Lexique quenya — français

 Trois Anneaux
David Giraudeau
Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R. Tolkien.

Sources et abréviations

Pour les sources et abréviations des ouvrages utilisés, veuillez vous référer au Système de référence tolkiendil. Pour les symboles et abréviations linguistiques, veuillez vous référer à la Liste des abréviations et symboles.

Remarque : Certaines personnes pourraient trouver préjudiciable que je choisisse, autant que faire se peut, des éditions françaises pour mes références. C’est avant tout un choix symbolique car mon objectif avoué a toujours été de promouvoir les travaux de Tolkien au sein de la communauté francophone. Mais et les erreurs de traduction me direz-vous ? Je m’en suis affranchi en travaillant avec les versions originales (anglaises) des ouvrages cités. Le fait de donner les références bibliographiques des ouvrages en français n’a d’autre but que de permettre au lecteur français de se retrouver plus aisément dans mon travail.

Normes d'écriture

J’ai fait le choix d’appliquer certaines normes d’écriture pour les mots compilés dans ce lexique :

  • ä/ë/ö, etc. > a/e/o, etc.1)
  • h ou h aspiré > h2)
  • k > c3)
  • ng ou ñ > n4)
  • q > qu
  • w initial > v5)
  • x > cs6)

A

a [√AR²-] conj. q. num. et, seulement avant une voyelle. [LRW p. 61, 72]
a [√?] interj. ô. [SdA VI-6 p. 1045]
a [√?] par. particule impérative, placée seule ou préfixée. [VT43 p. 18]
á [√?] par. particule impérative, placée seule ou préfixée. [VT43 p. 18]
acsa [√AK-] n. chemin étroit/escarpé, ravin. [Etym p. 348]
acsan, pl. acsani [√?] n. val. édit, loi, ordonnance, règle, règlement, terme issu du val. akašan réputé signifier 'Il dit', en référence à Eru. [QE p. 399 ; VT39 p. 32]
Acsantur [√?+√ TUR-] n. pr. *« Théologien (Celui Qui Maîtrise les Lois d’Eru ) » (lit. *[Acsan-tur]), fils de Nolondil. [CLI p. 601]
acso, pl. acsor [√?] n. 1. os. 2. nez. [1. MC p. 222-3 2. RC p. 537]
acúna [√?] v. inf. distordre, tordre. [MC p. 222-3]
Ae [√AR1-] prép. jour. [Etym p. 369]
a[c]ha [1. & 2. *√ÁLAK-] n. 1. rage. 2. Ling. lettre h en position médiane, anciennement ch (charma > aha), prononcer ch si un t est placé à la suite (ex. : e[c]htele). [AppE p. 1215]
*ahya- [√?] v. changer. [cf. ahyane]
ahyane [√?] v. conj. [ahya-ne] passé sing. de *ahya-, changea. [PMe p. 395]
ahosta- [√?] v. amalgamer, assimiler, incorporer, se rassembler. [MC p. 222]
ai [√?] interj. ah, hélas. [RGEO p. 66 ; VT40 p. 17]
aia [√?] interj. salut. [VT43 p. 27]
aica [√AYAK-] adj. cruel, féroce, impitoyable, perçant, terrible. [Etym p. 349]
aicale [√AYAK-] n. cime, pic, pointe, sommet. [Etym p. 349]
Aicanár [√AYAK-+√NAR1-] n. pr. « Feu Tranchant » (lit. [Aica-nár]), nom d’un des fils de Arafinwe, s. Aegnor, nom paternel Ambaráto. [MR p. 323, 324]
Aicanáro [√AYAK-+√NAR1-] n. pr. « Feu Tranchant » (lit. [Aica-náro]), nom d’un des fils de Arafinwe, sind. Aegnor, nom paternel Ambaráto. [PMe p. 346]
aicasse [√AYAK-] n. cime/sommet d’une montagne. [Etym p. 349]
ailin [√AY-+√LIN1-] n. étang, lac. [Etym p. 349 ; LCP p. 683]
Ailinel [√AY-+√LIN1-+√SEL-] n. pr. *« Fille du Lac » (lit. [Ailin-(i)el]), fille de Tar-Meneldur et d’Almarian. [CLI p. 601]
ailinen [√AY-+√LIN1-] n. gén. sing. de ailin de l’étang, du lac. [Etym p. 349]
ailinisse [√AY-+√LIN1-] n. loc. sing. de ailin sur le rivage. [MC p. 221 ; VT36 p. 26]
aimenal [*√AIWE-+*√MEN-] n. Orn. alouette ; forme préférée à aimenel mais qui fut remplacée par la suite par lirulin. [MR p. 252 ; VT34 p. 7]
aimenel [*√AIWE-+*√MEN-+*√EL-] n. Orn. alouette ; forme originale modifiée en aimenel > aimenal > lirulin. [MR p. 252 ; VT34 p. 7]
aina [√AYAN-] adj. val. béni, saint. [Etym p. 350 ; LRW p. 72 ; QE p. 399 ; Silm p. 351]
Aina Faire [√AYAN- √PHAY-] théon. « l’Esprit Saint » (lit.), une des composantes de la Trinité (q. Neldie). [VT44 p. 17]
Aini [√AYAN-] n. fém. déesse, Valie. [Etym p. 350 ; LCP p. 648]
Ainu, pl. Ainur [√AYAN-] n. masc. val. premier être immortel créé par Eru le Dieu Unique, ceux des Ainur qui descendirent sur Arda furent appelés Valar ou Maiar, terme adapté du val. ayanuz. [Etym p. 350 ; LCP p. 648 ; QE p. 399]
Ainulindale [√AYAN-+√LIN²-] n. « Musique des Ainur » (lit. [Ainu-lindale]), chant de la création du Monde. [Etym p. 350 ; Silm p. 309]
aiqua [√AYAK-] adj. à pic, abrupt, escarpé. [Etym p. 349]
aiquen [√?] pron. indéf. quiconque. [QE p. 372]
aira [1. √EY- 2. √GAY- 3. *√AYAN-] adj. 1. éternel. 2. cuivre, rouge, rougeâtre. 3. saint. [1. Etym p. 357 2. Etym p. 358 3. PMe p. 363]
aira [√EY-] adj. éternel. [Etym p. 357]
aire [*√AYAN-] adj. béni, sacré, saint(e). [RGEO p. 58 ; VT43 p. 32, 37]
aire [1. √EY- 2. √AYAR-, AIR- 3. *√AYAN-] n. 1. éternité. 2. mer intérieure, océan. 3. sainteté. [1. Etym p. 349 2. Etym p. 357 3. PMe p. 363 ; VT43 p. 14, 38]
aire [√EY-] n. éternité. [Etym p. 349]
Aire [*√AYAN-] n. titre employé par les Elfes pour s’adresser aux Valar et aux plus grands Maiar. [PMe p. 363]
airea [*√AYAN-] adj. saint, appliqué à des personnes. [VT43 p. 14]
airetári [*√AYAN-+√TA, TAƷ-] n. sainte reine. [RGEO p. 66]
airetárilírinen [*√AYAN-+√TA, TAƷ-] n. instr. sing. de airetárilíre avec/dans le chant de la sainte reine. [RGEO p. 67]
airetário [*√AYAN-+√TA, TAƷ-+√ƷO-] n. gén. sing. de airetári de la sainte reine. [RGEO p. 67]
*airita- [*√AYAN-] v. sanctifier. [cf. airitáne]
airitáne [√AYAN-] v. participe passé de *airita-, sanctifié. [VT32 p. 7]
aista [√AYAN-] adj. saint. [VT43 p. 38 ; VT45 p. 14]
aista- [√GÁYAS-] v. craindre, effrayer, terrifier. [Etym p. 358]
aiwe [√AIWE-] n. petit oiseau. [Etym p. 348 ; Silm p. 358]
Aiwendil [√AIWE-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Ami des Oiseaux » (lit. [Aiwe-ndil]), nom quenya de Radagast. [CLI p. 796]
Aiwenor [√AIWE-+√NDOR-] topo. « Pays des Oiseaux » (lit. [Aiwe-nor]), 1ère des 3 couches d’Air. [SM p. 241, Etym p. 348]
Aiwenóre [√AIWE-+√NDOR-] topo. « Pays des Oiseaux » (lit. [Aiwe-nóre]), 1ère des 3 couches d’Air. [SM p. 241 ; Etym p. 348]
aiya [√?] interj. salut. [VT43 p. 27]
ala [I. √AL- II. √GALÁN-] I. interj. salut, béni (sois-tu). II. n. jour. [I. VT45 p. 5 II. VT45 p. 13]
ala- [√LA-] préf. ne pas. [VT45 p. 25]
ala- [√?] préf. préfixe impératif. [VT43 p. 22]
ála- [√?] préf. préfixe impératif. [VT43 p. 22]
alaco [*√ÁLAK-] n. ruée, vol impétueux, vent de tempête. [VT45 p. 5]
ala[c]hasta [√LA-+*√KHAD-] adj. « non-corrompu » (lit. [ala-[c]hasta]). [MR p. 254 ; VT34 p. 10]
alalme [√ÁLAM- & LÁLAM-] n. Bot. orme. [Etym p. 348, 367]
álalye [*√LA-] adv. ne [vous] + v. à la 2ème pers. du pl. + pas (ex álalye lante = ne tombez pas). [VT43 p. 22]
alalye [*√LA-] adv. ne [vous] + verbe à la 3ème pers. du pl. + pas, forme impérative négative. [VT44 p. 8]
álame [*√LA-] adv. ne [nous] + verbe à la 3ème pers. du pl. + pas (ex álame tulya = ne nous soumettez pas). [VT43 p. 22]
alan [√GALÁN-] n. jour. [VT45 p. 13]
alanen [√GALÁN-] n. gén. sing. de ala jour. [VT45 p. 13]
alar [√AL-] interj. salut, béni (sois-tu). [VT45 p. 5]
alarca [√LAK²-] adj. leste, prompt, rapide. [Etym p. 367]
alasaila [√LA-+√SAY-] adj. imprudent, peu sage. [VT41 p. 13]
alasse [√GALÁS-] n. allégresse, gaieté, joie. [Etym p. 357]
alata [*√KAL-] n. éclat. [Silm p. 357]
alca [√AKLA-R-] n. rayon de lumière. [Etym p. 348]
alcar [√AKLA-R-] n. éclat, gloire, magnifiscence, splendeur. [Etym p. 348 ; QE p. 368 ; RGEO p. 73 ; VT47 p. 13]
alcare [√AKLA-R-] n. éclat, gloire. [Etym p. 348]
alcarin [√AKLA-R-] adj. (forme courte de alcarinqua) éclatant, glorieux. [Etym p. 348 ; QE p. 369 ; RGEO p. 73 ; VT44 p. 10]
Alcarin [√AKLA-R-] n. pr. « Le Glorieux » (lit.), titre donné à Atanatar II. [AppA p. 1110]
alcarinqua [√AKLA-R-] adj. éclatant, glorieux. [Etym p. 348 ; QE p. 369]
Alcarinque [√AKLA-R-] n. Astro. Jupiter. [MR p. 160, 166, 435] ☛ Carnil
Alcarondas [*√AKLA-R-+*√ROD-] n. pr. « Château de la mer » (selon SD), nom quenya du navire de Tar-Calion, également nommé q. Andalóce, ad. Aglarrâma. [SD p. 385, 459 ; Silm p. 309]
Alcorin [√ALA-+√KOR-] adj. « qui n’est pas de (la cité de) Cór » (lit. [Al-cor-in]). [VT45 p. 5]
alda, pl. aldar [√GALAD-] n. 1. arbre. 2. Ling. lettre ld. [1. Etym p. 357, L p. 426 ; RGEO p. 73 ; Silm p. 351 1. & 2. AppE p. 1215]
Aldamir [√GALAD-+√MIR-] n. pr. « Joyau des Arbres » (lit. [Alda-mir]), fils cadet d’Eldacar (Vinitharya) et frère d’Ornendil, 23ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Aldaorn [√GALAD-+√?] théon. « Seigneur des Arbres » (lit.), nom donné par les Elfes à Oromë. [Silm p. 309]
aldaron [√GALAD-+√ƷO-] n. gén. pl. de alda des arbres. [VT43 p. 32]
aldarwa [√GALAD-] adj. arboré. [Etym p. 360]
Aldea [√GALAD-] n. « Jour de l’Arbre » (= Arbre Blanc ou Nimloth, son rejeton), 4ème jour de la semaine númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Menelya
Aldúya [√GALAD-] n. « Jour des Deux Arbres » (lit. [Aldú-ya]), 4ème jour de la semaine elfique. [AppD p. 1196] ☛ Menelya
alfirin [√LA-+√PHIR-] n. Bot. immortelle. [CLI p. 429, 702 ; Etym p. 381]
alla [√AL-] interj. Salut, béni (sois-tu). [VT45 p. 5]
allen [√GALÁN-] n. gén. sing. de ala jour. [VT45 p. 13]
alma [√GALA- ou †√AL- ou †√GAL(AS)-] n. bien-être, bonheur, bonne fortune, satisfaction. [Etym p. 357 ; VT45 p. 5, 14]
alma [√GAL²-] n. augmentation, croissance. [VT45 p. 13]
Almar [√GALA-] topo. « Bonheur » (lit.), nom de l’île qui fut la 1ère demeure des Valar, nommée Almaren dans le Silmarillion. [MR p. 18 ; VT34 p. 7]
almare [√GALA-] n. bien-être, bonheur, satisfaction. [Etym p. 357]
almárea [√GALA- ou †√AL- ou †√GAL(AS)-] adj. béni, bienheureux. [Etym p. 357 ; VT45 p. 5, 14]
Almarian [√GALA-+*√SEL-] *« Fille de la Joie » (lit. [Almar(e)-ian]), fille de Veantur et épouse de Tar-Meneldur. [CLI p. 601]
Almáriel [√GALA-+*√SEL-] *« Fille du Bonheur » (lit. [Almár-iel]), nom d’une fille de Númenor. [Etym p. 357 ; LRW p. 59]
almie [√GALA-] n. bien-être, bonheur, satisfaction. [Etym p. 357]
Almiel [√GALA-+√SEL-] n. pr. « Fille du Bonheur » (lit. [Alm(a)-iel]), fille de Tar-Meneldur et d’Almarian. [CLI p. 601]
alqua [√ÁLAK-] n. Orn. cygne. [Etym p. 348 ; Silm p. 351]
Alqualonde [√ÁLAK-+√LOD-] topo. « Port des Cygnes » (lit. [Alqua-londe]), premier port des Teleri sur les rives d’Aman. [Silm p. 310]
alta [√ÁLAT-] adj. grand, ample, immense, large. [Etym p. 348]
alta- [√GAL²-] v. pousser, croître. [VT45 p. 13]
Altáriel [√ÁLAT-+√RIG-+√SEL-] n. pr. « jeune fille parée d’une couronne éclatante comme le Soleil » (lit.), s. Galadriel. [CLI p. 662 ; MR p. 182]
Altarielle [√ÁLAT-+√RIG-+√SEL-] n. pr. « jeune fille parée d’une couronne éclatante comme le Soleil » (lit.), sind. Galadriel. [CLI p. 662 ; MR p. 182]
Altariello [√ÁLAT-+√RIG-+√SEL-+√3O-] n. gén. sing. de Altarielle d’Altarielle, de Galadriel. [RGEO p. 66]
alwa [†√GAL(AS)-] adj. en bonne santé, fort, florissant. [VT45 p. 14]
alya [√GALA- ou †√AL- ou †√GAL(AS)-] adj. abondant, béni, prospère, riche. [Etym p. 357 ; VT45 p. 5, 14]
am- [√AM²-] préf. au-dessus. [Etym p. 348]
ama [√AM²-] prép. vers le haut. [Etym p. 396]
aman [*√MAN-] adj. val. béni, affranchi, indépendant, libre. [MR p. 28, 44 ; QE p. 399]
Aman [*√MAN-] topo. val. « Béni, Libre de Tout Mal », nom du Pays de l’Ouest où demeurent les √alar. [Silm p. 310 ; WJ p. 399]
Amandil [*√MAN-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Ami d’Aman » (lit. [Aman-dil]), nom du dernier seigneur d’Andunie à Númenor, descendant d’Elerosse et père de Tar-Elendil, ad. Aphanuzîr. [SD p. 389 ; Silm p. 310]
Amaneldi [*√MAN-+√ELED-] n. pl. « Elfes d’Aman ». [QE p. 373]
Amanyar [*√MAN-] n. pl. « Elfes d’Aman ». [QE p. 373]
Amardil [√?+√NIL-, NDIL- (DIL-)] nom du père d’Elendil dans Sauron Defeated, qui devint Amandil par la suite, ad. Aphanuzîr. [SD p. 389]
amatecse [√AM²-+√TEK-] n. Ling. ancienne forme de amaticse. [VT46 p. 20]
amaticse [√AM²-+√TIK-] n. Ling. « point au-dessus » (lit. [ama-ticse]), point placé au-dessus de la ligne d’écriture, signe diacritique. [Etym p. 393]
amba [I. √AM²- II. √MBAR-] I. adj. en montant. II. n., pl. ambaren demeure, habitation. [I. Etym p. 348, 396 II. VT45 p. 33]
ambal [√MBAL-] n. dalle, pavé, pierre taillée. [Etym p. 372]
ambale [√SMAL-] n. Orn. oiseau jaune, bruant jaune, latin emberiza citrinella, angl. yellow hammer. [Etym p. 386]
amban [√AM²-] n. coteau, flanc, versant d’une colline. [Etym p. 348]
ambapenda [√AM²-+√PEN-, PÉNED-] adj. difficile, pénible. [Etym p. 348]
ambar [1. √MBAR- 2. √MBARAT-] n. 1. Terre, ‘oikoumene’. 2. destin, destinée. [1. Etym p. 372 2. LCP p. 694 ; Silm p. 351]
Ambaráto [*√MBARAT-] n. pr. nom paternel de Aicanáro, s. Amrod. [PMe p. 347]
Ambarenya [√MBAR-+√ÉNED-] topo. « Terre du Milieu » (lit. [Ambar-enya]). [Etym p. 372]
ambarmetta [√MBAR-+√MET-] n. « fin du monde » (lit. [ambar-metta]). [VT44 p. 36]
ambaron [√AM²-] I. n. lever, lever du Soleil. II. n. gén. pl. de ambar des terres. [I. Etym p. 348 II. Etym p. 372]
ambarónen [√AM²-] n. gén. sing. de ambaron du lever du Soleil. [Etym p. 348]
Ambarto [*√MBARAT-] n. pr. « Destin Élevé » (lit. [Amb(ar)-arto]), nom maternel de Telufinwe, sous sa forme originelle, il fut modifié en Umbarto par Feanáro. [PMe p. 347]
Ambarussa [√AM²-+√RUS-] n. pr. « Sommet Roux » (lit. [Amba-russa]), nom maternel du frère jumeau de Telufinwe - Pityafinwe - et 6ème fils de Feanáro et Nerdanel. [PMe p. 353]
ambartanen [√MBARAT-] n. instr. sing. de ambar par le destin. [Silm p. 346]
ambo [√AM²] n. colline, coteau. [VT45 p. 5]
ambonnar [√AM²-] n. all. pl. de ambo sur des collines/coteaux. [MC p. 222]
amen [√?] pron. dat. pl. de me & part. imp. [a+men] que nous. [VT43 p. 19]
ámen [√?] pron. dat. pl. de me & part. imp. [á+men] que nous. [VT43 p. 19]
amil [√AM<SUP>1</SUP>-] n. 1. mère. 2. hypo. l’index. [1. Etym p. 348 2. VT47 p. 27]
amilessi tercenye [√AM1-+√ES- √TER-, TERES-+√KHEN-D-E-] n. pl. « noms maternels d’introspection » (lit. [amil-essi tercenye]), noms données par la mère à son enfant, indiquant les traits dominants de sa nature tels que perçus par elle. [MR p. 217 ; VT34 p. 8]
amille [√AM1-] n. mère. [VT44 p. 18]
amiltil [√AM1-+√TIL­] n. hypo. « doigt mère » (lit. [amil-til]), l’index. [VT47 p. 27]
(a)milye [√AM1-] n. hypo. l’index, la forme évolua en †a)milye > emme/emya. [VT47 p. 27]
ammale [√SMAL-] n. Orn. oiseau jaune, bruant jaune, latin emberiza citrinella, angl. yellow hammer. [Etym p. 386]
amme [√AM1-] n. mère. [Etym p. 348]
amortala [√?] v. conj. participe présent, se soulevant (très haut), se déchaînant (pour la mer). [MC p. 222]
ampa [√GAP-] n. 1. croc, crochet. 2. Ling. lettre mp. [1. Etym p. 357 ; VT47 p. 20 2. AppE] ampano [√PAN-] n. 1. cabane en bois, maison en bois. 2. Ling. lettre mp. [1. Etym p. 380 2. VT46 p. 8, 30, 31]
amparca [√A-+√PÁRAK-] adj. très sec (lit. [am-parca]). [VT45 p. 5]
ampenda [√AM²-+√PEN-, PÉNED-] adj. montant. [Etym p. 348]
ampende [√AM²-+√PEN-, PÉNED-] n. coteau, montée, versant d’une colline. [Etym p. 380]
an- [√A- ou √N-] préf. préfixe superlatif ou intensif placé avant une voyelle ou les consonnes l (= d, > and), l (> all) , r (> arr), s (> ass) et w (> anw). [L p. 278, 279 ; VT45 p. 36] ☛ ancalima
an [√NA1-] prép. à, du côté de, vers. [Etym p. 374]
ana- [√NA1-] préf. vers la direction de. [Etym p. 374]
ana [√NA1-] prép. à, dans la direction de, vers. [Etym p. 374]
Anaire [√?] n. pr. Noldo épouse de Nolofinwe. [PMe p. 345]
ananta [√NDAN-] conj. et pourtant, mais cependant. [LRW p. 72]
a-nanta [√NDAN-] prép. et pourtant, mais pourtant. [Etym p. 375]
Anar [√ANÁR-] n. 1. Astro. le Soleil, val. Aþaraigas réputé signifier 'chaleur convenue'. 2. Ling. ` lettre a. [1. Etym p. 348 ; L p. 425 ; QE p. 401 ; Silm p. 359 2. VT45 p. 6 ; VT46 p. 33] ☛ Ancale, Aryante, Ur, Vása, Isil
Anardil [√ANÁR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Qui Aime le Soleil » (lit. [Anar-dil]) 1. vrai nom de Tar-Aldarion. 2. fils d’Earendil et père d’Ostoher, 6ème Roi du Gondor. [1. CLI p. 611 2. AppA p. 1110]
Anarinya [√ANÁR-+√NI²-] n. & adj. poss. [Anar-inya] mon Soleil. [LRW p. 72]
Anárion [√ANÁR-+√YO-, YON-] n. pr. *« Fils du Soleil » (lit. [Anár-ion]), fils de Tar-Elendil, frère d’Isildur et père de quatre enfants dont Meneldil, Seigneur de Minas Anor tué au siège de Barad-dûr. [AppA p. 1109, PMe p. 32 ; Silm p. 311] ☛ Isildur
anaróre [√ANÁR-+√ORO-] n. lever du Soleil. [Etym p. 379]
Anarríma [√ANÁR-+√RIM-] n. Astro. *« Bordure du Soleil » (lit. [Anar-ríma]), nom d’une constellation. [MR p. 160 ; Silm p. 311]
Anarya [√ANÁR-] n. « Jour du Soleil » (lit.), 2ème jour des semaines elfique et númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Isílya
anat [√NDAN-] adv. mais. [VT43 p. 23]
anca [√ÁNAK- & NAK-] n. 1. mâchoires, maxilaires, rangée de dents, †dent. 2. Ling. lettre nc. [1. Etym p. 348, 374 ; VT45 p. 36 2. AppE] ancale [√A- ou √N-+√KAL-] n. radiance. [VT45 p. 5] ☛ incale
Ancale [√A- ou √N-+√KAL-] n. 1. Astro. Soleil. 2. Ling. probablement la lettre nc. [1. Etym p. 362 2. VT45 p. 18 ; VT46 p. 30-1] ☛ Anar, Aryante, Ur, Vása, Isil
ancalima [√A- ou √N-+√KAL-] adj. le(la) plus brillant(e). [L p. 385]
anda [√ÁNAD-, ANDA-] adj. long. [Etym p. 348]
Andalóce [√ÁNAD-, ANDA-+√LOK-] n. pr. « Long Serpent » (lit. [Anda-lóce]), nom quenya du navire de Tar-Calion, également nommé q. Alcarondas, ad. Andaloke. [SD p. 350, 460]
andamunda [√ÁNAD-, ANDA-+√MBUD-] n. « grand museau » (lit. [anda-munda]), éléphant. [Etym p. 372]
andate[c]hta [√ÁNAD-, ANDA-+√TEK-] n. Ling. « marque longue » (lit. [anda-te[c]hta]), marque indiquand une voyelle longue. [Etym p. 391 ; VT46 p. 17, 33]
andave [*√ÁNAD-, ANDA-] adv. longtemps. [SdA VI-4 p. 1016]
ando [√AD-] n. 1. accès, entrée, ouverture, passage, porte. 2. Ling. lettre nd. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 348 2. AppE p. 1215]
-ando [√ƷAN-] préf. agent. [VT45 p. 16]
andon, pl. andondi [√AD-] n. grande porte. [Etym p. 348]
Andor [√ANA1-+√NDOR-] « Pays du Don » (lit. An-dor]), forme abrégée d’Andóre. [SD p. 247]
Andóre [√ANA1-+√NDOR-] « Pays du Don » (lit. An-dóre]), autre nom quenya de Númenor, adapté en ad. en Andore. [SD p. 241, 247, 305]
andros [√ÁNAD-, ANDA-+√ROS1-] n. « longue houle » (lit. [and-ros]). [AppE p. 1204]
andúne [√NDU-] n. couchant, coucher du Soleil, ouest, soir. [Etym p. 376 ; Silm p. 352] ☛ andu, númen
andune [√NDU-] n. coucher du Soleil, crépuscule. [Etym p. 376 ; Silm p. 352]
andúnie [√NDU-] n. coucher du Soleil. [CLI p. 553 ; Etym p. 376]
Andúnie [√NDU-] topo. « Coucher du Soleil » (lit.), nom d’une baie et d’un port au Nord de l’Andustar, ad. Andunie. [CLI p. 553]
Andustar [√NDU-+*√SAT-] topo. q. num. « Terres de l’Ouest » (lit. [Andu-star]). [CLI p. 551]
anesse, pl. anessi [√ANA1-+√ES-] n. « nom donné » (lit. [an-esse]), surnom. [MR p. 216, 217 ; VT34 p. 9]
anga [√ANGA-] n. 1. fer. 2. Ling. lettre ng. 3. Ling. lettre ng. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 348, PMe p. 347 ; Silm p. 352 2. AppE p. 1215 3. VT45 p. 6 ; VT46 p. 30-1]
angaina [√ANGA-] adj. de fer, en fer. [Etym p. 348 ; LCP p. 648]
Angamaite [√ANGA-+√MA3-] n. pr. « Main de Fer » (lit. [Anga-maite]), epesse d’Artanga. [PMe p. 347]
Angamanda [√ANGA-+√MBAD-] n. « Prison de fer » (lit. [Anga-manda]), nom de l’ancienne forteresse de Melcor. [VT45 p. 33]
Angavanda [√ANGA-+†√BAD [2] -] n. « Prison de fer » (lit. [Anga-vanda]), nom de l’ancienne forteresse de Melcor. [VT45 p. 6]
ango, pl. angwi [√ANGWA- ou √ANGU-] n. serpent. [Etym p. 349]
angulóce [√ANGWA- ou √ANGU-+√LOK-] n. dragon. [Etym p. 370]
anim [√?] loc. pron. pour moi. [VT47 p. 37]
aníra [√IR-] v. conj. présent sing., (il) désire. [SD p. 128, 129 ; VT39 p. 33]
anna, pl. annar [√ANA1-] n. 1. cadeau, don, offrande. 2. Ling. lettre employée comme porteur du y en position initiale. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 348 ; Silm p. 352 ; VT36 p. 19 2. AppE p. 1215]
Annatar [√ANA1-+√TA-, TAƷ-] n. pr. « Seigneur des Dons » (lit. [Anna-tar]), nom d’emprunt de Sauron. [CLI p. 647]
anquale [*√A ou*√N-+√KWAL-] n. Ling. probablement la lettre nqu, originellement attribuée à unquale. [VT45 p. 24 ; VT46 p. 30-1]
anta [√ANA<SUP>1</SUP>-] n. face, visage. [Etym p. 348]
anta- [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. donner, offrir, présenter. [Etym p. 348]
antale [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. conj. & pron. pers. [anta-le] 2ème pers. du pl. de l’impératif présent, donnez-vous. [VT43 p. 17]
antalto [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. conj. & pron. pers. [anta-lto] q. num. 3ème pers. du pl. du passé de anta-, ils donnèrent. [LRW p. 72]
antara [√A- ou √N-+√TA-, TAƷ-] adj. très haut (lit. [an-tara]). [VT45 p. 5, 36]
Antaro [√N-+√TAƷ-] oron. nom d’une montagne au sud du Taniquetil. [VT46 p. 17]
antaróta [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. conj. & pron. pers. & compl. [anta-ró-ta] 3ème pers. du sing. du passé de anta-, il le donna. [LRW p. 72]
antáva [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. conj. futur sing. de anta-, donnera. [LRW p. 72]
antaváro [√ANA<SUP>1</SUP>-] v. conj. & pron. pers. [antavá-ro] 3ème pers. du sing. du futur de anta-, il donnera. [LRW p. 63]
ante [√ANA<SUP>1</SUP>-] n. donatrice, donneuse. [Etym p. 348]
antil [√ÁNAD-, ANDA-, √TIL-] n. hypo. *« grand doigt » (lit. [an(da)-til]), le majeur. [VT47 p. 26]
anto [√ANA<SUP>1</SUP>-] n. 1. donateur, donneur, mécène. 2. Ling. lettre nt. [1. Etym p. 348 2. AppE] antoryame [*√A- ou *√N-+√?] n. consolidation, renforcement. [VT39 p. 12]
anwa [√ANA²-] adv. réel, véritable, vrai. [Etym p. 348]
apa [√?] prép. « qui touche » (lit.), contre. [VT44 p. 26]
*apacenya, pl. apacenye [√?+ *√KHEN-, KEN-, KYEN-] adj. « de clairevoyance » (lit. [apa-cenye]), clairvoyant, visionnaire, perspicace. [MR p. 216 ; VT34 p. 9-10]
Apanónar [√?+√ONO-] n. pl. les « Seconds-Nés » (lit. [Apa-nónar]), les Hommes. [QE p. 287]
apsa [√AP-] n. aliment, nourriture cuite, viande. [Etym p. 349]
apsene [√?] v. conj. impératif présent pl. de apsene-, pardonnez. [VT43 p. 18]
apsene- [√?] v. pardonner. [VT43 p. 18]
aqua [√KWAT-] adv. absolument, collectivement, entièrement, totalement. [QE p. 392]
aquapa[c]thie [√KWAT-+*√PAD-] n. inimitié. [VT39 p. 32]
ar- [√AR²-] préf. à côté de, hors de. [LCP p. 113 ; Silm p. 352]
ar [√AR²-] prép. et. [Etym p. 349 ; LRW p. 47, 72 ; Silm p. 352 ; VT43 p. 17 ; VT44 p. 34]
ara [√AR²-] prép. à côté de, hors de. [Etym p. 349 ; VT37 p. 13]
ára [√AR<SUP>1</SUP>-] n. 1. aube, aurore. 2. Ling. lettre á. [1. Etym p. 349 2. VT45 p. 6 ; VT46 p. 33]
Arafinwe [√TA-, TAƷ-+√PHIN-] n. pr. « Noble Finwe » -lit. [Ara-finwe]), fils cadet de Finwe et Indis, sind. Finarfin, nom maternel q. Ingalaure. [PMe p. 344]
aran, pl. arani [√TA-, TAƷ-] n. roi. [QE p. 369]
aranie [√TA-, TAƷ-] n. royaume. [VT43 p. 15]
aranaite [√TA-, TAƷ-] adj. royal. [WR p. 394]
arandil [√TA-, TAƷ-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. « ami du Roi » (lit. [aran-(n)dil]), royaliste. [L p. 386]
Arandor [√TA-, TAƷ-+√NDOR-] topo. « Pays du Roi » (lit. [Aran-(n)dor]), nom d’une région à l’est de Númenor. [CLI p. 555]
arandur [√TA-, TAƷ-+√NDUR-, NUR-] n. q. num. « serviteur du Roi » (lit. [aran-(n)dur]), ministre, intendant. [L p. 386, 428]
aranion [√TA-, TAƷ-+√ƷO-] n. gén. pl. de aran des rois. [SdA V-8 p. 925]
Aranrúth [√TA-, TAƷ-+√?] n. pr. « Colère du Roi » (lit. [Aran-rúth]), nom de l’épée du Roi de Númenor, qui fut offerte par Elwe Sindicollo et qu’Elerosse reçu de sa mère. [CLI p. 558]
Arantar [*√TA-, TAƷ-+√TA-, TAƷ-] n. pr. « Grand Roi » (lit. [Aran-tar]), fils d’Eldacar d’Arnor et père de Tarcil, 5ème Roi de l’Arnor. [AppA p. 1109]
aranya [I. √TA-, TAƷ-+√NI²- II. √RAN-] I. n. & dét. poss. [aran-nya] mon roi. II. adj. libre (?incontrôlable). [I. CLI p. 582 II. VT46 p. 10]
Aratan [*√TA-, TAƷ-+*√AT(AT)-] n. pr. *« Roi des Hommes » (lit. *[Ar-atan]), second fils d’Isildur, il mourut avec son père au Désastre des Champs d’Iris. [Silm p. 321]
Aratar [√?] n. pl. « Les Exaltés » (lit.), nom donné aux neuf Valar majeurs. [PMe p. 363]
arauco [√RUK-] n. monstre. [Etym p. 384 ; QE p. 415]
arca [√AK-] adj. étroit, resserré. [Etym p. 348]
*arca- [√?] v. prier. [cf. arca]
arca [√?] v. conj. présent du verbe *arca- « prier », prie. [VT43 p. 33]
arcande [√?] n. prière, requête. [VT44 p. 8]
arcastar [√?+*√STAR-] n. pr. Tolkien. [Christie's, Valuable Printed Books and Manuscripts, Vente 7275, lot 152 ; message n°934 de la liste de diffusion Lambengolmor] arda [√GAR-] n. 1. région, pays, royaume. 2. Ling. lettre rd le nom de la lettre changea par la suite pour arya. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 360 ; QE p. 402, 413 2. AppE p. 1215 ; VT45 p. 6]
Arda [√GAR-] n. Astro. la Terre, val. Aþaraphelun (réputé signifier 'demeure fixée'). [QE p. 401-2]
Arda Ala[c]hasta [√GAR- √LA-+*√KHAD-] topo. « Arda Non Corrompue » (lit. [Arda Ala-[c]hasta]), nom d’Arda dans laquelle Melcor n’avait aucune part, val. Aþaraphelun Amanaišal. [MR p. 254 ; QE p. 401 ; VT34 p. 10]
Arda Envinyanta [√GAR- √?+√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] topo. « Arda Renouvelée » (lit.), nom d’Arda après qu’elle ait été guérie de la malfaisance de Melcor. [MR p. 245, 405 ; VT34 p. 11]
Arda Hastaina [√GAR-+*√KHAD-] topo. « Arda Corrompue » (lit.), nom d’Arda telle qu’elle est, contaminée par Melcor et sa malice, val. Aþaraphelun Dušamanuðan. [MR p. 255 ; QE p. 401 ; VT34 p. 11]
Arda Sa[c]hta [√GAR- *√STAK-] topo. « Arda Corrompue » (lit.), nom d’Arda telle qu’elle est, contaminée par Melcor et sa malice, val. Aþaraphelun Dušamanuðan. [MR p. 405 ; QE p. 401 ; VT34 p. 11]
