Zirakzigil - Divitiac

Gandalf et le Balrog au sommet du Zirakzigil (John Howe)

Tout là-haut se dressait la grand'Tour de Durin
Immense et immobile au fronton des nuages
Son ombre reposait sur les flancs de la Mine
Et son nom résistait aux assauts de cet Âge.

Zirakzigil laissait planer son ombre noire
Sur les bords décharnés des rochers alentours
Son air peu complaisant, sa froidure notoire,
N'en faisaient approcher que de rares vautours.

Et pourtant en son cœur s'élevaient en spirale
Un Escalier Sans Fin bâti aux temps jadis
Reliant les sommets aux caves sépulcrales,
La sagesse du Père, et les tombeaux des fils.

Tout là-haut se dressait la grand'Tour de Durin
Elle affrontait le temps, les fléaux, les combats,
Quand les Nains n'étaient plus, elle affrontait la ruine,
Et les orques venus elle était toujours là.

Mais au loin le tonnerre a fait sonner son glas
Les profondeurs sans nom ont frémi, ont gémi,
Un murmure confus est remonté d'en bas,
Sous le feu des flambeaux le Balrog a jailli.

Ni le fer de l'épée, ni le fil de la hache
Ne pouvaient entailler son cuir épais et sombre ;
Qui d'autre qu'un Istar affronterait la tâche ?
Voilà Gandalf qui gravit les degrés sans nombre,

Qui atteint, épuisé, la cime de la Tour
Et qui livre en ce lieu le plus dur de l'assaut ;
Il vainc finalement, et le cadavre lourd
En chutant fait crouler tout le flanc du coteau.

Tout là-haut se dressait la grand'Tour de Durin
Mais ses débris encombrent l'Escalier Sans Fin ;
On se souvient pourtant de son nom dans la Mine,
On se souvient toujours de la fierté des Nains.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/divitiac/zirakzigil.txt · Dernière modification: 29/09/2011 16:08 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017