Le Phénix casqué d'or – Daeron

C'est à la croisée des chemins,
Lors d'un de mes nombreux voyages,
Je l'ai rencontré par hasard.

D'un simple geste de la main
Comme pour me rendre hommage
Bien que je ne fut qu'un musard.

De sa prestance il m'iridiait ;
Sa haute posture longiligne
Semblait, à mes yeux, infinie.

Sa douce figure au teint liais
Dessiner par de fine ligne
Venant d'une oeuvre bien finie.

Sa chevelure flavescente,
Lui tombant au milieu du dos,
A des reflets étincelants.

Sa voie, en notes descendantes
Montant en gammes crescendo
Me paraît comme un divin chant.

Toute la jeunesse qu'il dégage
Semble masquer son réel âge.

Il a dû vivre bien des choses ;
Mais savez-vous de qui je cause ?

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/le_phenix_casque_d_or.txt · Dernière modification: 23/02/2017 21:25 par Dαεrοη
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017