Arda Vincarna [√GAR- √WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)+√KAR-] topo. « Arda Refaite » (lit. [Arda Vin-carna]), nom d’Arda après qu’elle ait été guérie de la malfaisance de Melcor. [MR p. 408 ; VT34 p. 11]
Ardamir [√GAR-+√MIR-] n. pr. *« Joyau de la Terre » (lit. [Arda-mir]), fils d’Acsantur. [CLI p. 601]
Ardamíre [√GAR-+√MIR-] n. pr. *« Joyau de la Terre » (lit. [Arda-míre]), nom maternel d’Earendil. [CLI p. 601]
are [I. √AR<SUP>1</SUP>- II. √AR²-] I. n., pl. ari lumière du jour/du Soleil, le jour, chez les Elfes, ne commence pas à minuit mais dès la disparition du Soleil derrière l’horizon, comme observé depuis le bord de la mer. II. prép. et. [I. AppE p. 1215 ; Etym p. 349, PMe p. 127 ; VT43 p. 18 II. VT47 p. 4 ; VT48 p. 5]
Arendien, pl. Arendiéni [√AR<SUP>1</SUP>-+√ÉNED-+√YEN-] n. « Jour du Milieu de l’Année » (lit. [Are-ende-yén]). [PMe p. 134]
Ar Fanturion [√AR<SUP>1</SUP>-+√SPAN-] n. « Jour des Fanturi » (lit. [Ar(e) Fanturi-on]), 4ème jour de la semaine valienne, dédié à Mandos et Lorien, également nommé Fanturion. [Etym p. 368]
Arfanyaras(se) [√?+√SPAN-+√RAS-] topo. « haut pic brillant blanc » (lit. [Ar-fanya-ras(se)]), variante ou proche équivalent de Taniquetil. [QE p. 403, 416]
arie [√AR<SUP>1</SUP>-] n. jour, journée. [Etym p. 349]
arin [√AR<SUP>1</SUP>-] n. matin. [Etym p. 349]
arinya [√AR<SUP>1</SUP>-] adj. matinal. [Etym p. 349]
arma, pl. armar [√ƷAR- ou †√GAR-] n. article, bien, marchandise, possession, propriété. [Etym p. 360 ; VT45 p. 14]
Ar Manwen [√AR<SUP>1</SUP>-+√MAN-] n. « Jour de Manwe » (lit. [Ar(e) Manwe-n]), 1er jour de la semaine valienne, dédié à Manwe également nommé Manwen. [Etym p. 368] ☛ Arulmon
armaro [√AR²-+√MBAR-] n. « celui qui demeure à côté » l(it. [ar-mar-o]), voisin [VT48 p. 20]
Armenelos [*√TA-, TAƷ-+√MEN-+√El-+√OS-] topo. « Grande Citadelle du Ciel » (lit. [Ar-menel-os(to)]), nom de la cité royale de Númenor située au pied du Meneltarma, ad. Ar-Minalêth. [CLI p. 556]
arquen, pl. arqueni [√TA-, TAƷ-+*√KWEN-] n. « personne élevée » (lit. [ar-quen]), aristocrate, noble. [QE p. 372]
arta [I. *√AR²- II. [√GARAT-] I. adj. exalté, élevé. II. n. fort, forteresse. [I. PMe p. 354 II. Etym p. 360]
Artafinde [*√AR²-+√PHIN-] n. pr. hypothétique, nom d’un fils de Arafinwe, s. Finrod, t. Findaráto Ingoldo. [PMe p. 346]
Artaher [√AR²-+√NER-] n. pr. « Noble Seigneur » (lit. [Arta-her]), fils d’Eldalóte et d’Angamaite. [PMe p. 346]
Artame [√AR²-+√TAM-] n. pr. « Grand Forgeron » (lit. [Ar-tame]), nom d’emprunt de Sauron. [CLI p. 647]
Artamir [*√AR²- ou √GARAT-+√MIR-] n. pr. « Joyau Exalté ou Joyau de la Forteresse » (lit. [Arta-mir]), fils d’Ondoher et frère de Faramir et Fíriel, il mourut avec son frère en combattant au Nord de la Morannon. AppA p. 1121]
Artanga [√AR²-+√?] n. pr. hypothétique, nom d’un des fils de Arafinwe, sind. Angrod, t. Angaráto. [PMe p. 346]
artuile [√AR<SUP>1</SUP>-+√TUY-] n. matin, point du jour, petit jour. [Etym p. 395]
Ar Ulmon [√AR<SUP>1</SUP>- √ULU-+√ƷO-] n. « Jour d’Ulmo » (lit. [Ar(e) Ulmo-n]), 2ème jour de la semaine valienne, dédié à Ulmo, également nommé Ulmon. [Etym p. 368] ☛ Arveruen
Ar Veruen [√AR<SUP>1</SUP>- √BES-] n. « Jour des Epoux » (lit. [Ar(e) Veru-en]), 3ème jour de la semaine valienne dédié au couple d’Aule et Yavanna, également nommé Veruen. [Etym p. 368] ☛ Arfanturion
arwa [√ƷAR-] prép. en contrôle de, en possession de. [Etym p. 360]
arwa [†√GAR-] n. possessions, affaires, richesse. [VT45 p. 14]
-arwa [†√GAR-] suff. qui a, qui possède/détient/contrôle. [VT45 p. 14]
arwe [†√GAR-] n. possessions, richesse. [VT45 p. 14, 16]
arya [√AR<SUP>1</SUP>-] n. 1. jour. 2. Ling. lettre rd, le nom de la lettre était orignellement arda, de forme probablement plus correcte que arya pour désigner la lettre rd. [1. Etym p. 349 2. VT45 p. 6]
arya- [†√GAR-] v. posséder. [VT45 p. 14]
Aryante [√AR<SUP>1</SUP>-+√YAT-] n. Astro. « Passerelle du Jour » (lit. [Ar(e)-yante]), le Soleil. [Etym p. 348, 349] ☛ Anar, Ancale, Ur, Vása, Isil
aryo [√GAR-] n. héritier. [Etym p. 360]
aryon [√GAR-] n. héritier. [Etym p. 360]
ás [√?] n. Astro. « chaleur, avec la lumière et le réconfort » (lit.), le Soleil. [MR p. 390]
as- [*√AS-] préf. avec. [VT43 p. 29, 30 ; VT47 p. 31 ; VT48 p. 32]
as [√AS-] prép. et. [VT48 p. 32]
asambar(o) [*√SA-+√MBAR-] n. « celui qui demeure à côté » (lit. [as-ambar-o]), voisin [VT48 p. 20]
asar, pl. asari [√?] n. festival, temps fixé. [QE p. 399 ; VT39 p. 32]
asea aranion [√? √TA-, TAƷ-+*√ƷO-] n. Bot. « Feuille-des-Rois » (lit.), sind. Athelas. [WR p. 394]
*asea [√?] n. feuille. [cf. asea aranion]
aselye [*√AR²-] loc. pron. « avec vous » (lit. (as-elye]). [VT43 p. 29, 30 ; VT47 p. 31]
assa [√GAS-] n. alvéole, cavité, ouverture, trou. [Etym p. 357]
-asta [√SAT-] suff. suffixe de groupe. [VT48 p. 19, 20] ☛ quentasta
asta [*√SAT-] n. 1. pl. astar q. num. mois des Calendriers númenóréens. 2. division, part (particulièrement concernant des parts égales). [1. AppD p. 1193 ; VT42 p. 20 2. VT48 p. 11]
astaldo [√?] adj. vaillant. [MR p. 149]
asto [√ÁS-AT-] n. 1. poussière. 2. Ling. lettre st. [1. Etym p. 349 2. VT45 p. 6 ; VT46 p. 30-1]
at- [√AT(AT)-] préf. à nouveau, encore. [Etym p. 349]
-at [*√TA-] pron. pers. ceux-là, eux. [VT43 p. 20]
ata [√AT(AT)-] adj. de/à nouveau. [Etym p. 349]
ata [√AT(AT)-] adv. encore. [Etym p. 349]
ata- [√AT(AT)-] préf. à nouveau, encore. [Etym p. 349]
atalante [√A-+√TALÁT-] n. affaissement, écroulement, effondrement, ruine. [Etym p. 390]
Atalante [√A-+√TALÁT-] n. pr. « La Déchue » (lit.), nom donné à Númenor après sa Chute, également le titre du récit de sa Submersion, ad. Akallabê ou Akallabêth. [Etym p. 390 ; LRW p. 47 ; SD p. 247, 310 ; Silm p. 309 ; VT45 p. 26]
atalantea, pl. atalantie [√A-+√TALÁT-] adj. détruit, effondré, en ruine. [MC p. 222-3]
atalantie [√A-+√TALÁT-] n. affaissement, écroulement, effondrement, ruine. [Etym p. 390 ; LRW p. 47 ; SD p. 249]
atalta [√A-+√TALÁT-] n. écroulement, effondrement. [Etym p. 390]
*atalta- [√A-+√TALÁT-] v. chuter, s’écrouler, s’effondrer. [cf. ataltane]
ataltane [√A-+√TALÁT-] v. conj. passé sing. de atalta-. [LRW p. 47 ; SD p. 247, 249]
atalya [*√AT(AT)-] adj. double. [VT42 p. 26]
Atan, pl. Atani [*√AT(AT)-] n. « les Seconds » (lit.), Homme Mortel, Humain. [AppF p. 1222 ; QE p. 386]
Atanalcar [*√AT(AT)-+√AKLA-R-] n. pr. *« Gloire des Hommes » (lit. [Atan-alcar]), fils d’Elerosse. [CLI p. 601]
Atanatar I [*√AT(AT)-+√ATA-] n. pr. « Père des Hommes » (lit. [Atan-atar]), fils de Turambar, 10ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Atanatar II Alcarin [*√AT(AT)-+√ATA- √AKLA-R-] n. pr. « Père des Hommes Le Glorieux » (lit. [Atan-atar]), fils de Hyarmendacil I et père de Narmacil I et Calmacil, 16ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Atanatári [*√AT(AT)-+√ATA-] n. pl. « Pères des Hommes » (lit. [Atan-átari]), les Premiers Hommes. [WJ p. 39, 175]
Atanatárion [*√AT(AT)-+√ATA-+√ƷO-] n. gén. pl. de Atanatári des Pères des Hommes. [MR p. 373]
Atandil [*√AT(AT)-+√NDIL-, NIL- (DIL-)] n. pr. « Ami des Hommes » (lit. [Atan-dil]), surnom quenya du Roi Finrod. [VT41 p. 13] ☛ Firindil
ataque [√TAK-] n. bâtiment, bâtisse, construction, édifice. [Etym p. 390]
atar, pl. atari [√ATA-] n. 1. père. 2. hypo. pouce. [1. CLI p. 582 ; Etym p. 349 ; QE p. 402 2. VT47 p. 26-7]
Atarince [√ATA-+√?] n. pr. « Petit Père » (lit. [Ata®-rince]), nom maternel de Curufinwe, 4ème fils de Feanáro et Nerdanel , abrégé en Curvo, nom donné du fait de sa ressemblance physique avec son père (il s’avèra plus tard qu’il lui ressemblait également par l’esprit). [PMe p. 353]
atarinya [√ATA-+√NI²-] n. & dét. poss. [atar-inya] mon père. [LRW p. 61]
atarme [*√TA-+√MET-] locu. prép. vers la fin. [VT43 p. 33]
atarmen [*√TA-+√MET- ] locu. prép. vers la fin. [VT43 p. 33]
atartil [√ATA-+√TIL-] n. hypo. « doigt père » (lit. [atar-til]), le pouce. [VT47 p. 27]
(a)taryo [√ATA-] n. hypo. le pouce, la forme évolua en †(a)taryo > atto/atya. [VT47 p. 27]
a[s]thar [√?] n. val. festival, terme issu du val. aþara 'convenu'. [QE p. 399]
atsa [√GAT-] n. crochet, griffe, serre. [Etym p. 358]
atta [I. √AT(AT)- II. √AT(AT)- & √’TAT-] I. adj. num. card. & n. inv. deux. II. préf. re-, encore. [I. Etym p. 349, L p. 427 ; VT48 p. 6 II. Etym p. 349, 391 ; WJ p. 421] ☛ tata, nelde
atta [√ATA-] n. pouce. [VT48 p. 19]
Attalyar [*√AT(AT)-+√?] n. pl. « Bipèdes » (lit.), Petits Nains, nom issu du sind. Tad-dail. [QE p. 389]
attat [√ATA-] n. pl. du. une paire de pouces, nom donné aux deux pouces dans le compte des doigts de la main, en tant que proches voisins et donc élément d’une paire. [VT48 p. 19]
attea [*√AT(AT)-] adj. num. ord. deuxième, anciennement tatya. [VT42 p. 25]
atto [√ATA-] n. 1. papa. 2. hypo. pouce, la forme évolua en (a)taryo > atto/atya. [1. Etym p. 349 2. VT47 p. 10, 26 ; VT48 p. 6]
attot [√ATA-] n. pl. du. une paire de pouces, nom donné aux deux pouces dans le compte des doigts de la main, en tant que proches voisins et donc élément d’une paire. [VT48 p. 19]
atwa [√AT(AT)-] adj. num. deux fois, double. [Etym p. 349]
atya [√ATA-+√NI²-] n. hypo. « mon papa » (lit. [at(ar)-(n)ya]), le pouce, la forme évolua en †(a)taryo > atto/atya. [VT47 p. 10, 26 ; VT48 p. 6, 19]
au- [*√AWA-] préf. préfixe verbal. [QE p. 365]
auciri- [*√AWA-+*√KIRIS-] v. couper, de telle sorte qu'une portion est perdue ou plus disponible. [QE p. 365]
Aule [√GAWA- ou √GOWO-] 1. théon. val. nom d’un Vala, théonyme adapté du val. A?ulez. 2. n. invention. [1. QE p. 399 2. Etym p. 358]
Aulendil [√GAWA- ou √GOWO-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué à Aule » (lit. [Aule-ndil]), titre porté par le Maia Sauron et par le fils de Vardamir Nólimon. [CLI p. 601, 647 (note 7)]
Aulendur [√GAWA- ou √GOWO-+√NDUR-, NUR-] n. pl. « Serviteur d’Aule » (lit. [Aule-ndur]), titre porté par les Noldor proches d’Aule. [PMe p. 366]
aure [√AR1-] n. lumière du jour/du Soleil. [Silm p. 363]
au[th]sa [√WATH-] n. forme vague, apparition spectrale ou vague. [VT42 p. 10]
auta- [1. √GAWA- ou √GOWO- 2. √?] v. 1. inventer. 2. se terminer, s’achever. [1. Etym p. 358 2. QE p. 366]
Aurel, pl. Aureldi [√?+√ÉLED-] n. nom désignant les Elfes qui terminèrent la Grande Marche et atteignirent Aman, équivalent de Oarel (pl. Oareldi), forme vanyarine Auzel (pl. Auzeldi). [QE p. 363, 374]
Auzel, pl. Auzeldi [√?+√ÉLED-] n. forme vanyarine de Aurel (pl. Aureldi). [QE/363/374]
av- [√AWA-] préf. extérieur, hors de. [Etym p. 349]
ava [√AWA-] adj. val. extérieur, externe. [Etym p. 349 ; SM p. 241]
áva [*√AWA-] v. conj. à l’impératif négatif, non (je ne ferai pas cela). [QE p. 371]
avá [*√AWA-] v. conj. à l’impératif négatif, non (je ne ferai pas cela). [QE p. 371]
avá care ! [*√AWA- √KAR-] v. conj. à l’impératif négatif, ne le fais pas ! [QE p. 371]
ava- [*√AWA-] préf. 1. préfixe privatif. 2. extérieur. [1. Etym p. 349 2. QE p. 370]
ava- [*√AWA-] v. interdire, prohiber, refuser. [QE p. 370]
ava[c]haira [*√AWA-+√KHAYA-] adj. très éloigné, très lointain. [Etym p. 364]
Avallóne [√AWA-+√LONO-] n. pr. havre et cité de Tol Eressea, adapté en ad. en Avalloni. [VT45 p. 28]
Avalóna [√AWA-+√LONO-] n. pr. havre et cité de Tol Eressea. [Etym p. 349, 370]
Avamanyar [√AWA-+*√MAN-] n. pl. ceux des Elfes qui ne sont pas allés en Aman parce qu’ils ne voulaient pas, équivalent de Avari. [QE p. 370]
avamme [*√AWA-] v. conj. & pron. pers. [ava-mme] impératif présent, nous ne voulons/ferons pas. [QE p. 371]
ávan [*√AWA-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [áva-n] 1ère pers. du sing. du présent de ava-, je refuse. [QE p. 371]
avane [*√AWA-] v. conj. passé sing. de ava-, refusait. [QE p. 370]
avanir [*√AWA-+*√NID[2]-] n. « refus de la volonté » (lit. [ava-nir]), refus par un acte de volonté. [VT39 p. 23] ☛ níra
avanóte [*√AWA-+√NOT-] adj. « impossible à compter » (lit. [ava-nóte]), innombrable. [Etym p. 349]
avanyárima [*√AWA-+√NAR²-] adj. « qui ne doit pas être raconté » (lit. [ava-nyárima]). [QE p. 370]
avaquet- [√AWA-+√KWET- (et √PET-)] v. interdire, refuser. [Etym p. 366]
avaquétima [√AWA-+√KWET- (et √PET-)] adj. « indicible » (lit. [ava-quétima]), indescriptible, inexprimable. [QE p. 370]
Avar(o), pl. Avari [√AB-, ABAR-] n. nom donné aux Elfes qui refusèrent d’entamer la Grande Marche vers l’Ouest. [Etym p. 347 ; QE p. 371]
avatyar- [√AWA-+*√KYAB-] v. *« ne pas déclencher » (lit. [ava-tyar-]), pardonner. [VT43 p. 21]
ávatyara [√AWA-+*√KYAB-] v. conj. impératif présent de avatyar-, pardonne(z). [VT43 p. 18]
*avatyari- [√AWA-+*√KYAB-] v. radical aoriste de avatyar-. [cf. avatyarir]
avatyarir [√AWA-+*√KYAB-] v. conj. & pron. pers. [avatyari-r] 3ème pers. du pl. de l’aoriste de *avatyari-, pardonnent. [VT43 p. 20]
áya [√GÁYAS-] n. « crainte » (lit.), profonde révérence et conscience de sa propre « petitesse » en présence de choses ou de personnes majestueuses et puissantes, terreur. [PMe p. 363 ; VT43 p. 38]

C

ca [√?] prép. derrière. [VT43 p. 30]
caila [√KAY-] I. adj. alité, couché. II. n. maladie. [I. & II. Etym p. 363]
caima [√KAY-] n. couche, lit. [Etym p. 363]
caimasan, pl. caimasambi [√KAY-+√STAB-] n. chambre à coucher. [Etym p. 387]
caimasse [√KAY-] n. malade. [Etym p. 363]
caimassea [√KAY-] adj. alité, malade. [Etym p. 363]
caina [√KAYAN-] adj. *décimal. [VT48 p. 12]
*cainea [√KAYAN-] adj. num. ord. dixième. [cf. quainea]
cainen [I. √KAYAN- II. √KAY-+NI²-] I. adj. num. card. & n. inv. dix. II. v. conj. & pron. pers. [caine-n] passé sing. irrégulier de *caita-, j’allongeais. [I. Etym p. 363 II. VT48 p. 12] ☛ minque
cainen [√KAYAN-] n. gén. pl. de *cai de dix. [VT48 p. 12, 13]
caista [√KAYAN -+√SAT-] n. « fraction de dix » (lit. [cai-sta]), un dixième (1/10). [VT48 p. 11, 12]
caistanótie [√KAYAN -+√SAT-+√NOT-] n. *« compte des dizaines » (lit. [caista-nótie]), système de calcul décimal. [VT48 p. 11, 12]
*caita [√KAY-] v. conj. présent sing. de *caita-, recouvre, s’étend. [RGEO p. 67]
*caita- [√KAY-] v. être allongé, être couché, gésir, reposer, s’étendre. [cf. caita]
cala [√KAL-] n. lumière. [Etym p. 362]
calaciryo [√KAL-+√KIRIS-+√ƷO-] n. gén. sing. de Calacirya de Calacirya. [RGEO p. 70 ; VT43 p. 32]
Calamando [√KAL-+√MBAD-] théon. « Mando Lumineux » (lit. [Cala-mando]), autre nom quenya du Vala Manwe. [Etym p. 372]
Calaquendi [√KAL-+√KWEN(ED)-] n. pl. « Elfes de la Lumière », Elfes d’Aman. [QE p. 361, 373]
calarus(t)- [√KAL-+√RUS-] adj. *« éclat de coruscation » (lit. [cala-rus(t)-]), poli, cuivré. [VT41 p. 10]
calca [√KALAK-] n. verre. [VT47 p. 35]
cále [√KAL-] n. lumière. [MC p. 223]
calima [√KAL-] adj. brillant, éclatant, lumineux, resplendissant. [Etym p. 362]
Calime[c]htar [√KAL-+√EKTE-] n. pr. « Guerrier de Lumière » (lit. [Calim-ehtar]), fils de Narmacil II et père d’Ondoher, 30ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
calina [√KAL-] adj. brillant, éclatant, lumineux, resplendissant. [Etym p. 362]
Caliondo [√KAL-+√YO-, YON-] n. pr. *« Fils de la Lumière » (lit. [Cal-iondo]), fils d’Earendur. [CLI p. 601]
callo [√KAL-] n. gentilhomme, noble, héros. [Etym p. 362]
calma [√KAL-] n. 1. éclairage, lampe, lanterne, lumière, lumière du jour. 2. Ling. lettre c. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 362 ; LCP p. 654 2. AppE p. 1215 ; VT45 p. 18]
Calmacil [√KAL-+√MAK-] n. pr. « Épée de Lumière » (lit. [Cal-macil]), fils cadet d’Atanatar II Alcarin et père de Minalcar (Rómendacil II), 18ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
calmatéma [√KAL-+√TEÑ-] n. Ling. « série-c » (lit. [calma-téma]), les consonnes vélaires, 3ème série (téma) des Tengwar. [AppE p. 1210]
calmindon [√KAL-+√MINI-] n. « tour de la lumière » (lit. [cal-mindon]), fanal, phare. [CLI p. 569]
calpa [√KALPA-] n. seau d’eau, récipient. [Etym p. 362]
calpa- [√KALPA-] v. écoper, puiser de l’eau, vider l’eau de. [Etym p. 362]
calta- [√KAL-] v. briller, émaner, irradier, rayonner. [Etym p. 362]
caluva [√KAL-] v. conj. futur sing. de calta-, brillera. [CLI p. 395]
calya- [√KAL-] v. éclairer, illuminer. [Etym p. 362 ; VT45 p. 18]
*cam- [√KAB-+*√MAƷ-] v. recevoir. [cf. camne]
camba [√KAB-+√MAƷ-] n. creux de la main. [VT47 p. 20, 22]
cambe [√KAB-+√MAƷ-] n. creux de la main, paume. [Etym p. 361 ; VT47 p. 22]
cambelyes [√KAB-+√MAƷ-] v. conj. & pron. pers. & compl. [cambe-lye-s] 2ème pers. du pl. du passé de *camma-, *vous l’avez reçu. [VT47 p. 21]
*camma- [√KAB-+√MAƷ-] v. recevoir. [cf. cambe]
camne [√KAB-+√MAƷ-] v. conj. passé de *cam-, recevait. [VT47 p. 21]
camnelyes [√KAB-+√MAƷ-] v. conj. & pron. pers. & compl. [camne-lye-s] 2ème pers. du pl. du passé de *cam-, vous l’avez reçu. [VT47 p. 21]
can- [*√KHAM²-] v. appeler, crier, convoquer/nommer une personne. [PMe p. 362]
cana [√?] prép. derrière. [VT43 p. 30]
Canafinwe [√KÁNAT-+√PHIN-] n. pr. « Quatrième Finwe » (lit. [Cana-finwe]), nom du 2ème fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Cáno, nom maternel Macalaure, s. Maglor. [PMe p. 353]
canasta [√KÁNAT-+√SAT-] n. « fraction de quatre » (lit. [cana-sta]), un quart (1/4). [VT48 p. 11, 12]
canat- [√KÁNAT-] préf. quatre. [VT48 p. 12]
cáne [√KAN[1]-] n. vaillance, valeur. [Etym p. 362]
cáno [1. √KAN[1]- 2. √KAN[2]-] n. 1. commandeur. 2. arch. crieur, héraut. [1. CLI p. 804, PMe p. 345 ; Silm p. 358 2. PMe p. 345]
cansat [√KÁNAT-+√SAT-] n. un quart (1/4), forme alternative de canasta/casta. [VT48 p. 11, 12]
canta [1. √KÁNAT- 2. √KAT-] 1. adj. num. card. & n. inv. quatre. 2. adj. façonné, formé, en forme de, modelé. [1. Etym p. 362 ; VT42 p. 24 ; VT48 p. 6 2. Etym p. 362 ; VT45 p. 19] ☛ lempe
canta- [I. √KÁNAT- II. √KAT-] I. préf. quatre. II. v. façonner, modeler. [I. & II. Etym p. 362]
cantea [√KÁNAT-] adj. num. ord. quatrième. [VT42 p. 25]
cantil [√KÁNAT-+√TIL-] n. « quatrième doigt » (lit. [can-til]), l’annulaire. [VT47 p. 26]
cánu [√KAN[1]-] n. chef, commandeur, gouverneur, régent, souverain. [CLI p. 804 ; Silm p. 358]
canwa [*√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] n. annonce, ordre. [PMe p. 362]
canya [√KAN[1]-] adj. courageux, audacieux, brave, intrépide. [Etym p. 362]
cár [√KAS-] n. tête. [Etym p. 362]
car [√KAR-] n. 1. pl. cardi construction, maison. 2. acte. [1. Etym p. 362 2. VT43 p. 19]
car- [√KAR-] v. bâtir, construire, fabriquer, faire, former, réaliser. [QE p. 371]
caracse [√KÁRAK-] n. haie barbelée de lances. [Etym p. 362]
carca, pl. carcar [√KARAK-] n. canine, croc, défense, dent. [Silm p. 353 ; Etym p. 362 ; LCP p. 689]
carcane [√KÁRAK-] n. rangée de dents. [Etym p. 362]
carco [√KARKA-] n. Orn. corbeau. [Etym p. 362]
cari- [√KAR-] v. radical aoriste de car-, faire. [VT41 p. 17]
cárielto [√KAR-] v. conj. & pron. pers. [cárie-lto] 3ème pers. du pl. du passé de car-, ils firent. [VT43 p. 20]
*carina [√KAR-] v. conj. participe passé de car-, fait. [VT43 p. 15]
carir [√KAR-] v. conj. & pron. pers. [cari-r] 3ème pers. du pl. de l’aoriste de *cari-, ils font. [VT41 p. 15]
carita [√KAR-] v. inf. fabriquer, faire. [VT41 p. 17 ; VT43 p. 26]
caritas [√KAR-+√S-] v. inf. & pron. pers. [carita-s] 3ème pers. du sing. de l’inf. de carita, le faire, faire cela. [VT41 p. 17]
carmalin [√KARÁN-+√SMAL-] adj. *« rouge et jaune » (lit.[car(ne)-malin(a)]), roux, rouge-orangé. [VT40 p. 19]
carmalinda [√KARÁN-+√SMAL-] adj. *« rouge et jaune » (lit.[car(ne)-malinda]), roux, rouge-orangé. [VT40 p. 19]
carme [√KAR-] n. art, magie. [CLI p. 800]
Carme [√KAR-] n. « Art » (lit.), le Monde en tant que processus de création d’une vision de l’esprit. [CLI p. 800]
carne, pl. carni [√KARÁN-] adj. rouge. [Silm p. 353 ; Etym p. 362]
Carnil [*√KARÁN-] n. Astro. Mars. [MR p. 160, 434, 435] ☛ Earendil
Carnistir [*√KARÁN-+√?] n. pr. « Face Rouge » (lit. [Carni-stir]), nom maternel de Morifinwe, 5ème fils de Feanáro et Nerdanel, s. Caranthir, nom donné du fait qu’il possédait le teint rougeaud de sa mère. [PMe p. 353]
cáro [√KAR-] n. acteur, agent. [Etym p. 362 ; VT45 p. 19]
carrea [√KAS-+√RAY-] n. « réseau de la tête » (lit. [car-rea]), tresse. [VT42 p. 12]
cas- [√KAS-] préf. tête. [Etym p. 362]
Casallie [√?+ √LI-] n. pl. le peuple Nain, les Nains. [QE p. 388]
Casar, pl. Casari ou Casári, pl. géné. Casalli [√?] n. Nain. [QE p. 388]
Casarrondo [√?+ √ROD-] topo. « Grotte des Nains » (lit. [Casar-rondo]), s. Hadhodrond, kh. Khazad-dûm, o. Phurunargian, angl. Dwarrowdelf, francisé en Cavenain. [QE p. 389, 397]
cassa [√KAS-] n. casque, heaume. [Etym p. 362]
cast [√KAYAN -+√SAT-] n. « fraction de dix » (lit. [ca-st(a)]), un dixième (1/10). [VT48 p. 11, 12]
casta [√KÁNAT-+√SAT-] n. « fraction de quatre » (lit. [cana-sta]), un quart (1/4). [VT48 p. 11, 12]
Castamir (L’Usurpateur) [√?-+√MIR-] n. pr. fils cadet de Calmacil et frère de Rómendacil II (Minalcar), 22ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
cata [√?] prép. derrière. [VT43 p. 30]
[√?] adv. peut-être. [VT42 p. 34]
*-ce [√?] suff. terminaison diminutive. [cf. cirince, hérince]
cean [√KAYAN-] adj. num. card. & n. inv. *dix. [VT48 p. 12]
ceante [√KAY-] v. conj. forme alternative du passé de *caita-, s’allongeait. [VT48 p. 13]
celma [√KEL-] n. alluvion, canal, chenal, lit d’une rivière. [Etym p. 363]
celume [√KEL-] n. coulée, courant, écoulement, flux, marée, ruisseau. [Etym p. 363 ; LCP p. 657]
celumessen [√KEL-] n. loc. pl. de celume dans les flots. [MC p. 222]
*celva, pl. celvar [√?] n. animal, par opposition à un végétal. [Silm p. 39 ; WJ p. 341]
cemen [√KEM-] n. val. sol, terre, terreau. [Etym p. 363 ; LCP p. 657 ; Silm p. 358 ; MR p. 387]
cemende [√KEM-] n. loc. sing. de cemen sur la terre. [VT43 p. 16, 17]
Cemendur [√KEM-+√NUR-, NDUR-] n. pr. *« Serviteur de la Terre » (lit. [Cemen-dur]) 1. fils d’Acsantur et père d’Earendil. 2. fils de Meneldil, 4ème Roi du Gondor. [1. CLI p. 601 2. AppA p. 1110]
Cementári [√KEM-+√TA-, TAƷ-] théon. « Reine de la Terre » (lit. [Cemen-tári]), titre quenya de Yavanna. [Silm p. 39, 332]
cemesse [√KEM-] n. loc. sing. de cemen sur la terre. [VT43 p. 17]
cemina [√KEM-] adj. de la terre. [Etym p. 363]
cemnaro [√KEM-+√NAR<SUP>[1]</SUP>-] n. « celui qui manie la terre et la flame » (lit. [cem(en)-nar-o]), potier. [Etym p. 363, 390]
cén [√KEM-] n. terrain, terre, sol. [Etym p. 363]
cen- [*√KEN-] v. apercevoir, discerner, distinguer, repérer, voir. [MC p. 222]
cena [*√KEN-] v. conj. impératif présent de cen-, vois. [VT47 p. 31]
cenda- [*√KHEN-D-E-] v. observer attentivement, pas ‘garder’ mais observer pour un temps (pour acquérir des informations), souvent employé pour ‘lire’. [VT41 p. 5]
centa [*√KEN-] n. communication, correspondance, transmission, requête, recherche. [MR p. 415]
centano [√KEN-+√TAN-] n. *« artisan de la terre » (lit. [cen-tano]), potier. [Etym p. 390]
cenuva [√KEN-] v. conj. futur singulier de cen-, verra. [MC p. 221, 222]
Cermie [√?] n. q. num. Juillet ; notez la possible ressemblance avec Messidor (mois des moissons), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Metelaire, Úrime
certa, pl. certar [√,] n. lettre, rune, rune gris-elfique ; mot créé à partir du sind. certh (pl. cirth). [AppE p. 1216 ; QE p. 396]
ceu [√KEWE-] adj. frais, nouveau. [VT48 p. 7]
ceule [√KEW-] adj. frais, nouveau, renouvelé. [VT48 p. 8]
ceura [√KEW-] adj. frais, nouveau, renouvelé. [VT48 p. 8]
ceuran- [√KEWE-+√RAN-] n. « nouvelle lune » (lit. [ceu-ran-]). [VT48 p. 7]
ceuranar [√KEWE-+√RAN-] n. « soleil renouvelé » (lit. [ceur(a)-anar]), apparition du Soleil suivant le solstice. [VT48 p. 7]
ceure [√KEWE-] adj. renouvelé. [VT48 p. 7]
ceuta [I. √KEW- II. √KEWE-] I. adj. frais, nouveau, renouvelé. II. *v. renouveler, rafraîchir. [I. VT48 p. 8 II. VT48 p. 7]
ceva [√KEW-] adj. frais, nouveau, renouvelé. [VT48 p. 8]
céva [√KEWE-] adj. frais, nouveau. [VT48 p. 7]
[c]ha[c]hta [√KAG-] n. butte, monticule, pile, taillis. [Etym p. 363]
chaime [√KHIM-] n. coutume, habitude, rite, tradition. [Etym p. 364]
[c]haira [√KHAYA-] adj. lointain. [Etym p. 364]
[c]halatir [√SKWAL-+√TIR-] n. Orn. *« qui observe le poisson » (lit. [[c]hala-tir] ), martin-pêcheur. [Etym p. 386]
[c]halatirno [√SKWAL-+√TIR-] n. Orn. « celui qui observe le poisson » (lit. [[c]hala-tir-no]<nowiki>), martin-pêcheur. [Etym p. 386]\\ **[c]han** [√KHAN<SUP>[2]</SUP>-] //n.// frère. [VT47 p. 34]\\ **[c]handa** [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] //adj.// compréhensif, intelligent. [Etym p. 363]\\ **[c]handele** [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] //n.// faculté, intellect. [Etym p. 363]\\ **[c]hanya-** [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] //v.// être au courant, être doué pour les relations avec, être informé de. [Etym p. 363]\\ **[c]harma** [√ƷAR-] //n.// objet de valeur, trésor. [AppE p. 1215 ; Etym p. 360]\\ **[c]hauta-** [√KHAW-] //v.// arrêter, cesser, prendre une pause. [Etym p. 364]\\ **[c]helca**, //pl.// **[c]helce** [√KHELEK-] //adj.// froid, glacé, glacial. [Etym p. 364] ☛ ninque, ring\\ **[c]helce** [√KHELEK-] //n.// glace. [Etym p. 364]\\ **[c]helcelimbe** [√KHELEK-+√LIB<SUP>1</SUP>-] //n.// goutte de glace (lit. <nowiki>[[c]helce-limbe]). [Etym p. 369]
[c]hen, pl. [c]hendi [√KHEN-D-E-] n. œil. [Etym p. 364]
[c]hér [√KHER-] n. maître. [L p. 282]
[c]héra [√KHER-] n. chef, commandant, supérieur. [Etym p. 364]
[c]heren [√KHER-] n. ce que possède quelqu’un, biens, fortune, possessions. [Etym p. 364]
[c]herenya [√KHER-] adj. riche, fortuné. [Etym p. 364]
[c]heri [√KHER-] n. dame, maîtresse. [Etym p. 364]
[c]héru [√KHER-] n. maître. [L p. 282]
[c]heru [√KHER-] n. maître, seigneur. [Etym p. 364]
[c]hilya- [√KHIL-] v. suivre. [Etym p. 364]
[c]himba [√KHIM-] adj. adhérant, collant. [Etym p. 364]
[c]himya- [√KHIM-] v. adhérer, coller, s’établir près de. [Etym p. 364]
-[c]hin, pl. -[c]híni [√?] suff. enfant. [QE p. 403]
[c]hina, pl. [c]hinar [√?] n. enfant. [QE p. 403]
[c]hína, pl. [c]hínar [√?] n. enfant. [QE p. 403]
[c]híse [√KHIS-, KHITH-] n. brume. [Etym p. 364]
[c]hísie [√KHIS-, KHITH-] n. brume. [Etym p. 364]
[c]hiswa [√KHIS-, KHITH-] adj. gris. [Etym p. 364]
[c]hiswe [√KHIS-, KHITH-] n. brouillard, brume. [Etym p. 364]
[c]hón [√KHO-N-] n. cœur (= organe). [Etym p. 364]
[c]hópa [√KHOP-] n. anse, crique, petite baie protégée, port. [Etym p. 364]
[c]hopasse [√KHOP-] n. rade. [Etym p. 364]
[c]hóre [√KHOR-] n. impulsion. [Etym p. 364]
[c]hórea [√KHOR-] adj. impulsif. [Etym p. 364]
[c]horme [√KHOR-] n. urgence. [Etym p. 364]
[c]horta- [√KHOR-] v. catapulter, décocher, faire avancer rapidement, jeter, lancer. [Etym p. 364]
[c]hortale [√KHOR-] n. rapidité, vitesse. [Etym p. 364]
[c]host [√KHOTH-] n. grosse (12 douzaines = 144). [Etym p. 364]
[c]hosta [√KHOTH-] n. un grand nombre. [Etym p. 364]
[c]hosta- [√KHOTH-] v. amalgamer, assimiler, s’amasser, se rassembler. [Etym p. 364]
[c]huan [√KHUG-] n. chien de meute. [Etym p. 365]
[c]húnen [√KHUG-] n. gén. sing. de [c]huan du chien. [Etym p. 365]
[c]huo [√KHUG-] n. chien. [Etym p. 365]
[c]hwan, pl. [c]hwandi [√SWAD-] n. champignon, éponge, moisissure. [Etym p. 388]
[c]hwarin [√SKWAR-] adj. crochu, tordu. [Etym p. 386]
[c]hwarma [√SKWAR-] n. croisillon. [Etym p. 386]
[c]hwerme [√?] n. code gestuel. [QE p. 395 ; VT39 p. 12]
[c]hwesta [√SWES-] n. alizé, brise, exhalaison, souffle. [AppE p. 1215 ; Etym p. 388]
[c]hwesta- [√SWES-] v. souffler doucement. [AppE p. 1215 ; Etym p. 388]
[c]hwinde [√SWIN-] n. remous, remous d’air, tourbillon, tourbillon d’air. [Etym p. 388]
[c]hwinya- [√SWIN-] v. bouger, remuer, tourbillonner, tournoyer. [Etym p. 388]
*cilmesse, pl.cilmessi [*√KIL-+√ES-] n. « nom de choix personnel » (lit. [cilm(e)-esse]). [PMe p. 339]
cilya [√KIL-] n. abîme, défilé, faille, gorge, précipice. [Etym p. 365]
cilyanna [√KIL-] n. all. sing. de cilya dans le précipice. [LRW p. 47]
*cir- [√KIR-] v. cingler, couper, fendre, voguer. [cf. círa]
círa [√KIR-] v. conj. présent singulier de *cir-, fend, cingle. [MC p. 221]
circa [√KIRIK-] n. faucille, faux, serpe. [Etym p. 365]
Ciriáran [√KIR-+√TA-, TAƷ-] n. pr. « Roi Marin » (lit. [Ciri-áran]), nom donné au roi des Teleri de Valinor. [PMe p. 341]
*cirince, pl. cirinci [√?] n. q. num. petit oiseau au plumage rouge originaire de Númenor. [CLI p. 555]
cirisse [√KIRIS-] n. encoche, entaille. [Etym p. 365]
cirya, pl. ciryar [√KIR-] n. 1. pl. du. ciryat bateau, embarcation, navire. 2. faille, défilé, gorge, précipice. [1. L p. 427 ; Silm p. 358 1. & 2. Etym p. 365]
Ciryaher [√KIR-+√KHER-] n. pr. « Seigneur des Navires » (lit. [Cirya-her]), fils de Ciryandil et père d’Atanatar II Alcarin, 15ème Roi du Gondor, il fut couronné sous le nom de Hyarmendacil I. [AppA p. 1110]
Ciryandil [√KIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Celui Qui Aime les Navires » (lit. [Cirya-ndil]), fils d’Earnil I et père de Ciryaher (Hyarmendacil I), 14ème Roi du Gondor, il mourut dans la défense de l’Umbar face aux Haradrim. [AppA p. 1110]
ciryaquen, pl. ciryaqueni [√KIR-+*√KWEN-] n. marin, matelot. [QE p. 372, 407]
ciryasse [√KIR-] n. loc. sing. de cirya dans/sur le bateau. [MC p. 216 ; VT36 p. 26]
Ciryon [√KIR-+√YON-] n. pr. *« Fils des Navires » (lit. (Cir-yon]), 3ème fils d’Isildur, il mourut avec son père au Désastre des Champs d’Iris. [Silm p. 321]
ciuta [√KEWE-] *v. renouveler, rafraîchir. [VT48 p. 7]
coa [*√KHAW-] n. maison. [VT47 p. 35]
coacalina [*√KHAW-+√KAL-] n. « Lumière de la Maison » (lit. [coa-calina]), métaphore eldarine pour la fea (‘âme’) demeurant dans un corps. [MR p. 250 ; VT34 p. 12]
coarya [√?] n. & dét. poss. [coa-rya] sa maison. [QE p. 369]
coimas [*√KUY-+√MBAS-] n. « pain de vie » (lit. [coi(re)-mas(sa)]), pai de route elfique, sind. lembas. [MR p. 214 ; Silm p. 354]
coire [*√KUY-] n. agitation, émoi, excitation, reverdie, vie. [AppD p. 1193 ; LCP p. 658 ; Silm p. 354]
coirea [*√KUY-] adj. vivant. [LCP p. 658]
Coirear [*√KUY-] n. pl. « Jours de l’Eveil » (lit. [Coire-ar(e)]), jours qui précèdent Mettare. [PMe p. 134] ☛ Mettare
Coivienenissen [*√KUY-+√NEN-] topo. loc. pl. de *Coivienen aux Eaux de l’Eveil. [VT36 p. 10]
*Coivienen, pl. *Coivieneni [*√KUY-+√NEN-] topo. Eau de l’Eveil. [cf. Coivienenissen]
*colindo, pl. *colindor [*√KOL-] n. porteur. [cf. cormacolindor]
colla [*√KOL-] adj. porté, en parlant d’un vêtement. [MR p. 385]
collo [*√KOL-] n. cape, chape, manteau, toge. [Silm p. 363]
cólo [*√KOL-] n. fardeau. [VT39 p. 12]
Cór [√KOR-] topo. nom de colline circulaire au sommet de laquelle fut batie Tún(a). [Etym p. 365]
coranar, pl. coranári [√KOR-+√NAR<SUP>1</SUP>-] n. « révolution du Soleil » (lit. [cor-anar]), année elfique de 366 jours ou 61 semaines (de 6 jours). [AppD p. 1193, PMe p. 126-7]
corco [√KORKA-] n. Orn. corbeau, grole. [Etym p. 362]
corin [√KOR-] n. enclos circulaire. [Etym p. 365]
*corma [√KOR-] n. *« cercle du doigt » (lit. [cor-ma]), alliance, anneau, bague. [cf. cormacolindor]
cormacolindor [√KOR-+√KOL-] n. pl. « Porteurs de l’Anneau » (lit. [corma-colindo-r]). [SdA VI-4 p. 1016]
Cormare [√KOR-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. « Jour de l’Anneau » (lit.[Corm(a)-are]). [AppD p. 1198]
corna [√KOR-] adj. circulaire, rond. [Etym p. 365]
cornen [√KOR-] n. gén. sing. de coron de la boule, du globe. [Etym p. 365]
Corollaire [√KOR-+√LAYA-] topo. *« Colline de l'Été » (lit. [Coro(n)-l-laire]), colline sur laquelle vécurent les Arbres d'Or et d'Argent de Valinor. [QE p. 401]
coromindo [√KOR-+*√MINI-] n. coupole, dôme. [Etym p. 365]
coron [√KOR-] n. 1. balle, boule, globe. 2. tombe, tombeau, tertre. [1. & 2. Etym p. 365]
Coron Oiolaire [√KOR- √OY-+√LAYA-] topo. *« Colline de l'Été Permanent » (lit. [Coron Oio-laire]), colline sur laquelle vécurent les Arbres d'Or et d'Argent de Valinor. [QE/401]
costa- [√KOT-] v. quereller, se disputer. [Etym p. 365]
cotumo [√KOT-] n. belligérant, ennemi. [Etym p. 365 ; VT37 p. 14]
cotya [√KOT-] adj. ennemi, hostile. [Etym p. 365]
[√KUƷ-] n. arc, croissant de Lune. [Etym p. 365 ; LCP p. 674]
cucua [√KU-] n. Orn. colombe. [Etym p. 365]
cuile [√KUY-] n. vie. [Etym p. 366]
cuina [√KUY-] adj. vivant. [Etym p. 366]
cuive [√KUY-] n. éveil, réveil. [Etym p. 366]
cuivea [√KUY-] adj. éveillé, réveillé. [Etym p. 366]
cuivie [√KUY-] n. éveil, réveil, vie. [Etym p. 366 ; Silm p. 354 ; VT42 p. 8]
*cuivie-lanca [√KUY-+√(G)LAN-] n. « limite de la vie » (lit.), situation périlleuse où l’on est près de mourir. [cf. cuivie-lancasse]
cuivie-lancasse [√KUY-+√(G)LAN-] n. loc. sing. de *cuivie-lanca « à la limite de la vie » (lit.), sur le point de mourir. [VT42 p. 8]
cul [√KUL-] adj. vermeil, vermillon. [Etym p. 365]
culda [√KUL-] adj. feu, rouge doré. [Etym p. 365]
culina [√KUL-] adj. feu, rouge doré. [Etym p. 365]
cul(l)ina [√KUL-] n. or rouge. [VT45 p. 24]
cullo [√KUL-] n. arch. or rouge. [Etym p. 365 ; VT45 p. 24]
culo [√KUL-] n. or, en tant que substance, flamme. [Etym p. 365 ; VT45 p. 11]
culu [√KUL-] n. or. [Etym p. 365 ; LCP p. 659] ☛ Laure, malda
culuina [√KUL-] adj. orange. [Etym p. 365]
culuinn [√KUL-] adj. d’or, doré. [Etym p. 365]
culuma [√KUL-] n. Bot. orange. [Etym p. 365]
Culúrien [√KUL-] n. pr. val. « Rouge Doré » (lit), l’un des noms de l’Arbre d’Or de Valinor. [Silm p. 30] ☛ Laurelin, Malinalda
culuva, pl. culuvai [√KUL-] adj. doré, d’or. [VT40 p. 17, 19]
cúma [√KUM-] n. vide intersidéral, néant. [SM p. 237, 241 ; Etym p. 358, 365 ; MR p. 403]
cumbe [√KUB-] n. butte, monticule. [Etym p. 365]
cumna [√KUM-] adj. vide. [Etym p. 365]
cúna [*√KUƷ-] adj. arqué, coudé, courbé, incurvé, torsadé, voûté. [MC p. 222-3]
cúna- [*√KU3-] v. arquer, couder, courber, distordre, incurver, tordre, voûter. [MC p. 222-3]
cundu [√KUNDU-] n. prince. [Etym p. 366]
curu [√KUR-] n. adresse, dextérité, habileté, savoir-faire, talent, magie. [Etym p. 366 ; LCP p. 672]
Curufinwe [√KUR-+√PHIN-] n. pr. nom du 4ème fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Curvo, sind. Curufin, nom maternel q. Atarince. [PMe p. 353]
Curumo [*√KUR-] 1. n. pr. « Celui qui est rusé » (lit.), surnom de Sarouman. 2. n. magicien, prestidigitateur. [CLI p. 796]
curwe [√KUR-] n. savoir, talent. [Etym p. 366]
cwe [√KEW-] adj. frais, nouveau, renouvelé, probablement lire *que. [VT48 p. 8]
*cyerme [√?] n. q. num. prière. [cf. Erucyerme]

