Drúedain

« Devant eux était une étrange forme d'homme, noueuse comme une vieille pierre, et les poils de sa maigre barbe étaient éparpillés sur un menton plein de bosses comme de la mousse sèche. Il avait les jambes courtes et de gros bras ; épais et trapu, il ne portait pour tout vêtement qu'une ceinture d'herbe autour de la taille. » Le Seigneur des Anneaux - Livre V - Chapitre 5

Les Drúedain étaient une race d'Hommes que les Eldar comptaient parmi les Edain. Ils étaient plutôt trapus, et leur face n'avait rien d'agréable, mais ils possédaient de nombreux talents : un excellent odorat, une vue perçante, de grands talents en botanique et, surtout, en sculpture : leurs œuvres les plus réputées étaient les « pierres de garde », qui les représentaient, et dans lesquelles ils arrivaient, semble-t-il, à instiller une partie de leurs pouvoirs.

Une petite fraction de leur peuple entra en Beleriand aux côtés des Haladin, avec qui ils vivaient en bonne amitié ; et lorsque Haleth la Chasseresse mena son peuple en Brethil, les Drúedain s'y installèrent à leurs côtés, et leurs talents de sentinelles et de chasseurs d'Orques étaient réputés. Ils n'étaient cependant qu'un petit nombre, et lorsque Morgoth en vint à contrôler presque tout le Beleriand, seules quelques familles réussirent à fuir et à se réfugier aux Bouches du Sirion.

Ghân-buri-Ghân (© Ted Nasmith)

Au Second Âge, ces quelques Drúedain s'installèrent à Númenor avec les autres Edain, mais ils pressentaient que les expéditions navales du roi Tar-Aldarion amèneraient le malheur sur l'île ; et ils firent voile vers la Terre du Milieu. On dit que le dernier d'entre eux quitta l'île lorsque le roi Ar-Pharazôn y amena Sauron en otage.

Cependant, la majeure partie des Drúedain n'était pas entrée au Beleriand, mais s'était établie sur les deux versants des Montagnes Blanches. Ils vécurent là en paix jusqu'à ce qu'une race d'Hommes mauvais vienne de l'est et ne les chasse de la plus grande partie des Montagnes, dont ils n'occupèrent plus que les extrémités occidentales (le Drúwaith Iaur) et orientale (la Forêt de Drúadan).

Les Drúedain devinrent alors un peuple secret et furtif, harcelé par les autres races d'Hommes, dont les Rohirrim. Cependant, Ghân-buri-Ghân, un Drúadan de la Forêt du même nom, n'hésita pas à aider l'armée de Théoden lors de la Guerre de l'Anneau en lui indiquant le chemin de la Vallée Fardière, ceci afin d'éviter les Orques qui tenaient la route de Minas Tirith. Le roi Elessar ne l'oublia pas, et donna la Forêt de Drúadan à Ghân-buri-Ghân et aux siens.


 
encyclo/peuples/hommes/druedain.txt · Dernière modification: 13/12/2009 11:32 par elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014