Les Nicbriqueux – Daeron

D’un grand-père barde et ménestrel
Tel un cantique des plus mélodieux
Les enfants fredonnent en ritournelle
Et qui célèbre les Nicbriqueux.

Ça grésille, ça crisse à tout va
Dans les champs et les sous-bois
Quand ça craquette dans les gravats ;
Beaucoup se lamentent aux abois.

Mais les Nicbriqueux se sont enfuis.
Ils n’y ont pas trouvé, c’est dommage,
D’oreilles receptives au doux bruits
Et par dépit en ont pris ombrage.

Qui sait, si dans l’univers paisible
D’une Comté encore bien peuplé,
Un d'eux voyant le champ accessible,
Reviendra à nouveau me charmer.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/les_nicbriqueux.txt · Dernière modification: 09/12/2016 21:43 par Dαεrοη
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017