Chemins des Morts

LieuEred Nimrais
En anglaisPaths of the Dead
« Du Nord, il viendra, la nécessité l'amènera :
il franchira la Porte des Chemins des Morts.
 »
Le Seigneur des Anneaux - Livre V - Chapitre 2

A Dunharrow, sur le plateau de Firienfeld, là où s'effectuait le Rassemblement du Rohan en temps de guerre, se trouvait un long couloir constitué d'une double rangée de pierres levées, noires et non façonnées. Ce couloir de pierres traversait la Firienfeld en direction du Dwimorberg, la « Montagne Hantée », et d'un mur de pierre noires, derrière le bois de Dimholt. Là se trouvait la porte des Chemins des Morts, hantés par les esprits des Morts qui empêchaient les vivants de traverser les Montagnes Blanches par ce chemin : Baldor, fils du roi Brego de Rohan, y laissa la vie, ainsi que de nombreux autres Hommes qui voulurent les braver. Ils débouchaient au Gondor, à la source de la rivière Morthond, non loin de la Pierre d'Erech.

Les Hommes des Montagnes jurèrent fidélité à Isildur pour se battre aux côtés du Gondor lors de la Guerre de la Dernière Alliance. Mais Sauron les avait déjà corrompus, de sorte qu'au moment où la guerre éclata, ils trahirent Isildur. Pour avoir rompu leur serment, celui-ci les condamna à demeurer sans repos sous le Dwimorberg jusqu'à ce qu'ils aient accompli leur serment envers le Gondor. Ce n'est qu'au Troisième Âge que l'armée fantômatique des hommes morts de Dunharrow trouva le repos en ralliant la Compagnie Grise et accomplissant son serment auprès d'Aragorn, héritier d'Isildur, qui les libéra après qu'ils l'eurent aidé à s'emparer des navires de l'Umbar.


 
encyclo/geographie/routes/chemins_des_morts.txt · Dernière modification: 07/02/2011 22:29 par Beren
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager