Discours de Gríma - Divitiac

Théoden (John Howe)

Théoden Roi du Rohan,
Seigneur des chevaux,
Je vous viens mettre au courant
Des tristes travaux
Qu'entreprend votre neveu
Œuvrant contre vous
Qui provoque, malheureux,
Le juste courroux
De notre ami Magicien,
Noble Saroumane.
Les faits de mépris emprunts
De l'enfant profane
Ont jeté dans la fureur
Et le désarroi
L'esprit juste et plein d'honneur
Du célèbre roi
D'Isengard la forteresse
Et de ses frontières :
Ses légions armées sans cesse
Lui portent la guerre,
Mais toujours le jeune infâme
Vient chercher l'abri
De la violence et des flammes
Dans votre pays.
Quoiqu'il ait cherché lui-même
Les coups qu'il reçoit,
Il expose aux maux, aux peines
Vos sujets, mon roi.
Il veut cacher ses forfaits,
Accuser Orthanc
D'avoir vos soldats défait.
Mais il ne vous manque
Ni sagesse, ni raison
Et vous verrez clair
Dans son jeu de trahison :
Il est lâche et fier.
Aussi méfiez-vous de lui
Et de ses amis ;
Saroumane est un appui
Qui jamais ne plie.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/divitiac/discours_de_grima.txt · Dernière modification: 29/09/2011 15:58 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017