Guerre en Doriath - Yoann Virole

Les bois de Neldoreth (© Ted Nasmith)

Une immense forêt où les arbres sont épées
S'avance tel des remparts d'ombre,
Où même l'air y est vicié.
Le son lourd des Orques résonne sur le Dimbar conquis,
Et laisse place à un paysage évanoui,
Où tout y est dévasté et sombre.

Seul l'éclat de nos armures,
Contrastant avec cette déferlante noire,
Nourrit l'espoir
De fouler encore nos sols purs
Et de voir nos fils s'épanouir
Sur ces terres où leurs cœurs vont courir.

Perçant la pénombre environnante,
Des traits d'argent jaillissent de nos rangs,
Et déjà les premières lignes se fendent,
Ralentissant les troupes à venir,
Couvrant la terre de leur sang
Où rien ne pourra y fleurir.

Aux rugissements ténébreux s'opposent maintenant,
Les chants elfiques se gonflant doucement.
L'éclat des épées zèbre dans la nuit,
Les premiers doutes dans les yeux apparaissent
Parmis des troupes qui s'enfuient,
Oubliant leur haine pris de détresse.

La vue d'un frère tombant
Amplifie notre ardeur au combat
Et nous regagnons pas à pas,
Le terrain perdu chèrement ;
Nos épées sont ébréchées,
Mais il n'y a plus d'ennemi pour nous défier.

Du paysage doux de Doriath, il ne reste que la terre
Gorgée du sang et des corps ennemis…
La vue de ces corps sans vie,
Alourdit nos cœurs gonflés.
Nous conservons notre liberté,
Mais le prix est le sang de nos frères.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/virole_yoann/guerre_en_doriath.txt · Dernière modification: 26/04/2009 04:11 par amra
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017