tengwar

SignificationLettres1) (quenya)
En sindarinTêw, pl. tîw2)
Déclinaisonsun tengwa, des tengwar
Autres nomsTekme (eldarin commun)3), lettres de Fëanor4), tengwar de Fëanor5), écriture númenórienne6)
« L'écriture qui s'y trouve, qui était au début aussi claire qu'une flamme rouge, s'évanouit déjà et peut désormais à peine être lue. Elle est rédigée dans une graphie elfique d'Eregion, car il n'existe pas de lettres en Mordor pour un travail aussi subtil ; mais la langue m'est inconnue. »
Le Seigneur des Anneaux – Livre II – Chapitre 2

Les tengwar furent inventés par Fëanor longtemps avant l'Exil, en l'année des Arbres 1250, et constituent son premier chef d'œuvre7). Bien qu'ils dussent quelque chose aux sarati de Rúmil, ils étaient essentiellement une invention nouvelle, structurant la forme des lettres en fonction de la phonologie, telle qu'elle était comprise par les Elfes à l'époque de Fëanor. Les tengwar étaient essentiellement destinés à être écrits au moyen d'un pinceau ou d'une plume8), bien que certains styles d'écriture permissent aussi de les inciser sur des surfaces dures. Leur nom est un néologisme inventé par Fëanor pour qualifier la représentation écrite d'un tengwë « signe » parlé, autrement dit d'un son9).

Fëanor conçut deux systèmes d'écriture pour ses tengwar, le premier recourant comme les sarati à l'usage de tehtar (signes diacritiques) pour indiquer les voyelles. Par conséquent, dans l'usage commun, tengwar devint synonyme de « consonnes », tandis que les voyelles étaient appelées ómatehtar10). L'autre système, appelé quanta sarmë « écriture complète » et essentiellement destiné à l'usage des Maîtres du Savoir (et notamment à l'école des Lambeñgolmor, fondée par Fëanor), représentait les voyelles par des lettres équivalentes aux consonnes. Fëanor estimait en effet, à la différence de Rúmil, que les voyelles étaient des sons à part entière et non de simples « colorations » des consonnes11).

Les tengwar supplantèrent rapidement les sarati de Rúmil, et devinrent l'écriture en usage chez les Elfes d'Aman. Ils furent apportés par les Ñoldor en Terre du Milieu au moment de leur exil. Leur usage se répandit alors chez les Sindar, influençant l'évolution des cirth et pour finir les supplantant presque totalement12). Au Deuxième Âge, les Ñoldor d'Eregion développèrent un nouveau mode d'écriture des tengwar pour le sindarin, dans lequel les voyelles étaient représentées par des lettres complètes. Le « Mode d'Eregion » fut notamment utilisé par Sauron pour l'inscription de l'Anneau Unique.13)

A la fin du Troisième Âge, la liste des tengwar était généralement représentée sous forme de tableau rangeant les lettres primaires suivant leur forme. Les noms usuels des tengwar étaient en quenya, mais le son représenté par chaque tengwa pouvait varier en fonction des besoins spécifiques de chaque langue. Les tengwar étaient utilisés pour représenter la plupart des langues usitées dans l'Ouest de la Terre du Milieu à cette époque, y compris le westron et le sindarin14).

Voir aussi sur Tolkiendil

 
encyclo/langues/tengwar.txt · Dernière modification: 25/11/2010 11:32 par zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
// Copyright Tolkiendil echo "Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-".date("Y")."
";