L'Hirilondë – Daeron

Un océan ondulant au reflets argentés
La nuit tombante, les yeux errant sur la jetée.
Amarré au quai, il m'envahit de sa présence,
Alors qu'à ce moment, je suis assis en silence.

Une brume de calme et de sérénité cerne
Dans le port de Rómenna où piaillent moult sternes.
Je me réchauffe comme je peux sous mon paletot
Observant le signal lancinant du bateau.

À l'avant, sa proue ornée d'un aigle au bec d'or
Lui donnant l'air digne d'un prince de Númenor
Tandis que les aussières l'entravent par les bittes,
Des dégâts sur la coque quand la houle l'agite.

Il me vient un rêve, mirant Isil et son halo
Voguant au gré du vent, glissant au fil de l'eau
Mon esprit s'imagine en un marin solitaire
Naviguant à la conquête de nouvelles terres.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/l_hirilonde.txt · Dernière modification: 23/09/2017 09:33 par Maglor
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017