Felagund, le sculpteur – Daeron

Prenant à la roche ce qu'elle lui donne
Taillant et ciselant de ses gradines
En un rythme, une chanson qu'on fredonne
Tandis que les esquilles, en l'air, badinent.

Comme un désir de donner la vie,
À toute ces pierres pourtant si dure,
Il façonne son rêve inassouvi,
Jouant de son maillet dans la froidure.

Un buste, un bras, une tête en ressort
Il s'agite, le taillant à la main
Ça avance, prenant tout son essor
Laissant apparaître le corps d'un nain.

L'ébauche prend une bonne tournure
Il n'a plus qu'à sortir les rifloires
Pour y tailler de belles ciselures
Et que sa sculpture entre dans l'histoire.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/felagund_le_sculpteur.txt · Dernière modification: 17/10/2017 21:35 par Dαεrοη
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018