Porte Noire

LieuUdûn
Autres nomsMorannon (sindarin)
« Devant l’entrée du col, d’un escarpement à l’autre, le Seigneur Sombre avait fait construire un rempart de pierre. Il était percé d’une unique porte de fer, et des sentinelles ne cessaient d’aller et venir derrière ses créneaux. Sous les collines de part et d’autre, la roche était criblée de trous de ver : une centaine de cavernes où se terrait une armée d’orques, prêts à sortir au moindre signal, comme des fourmis partant en guerre. Nul ne pouvait passer les Dents du Mordor sans sentir leur morsure, à moins d’être convoqué par Sauron, ou de connaître les mots de passe secrets qui ouvriraient la Morannon, la porte noire de son pays. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre IV — Chapitre 3

Grand mur de pierre, la Porte Noire, appelée Morannon en sindarin, fut construite par Sauron, controllant ainsi l'accès au Mordor par le nord. Personne ne pouvait la passer sans autorisation ni sans être vu par les sentinelles des terrifiantes Tours des Dents qui l'encadraient. Ainsi, Frodo et Sam renoncèrent de tenter de s'y faufiler pour accomplir leur quête, conseillés par Gollum.

La destruction de la Porte noire (© Ted Nasmith)

Le 25 mars 3019, les Capitaines de l'Ouest se rassemblèrent devant la Porte pour y livrer leur dernier combat, aidés par les Aigles, dans l'espoir de monter une diversion permettant à Frodo de détruire l'Anneau Unique dans les Failles du Destin. Et lorsque celui-ci finit enfin par le détruire, il se produit un gigantesque cataclysme en Mordor, ravageant tout la pays. On suppose que la Porte Noire fut détruite à cette occasion.


 
encyclo/geographie/villes_tours_et_forteresses/mordor/porte_noire.txt · Dernière modification: 07/04/2018 11:48 par Druss
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018