L'errant - Julie Quilliou

Vous souvient-il de moi, le fils de Fëanor ?
Mon nom depuis longtemps effacé fut Maglor.
Mon cœur est calciné par le sang et le crime,
Les cordes de ma harpe sont usées par les rimes.

Je ne sais plus pleurer tant ma peine est amère,
De mes yeux tristes et las je contemple la mer
Et je songe aux rivages où à présent jamais
Je n'oserais revenir vers mon peuple horrifié.

Tous mes frères sont morts par un serment terrible
Qui fit d'eux des esclaves, des guerriers fratricides,
Mon dégoût est plus grand que les mots ne peuvent dire,
L'avarice et la haine ont noirci mon désir.

Silmaril de lumière au front d'Eärendil,
Je me sens apaisé et le cœur plus tranquille ;
Mais seul parmi les ruines je voudrais être humain,
Pour mourir et pouvoir oublier mon chagrin.

Mais éternellement je jouerai de ma lyre
Au bord des flots profonds où mon sombre délire
Accosta un matin, plein d'orgueil et de rage,
Je resterai rongé par mon triste carnage.

Le serment a brûlé et mon cœur et ma main,
De remords et de peines mon esprit est trop plein ;
Les guerres sont mauvaises et les cœurs blessés ;
Hélas pour Maglor et les Eldalië !

Le plus grand musicien des terres du milieu
Chante encore de sa voix brisée que les flots couvrent
Sa peine et sa douleur pour qu'en Aman les Dieux
Raniment une lumière et qu'un passage s'ouvre.

Depuis des siècles et plus un mystérieux errant,
Aux yeux d'un feu étrange et à la voix magique
Chante avec désespoir tourné vers le Couchant
L'Orgueil qui fit couler tant de larmes elfiques…

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/quilliou_julie/l_errant.txt · Dernière modification: 26/04/2009 04:02 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017