Qui est Tom Bombadil ? La vérité

Par le professeur Meneldur de l'université de Cortirion (Tol Eressëa),
Aidé des professeurs Belgarion, Dior et Incanus.

Nombre d'études se sont frottées au problème de l'identité de Bombadil, qui doit être sans conteste le sujet qui a fait couler le plus d'encre depuis la publication du Seigneur des Anneaux. Tour à tour décrit comme un esprit de la nature ou comme un Maia, parfois assimilé à Aulë, Eru ou Tolkien lui-même, les hypothèses sont légion, et toutes sont plus ou moins contestables. Or, j'ose l'affirmer, Tolkien nous donne dans son texte les clés pour comprendre Bombadil, ne laissant aucun doute sur la nature du phénomène.

 Tom Bombadil (© John Howe)

Replaçons l'apparition de Bombadil dans son contexte : Frodo, Sam, Merry et Pippin se sont égarés dans la Vieille Forêt, massif forestier de sinistre réputation, et cherchent désespérément à en sortir. Après une longue errance, ils plongent dans une torpeur subite, et deux d'entre eux semblent happés par un arbre, dont nous apprendrons plus tard qu'il se nomme le vieil Homme-saule. C'est alors qu'apparaît Bombadil, personnage absolument déplacé dans le contexte et au comportement totalement aberrant, du moins en apparence.

Éliminons tout de suite l'hypothèse selon laquelle Merry et Pippin aient effectivement été capturés par un arbre : n'importe qui doté d'un peu de bon sens sait pertinemment que les arbres sont rigoureusement incapables de se déplacer. Que reste-t-il donc ? Le point intéressant est l'étrange fatigue qui accable les Hobbits peu avant cet épisode. « Frodo se sentit soudain accablé par le sommeil. La tête lui tournait. L'air était presque entièrement silencieux. Les mouches avaient cessé de bourdonner. » Fatigue, hallucinations… La conclusion est évidente : Frodo et ses amis ont consommé des substances hallucinogènes, tout simplement. L'épisode de la Vieille Forêt et celui des Hauts des Galgals (tout le monde aura compris que des morts qui bougent, c'est tout aussi aberrant que cette histoire d'arbres) ne seraient donc, en fin de compte, qu'un bad trip dont les Hobbits ne seraient sortis qu'en arrivant à Bree.

Une question logique s'ensuit : quel peut bien être l'élément qui a provoqué ces hallucinations ? Point n'est besoin de remonter très loin dans le récit pour le découvrir : il s'agit tout simplement les champignons du père Maggotte. Celui-ci, n'ayant toujours pas digéré les incursions que faisait le jeune Frodo pour lui dérober des champignons, prit sa mesquine revanche en lui offrant des champignons hallucinogènes quelques décennies plus tard. Comme tous les compagnons de Frodo en ont mangé, c'est logiquement qu'ils ont tous été victimes de la vengeance de Maggotte.

On pourra élever une objection : au Conseil d'Elrond, Elrond, Gandalf et quelques autres parlent de Bombadil comme d'un véritable personnage. La réponse est simple : le miruvor, le cordial d'Imladris, est de toute évidence une boisson alcoolisée. Comment s'étonner, alors, de ce que les Elfes d'Imladris puissent voir des petits bonhommes barbus ? À côté des oliphants roses et des souris bleues, cela doit quasiment leur paraître normal. Quant à Gandalf, il suffit d'évoquer son addiction à l'herbe à pipe hobbite pour comprendre – les quatre Hobbits y étant eux aussi accros, cela a sans doute joué dans l'intensité de leur trip. Certes, à la fin du Seigneur des Anneaux, Gandalf prétend avoir à discuter avec Bombadil pour laisser les Hobbits rentrer seuls en Comté. Il ne s'agit sans doute là que d'une métaphore, Gandalf étant sans doute parti expérimenter d'autres variétés d'herbe dans le Quartier Sud.

On peut encore s'interroger : comment des membres de trois races différentes, soumis à trois hallucinogènes différents, ont-ils pu avoir cette seule et unique vision commune de Tom ? Il faut sans nul doute chercher la main de Morgoth le Marrisseur derrière tout cela. En effet, en créant Tom, il pose une énigme insolvable à tous les chercheurs de la Terre du Milieu, les détournant de l'effort de guerre contre son disciple Sauron ; il fait douter Sylvebarbe, qui ne sait plus s'il est vraiment l'aîné ou pas ; il sème trouble et confusion dans les esprits des Peuples Libres, ce qui a toujours été son seul but.

La conclusion s'impose : fumer, c'est mal, boire aussi, se droguer aussi. Restez clean, les jeunes.

 Tom Bombadil sans éléphant rose (© Anke Katrin Eissmann)

La semaine prochaine, nous nous pencherons sur le destin des Mages Bleus. Merci de votre attention.

Voir aussi sur Tolkiendil

 
divertissements/humour/textes/tom_bombadil.txt · Dernière modification: 21/12/2011 16:29 par Lennie
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017