D

-(n)dil [√NIL-, NDIL- (DIL-)] suff. qui est dévoué(e) à, ami(e) de. [Etym p. 378, L p. 386] ☛ Earendil, elendil, Uinendil
-(n)dur [√NDUR-, NUR-] suff. « serviteur de », suffixe désignant une profession. [L p. 386] ☛ arandur, earendur

E

e [√E-] adv. certe, en vérité, réellement. [LRW p. 63]
é [√E-] adv. certe, en vérité, réellement. [VT45 p. 11]
Ea [*√YE-, I-] n. val. « Le Monde Qui Est » (lit.), l’univers. [QE p. 402]
*-ea [√?] suff. terminaison adjectivale. [cf. caimassea, cuivea]
ea- [*√YE-, I-] v. être, exister. [CLI p. 704 ; MR p. 330 ; VT43 p. 38]
eala, pl. ealar [*√YE-, I-+*√LA-] n. * « non-incarné » (lit. [ea-la]), esprit, être, mot synonyme d’Ainu. [MR p. 165]
Eambar [√AYAR-, AIR-+√MBAR-] n. pr. q. num. *« Demeure de la Mer » (lit. [Ea®-mbar]), nom d’un des navires de Tar-Aldarion. [CLI p. 565]
ear [√AYAR-, AIR-] n. mer. [Etym p. 349, L p. 386 ; LRW p. 47, PMe p. 363 ; QE p. 400 ; RGEO p. 73 ; SD p. 241 ; Silm p. 351]
*earcelume [√AYAR-, AIR-+√KEL-] n. « flux de la mer » (lit. [ear-celume]), marée/mer montante. [cf. earcelumessen]
earcelumessen [√AYAR-, AIR-+√KEL-] n. loc. pl. de *earcelume dans la mer (les flots) montante. [MC p. 222]
eare, pl. eari [√AYAR-, AIR-] n. mer. [Etym p. 349 ; LRW p. 47 ; QE p. 400 ; SD p. 241 ; Silm p. 351]
earello [√AYAR-, AIR-+√LO-] n. abl. sing. de ear de la mer, à partir de la mer. [SdA VI-5 p. 1032]
earen [√AYAR-, AIR-] n. gén. sing. de eare de la mer. [Etym p. 349]
Earen [√AYAR-, AIR-] n. la Mer. [PMe p. 363]
Earendil [√AYAR-, AIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] « Dévoué à la Mer » (lit. [Eare-ndil]) I. n. Astro. Vénus. II. n. pr. 1. demi-Elfe, fils de Tuor et Idril, nom maternel q. Ardamíre, ad. Azrubel. 2. fils de Cemendur et père d’Anardil, 5ème Roi du Gondor. [I. L p. 385 ; Silm p. 251 II. 1. PMe p. 348 2. AppA p. 1110] ☛ Elemmíre
earendur [√AYAR-, AIR-+√NDUR-, NUR-] n. « serviteur de la mer » (lit. [eare-ndur]), marin professionnel, navigateur. [L p. 386]
Earendur [√AYAR-, AIR-+√NDUR-, NUR-] n. pr. « Serviteur de la Mer » (lit. [Eare-ndur]) 1. fils de Tar-Amandil. 2. fils d’Elendur et père de trois fils dont Amlaith, 10ème et dernier Roi de l’Arnor. [1. CLI p. 601 2. AppA p. 1109]
Earenya [√AYAR-, AIR-] I. adj. marin. II. n. q. num. « Jour de la Mer » (lit.), 6ème jour la semaine númenóréenne. [I. & II. AppD p. 1196] ☛ Tárion, Valanya
Earnil I [√AYAR-, AIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Celui Qui Aime la Mer » (lit. [Ear-nil]), fils de Tarciryan, père de Ciryandil et neveu de Tarannon Falastur, 13ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Earnil II [√AYAR-, AIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Celui Qui Aime la Mer » (lit. [Ear-nil]), arrière arrière petit-fils de Telumehtar Umbardacil et père d’Earnur, 32ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Earnur [√AYAR-, AIR-+√NUR-] n. pr. « Serviteur de la Mer » (lit. [Ear-nur]), fils de d’Earnil II, 33ème Roi du Gondor, il mourut en allant combattre inconsidérément le Seigneur des Nazgûl. [AppA p. 1110, 1124]
earnur [√AYAR-, AIR-+√NDUR-, NUR-] n., abrév. de earendur marin professionnel, navigateur. [L p. 386]
Earráme [√AYAR-, AIR-+√RAM-] n. « Aile(s) de la Mer » (lit. [Ear-ráme]), nom quenya du navire de Tuor. [Etym p. 349]
earuile [√AYAR-, AIR-+√UY-] n. « longue plante rampante de la mer » (lit. [ear-uile]), algue. [Etym p. 396]
Eccaia [*√HEK- ou *√ET-+√AYAR-, AIR-] n. val. « Mer Extérieure » (lit.), océan extérieur qui entoure le Monde tout entier, domaine du Vala Ulmo. [Silm p. 29]
eccaira [*√HEK-+√KHAYA-] adj. distant, éloigné, espacé, lointain. [Etym p. 364]
ecco [√EK-, EKTE-] n. javeline, javelot, lance, pilum. [Etym p. 355]
eccoita- [√KUY-] v. réveiller. [VT14 p. 5 ; VT38 p. 19]
*eccoitainiéva [√KUY-] v. conj. futur singulier de eccoita-, sera réveillé. [VT38 p. 19]
Eccuile [√KUY-] n. *« Le Réveil » (lit. [Ec-cuile]), nom original de l’île où demeurèrent tout d’abord les Valar. [MR p. 22 ; VT34 p. 12] ☛ Eremar
Ecelli [*√E- +*√KEL-] n. pl. nom que se donnèrent les Sindar, en référence au fait qu’ils restèrent sur les côtes occidentales de la Terre du Milieu quand leurs frères partirent pour Aman. [MR p. 170 ; VT34 p. 13]
ecet [√EK-, EKTE-] n. q. num. épée courte. [CLI p. 679]
ecsa [I. & II. √KES-] I. adj. autre. II. n. un autre. [I. & II. VT47 p. 40]
Ecyanáro [*√AYAK-+√NAR<SUP>1</SUP>-] n. pr. « Feu Tranchant », nom d’un des fils de Arafinwe, sind. Aegnor, nom paternel q. Ambaráto ; ce nom est une variante de Aicanáro. [VT41 p. 14]
effíriemmo [*√E-+√PHIR-] n. gén. sing. de fírie & adj. poss. [effír(e)-emm(e)-o] « de notre mort ». [VT43 p. 34]
*e[c]htar [*√EK-, EKTE-] n. guerrier, pourfendeur, tueur. [cf. Morine[c]htar, Telume[c]htar] ☛ macar
e[c]htar [√EK-, EKTE-] n. lancier. [Etym p. 355]
e[c]hte [√EK-, EKTE-] n. javeline, javelot, lance, pilum. [Etym p. 355]
e[c]htele [√ET-+√KEL-] n. fontaine, source. [Etym p. 363 ; LCP p. 657 ; Silm p. 358]
e[c]htyar [√EK-, EKTE-] n. 1. lancier. 2. Ling. lettre hty. [1. Etym p. 355 2. VT45 p. 12 ; VT46 p. 30, 31]
él, pl. éli [√EL-] n. Poét. astre, étoile. [Etym p. 355 ; QE p. 362 ; Silm p. 355]
ela [*√EL-] v. conj. exclamation impérative désignant une chose visible sur le moment, regarde! vois ! [QE p. 362]
elanor [√EL-+√ÁNAR- & NÁR-] n. Bot. « Étoile-Soleil » (lit. [el-anor]), petite fleur dorée en forme d’étoile poussant en Lothlórien, nom donné à la 1ère fille de Sam Gamegie. [CLI p. 577]
Elatan [√EL-+*√AT(AT)-] *« Homme des/de l’Etoile(s) » (lit. [El-atan]), époux de Silmarien et père de Valandil. [CLI p. 601]
Elda, pl. Eldar [√ÉLED-] n. Elfe, Eldar = « Peuple des Étoiles » (lit.). [Etym p. 356 ; Silm p. 355]
Eldacar [√ÉLED-+√KAR-] n. pr. 1. fils de Valandil et père d’Arantar, 4ème Roi de l’Arnor. 2. (Vinitharya) fils de Valacar et Vidumavi, 21ème Roi du Gondor. [1. AppA p. 1109 2. AppA p. 1110]
eldain [ÃLED-] n. dat. pl. de elda pour les Elfes. [LRW p. 72]
eldaiva, pl. eldaive [√ÉLED-] n. adjal. de elda de l’Elfe (des Elfes). [QE p. 369]
Eldalambe [√ÉLED-+√LAB-] n. langue des Elfes de l’Ouest. [QE p. 369]
Eldalie [√ÉLED-+√LI-] n. pl. le peuple Elfe, toute la race Elfique (sauf les Avari). [Etym p. 374]
Eldaliéva [√ÉLED-+√LI-] n. pr. adj. sing. de Eldalie du peuple des Elfes. [MR p. 85]
Eldalonde [√ÉLED-+√LOD-] topo. « Port Elfique » (lit. [Elda-londe]), port sur les côtes occidentales de Númenor, à l’embouchure de la rivière Nunduine. [CLI p. 554]
Eldalóte [√ÉLED-+√LOT(H)-] n. pr. « Fleur Elfique » (lit. [Elda-lóte]), Elfe épouse d’Artanga, sind. Edhellos. [PMe p. 346]
Eldamar [√ÉLED-+√MBAR-] n. « Pays Elfique » (lit. [Elda-mar]). [Etym p. 356 ; LCP p. 650 ; RGEO p. 70]
Eldameldor [√ÉLED-+√MEL-] n. pl. « Amis des Elfes » (lit. [Elda-meldo-r]), sind. Elvellyn. [QE p. 412]
Eldandil, pl. Eldandili [√ÉLED-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Ami des Elfes » (lit. [Elda-ndil]), nom propre proposé par Tolkien comme ayant une meilleure signification qu’Elendil. [QE p. 410, 412]
Eldanna [√ÉLED-] n. all. sing. d'elda « Vers les Elfes » (lit.), grande baie échancrée entre l’Andustar et le Hyarnustar qui devait son nom à son orientation occidentale. [CLI p. 553]
Eldanyare [√ÉLED-] n. « Histoire des Elfes » (lit. [Elda-nyare]). [MR p. 143]
eldarin [ÃLED-] adj. (forme courte de eldarinwa) qui est propre aux Eldar, eldarin. [AppF p. 1222]
Eldarin [√ÉLED-] n. ensemble des langues parlées par les Elfes de l’Ouest soient le quenya, le telerin (lindárin) voire même le sindarin (jamais employé par les Elfes). [Etym p. 349]
eldarinwa [ÃLED-] adj. qui est propre aux Eldar, eldarin. [AppF p. 1222 ; MR p. 415]
eldarinwe [ÃLED-] adj. elfique. [VT47 p. 4 ; VT48 p. 5]
Eldarion [√ÉLED-+√YON-] n. « Fils des Elfes » (lit. [Eldar-ion]), fils d’Aragorn II et d’Arwen Undómiel, 36ème Roi du Gondor et 2ème Roi du Royaume Réunifié. [RC p. 678]
Eldaron [√ÉLED-+*√ƷO-] n. gén. pl. de Eldar des Eldar. [PMe p. 396,QE p. 369]
Eldo, pl. Eldor [√ÉLED-] n. arch. émigrant, marcheur, passant, voyageur. [QE p. 363, 374]
*eldo, pl. eldaron [√ÉLED-+*√ƷO-] n. gén. sing. de elda de l’Elfe (des Elfes). [QE p. 360, 374]
*elello, pl. elenillor [√EL-+*√LO-] n. abl. de elen à partir de l’étoile (des étoiles). [MC p. 222]
elenna [√EL-] n. all. pl. de elen des étoiles. [Silm p. 322]
Elemmíre [√EL-+√MIR-] n. Astro. « Étoile Joyau » (lit. [Elem-míre), *Mercure. [MR p. 160, 434] ☛ Imbar
elen, pl. eleni ou pl. Poét. eldi [√EL-] n. astre, étoile. [Etym p. 355 ; QE p. 362 ; RGEO p. 73 ; Silm p. 355]
elena [√EL-] n. étoile. [Etym p. 355]
Elenarda [√EL-+√GAR-] n. « Royaume des étoiles » (lit. [Elen-arda]), les cieux, région des étoiles. [Etym p. 360]
Elendil [√EL-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. q. num. « Ami des Étoiles (des Elfes) » (lit. [elen-dil]), fils d’Amandil, père d’Isildur et d’Anárion, chef des Fidèles, il survécu à la Submersion de Númenor et fonda les Royaumes en Exil, il devint ainsi le Grand Roi du Gondor et de l’Arnor. [AppA p. 1109-10]
elendil, pl. elendili [√EL-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. q. num. « ami des étoiles » (lit. [elen-dil]), astronome. [QE p. 410]
Elendili [√ÉLED-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pl. « Amis des Elfes » (lit. [Elen-dili]) noms des Númenóréens qui restèrent fidèles aux Elfes sous le règne de Tar-Ancalimon et des rois suivants, appelés aussi les Fidèles. [Silm p. 321]
Elendur [√EL- ou *√ÉLED-+√NDUR-, NUR-] n. pr. *« Serviteur des Etoiles/Elfes » (lit. *[Elen-dur]) 1. fils aîné d’Isildur, il mourut avec son père au Désastre des Champs aux Iris. 2. fils d’Elendur et père d’Earendur, 9ème Roi de l’Arnor. [1. Silm p. 321 2. AppA p. 1109]
elenion [√EL-+*√ƷO-] n. gén. pl. de elen des étoiles. [SdA IV-9 p. 772, L p. 385 ; VT36 p. 25 ; WR p. 223]
Elenna nóre [√EL-+*√NA<SUP>1</SUP>- √NDOR-] topo. q. num. « Pays vers les étoiles » (lit. [Elen-na nóre]), Númenor. [CLI p. 704]
Elenna [√EL-+*√NA<SUP>1</SUP>-] n. all. pl. de él vers les étoiles, ad. Gimlad. [CLI p. 704]
Elentári [√EL-+√TA-, TAƷ-] théon. « Reine des Étoiles » (lit. [Elen-tári]), titre quenya de Varda, sind. Elbereth. [Etym p. 355 ; RGEO p. 74]
Elentirmo [√EL-+√TIR-] 1. n. pr. « Celui qui observe les étoiles » (lit. [Elen-tir-mo]), titre de Tar-Meneldur. 2. n. astronome. [CLI p. 553]
Elenwe [√EL-+*√WEN-, WENED-] n. pr. *« Femme Etoile » (lit. [Elen-we(n)]), Noldo épouse de Turucáno, elle mourut dans les glaces d’Helcaracse lors de l’Exil des Noldor. [PMe p. 362]
elenya [√EL-] adj. étoilé. [AppD p. 1196 ; QE p. 362]
Elenya [√EL-+*√AR<SUP>1</SUP>-] n. « Jour des Étoiles » (lit.), 1er jour des semaines elfique et númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Anarya
Elerína [√EL-+√RIG-] topo. Astro. « Couronné d’étoiles » (lit. [Ele-rína]), un nom du Taniquetil, remplacé par la suite par Tinwerína. [Etym p. 355, 383]
Elerosse [√EL-+√ROS1-] n. pr. « Ecume Etoilée » (lit. [Ele-rosse]), nom du frère d’Elrond, sind. Elros. [PMe p. 348]
Elerrína [√EL-+√RIG-] topo. Astro. « Couronné d’étoiles » (lit. [Eler-rína]), un nom du Taniquetil. [Silm p. 322]
Elessar Telcontar [√EL-+√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. pr. *« Pierre d’Étoile ou Pierre Elfique Grand Pas » (lit. [Eles-sar Telcon-tar]), titre porté par Aragorn II à son sacre en tant que 34ème Roi du Gondor et premier Roi du Royaume Réunifié. [AppA p. 1110, PMe p. 32]
Elestrine [√EL-+√?] n. pr. « Front Étoilé » (lit.), surnom d’Erendis. [CLI p. 572]
Ellaire [√?+√LAYA-] n. « Premier Été » (lit. [El(Er-)-laire]), nom quenya alternatif du mois de juin. [PMe p. 135] ☛ Cermie, Nólaire
ellen, pl. elleni [√EL-] n. arch. astre, étoile. [Etym p. 355]
-ello [√LO-] suff. terminaison ablative. [VT45 p. 28]
Elpino [√?] théon. « Celui Qui Est Choisi » (lit. [El(e)p-ino]), le Christ ; l’étymologie de ce mot est très incertaine, cette forme fut abandonnée par la suite au profit de Hrísto. [VT44 p. 16 ; VT47 p. 4]
Elwe [*ÃLED-] 1. n. pr. nom quenya du Seigneur des Sindar, sind. Elu (Thingol). 2. n. Ling. lettre e. [1. QE p. 369 2. VT46 p. 33]
elye [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du pl. vous, également employé pour le vous sing. de politesse. [RGEO p. 67]
emil [*√AM<SUP>1</SUP>-] n. fam. maman. [VT47 p. 26]
emilinya [*√AM<SUP>1</SUP>-+√NI²-] n. & adj. poss. [emil-inya] fam. ma maman. [VT47 p. 26]
