Thuringwethil – Daeron

Une ombre plane au clair de lune,
Allant furtivement vers Angband
Vole en rase-motte sur la dune,
Pour son maître sans nul prébende.

Le froissement de ses grandes ailes
Provoque un sifflement dans les airs
Et ses griffes d'acier étincellent
Quand survole cette messagère.

Évitant scrupuleusement le jour,
Elle niche dans la plus haute tour
De la forteresse de Melkor.

Les carcasses de ses déjeuners,
Jonchent le pavage, exsanguinées
Et suçotées, ravivant son corps.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/daeron/thuringwethil.txt · Dernière modification: 17/10/2017 21:34 par Dαεrοη
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018