Poem of the Ring

Original par J.R.R. Tolkien

Three Rings for the Elven-kings under the sky,
Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,
Nine for Mortal Men doomed to die,
One for the Dark Lord on his dark throne
In the Land of Mordor where the Shadows lie.
One Ring to rule them all. One Ring to find them,
One Ring to bring them all and in the darkness bind them
In the Land of Mordor where the Shadows lie.

L'Anneau Unique (© John Howe)

Placé en ouverture du Seigneur des Anneaux, le poème de l'Anneau n'apparaît dans le corps du récit qu'au chapitre 2 du livre I, L'ombre du passé, où Gandalf le récite à Frodo juste après avoir découvert que l'anneau que Bilbo lui a légué n'est autre que l'Anneau Unique. Selon lui, ce poème est « depuis longtemps connu dans la tradition elfique », mais son auteur est inconnu : le fait que deux vers en soient gravés sur l'Unique suggère qu'il fut peut-être composé par Sauron lui-même.
 
arts/traductions/sda/livre1/poem_of_the_ring.txt · Dernière modification: 23/01/2009 12:54 par gandalf
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017