Oiolairë

SignificationÉternel été (quenya)
« Ici on doit rapporter la coutume qui voulait que lorsqu'un navire appareillait de Númenor pour courir la Mer Immense jusqu'aux rivages de la Terre du Milieu, une femme, le plus souvent de la parentèle du Capitaine, posât sur le couronnement de la proue le vert rameau du retour, une branche détachée de l'arbre oiolairë que les Eldar avaient donnée aux Númenóréens, disant qu'ils ornaient la proue de leurs propres navires en gage d'amitié avec Ossë et Uinen. » Contes et légendes inachevés : le Second Âge - Une description de l'île de Númenor

Loiolairë était un arbre aux feuilles toujours vertes, lustrées et embaumées qui aimait fortement l'air marin. Comme le Lairelossë, le Lavaralda, le Vardarianna, le Taniquelassë, le Nessamelda et le Yavannamírë, il avait été offert par les Eldar de l'Ouest aux Dúnedain de Númenor où ils poussaient dans une région occidentale appelée Nísimaldar (« arbres aromatiques ») car il émanait d'eux de délicats parfums.

Dans la tradition númenóréenne, un navire qui partait en mer était toujours couronné d'un rameau vert d'oiolairë déposé par une femme, souvent une proche du capitaine. C'était une preuve d'amitié envers les Maiar Ossë et Uinen pour s'assurer de leur bienveillance durant le trajet.

,

 
encyclo/biologie/flore/oiolaire.txt · Dernière modification: 02/04/2009 02:39 par amra
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager