La visite d'Imladris – Daeron

Je m'avance en silence et de mes yeux acerbes,
J'admire bouche bée, ce spectacle ancestrale.
Chaque voûte de pierre aux ogives superbes,
Surplombe des colonnes au style végétal.

Contemplant les splendides et lumineux vitraux
Merveilleuse harmonie de formes et de couleurs,
Que Ancale révèle quand il est au plus haut,
Témoignant d'un passé, d'amour et de ferveur.

Sur les murs se dévoilent de magnifiques fresques,
Narrant les gloires des épisodes d'antan,
Tapissé et orné de douces arabesques
Brodé finement de fils d'or et d'argent.

Dans la douce quiétude de ce palais
S'élevait maintenant la musique sacrée,
Qu'un quatuor mélodieux de musiciens jouait,
Résonnant en guirlandes de notes assemblées.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/la_visite_d_imladris.txt · Dernière modification: 23/02/2017 21:29 par Dαεrοη
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017