Le nain, la mer - S. Veyrié

Cet élément a été publié dans le Calendrier Tolkiendil 2010.

 Calendrier Tolkiendil 2010

Moi, Gimli, un nain fils d'un nain
J'ai pris pour amour l'or d'Ulmo
Qui, apaisant du Mal aux maux
A vaincu mon appât du gain

Tapis dans nos lits dans nos rocs
Si vifs pour l'oubli, bric ou broc
Aigris, nous n'avons plus nos grains
Mais du pain d'or, bijou d'airain

Cette mer d'êtres de rêve, celle
Fêtée des Elfes et des fées
Cette mer réellement belle
Est éternellement greffée

Jetez, père et mère, en ce rêve
Les mers et terres pêle-mêle
Les rets cessent en cette grève
Certes de terre, j'en prends le sel.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/veyrie_s/le_nain_la_mer.txt · Dernière modification: 01/11/2012 18:57 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017