emme [*√AM<SUP>1</SUP>-] n. hypo. l’index, la forme évolua en †(a)milye > emme/emya. [VT47 p. 10, 26 ; VT48 p. 6]
emme [√?] pron. pers. de la 1ère pers. du pl. (emphatique) nous exclusif. [VT43 p. 8, 20 ; VT47 p. 25]
emmen [√?] n. dat. sing. de emme quand nous. [VT43 p. 21]
emya [*√AM<SUP>1</SUP>-+√NI²-] n. & adj. poss. *[em(il)-(n)ya] hypo. « ma maman », l’index, la forme évolua en †(a)milye > emme/emya. [VT47 p. 10, 26 ; VT48 p. 6, 19]
en [√EN-] adv. là, là-bas, y. [Etym p. 356/399]
en- [1. √ÉNED- 2. √EN-] préf. 1. centre, milieu. 2. souvent préfixé au passé référant loin en arrière. [1. VT41 p. 16 2. VT45 p. 12]
*ence [ÃNEK-] adj. num. card. & n. inv. six. [VT48 p. 7-8]
enda [√ÉNED-] n. centre, cœur d’une personne en référence à la fea (âme). [VT39 p. 32]
Endamar [√ÉNED-+√MBAR-] topo. « Terre du Milieu » (lit. [Enda-mar]). [Etym p. 372]
ende [ÃNED-] n. centre, milieu. [Etym p. 356, 376 ; VT48 p. 25]
Ender [√NDER-] théon. *« L’Époux », titre porté par le Vala Tulcas, époux de la Valie Nessa. [Etym p. 375, 395]
Endere [√ÉNED-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. « Jour du Milieu » (lit. [Ende-(a)re]), jours ajoutés aux années bissextiles des Calendriers d’Imladris et des Intendants. [AppD p. 1197]
endien [√ÉNED-+√YEN-] n. « Milieu de l’Année » (lit. [end(e)-ien]), semaine de 5 jours en Valinor. [Etym p. 369, 400]
Endien [√ÉNED-+√YEN-] n. « Milieu de l’Année » (lit. [End(e)-ien]), automne. [PMe p. 135]
Endor [√ÉNED-+√NDOR-] topo. « Terre du Milieu » (lit. [En(de)-(n)dor]). [L p. 384 ; VT41 p. 16]
Endóre [√ÉNED-+√NDOR-] topo. la Terre du Milieu, le peuple de la Terre du Milieu. [AppE p. 1204]
Endorenna [√ÉNED-+√NDOR-] topo. all. sing. de Endor sur la Terre du Milieu. [SdA VI-5 p. 1032]
endya [√ÉNED-] prép. au milieu. [Etym p. 356]
enec [ÃNEK-] adj. num. card. & n. inv. six, en tant que milieu de douze. [VT41 p. 16]
enelde [*vÉNED-] n. le majeur, en parlant du doigt. [VT47 p. 26]
enelle [*ÃNED-] n. le majeur, en parlant du doigt. [VT47 p. 26]
enelmo [*√ÉNED-] n. « quelqu’un au milieu » (lit. [enel-mo]), intermédiaire, intervenant, médiateur. [VT47 p. 14]
eneque [√ÉNEK-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. *« six et dix » (lit. [ene-que]), seize. [VT48 p. 21]
enestil [√ÉNED-+√TIL-] n. « doigt du milieu » (lit. [enes-til]), le majeur. [VT47 p. 26]
enet [ÃNED-] n. centre. [VT41 p. 16]
enga [√?] prép. q. num. excepté, sauf. [LRW p. 72]
enge [√YE-, I-] v. conj. passé singulier de ea-, c’était. [VT43 p. 38]
engwa [√GENG-WA-] adj. chétif, faible, malingre. [Etym p. 358]
Engwar [√GENG-WA-] n. pl. « les Chétifs » (lit.), les Hommes. [Etym p. 358 ; LRW p. 245]
engwe [*√KWA<SUP>[1]</SUP>-] n. chose. [VT39 p. 12 ; VT43 p. 38]
enna [†√EDE-, EDEL-] adj. num. ord. premier. [VT45 p. 12]
*enquant- [√EN-+√KWAT-] v. emplir, remplir. [cf. enquantuva]
enquantuva [√EN-+√KWAT-] v. conj. futur sing. de *enquant-, remplira. [RGEO p. 67 ; VT21 p. 6]
enquatuva [√EN-+√KWAT-] v. conj. futur sing. de *enquat-, remplira. [RGEO p. 67 ; VT21 p. 6]
*enquat- [√EN-+√KWAT-] v. emplir, remplir. [cf. enquatuva]
enque [√ÉNEK-] adj. num. card. & n. inv. six. [Etym p. 356 ; VT47 p. 5, 41 ; VT48 p. 6, 9] ☛ otso
enquea [√ÉNEK-] adj. num. ord. sixième. [VT42 p. 25]
enquesta [√ÉNEK-+√SAT-] n. « fraction de six » (lit. [enque-sta]), un sixième (1/6). [VT48 p. 11]
enquie, pl. enquier [ÃNEK-] n. semaine de six jours en Terre du Milieu. [AppD p. 1193]
enta [I. *√ENET- II. & III. √EN-] I. adj. encore (un), (quelque chose) de plus. II. adv. là-bas. III. pron. dém. cela, celle-là, celui-là. [I. VT47 p. 15 II. & III. Etym p. 356]
Entare [√ÉNED-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. *« Jour du Commencement (de l’Année) » (lit. *[enta-(a)re]). [PMe p. 134] ☛ Mettare
ente [I. *√ENET- II. √HEN- & HENET-] I. adv. de plus, en outre. II. n. centre. [I. VT47 p. 15 II. VT41 p. 16 ; VT47 p. 39]
Entulesse [√EN-+ √TUL-] n. pr. « Retour » nom du navire de Veantur. [CLI p. 558]
entya [√ÉNED-] adj. central, médian. [VT41 p. 16 ; VT47 p. 39]
envinyanta [√EN-+√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] v. conj. participe passé de *envinyata-, guéri, rénové, reposé. [MR p. 245, 405, 408 ; VT34 p. 11]
envinyantar [√EN-+√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. guérisseur, rénovateur. [SdA V-8 p. 923, WR p. 395]
*envinyata- [√EN-+√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] v. renouveler. [VT34 p. 11]
enwina [*√GENG-WA-] adj. ancien, vieux. [MC p. 222]
enya [√ÉNED-] prép. au milieu. [Etym p. 356]
enyal- [√EN-+√NAR²-] v. célébrer, commémorer, rappeler. [CLI p. 704]
enyalie [√?+√NAR²-] v. inf. célébrer, commémorer, rappeler. [CLI p. 704]
enyalien [√EN-+√NAR²-] v. inf. au dat. de enyalie pour commémorer. [CLI p. 704]
*epe [√?] adv. & prép. avant. [cf. epesse]
epesse, pl. *epessi [√?+ √ES-] n. « pré-nom » (lit. [ep(e)-esse]), sobriquet, surnom. [CLI p. 662, PMe p. 339]
equen [√KWET- (&√PET-)+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [eque-n] 1ère pers. du sing. du passé de eque-, j’ai dit, je disais. [QE p. 415]
eques [√KWET- (&√PET-)+*√S-] v. conj. & pron. pers. [eque-s] 3ème pers. du sing. du passé de eque-, il a dit, il disait. [QE p. 392, 415]
eques, pl. equessi [*√KWET- (&√PET-)] n. adage, dicton, proverbe. [QE p. 392]
*equesse, pl. equessi [*√KWET- (&√PET-)] n. dicton. [QE p. 398]
er [√ERE-] adj. seul, unique. [Etym p. 356 ; VT48 p. 6]
er [√ERE-] n. pouce. [VT47 p. 17]
erca [√ERÉK-] n. aiguillon, barbillon, dard, épine, piquant. [Etym p. 356]
erca- [ÃK-] v. aiguillonner, darder, piquer. [Etym p. 356]
Ercambo [√ERE-+KAB-+*√MAƷ-] n. pr. « Main Unique » (lit. [Er-cambo]), surnom quenya de Beren. [VT47 p. 7, 22]
ercasse [√ERÉK-] n. Bot. houx. [Etym p. 356]
Ercoire [√ER-+√KUY-] n. « Premier Reverdie » (lit. [Er-coire]), nom quenya alternatif du mois de février. [PMe p. 134, 135] ☛ Nócoire, Súlime
erde [1. √ERE- 2. √ERÉD- 3. √SED-] n. 1. singularité, personne comme un tout. 2. germe, graine. 3. repos. [1. MR p. 216 1. & 2. MR p. 216 3. VT46 p. 12]
Eremar [√ERE-+√MBAR-] topo. « Demeure Solitaire » (lit. [Ere-mar]), nom de l’île où demeurèrent tout d’abord les Valar. [MR p. 22 ; VT34 p. 13] ☛ Eccuile
Erendis [*√ERE-+*√NDIS-] n. pr. « La Femme (L’Épouse) Solitaire » (lit. [Ere-(i)ndis]), épouse du roi navigateur Tar-Aldarion, elle fut souvent seule. [CLI p. 572]
eresse [√ERE-] n. exil, isolation, séquestration, solitude. [Etym p. 356]
eressea [√ERE-] adj. solitaire. [Etym p. 356 ; LCP p. 672]
(Tol) Eressea [√ERE-] topo. « (L’Île) Solitaire ». [RGEO p. 70]
erinqua [√ERE-] adj. seul, solitaire. [VT42 p. 10]
erma [√ER-+√?] n. matière brute/première qui compose toute chose. [MR p. 338, 470 ; VT34 p. 13]
Erquelle [√ER-+√KWEL-] n. « Premier Automne » (lit. [Er-quelle]), nom quenya alternatif du mois de septembre. [PMe p. 134-5] ☛ Lasselanta, Narquelie, Nóquelle
Erríve [√ER-+√?] n. « Premier Hiver » (lit. [Er-(h)ríve]), nom quenya alternatif du mois de novembre. [PMe p. 134-5] ☛ Norríve, Ringare
Ertuile [√ER-+√TUY-] n. « Premier Printemps » (lit. [Er-tuile]), nom quenya alternatif du mois d’avril. [PMe p. 134-5] ☛ Lótesse, Nótuile
Eru [√ERE-] théon. « L’Unique » (lit.), Dieu, le Père de Tout, une des composantes de la Trinité (q. Neldie). [VT43 p. 32 ; VT44 p. 16-7]
Eruamille [√ERE-+√AM<SUP>1</SUP>-] théon. « Mère de Dieu » (lit. [Eru-amille]), la Vierge Marie. [VT43 p. 32]
Eruanna [√ERE-+√ANA<SUP>1</SUP>-] n. « Don d’Eru » (lit.[Eru-anna]), grâce. [VT43 p. 27]
eruanno [√ERE-+√ANA<SUP>1</SUP>-+*√ƷO-] n. gén. sing. de Eruanna de grâce. [VT43 p. 27]
Erucyerme [√ERE-+√?] n. q. num. « Prière à Eru » (lit. [Eru-cyerme]), prières offertes par le Roi de Númenor à Eru Ilúvatar aux premiers jours du printemps. [CLI p. 552]
Eruhantale [√ERE-+√?] n. « action de grâce pour Eru » (lit. [Eru-hantale]), actions de grâce offertes par le Roi de Númenor à Eru Ilúvatar à la fin de l’automne. [CLI p. 552]
Eruhin, pl. Eruhíni [√ERE-+√?] n. « Enfant d’Eru » (lit. [Eru-hin]), les Elfes et les Hommes. [VT39 p. 32]
Eruion [√ERE-+√YO-, YON-] théon. « Fils de Dieu » (lit. [Eru-ion]), Jésus. [VT44 p. 16]
Erulaitale [√ERE-+√?] n. q. num. « Louange pour Eru » (lit. [Eru-laitale]), louanges offertes par le Roi de Númenor à Eru Ilúvatar à la mi-été. [CLI p. 552]
erulisse [√ERE-+*√LIS-] n. « grâce d’Eru » (lit. [Eru-lisse]), grâce. [VT43 p. 29]
erulissen [√ERE-+*√LIS-] n. instr. sing. de erulisse de grâce. [VT43 p. 29]
Eruman [√ERE-+*√MANAD-] topo. *« la Bénédiction d’Eru » ou *« la Demeure Bénie d’Eru » (lit.). [VT43 p. 16]
Erumande [√ERE-+*√MANAD-] topo. loc. de Eruman *« dans la Bénédiction d’Eru » ou « dans la Demeure Bénie d’Eru » (lit.). [VT43 p. 16]
Erun [√ERE-] théon. gén. sing. de Eru d’Eru, de Dieu ; ancienne forme en -n du génitif. [VT44 p. 34]
Eruo [√ERE-+*√ƷO-] théon. gén. sing. de Eru d’Eru, de Dieu ; nouvelle forme en -o du génitif. [VT43 p. 32]
Eruo ontaril [√ERE-+√ƷO- *√ONO-] théon. « Mère de Dieu » (lit.), la Vierge Marie. [VT43 p. 32]
Eruontari [√ERE-+*√ONO-] théon. « Mère de Dieu » (lit. [Eru-ontari]), la Vierge Marie. [VT44 p. 7, 18]
Eruontarie [√ERE-+*√ONO-] théon. « Mère de Dieu » (lit. [Eru-ontarie]), la Vierge Marie. [VT44 p. 7, 18]
Eruva [√ERE-] adj. divin(e). [VT44 p. 18]
erya [√ERE-] adj. seul, unique. [Etym p. 356]
-es [*√S-] pron. pers. de la 3ème pers. du sing. il. [VT43 p. 26]
esce [†√EZGE-] n. bruissement, bruit des feuilles. [Etym p. 357]
esse, pl. essi/esser [√ES-] n. 1. nom. 2. individu, personne comme un tout. 3. Ling. lettre ss. [1. AppE p. 1215, CLI p. 662 ; Etym p. 356, PMe p. 339 ; VT42 p. 29 2. MR p. 216, 230 ; VT34 p. 13 3. AppE p. 1215]
Essecanta Eldarinwa [√ES-+*√KEN-+√EL-] n. « Recherche des Noms des Eldar » (lit. [Esse-centa Eldarinwa]). [MR p. 415 ; VT34 p. 14]
Essecarme [√ES-+√KAR-] n. « art du mot » (lit. [esse-carme]), cérémonie de déclaration du nom paternel (1er nom) d’un enfant Elfe. [MR p. 214-5]
Essecilme [√ES-+*√KIL-] n. « choix du nom » (lit. [esse-cilme]), cérémonie de déclaration du nom choisi par l’Elfe lui-même, l’Elfe étant alors capable de lámatyáve. [MR p. 214-5]
esse nuquerna [√ES- √NU-] n. Ling. « esse retourné » (lit.), lettre ss, variante de esse. [AppE p. 1215]
essi apacenye [√ES- √?+*√KEN-] n. pl. « Noms de prescience » (lit. [essi apacenye]), noms donnés par la mère en rapport avec les visions qu’elle a de l’avenir de son enfant. [MR p. 216]
essi tercenye [√ES- √TER-, TERES-+*√KEN-] n. pl. « Noms d’introspection » (lit. [essi tercenye]), noms maternels indiquant certains traits dominants de la nature de l’enfant tels que perçus par sa mère. [MR p. 216]
esta [√ESE-, ESET-] adj. num. ord. premier. [Etym p. 356 ; VT46 p. 13]
esta- [†√SET-] préf. précédent. [VT46 p. 13]
esta- [√ES-] v. appeler, baptiser, nommer. [Etym p. 356]
estanor [†√SET-+*√NDOR-] n. *« première terre ». [VT46 p. 13]
Estanosse [√ESE-, ESET-+√NO-] n. pr. « le Premier Peuple » (lit. [Esta-nosse]), les Elfes. [Etym p. 357 ; VT45 p. 12]
estat [*√ET-+√SAT-] v. distribuer en parts égales. [VT48 p. 11]
Este [√EZDE- ou √SED-] n. « Repos » (lit.), nom de la Valie épouse du Vala Lórien. [Etym p. 357, 385]
estel [√?] n. aspiration, confiance, espérance, espoir. [MR p. 320, 470 ; WJ p. 318, 319]
et [√ET-] I. adv. dehors, hors de. II. conj. de, à partir de. [I. Etym p. 356 ; SD p. 56 II. VT44 p. 35]
et- [√ET-] préf. dehors, hors de. [Etym p. 356]
etele[c]hta [*√ET-+*√LEK-] v. délivrer. [VT43 p. 23]
eteminya [*√ET-+√MINI-] adj. proéminent. [VT42 p. 24]
eterúna [√?] v. délivrer. [VT43 p. 23]
etrúna [√?] v. délivrer. [VT43 p. 23]
etsat [*√ET-+√SAT-] v. distribuer en parts égales. [VT48 p. 11]
etsir [*√ET-+√SIR-] n. *« hors du cours d’eau » (lit. [et-sir]), estuaire, embouchure d’un fleuve. [Etym p. 356]
ette [√ET-] n. dehors, extérieur, territoires extérieurs. [Etym p. 356]
ettele [√ET-] n. clôture, territoires extérieurs. [Etym p. 356]
ettelen [√ET-] n. étranger. [Etym p. 356]
Etymangoldi [√ET-+√ÑGOLOD-] n. pl. « Noldor Exilés ». [QE p. 374]
ezel [√?] adj. val. vert, uniquement en quenya vanyarin. [QE p. 399]
ezella [√?] adj. val. vert, uniquement en quenya vanyarin. [QE p. 399]
Ezellohar [√?] topo. val. « le Monticule Vert », colline sur laquelle poussèrent les deux Arbres d'Or et d'Argent, uniquement en quenya vanyarin. [QE p. 401]

