Chanson de route pour Sam Gamegie - Edith Tremblay

Leur marche joyeuse rappelait à Sam Gamegie une autre chanson qu'il fredonnait à l’occasion pendant ses promenades dans la campagne hobbite, comme au pays de la Colline Verte, dans l’espoir d’y rencontrer des Elfes, ou dans l’attachante Vallée de l’Eau.

 Chanson de route (Michel Gallienne)

Un crépitement brûlant ranime la flamme
Quand, au soir, nos cœurs s’enflamment.
Dans l’humble chaumière, un lit douillet sommeille.
Mais nous marchons dans le vent qui veille,
Sous la pluie où s’effacent les rayons d’or.
Un nouveau spectacle se prépare, faisons un vœu !
Une lumière naît, croît une fleur, ou une étoile encore,
Que rien d’autre n’a regardé que nos yeux.
 

Bois, branche, bosquet, sentier,
Filez l’un après l’autre, passez!
Prairie, rivière secrète, sous l’œil d’azur, filons!
Filons, jour après jour! Passons!
Il peut surgir, dans le prochain détour,
Quelque vaine entrée perdue,
Et même si nous la traversons en ce jour,
Demain, nous y reviendrons peut-être, fourbus.
 

Trouverons-nous quelque porte de malheur
Vers là-bas ou vers ailleurs?
Fruit, châtaigne, pomme de pin et baie,
Cueillons-les! Cueillons-les!
Mousse et ronce, lac et vallée,
Sans rancune! Oublions-les!
Le toit est là-bas; au loin, l’inconnu.
Combien de routes ne nous attendent plus?
 

Depuis l’ultime du jour jusqu’au seuil de la nuit,
Quand toutes les étoiles seront rallumées,
Porte devant, et noirceur derrière,
Nous marcherons vers la chaumière.
Vent et mystère, pluie et obscurité
Disparaîtront, disparaîtront enfin!
Flamme et lumière, fromage et vin,
Et vite bonne nuit! Comme le temps fuit!

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/tremblay_edith/chanson_de_route_pour_sam_gamegie.txt · Dernière modification: 28/02/2014 16:25 par Taliesin
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014