La berceuse de Varda - Julie Quilliou

Ce soir Elentári chante aux hommes endormis
cette berceuse qui fit naître les étoiles
Et pendant leur sommeil lourd, leur espoir enfoui
Se réveille et s'allume, solitaire fanal.

Dans leur rêve ils écoutent ce chant réconfortant
Puis il croient l'oublier une fois l'aube levée
Mais lorsque le malheur leur devient trop pesant
Ils l'entendent à nouveau au dedans d'eux chanter

La lumière des deux arbres inonde sa berceuse.
Laurelin y a laissé sa chaleur dorée,
Ithil guide la nuit sa route sinueuse
Depuis que les deux lampes ont été allumées.

Varda chante ce soir une tendre psalmodie
Depuis Eressëa jusqu'à la grande Terre
Pour les elfes et les hommes et pour tout ce qui vit
Pour faire luire les étoiles et vivre leur lumière.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/quilliou_julie/la_berceuse_de_varda.txt · Dernière modification: 26/04/2009 04:03 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017