F

faica [√SPAY-] adj. indigne, méprisable, minable, vil. [Etym p. 387]
faila [√?] adj. avoir un(e) bon(ne) fea, un(e) fea dominant(e), juste, généreux. [PMe p. 352]
faina- [√PHAY-] v. briller, émettre de la lumière, irradier, rayonner. [Etym p. 381]
faire, pl. fairi [1. √PHAY- 2. *√PHAY-] n. 1. brillance, radiance. 2. q. num. esprit désincarné vu comme une forme pâle, fantôme, mort naturelle. [1. Etym p. 381 2. MR p. 250, 349, MC p. 223]
Falanyel, pl. Falanyeldi [√PHAL-, PHÁLAS-+√NYEL-] n. Teler. [Etym p. 381]
Falarombar [√PHAL-, PHÁLAS-+√ROM-] n. pl. *« Cornes d’Écume » (lit. [Fala-romba-r]), nom des cornes d’Ulmo dans le Valaquenta. [MR p. 202]
falas [√PHAL-, PHÁLAS-] n. côte, rivage. [Etym p. 381 ; LCP p. 653]
falasse [√PHAL-, PHÁLAS-] n. grève, plage, ressac, rivage. [Etym p. 381 ; LCP p. 653 ; Silm p. 355]
falasta- [√PHAL-, PHÁLAS-] v. bouillonner, écumer. [MC p. 223]
falastala [√PHAL-, PHÁLAS-] v. conj. participe présent de falasta-, écumant. [MC p. 222]
falastanéro [√PHAL-, PHÁLAS-] v. conj. & pron. pers. [falastané-ro] 3ème pers. du sing. du passé de falasta-, elle (la mer = angl. it) était formée avec du ressac. [VT36 p. 18]
Falastur [√PHAL-, PHÁLAS-+√TUR-] n. pr. *« Maître des Côtes » (lit. [Falas-tur]), fils de Siriondil, 12ème Roi du Gondor, de son nom complet Tarannon Falastur. [AppA p. 1110]
falle [√PHAL-, PHÁLAS-] n. écume. [Etym p. 381]
falma, pl. falmar, pl. géné. falmali [√PHAL-, PHÁLAS-] n. écume, vague écumante au moment où elle se brise. [Etym p. 381 ; LCP p. 653 ; Silm p. 355]
fána [√SPAN-] n. un blanc, un nuage. [Etym p. 387 ; VT46 p. 15]
fana, pl. fanar [√SPAN-] n. enveloppe corporelle majestueuse des Valar, enveloppe corporelle, forme, vêture. [R p. 74-5]
fanga [√SPÁNAG-] n. barbe. [Etym p. 387]
Faniel [*√SPAN-+√SEL-] n. pr. *« Femme aux Blancs Vêtements » (lit. [Fan-iel]), fille de Finwe et Indis, sœur de Findis et Írime. [MR p. 207 ; VT34 p. 15]
fanta- [*√SPAN-] v. masquer, voiler. [VT43 p. 22]
*Fanturi [√SPAN-] n. pl. terme désignant les deux Valar Mandos et Lorien. [cf. Fanturion] Fanturion [√SPAN-+√ƷO-] n. gén. pl. de *Fanturi « des Fanturi » (lit. [Fanturi-on]), 4ème jour de la semaine valienne, également nommé Ar Fanturion. [Etym p. 368]
fanya, pl. fanyar [√SPAN-] adj. blanc. [Etym p. 387 ; LRW p. 72 ; VT40 p. 25 ; VT46 p. 15]
Fanyamar [√SPAN-+√MBAR-] topo. « Demeure des Nuages » (lit. [Fanya-mar]), le ciel. [Etym p. 387]
fanyare [√SPAN-] n. ciel. [MC p. 223]
fára [√SPAR<SUP>[2]</SUP>-] n. plage, rivage. [VT46 p. 15]
Faramir [*√SPAR<SUP>[2]</SUP>-+√MIR-] n. pr. *« Joyau de la Côte » (lit. [Fara-mir]), fils d’Ondoher et frère d’Artamir et Fíriel, il mourut avec son frère en combattant au Nord de la Morannon. AppA p. 1121]
fáre [√PHAR-] n. quantité suffisante, suffisance. [Etym p. 381]
farea [√PHAR-] adj. suffisant. [Etym p. 381 ; VT46 p. 9]
fárea [√PHAR-] adv. assez. [Etym p. 381]
faren [√PHAR-] adv. assez. [VT46 p. 9]
farinye [√PHAR-] v. conj. passé de farya-, suffisait. [VT46 p. 9]
farme [√PHAR-] n. suffisance, plénitude. [VT46 p. 9]
farne [I. √PHAS- II. √PHAR-] I. n. feuillage. II. v. conj. passé de farya-, suffisait. [I. VT46 p. 9 II. Etym p. 381 ; VT46 p. 9] ☛ Orofarne
farya- [√PHAR-] v. suffire. [Etym p. 381]
fasse [√PHAS-] n. pl. cheveux hirsutes/ébouriffés. [Etym p. 381]
fasta- [√PHAS-] v. enchevêtrer, entremêler, mêler. [Etym p. 381]
fauca [√PHAU-] adj. assoiffé, déshydraté, desséché, sec. [Etym p. 381]
fazne [√PHAS-] n. feuillage. [VT46 p. 9]
fea, pl. fear [*√PHAY- ou *√PHEG-] n. esprit particulier étant enfermé dans une hroa (enveloppe physique), âme. [MR p. 250, 330, 349 ; Silm p. 355 ; VT39 p. 32 ; VT43 p. 37]
feafelme [*√PHAY- ou *√PHEG-+√?] n. « impulsion de l’esprit » (lit. [fea-felme]). [VT41 p. 19]
fealóce [√PHAY-+√LOK-] n. dragon étincelant. [Etym p. 370]
Feanáro [*√PHAY- ou *√PHEG-+√NAR<SUP>1</SUP>-] n. pr. « Esprit de Feu » (lit. [Fea-náro]), nom quenya du fils unique de Míriel et Finwe, la forme Feanor est une combinaison du q. Feanáro et du sind. Faenor. [MR p. 217, PMe p. 343]
felme [√?] n. émotion, impulsion. [VT41 p. 19]
felya [√PHÉLEG-] n. excavation, cave naturelle, caverne, grotte. [Etym p. 381]
fenda [√PHEN-] n. pas de la porte, seuil. [Etym p. 381]
feren [√PHER-, PHÉREN-] n. Bot. hêtre. [Etym p. 352, 381]
ferinya [√PHER-, PHÉREN-] adj. de hêtre. [Etym p. 381]
ferna [√PHER-, PHÉREN-] n. 1. Bot. faîne (fruit du hêtre). 2. mât. [Etym p. 381]
ferne, pl. ferni [√PHER-, PHÉREN-] n. Bot. hêtre. [Etym p. 352, 381]
feuya- [√PHEW-] v. abhorrer, détester, être dégoûté de. [Etym p. 381]
fifíru- [*√PHIR-] v. disparaître progressivement au loin. [MC p. 223]
fifírula [*√PHIR-] v. conj. participe présent de fifíru-, disparaissant progressivement. [MC p. 222]
filit, pl. filici [√PHILIK-] n. petit oiseau. [Etym p. 381]
fin [√SPIN-] n. chevelure, tignasse. [Silm p. 355]
finda [√SPIN-] adj. qui a des cheveux, chevelu. [PMe p. 340]
finde [√SPIN-] n. cheveux, chevelure. [Etym p. 387, PMe p. 340]
Findecáno [√SPIN-+√KAN-] n. pr. fils de Nolofinwe et Anaire, sind. Fingon. [PMe p. 345]
Findis [*√PHIN-+√NDIS-] n. pr. *« Femme habile » (lit. [Fin-dis]), fille de Finwe et Indis, sœur de Faniel et Írime. [MR p. 207 ; VT34 p. 16]
fine [√SPIN-] n. un cheveu. [PMe p. 340]
fine [√SPIN-] n. Bot. mélèze. [Etym p. 387]
Finwe [√PHIN-] n. pr. « Celui qui est Habile » (lit.), nom quenya du premier Roi des Noldor, père de Feanáro (s. Feanor), Arafinwe (s. Finarfin) et Nolofinwe (s. Fingolfin), époux de Míriel puis d’Indis. 2. n. Ling. probablement la lettre f. [1. Etym p. 381 2. VT46 p. 9, 30-1]
Finwion [√PHIN-+√YO-, YON-] n. pr. « Fils de Finwe » (lit. [Finw-ion]), un des noms de Curufinwe. [MR p. 217]
fion, pl. fiondi ou fioni [√?] n. Orn. faucon, rapace ; la signification de ce mot n’est pas très claire pour Christopher Tolkien. [Etym p. 381]
fir- [√PHIR-] v. décéder, disparaître, mourir, trépasser. [MC p. 223 ; VT43 p. 34]
fire, pl. firi [√PHIR-] n. homme mortel. [Etym p. 381]
fíre [√PHIR-] v. inf. exhaler, expirer, soupirer. [MR p. 250]
fírie- [√PHIR-] racine de nom mort. [VT43 p. 34]
fírie [√PHIR-] v. conj. parfait sing. de fíre-, a expiré, expira. [MR p. 250]
Fíriel [√PHIR-+√SEL-] n. pr. « Celle Qui Meure » ou « Celle Qui A Vu » (lit. [Fír-iel]) 1. nouveau nom de Míriel après que sa fea soit retournée dans son corps à la mort de Finwe. 2. fille d’Ondoher et sœur d’Artamir et Faramir. [1. MR p. 250 2. AppA p. 1121]
fíriemmo [√PHIR-] n. & adj. poss. [firie-mmo] de notre mort. [VT43 p. 34]
Fírima, pl. Fírimar [√PHIRI-] n. « Mortel » (lit.), Homme, ancienne forme pl. Fírimor. [Etym p. 381 ; QE p. 387]
*Fírimo [√PHIR-] n. q. num. « Quelqu’un qui meurt, Mortel » (lit. [Fíri-mo]), Homme. [cf. fírimoin, fírimonnar]
fírimoin [√PHIR-] n. dat. pl. de *fírimo pour les Hommes. [LRW p. 72]
fírimonnar [√PHIR-] n. all. pl. de *fírimo aux Hommes. [VT44 p. 35]
Fírimor [√PHIRI-] n. pl. « Mortels » (lit.), les Hommes, ancienne forme de Fírimar. [QE/419]
firin [√PHIR-] adj. décédé, mort, trépassé. [Etym p. 381]
Firindil [√PHIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Ami des Hommes » (lit. [Firi-ndil]), surnom quenya du Roi Finrod. [VT41 p. 13] ☛ Atandil
firuvamme [√PHIR-] v. conj. & pron. pers. [firuva-mme] 1ère pers. du pl. du futur de fir-, nous mourrons. [VT43 p. 34]
firya [√PHIR-] adj. humain, mortel. [Etym p. 381]
Firya, pl. Firyar [√PHIRI-] n. « Mortel » (lit.), Homme. [QE p. 387]
forma [√PHOR-+√MAƷ-] n. « main droite » (lit. [for-ma]). [VT47 p. 6]
formaite, pl. formaiti [√PHOR-+√MA3-] adj. « habile de la main droite » (lit. [for(ma)-maite]), adroit, droitier, habile. [Etym p. 382]
formen [√PHOR-+√MEN-] n. 1. nord.2. Ling. lettre f. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 382 ; Silm p. 355 2. AppE p. 1215] ☛ hyarmen, rómen, númen
Formenos [√PHOR-+√MEN-+√OS-] n. « Forteresse du Nord » (lit. [Formen-os]), place forte de Feanáro et de ses fils au Nord de Valinor. [Silm p. 326]
formenya [√PHOR-+√MEN-] adj. nordique, septentrional. [Etym p. 382]
Forostar [√PHOR-+*√SAT-] topo. q. num. « Terres du Nord » (lit. [Foro-star]). [CLI p. 551, 553]
forte [√PHOR-] n. la droite, nord.[Etym p. 382] ☛ formen
forya [√PHOR-] n. le côté droit, la droite, dextre. [Etym p. 382 ; VT46 p. 10]
Fui [√PHUY-] n. pr. la Nuit personnifiée. [Etym p. 382]
fuine [√PHUY-] n. ombre profonde, obscurité, ténèbres. [Etym p. 382]

