L’avis des spectateurs : The Hunt for Gollum

L'avis de Faerestel

Faerestel,
janvier 2012.

The Hunt for Gollum, disponible en vision libre sur Internet, est un Fan-Film narrant la recherche de Gollum que Gandalf organise entre 3001 et 3017 du Troisième Age.
L'histoire est scénarisée à partir de quelques phrases du Seigneur des Anneaux et de ses Appendices ; puisque Tolkien ne travailla pas en détail cette longue traque. Comme d'innombrables autres faits de son univers, elle tisse une toile de fond accentuant la crédibilité de l'ensemble et participe à la structure temporelle et narrative du récit sans être autrement développée. C'est assurément un bel espace pour développer une fiction dans la fiction.
Le résultat est surprenant et assez agréable à l'œil, particulièrement au regard du budget annoncé. Au fond, c'est à se demander ce qui leur a coûté 3000£ quand on sait que 160 personnes ont été impliquées dans le projet. Le livreur de pizzas doit être le seul à ne pas avoir bossé bénévolement!
Les acteurs sont convaincants, mention spécial à Patrick O'Connor dans le rôle de Gandalf, les scènes de combat sont de bon niveau et les dialogues bien travaillés et le plus souvent conformes à l'esprit de Tolkien.
La rencontre d'Aragorn et d'un Rôdeur non mentionné dans l'œuvre de Tolkien constitue un exemple intéressant. Le nommé Arithir, fils d'Argonathen, menacé, révèle son serment d'allégeance aux sept pierres et sept étoiles, et renseigne Grands-Pas (je suis cependant assez surpris qu'il se présente ainsi à un autre Dunedain) sur les agissements d'une présence spectrale en Ithilien. Je trouve cela habile, puisque la phrase est pratiquement une citation.

 Gollum (© John Howe)

Mais si l'on pense partir à la découverte des marches perdues de l'œuvre du Maître, on se rend très vite compte que l'on est plutôt sur la piste de Peter Jackson ! Le film de Chris Bouchard emprunte totalement sa forme visuelle et sa structure à la trilogie.
Ce choix, revendiqué par l'auteur sur le site du film, se révèle non seulement à travers les physiques des personnages, leurs costumes, leurs armes, leur maquillage (même si tout cela est un peu plus « cheap ») mais aussi à travers le générique, l'introduction en voix off, la mise en valeur des paysages sauvages, la musique (je préfère même celle de Langston et Skrabutenas à celle de Shore), le choix et la succession des plans (que serait ce cinéma sans le fondu-enchaîné?), les rêveries d'Aragorn inspirées par Arwen, jusqu'au making-of. Le plus étonnant est la forme de Gollum, tout en motion-capture et identique à celle de la trilogie. Je me demande quel accord permet pareil emprunt. Bien que le spectateur soir averti que le film est réalisé sans l'autorisation des détenteurs des droits, Bouchard reconnaît que des contacts « non officiels » ont garanti son équipe de toute action en justice à la condition que le fanfilm ne dégage aucun bénéfice, ne suscite aucune action commerciale. J'ai l'impression que ces contacts ont été assez poussés et recouvrent d'autres aspects. La filiation s'étend d'ailleurs jusqu'à des scènes entières qui font écho à des choix (contestables) du réalisateur Néo-Zélandais.
L'auberge inconnue où se retrouvent au début du film Gandalf et Aragorn semble tout aussi peu recommandable que le Poney Fringant de Jackson. Les rires gras, les visages édentés, les soiffards en haillons participent à la description d'une auberge des bas-fonds. Dans ce bouge bruyant et enfumé, Aragorn, en retrait, dans la même posture mystérieuse, occupe la même place que lors de sa rencontre avec les Hobbits dans la Communauté de l'Anneau.
Autre exemple, le combat d'Aragorn contre Goblok annonce celui qu'il mènera contre Lurtz, le chef Uruk-Haï, au bord de l'Anduin. Les deux capitaines Orcs, seuls survivants de leur groupe respectif, sont tout aussi solides et pugnaces l'un que l'autre.

 Grands-Pas (© John Howe)

On pourra donc reprocher à Bouchard de prendre avec l'histoire le même genre d'inutiles libertés que Jackson. D'autant plus inutiles que les rares éléments relatifs à cette période de traque permettaient de vrais choix d'écriture (cf. Arithir), à condition, à mon humble avis, de rester conforme à ce que Tolkien nous a livré. Bien sûr Aragorn est sensé capturer Gollum dans les Marais des Morts plutôt que dans une forêt, mais cela ne dénature pas les faits et ne malmène pas l'esprit que de choisir un paysage plus commun, bien que le piège mis en place par le chasseur soit un peu grossier.
Par contre, la présence, à deux reprises, d'un Cavalier Noir est une belle illustration d'une forte incohérence avec le texte. La deuxième rencontre, à proximité de, ou dans, la Forêt Noire donnera d'ailleurs lieu, nouvelle référence appuyée, à un combat similaire à celui d'Amon Sul. À cette occasion Aragorn découvre par hasard que l'usage du feu semble efficace contre les Nazgûl (observez le regard qu'il lance à sa torche). Et voilà le Rôdeur de Jackson inspiré par celui de Bouchard ! Cette scène permet aussi de voir des Elfes et leurs lumignons, un peu comme en Lothlorien chez Jackson. Cependant, le souci est ailleurs: la traque de Gollum s'achève avec sa capture en 3017 (la date n'est pas plus précise) et le retour des Nazgûl armés et montés est annoncé pour la première fois le 17 juillet 3018 à Narn Gebir.
Qu'est-ce qu'un Esprit Servant l'Anneau fait là en ce moment? En quoi était-il indispensable?

 Gollum (© Anke Katrin Eissmann)

En conclusion, The Hunt for Gollum est un bon travail, porté par de bons acteurs présentant une forte et curieuse proximité avec les choix de Jackson. Il a au moins l'intérêt de mettre un coup de projecteur sur cette traque et de nous inviter à revenir au texte.

Si vous aussi vous souhaitez donner votre avis sur ce film ou sur une autre adaptation audiovisuelle, n’hésitez pas à envoyer un mail à divertissements@tolkiendil.com ou contacter un responsable par message privé, via le Forum.

Voir Aussi

Sur Tolkiendil

Sur le Web

 
divertissements/adaptations/fans/thfg/avis.txt · Dernière modification: 15/06/2012 22:49 par Lennie
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017