La Rohan Atlantique - Matthieu Vuillerme

Ses vertes étendues ondoyant doucement
Sous une brise légère, le doux souffle du vent
Comme une vaste mer, un océan figé
Ou émergent çà et là quelques uniques brisants

Tandis qu'au sud se dresse une muraille puissante
Couronnée au sommet de neige étincelante
Ou viennent se briser dans un silence tranquille
Ce ressac éternel, ces vagues immobiles

Au nord une grève ombreuse couverte d'écume sombre
S'élève doucement vers des montagnes sans nombre
Jusque vers l'occident ou se dresse tel un pic
Une grande tour noire, orgueilleuse, magnifique

Vers l'ouest rougeoyant, un immense détroit
Se resserre, étranglant les flots le franchissant
Tandis qu'à l'est, obscurs, des nuages menaçants
S'élèvent dans le ciel comme un coup de suroît.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
arts/poemes/vuillerme_matthieu/le_rohan_atlantique.txt · Dernière modification: 29/09/2011 17:00 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017