirer son bébé.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Eternel dilemme qui lie
Le guérisseur à sa famille
Et son devoir à accomplir
N'aurait pas pu le faire fléchir.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Enfin le deuxième naquit
Le neuveu, fils de Rheoryn
Entouré de ses deux parents
Nommé Theoryn à présent.
Y penses-tu Ô Elbereth
Au sommet du pilier des cieux ?

Etoiles, vous qui voyez toutes
La Terre du Milieu, dites
En haut lieu au Taniquetil
Nouvelle à Elentári qui
Y trouvera là dans mes bras
Au sommet des cieux Elenya.

 
arts/poemes/carbon_julien/elenya.txt · Dernière modification: 04/02/2009 21:44 par manthanomenos
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017