La Complainte de Daeron, le ménestrel de Doriath - Daeron

Par un belle journée,
Sur la route de Foncombe,
Étant l'ermite indigné
Ayant subit l'hécatombe,

Me voilà donc face à elle
Qui m'offrait sa douce main,
oh mon dieu, qu'elle était belle
Assise au bord du chemin.

Viens donc mon ami, suis moi,
Viens au pays des rêves!
Je la suis, pas sans émoi,
J'ai trop besoin d'une trêve.

J'ai fui Doriath malgré moi,
Blessé, meurtri par l'amour,
Par Lúthien, la fille du roi,
Trahi comme au premier jour.

Elle a préféré Beren,
Plutôt que le ménestrel,
J'aurais fait d'elle une reine
Bien qu'on ait brûlé mes ailes.

Merci à toi, belladone,
Pour ce doux et tendre accueil
Ne laissant pas ma plume aphone
Ni mes strophes et proses en deuil.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/la_complainte_de_daeron_le_menestrel_de_doriath.txt · Dernière modification: 09/01/2017 11:26 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017