H


*háca- [*√AK-] v. s’entrouvrir. [cf. hácala]
hácala [*√AK-] v. conj. participe présent de *háca-, s’entrouvrant. [MC p. 222]
[c]ha[c]hta [√KHAG-] n. butte, monticule, taillis. [Etym p. 363]
haime [√KHIM-] n. coutume, habitude, rite, tradition. [Etym p. 364]
haira [√KHAYA-] adj. lointain. [Etym p. 364]
hala [√SKAL²-] n. petit poisson. [Etym p. †363, 385]
halatir [√SKAL²-+√TIR-] n. Orn. *« Celui qui observe les petits poissons » (lit. [hala-tir]), martin-pêcheur. [Etym p. 363, 385, 394]
halatirnen [√SKAL²-+√TIR-] n. gén. sing. de halatirno du martin-pêcheur. [Etym p. 394]
halatirno [√SKAL²-+√TIR-] n. Orn. *« Celui qui observe les petits poissons » (lit. [hala-tirno]), martin-pêcheur. [Etym p. 386]
halda [√SKAL<SUP>1</SUP>- ou †√SKHAL<SUP>[3]</SUP>-] adj. caché, camouflé, escamoté, ombragé, voilé. [Etym p. 386 ; VT46 p. 13]
halla [†√SKEL-] adj. nu. [VT46 p. 14]
[’h]halla [*√KHAL²-] I. adj. grand, haut. II. n. Ling. lettre h, réemployée au Troisième Âge pour signifier que la consonne suivante est sourde (ex: hríve). [AppE p. 1215]
Hallacar [*√KHAL²-+√KAS-] n. pr. *« Haute Tête » (lit. [Halla-car]), fils de Hallatan du Hyarastorni, époux de Tar-Ancalime. [CLI p. 601]
Hallatan [*√KHAL²-+*√AT(AT)-] n. pr. *« Grand Homme » (lit. [Halla-(A)tan]), fils de Cemendur. [CLI p. 601]
[c]halle [*√KHAL²-] v. conj. passé. sing. de halta-, bondit, sauta. [VT44 p. 16]
halma [†√SKEL-] n. peau. [VT46 p. 14]
halta- [*√KHAL²-] v. bondir, sauter. [PE12 p. 39 ; VT44 p. 16]
halya- [√KHAL²- ou †√SKHAL<SUP>[3]</SUP>-] v. cacher, camoufler, escamoter, voiler de la lumière. [Etym p. 386 ; VT46 p. 13]
ham- [√KHAM<SUP>[1]</SUP>-] v. s’asseoir, siéger. [Etym p. 363]
*ham- [*√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] v. juger. [cf. hamil]
*hami- [*√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] v. radical aoriste de *ham-, juger. [cf. hamil]
hamil [*√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] v. conj. & pron. pers. [hami-l] 2ème pers. du pl. de l’aoriste de *hami-, vous jugez. [VT42 p. 33]
hamma [√KHAM<SUP>[1]</SUP>-] n. siège. [VT45 p. 20]
han [*√ANA<SUP>1</SUP>-] prép. au-delà. [VT47 p. 27]
hanaco [†√KHAN-AK-] n. géant. [VT45 p. 21]
handa [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] adj. intelligent, compréhensif. [Etym p. 363]
handasse [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] n. intelligence. [Etym p. 363]
hande [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] adj. compréhensif. [Etym p. 363]
hande [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] n. connaisance, discernement, entendement. [Etym p. 363]
handele [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] n. faculté, intellect. [Etym p. 363]
hando [√3AN-] n. agent. [VT45 p. 16]
hanno [√KHAN<SUP>[2]</SUP>-] n. frère. [VT47 p. 14, 34 ; VT48 p. 6]
háno [√KHAN<SUP>[2]</SUP>-] n. frère. [VT47 p. 14]
*hantale [√?] n. q. num. action de grâce, offrande. [cf. Eruhantale]
hante [√SKAT-] v. conj. passé sing. de hat-, cassait, cassa. [Etym p. 386]
[’h]hanu [√ƷAN-] n. mâle (homme ou elfe), animal mâle. [Etym p. 360]
[’h]hanuvoite [√ƷAN-] adj. masculin, viril. [Etym p. 361]
[’h]hanwa [√ƷAN-] adj. mâle, masculin. [Etym p. 361]
hanya- [√KHAN<SUP>[1]</SUP>-] v. connaître, être au courant, être informé de, savoir. [Etym p. 363 ; VT45 p. 20]
har- [√?] v. s’asseoir. [VT45 p. 20]
hara [√?] n. siècle. [AppD p. 1193]
[’h]haran, pl. [’h]harni [√3AR- & √TA-, TA3-] n. chef, roi, seigneur. [Etym p. 360, 389 ; VT45 p. 17]
*haran [√?] adj. num. card. & n. inv. q. num. cent. [cf. haranye]
haranye [√?+ √YEN-] n. q. num. siècle. [AppD p. 1193]
hárar [√?] v. conj. présent pl. de har-, ils s’assoient, ils siègent. [CLI p. 704]
harda [√ƷAR-] n. royaume. [VT45 p. 16]
harma [√ƷAR-] n. objet de valeur, trésor. [AppE p. 1215 ; Etym p. 360]
harna [I. √SKAR<SUP>[1]</SUP>- II. *√KHAR-] I. adj. blessé. II. n. casque. [I. Etym p. 386 II. VT45 p. 21]
harna- [√SKAR<SUP>[1]</SUP>-] v. accidenter, blesser, estropier. [Etym p. 386]
harpa [√KHAR-] n. casque. [VT45 p. 21]
harwe [1. √ƷAR- 2. √SKAR<SUP>[1]</SUP>-] n. 1. trésor, trésorerie. 2. blessure. [1. Etym p. 360 2. Etym p. 386]
harya- [√ƷAR-] v. détenir, posséder. [Etym p. 360 ; VT47 p. 27]
[’h]haryon [√ƷAR-+√YO-, YON-] n. héritier, prince. [Etym p. 360]
haryuvan [√ƷAR-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [haryuva-n] 1ère pers. du sing. du futur de harya-, je possèderai. [VT38 p. 20]
*[c]hasta­- [*√KHAD-] v. corrompre, gâcher. [VT34 p. 10]
*[c]hasta [*√KHAD-] v. conj. participe passé de *[c]hasta-, corrompu, gâché. [VT34 p. 10-1]
*[c]hastaina [*√KHAD-] v. conj. participe passé de *[c]hasta-, corrompu, gâché. [VT34 p. 11 ; MR p. 255]
hat- [√SKAT-] v. casser en morceaux. [Etym p. 386]
hauta- [√KHAW-] v. arrêter, cesser, prendre une pause, stopper. [Etym p. 364]
haya [√KHAYA-] adv. très lointain. [Etym p. 364]
háya [√KHAYA-] adv. au loin. [Etym p. 364]
*heca- [√?] v. s’écarter, s’en aller. [cf. hecal, hecat]
heca [√?] v. conj. impératif présent de *heca-, va-t-en ! écarte-toi ! [QE p. 364]
hecal [√?] v. conj. & pron. pers. [heca-l] 2ème pers. du pl. de l’impératif présent de *heca-, allez-vous en ! écartez-vous ! [QE p. 365]
hecat [√?] v. conj. & pron. pers. [heca-t] 2ème pers. du sing. de l’impératif présent de *heca-, (toi) va-t-en ! (toi) écarte-toi ! [QE p. 365]
Hecel, pl. Heceldi [√ÉLED-] n. nom spécialement appliqué aux Elfes abandonnés sur les côtes occidentales de la Terre du Milieu lors de la Grande Marche, de même signification que hecil mais reformé pour correspondre à Oarel. [QE p. 365, 371]
Heceldamar [√?+√ÉLED-+√MBAR-] topo. *« Pays des Elfes Abandonnés » (lit. [Hec-elda-mar]), nom employé par les Maître du Savoir d'Aman pour désigner le Beleriand. [QE p. 365, 374]
Hecelmar [√ ?+√ÉLED-+√MBAR-] topo. *« Pays des Elfes Abandonnés » (lit. [Hec-el-mar]), nom employé par les Maître du Savoir d'Aman pour désigner le Beleriand. [QE p. 365]
hecil [√?] n. banni, exilé, hors-la-loi, vagabond. [QE p. 365]
hecile [√?] n. fém. bannie, exilée, vagabonde. [QE p. 365]
hecilo [√?] n. masc. exilé, hors-la-loi, vagabond. [QE p. 365]
he[c]hta- [√?] v. abandonner, écarter, exclure, exiler, oublier. [QE p. 365]
*he[c]htaina [√?] v. conj. participe passé de he[c]hta-, banni(e), exclu(e), proscrit(e). [VT38 p. 20]
he[c]htane [√?] v. conj. passé sing. de he[c]hta-, (il) exila, (il) proscrit. [QE p. 365]
helca [√KHELEK-] adj. glacé, glacial, gelé, givré. [Etym p. 364 ; LCP p. 655 ; Silm p. 358 ; VT45 p. 21]
Helcaracse [√KHELEK-+√KÁRAK- ] topo. *« Glace Effilée » (lit. [Hel(ca)-caracse]), détroit gelé auNord d’Arda jusqu’à la fin du Premier Âge. [ Etym p. 362]
[c]helcelimbe [√KHELEK-+√LIB<SUP>1</SUP>-] n. glaçon, goutte de glace. [Etym p. 369]
helda [√SKEL-] adj. dénudé, dépouillé, déshabillé, dévêtu, nu. [Etym p. 386]
helda- [√SKEL-] v. dénuder, dépouiller, déshabiller, dévêtir. [Etym p. 386]
[’h]helle [1. √ƷEL- 2. √KHEL-] n. 1. ciel. 2. gel, gelée. [1. Etym p. 360 2. Etym p. 364]
Helluin [√ƷEL-+*√LUG²-] n. Astro. * « Bleu du Ciel » (lit. [Hel(le)-luin]), Sirius. [MR p. 160 ; Silm p. 329]
helma [√SKEL-] n. derme, épiderme, peau. [Etym p. 386]
[’h]helwa [√ƷEL-] adj. bleu-pâle. [Etym p. 360]
helyanwe [√ƷEL-+√YAT-] n. « paserelle du ciel » (lit. [hel(le)-yanwe]), arc-en-ciel. [Etym p. 360]
hen, pl. hendi [I. √KHEN-D-E- II. √?] I. n. œil. II. adv. encore [I. Etym p. 364 II. VT47 p. 39]
hendumaica [√KHEN-D-E-+*√MAK-] adj. qui a un œil pénétrant. [WJ p. 337]
henulca [√KHEN-D-E-+√ÚLGU- ou ÚLUG-] adj. q. ent. « qui a l’œil mauvais » (lit. [hen-ulca]). [SD p. 68]
hequa [*√ET-+*√KHAT-] prép. à l’exclusion de, à part, mis à part, sauf. [QE p. 364-5]
hér [√KHER-] n. essentiel, principal. [Etym p. 364]
héra [√KHER-] n. chef. [Etym p. 364]
heren [√KHER-] n. 1. ordre, confrérie. 2. fortune, ce qui est en magasin pour quelqu’un et ce que quelqu’un a en magasin. [1. CLI p. 790 2. Etym p. 364]
Herendil [√KHER-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. nom du fils de Tar-Elendil. [CLI p. 790]
herenya [√KHER-] adj. fortuné, riche. [Etym p. 364]
heri [√KHER-] n. dame. [Etym p. 364 ; LCP p. 675]
hérince [√KHER-] n. q. num. « petite dame » (lit. [hér(i)-ince]), demoiselle, petite maîtresse. [CLI p. 584]
heru [√KHER-] n. maître, seigneur. [Etym p. 364 ; LCP p. 675, PMe p. 210 ; Silm p. 309, 357]
Héru [√KHER-] théon. Seigneur [Dieu]. [VT43 p. 29 ; VT44 p. 12]
Herucalmo [√KHER-+√KAL-] *« Seigneur de la Lumière » (lit. [Heru-calmo]), 17ème roi de Númenor, il n’est pas toujours dénombré dans la Lignée des Rois car il s’empara du trône à la mort de sa femme Tar-Vanimelde et dénia le trône à son fils Tar-Alcarin. [CLI p. 613]
Herumor [√KHER-+√MOR-] n. pr. « Seigneur Noir » (lit. [Heru-mor]), nom d’un númenóréen renégat qui devint puissant parmi les Haradrim avant la Guerre de la Dernière Alliance. [PMe p. 414, 420]
[c]hesto [√KHES-] n. capitaine. [VT45 p. 22]
hil, pl. hildi [√KHIL-] n. q. num. enfant, héritier, successeur. [Etym p. 364 ; VT43 p. 32 ; WJ p. 219]
hilde, pl. hildi [√KHIL-] n. enfant, partisan, suivant. [Etym p. 364, PE12 p. 40 ; VT43 p. 32]
-hildi [√KHIL-] suff. pl. partisans, suivants. [Etym p. 364]
hildin [√KHIL-] n. dat. pl. de hildi pour les hommes. [LRW p. 72]
Hildinyar [√KHIL-+√NI²-] n. pl. & adj. poss. [Hildi-nyar] mes héritiers. [SdA VI-4 p. 1032]
Hildor [√KHILI-] n. pl. « Les Suivants » (lit.), les Hommes. [QE p. 387]
hilmo [√KHIL-] n. *« celui qui suit » (lit. [hil-mo]), fils. [PE12 p. 40 ; VT43 p. 32 ; VT44 p. 16]
hilu [√KHIL-] n. fils. [PE12 p. 40 ; VT43 p. 32]
hilya- [√KHIL-] v. suivre. [Etym p. 364]
himba [√KHIM-] adj. collant, adhérant. [Etym p. 364]
himya- [√KHIM-] v. adhérer, coller, rester fidèle, s’établir. [Etym p. 364]
hina, pl. hinar [√?] n. enfant. [QE p. 403]
hína, pl. hínar ou híni [√?] n. enfant. [QE p. 403 ; VT44 p. 35]
hínin [√?] n. gén. pl. de híni des enfants. [VT44 p. 35]
hintil [√?+√TIL-] n. hypo. « extrémité enfant » (lit. [hin(a)-til]), petit doigt. [VT47 p. 27]
[c]hinya [√?+√NI²-] n. & dét. poss. [ [c]hina-nya] mon enfant. [QE p. 403]
hinye [√?] n. hypo. le petit doigt. [VT47 p. 27]
hir- [√?] v. découvrir, trouver. [RGEO p. 67 ; VT44 p. 20]
Hirilonde [√?+ √LOD-] n. pr. « Découvreur de Ports » (lit. [Hiri-londe]), nom du navire de Tar-Aldarion. [CLI p. 580]
hiruva [√?] v. conj. futur sing. de hir-, trouvera. [RGEO p. 67]
hiruval [√?] v. conj. & pron. pers. [hiruva-l] 2ème pers. du pl. du futur de hir-, vous trouverez. [AdTB p. 5]
hiruvalye [√?] v. conj. & pron. pers. [hiruva-lye] 2ème pers. du pl. du futur de hir-, vous trouverez. [RGEO p. 67 ; VT43 p. 30]
híse [√KHIS-, KHITH-] n. brume, crépuscule. 2. Ling. probablement la lettre h. [1. Etym p. 364 ; LCP p. 655 2. VT45 p. 22 ; VT46 p. 30, 31]
hísie [√KHIS-, KHITH-] n. brume. [Silm p. 357]
Hísime [√KHIS-, KHITH-] n. q. num. novembre ; notez la possible ressemblance avec Brumaire (mois des brouillards), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Norríve, Ringare
hiswa [√KHIS-, KHITH-] adj. gris. [Etym p. 364]
hiswe [√KHIS-, KHITH-] n. brouillard, brume. [Etym p. 364]
hiuta- [√ÑIW-] v. insinuer, laisser entendre, faire allusion à. [VT46 p. 6]
[’h]hlápu- [√?] v. flotter au/dans le vent, virevolter, voltiger. [MC p. 223]
[’h]hlápula [√?] v. conj. participe présent de [’h]hlápu-, voltigeant. [MC p. 222]
[’h]hlaruva [√?] v. conj. futur du verbe entendre. [MC p. 222]
hloa [√LOG-] n. cours d’eau sujet aux crues ; forme hypothétique proposée par Tolkien. [VT42 p. 9]
[’h]hlóce, pl. [’h]hlóci [√LOK-] n. serpent. [Silm p. 358]
hlón [*√LON-] n. un son. [VT48 p. 29]
*†hlona [*√LONO-] n. rivière, spécialement concernant celles en eaux en toute saison et venant des montagnes. [VT48 p. 27]
hlóna [*√LON-] n. un son. [VT48 p. 29]
[’h]hlone, pl. [’h]hloni [√LON-] n. Ling. phone, phonème, son. [QE p. 394]
*hlon, pl. hloni [√LON-] n. son. [VT39 p. 13]
[’h]hlonite, pl. [’h]hloníti [√?] adj. phonétique. [QE p. 395]
ho [√ƷO-] conj. de coord. de. [Etym p. 360]
ho- [√ƷO-] préf. loin de. [QE p. 368]
hociri- [√ƷO-+√KIRIS-] v. « couper loin de » (lit. [ho-ciri-]), couper une portion requise, afin de l'avoir ou de l'utiliser. [QE p. 368]
hóciri- [√ƷO-+√KIRIS-] v. « couper loin de » (lit. [hó-ciri-]), couper une portion requise, afin de l'avoir ou de l'utiliser. [QE p. 368]
holme [ÄOL-] n. odeur. [Etym p. 378]
holo [√KHOL-] n. (petit) poisson. [Etym p. 363]
holotir [√KHOL-+√TIR-] n. Orn. « guetteur de poisson », martin-pêcheur . [Etym p. 363]
hón [√KHO-N-] n. cœur, en tant qu’organe. [Etym p. 364]
honmaren [√KHO-N-+√MBAR-] n. « cœur de la maison/du foyer » (lit. [hon-mar-en]). [LRW p. 63]
hópa [√KHOP-] n. crique, havre, port. [Etym p. 364]
hopasse [√KHOP-] n. rade. [Etym p. 364]
hóre [√KHOR-] n. impulsion. [Etym p. 364]
hore [√KHOR-] v. conj. aoriste singulier, désire, encourage, veut. [VT41 p. 17]
hórea [√KHOR-] adj. impulsif. [Etym p. 364 ; VT45 p. 22]
horme [√KHOR-] n. colère, emportement, rage, urgence, violence. [Etym p. 364]
horro [√ƷOR-] interj. exclamation de dégoût, de peine ou d’horreur. ha ! hélas ! [VT45 p. 17] ☛ orro
horta- [√KHOR-] v. aller vite, catapulter, décocher, lancer. [Etym p. 364]
hortale [√KHOR-] n. rapidité, vitesse. [Etym p. 364]
host [√KHOTH-] adj. num. card. & n. inv. cent quarante-quatre (le nombre des Elfes de l’Éveil soit 12²), une grosse. [Etym p. 364] ☛ min
hosta [√KHOTH-] n. grand nombre. [Etym p. 364]
hosta- [√KHOTH-] v. amalgamer, assimiler, chiffrer, dénombrer, recenser, réunir, s’amasser. [Etym p. 364]
[’h]hótuli- [√ƷO-+√TUL-] v. « aller loin de » (lit. [ [’h]hó-tuli-]), partir. [QE p. 368]
hráva [√RAB-] n. lieu sauvage. [Etym p. 382]
Hravani [√RAB-] n. pl. Hommes Sauvages du Premier Âge. [WJ p. 219]
[’h]hráve [√?] n. chair. [MR p. 349-50 ; VT34 p. 18]
[’h]hresta [√?] n. grève, plage. [MC p. 222]
[’h]hrestallo [√?+ √LO-] n. abl. sing. de [’h]hresta à partir de la plage. [MC p. 221]
Hrísto [√?] théon. le Christ, une des composantes de la Trinité (q. Neldie) ; probablement une translitération avec peut-être une mutation Ch > H comme c’est le cas en quenya exilien soit [C]Hrísto. [VT44 p. 15]
hríve [√?] n. hiver. [AppD p. 1193]
[’h]hroa, pl. [’h]hroar [*†√S-RON-] n. corps, enveloppe physique, organisme. [MR p. 316, 349, 350 ; VT34 p. 18 ; VT39 p. 32 ; VT43 p. 37 ; VT47 p. 35]
hroafelme [√?] n. « impulsion du corps » (lit. [hroa-felme]). [VT41 p. 19]
hrón [†√S-RON-] n. corps, matière physique, par opposition à ín, indo ‘esprit’, évolua en hrón > hrondo > hroa. [MR p. 229, 231 ; VT34 p. 18, 30]
hrondo, pl. hondor [†√S-RON-] n. corps physique, « la chair » , évolua en hrón > hrondo > hroa. [MR p. 227, 231 ; VT34 p. 19]
hróta [√ROD-] n. demeure souterraine, cave artificielle, halle de pierre taillée. [PMe p. 365 ; VT43 p. 32]
hú- [†√ƷU- (†ƷU ?)] préf. ne pas. [VT45 p. 17]
huán [√KHUGAN- & KHUG-] n. chien de meute. [Etym p. 364]
Hui [√PHUY-] n. pr. La Nuit personnifiée. [Etym p. 382 ; LCP p. 653]
huine [√PHUY-] n. obscurité, ombre profonde, ténèbres. [Etym p. 382 ; Silm p. 355]
huinéva [√PHUY-] n. adjal. sing. de huine de profondes ténèbres, enténébré. [Etym p. 382]
húme [†√ƷU- (†ƷU ?)] v. conj. passé, ne faisait pas. [VT45 p. 17]
humin [†√ƷU- (†ƷU ?)] v. conj. & pron. pers. [humi-n] racine aoriste *humi-, je ne fais pas. [VT45 p. 17]
húna- [†√ÑO<SUP>[2]</SUP>-(ÑONO)] v. hurler, pousser des hurlements. [VT46 p. 6]
húnen [√KHUGAN- & KHUG-] n. gén. sing. de huán du chien. [Etym p. 365]
*húvanimo, pl.*húvanimor [†√ƷU- (†ƷU ?)] n. « qui n’est pas beau, qui est laid » (lit.[hú-vani-mo]), créature de Melcor, monstre difforme. [VT45 p. 17]
huo [√KHUG-] n. chien, molosse. [Etym p. 365]
Huore [√KHO-+√GOR-] n. pr. « Vigueur du Cœur » (lit. [Hu-ore]), Homme fils de Galdor et Hareth, courage. [VT47 p. 35]
[c]hwan, pl. [c]hwandi [√SWAD-] n. champignon, éponge, moisissure. [Etym p. 388]
[c]hwarin [√SKWAR-] adj. bossu, courbé, tordu. [Etym p. 386]
[c]hwarma [√SKWAR-] n. croisillon. [Etym p. 386]
[c]hwerme [√?] n. Ling. code gestuel. [QE p. 395]
[c]hwesta [√SWES-] n. 1. brise. 2. Ling. lettre hw. [AppE p. 1215 ; VT46 p. 16, 31]
[c]hwesta sindarinwa [√SWES- √THIN-] n. Ling. lettre chw (hw) gris-elfique. [AppE p. 1208, 1215]
[c]hwesta- [√SWES-] v. haleter, souffler. [Etym p. 388]
[c]hwinde [√SWES-] n. 1. remous, tourbillon. 2. Ling. nom donné par Tolkien à la 34ème tengwa dans Etymmologies. [1. Etym p. 388 2. VT46 p. 16, 30, 31]
[c]hwinya- [√SWES-] v. tourbillonner, tournoyer. [Etym p. 388]
hyalma [√SYAL-] n. 1. conque, coquillage, fruit de mer. 2. Ling. probablement la lettre nc. [1. Etym p. 389 2. VT46 p. 16, 30, 31]
hyame [√?] v. conj. aoriste singulier, prie. [VT43 p. 32]
hyando [√SYAD-] n. couperet, épée, glaive. [Etym p. 389 ; VT38 p. 21]
hyapat [√SKYAP-] n. côte, rivage. [Etym p. 386]
hyar- [√SYAD-] v. cliver. [Etym p. 389]
hyáre [*√SI-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. ce jour. [VT43 p. 18]
*hyari- [√SYAD-] v. radical aoriste de hyar-. [cf. hyarin]
hyarin [√SYAD-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [hyari-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de hyari-, je coupe. [Etym p. 389]
hyarma [√KHYAR-+√MAƷ-] n. « main gauche » (lit. [hyar-ma]). [VT47 p. 6]
hyarmaite [√KHYAR-+√MAƷ-] adj. *« habile à gauche » (lit. (hyar-maite]), gaucher. [Etym p. 365]
hyarmen [√KHYAR-+√MEN-] n. 1. « lieu à gauche » (lit. [hyar-men]), sud. 2. Ling. lettre h aspiré, anciennement hy. [1. & 2. AppE p. 1215 2. Etym p. 365 ; Silm p. 357] ☛ formen, númen, rómen
Hyarmendacil I [√KHYAR-+√MEN-+*√DAK-] n. pr. « Vainqueur de l’Ouest » (lit. [Hyarmen-dacil]), fils de Ciryandil et père d’Atanatar II Alcarin, 15ème Roi du Gondor, il vengea la mort de son père et étendit les limites méridionales de son royaume, de son vrai nom Ciryaher. [AppA p. 1110]
Hyarmendacil II Vinyarion [√KHYAR-+√MEN-+*√DAK- √WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)+√YO-, YON-] n. pr. « Vainqueur de l’Ouest Fils du Renouveau » (lit. [Hyarmen-dacil Vinyar-ion]), fils d’Aldamir et père de Minardil, 24ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
hyarmenya [√KHYAR-+√MEN-] adj. austral, du sud, méridional. [Etym p. 365]
Hyarnustar [√KHYAR-+√NDU-+*√SAT-] topo. q. num. « Terres du Sud-Ouest » (lit. [Hyar-nu-star]). [CLI p. 551]
Hyarrostar [√KHYAR-+√RO-+*√SAT-] topo. q. num. « Terres du Sud-Est » (lit. [Hyar-ro-star]). [CLI p. 551]
hyarya [√KHYAR-] n. côté gauche. [Etym p. 365]
hyatse [√SYAD-] n. accroc, déchirure, fente, fissure. [Etym p. 389]
hyelle [√KHYEL(ES)-] n. verre (= matière). [Etym p. 365]
hyelma [√KHYEL(ES)-] n. verre (= matière). [VT45 p. 23]
hyóla [*√SYAL-] n. trompette. [SD p. 419]

I


i [√I-] art. déf. & pron. pers. la, le, les. [Etym p. 361 ; QE p. 369, 391]
i [*√I-] pron. rel. qui. [VT43 p. 13, 34]
ia [√EY- & √GEY-] adv. toujours. [Etym p. 357-8]
iale [√GEY-] n. âge sans fin. [Etym p. 358 ; VT45 p. 14]
-ica [√?] suff. terminaison partitive. [VT43 p. 30]
-ie [√?] suff. suffixe servant à la formation des noms abstraits. [VT43 p. 15, 19]
-iel [√SEL-] suff. fille (v. angl. -wine) . [VT46 p. 22]
ien [√SEL-] n. fille. [VT46 p. 22]
ier [√?] adv. comme. [VT43 p. 16]
ilaurea [√IL-+√AR<SUP>1</SUP>-] adj. « tous les jours » (lit. [il-aurea]), journalier, quotidien. [VT43 p. 18]
ilca- [*√GIL-] v. luire blanc. [MC p. 223]
ilcala [*√GIL-] v. conj. participe présent de ilca-, luisant. [MC p. 223]
ilcalannar [*√GIL-] part. prés. all. pl. de ilcala luisant sur. [MC p. 222]
ilcalasse [*√GIL-] part. prés. loc. sing. de ilcala luisant dans. [MC p. 222]
ilfirin [√IL-+√PHIR-] 1. adj. « qui ne meurt pas » (lit. [il-firin]), immortel. 2. n. Bot. « qui ne meurt pas » (lit. [il-firin]), immortelle. [Etym p. 381]
ilin [√IL-+√PHIR-] adj. bleu pâle. [Etym p. 359]
illume [√IL-+√LU-] adv. « tous les instants » (lit. (il-lume]), toujours. [VT44 p. 9]
ilma [√GIL-] n. lumière des étoiles. [Etym p. 358 ; LRW p. 205]
ilmen [√ILU-+√MEN-] n. région au-dessus de l’air, Cieux. [MR p. 29, 130 ; SM p. 241]
ilqua [√ILU-] n. intégralité, totalité, tout. [Etym p. 361]
ilquen [√IL-+*√KWEN-] pron. indéf. « tous les individus » (lit. [il-quen]), chacun, tout le monde. [LRW p. 72 ; QE p. 372 ; SM p. 241]
ilu [√ILU-] n. cosmos, galaxie, monde, univers. [Etym p. 361]
ilucara [√IL-+√KAR-] adj. « créant tout » (lit. [ilu-cara]). [VT39 p. 20]
iluisa [√IL-+√IS-] adj. « qui sait tout » (lit. [ilu-isa]), omniscient. [VT39 p. 20]
Ilumíre [√ILU-+√MIR-] n. « Joyau de l’Univers » (lit. [Ilu-míre]), autre nom des Silmarils (ici au singulier). [Etym p. 361]
ilúvala [√IL-+√BAL-] adj. « qui possède tout le pouvoir » (lit. [ilú-vala]), omnipotent. [VT39 p. 20]
Ilúvatar [√ILU-+√ATA-] théon. « Père de l’Univers » (lit. [Ilúv(e)-atar]), Dieu. [MR p. 39]
Ilúvatáren [√ILU-+√ATA-] théon. gén. sing. de Ilúvatar d’Ilúvatar, de Dieu. [VT36 p. 19]
ilúve [√ILU-] n. 1. univers. 2. intégralité, totalité, tout. [1. Etym p. 361 2. MR p. 39]
ilya, pl. ilye [√IL-] adj., adv. & pron. tout(e). [Etym p. 361 ; LRW p. 56 ; VT44 p. 9]
ilyain [√IL-] pron. dat. pl. de ilya pour tous. [LRW p. 72]
ilyarea [√IL-+√AR<SUP>1</SUP>-] adj. « tous les jours » (lit. [ilya-área]), journalier, quotidien. [VT43 p. 18]
im [√?] pron. pers. de la 1ère pers. du sing. moi(-même). [VT47 p. 37]
im- [√?] préf. même. [VT47 p. 37]
imba [√?] adj. identique, même. [VT47 p. 37-8]
Imbar [√?] n. Astro. Terre. [MR p. 337] ☛ Lumbar
imbe [√IMBE-] n. vallon, val profond. [VT45 p. 18]
imbe, pl. imbi [√IMÍ-] prép. entre, le pluriel s’applique au-delà de deux choses. [VT47 p. 14, 30]
ímen [√IMÍ-] prép. & adv. de lieu q. num. à l’intérieur, en eux. [LRW p. 72]
imíca [√IMÍ-] prép. parmi. [VT43 p. 30]
imma [√?] I. adj. identique, même. II. n. la même chose. [I. VT47 p. 38 I. & II. VT47 p. 37]
immo [√?] n. *« celui qui est identique » (lit. [im-mo]), le même. [VT47 p. 37]
imya [√?] adj. identique, même, pareil. [VT47 p. 37]
ín [√ID-] n. esprit. [MR p. 229]
i[ñ]n- [√N-] préf. préfixe intensif placé avant les consonnes c et g (> inc, ing). [VT45 p. 36] ☛ ancalima
inca- [√INK-, INIK- ?] n. idée. [VT45 p. 18]
incale [√N-+√KAL-] n. radiance, Soleil. [VT45 p. 36] ☛ (A)ancale
indil [√?] n. Bot. val. lis, terme issu du val. iniðil. [QE p. 399]
indis, pl. *indesi, *inderi ou indissi [√INDIS- & √NDIS-] n. épouse, femme, mariée. [CLI p. 378 ; Etym p. 361, 375 ; VT45 p. 37]
Indis [√NDIS-SE/SA] 1. n. pr. « L’Épouse » (lit.), nom de la seconde épouse de Finwe. 2. théon. « L’Épouse » (lit.), titre porté par la Valie Nessa, épouse du Vala Tulcas. [Etym p. 375]
indo [√ID- ou √NID<SUP>[2]</SUP>-] n. cœur (= symbôle), disposition, état d’esprit, penchant, tempérament, volonté ; opposé au hrondo ‘le corps’. [Etym p. 361 ; LRW p. 72 ; MR p. 216, 230 ; VT39 p. 32 ; VT41 p. 13, 17]
indome [√ID- ou √NID<SUP>[2]</SUP>-] n. caractère affirmé, ‘volonté’ d’Eru. [VT43 p. 16]
indya [√ÑGYO-, ÑGYON-] n. descendant, petit-enfant. [Etym p. 377]
indyalme [ÄGWAL-] n. arch. clameur. [Etym p. 377 ; VT46 p. 3]
indyo [√ÑGYO-, ÑGYON-] n. 1. descendant, petit-fils. 2. Ling. lettre ndy. [1. Etym p. 377 2. VT46 p. 4, 30, 31]
inga [√ING-] adj. num. ord. premier. [Etym p. 361]
inga [*√ING-] n. point le plus haut. [PMe p. 340]
Ingalaure [√ING-+√LÁWAR-] n. pr. *« Or des Premiers » (lit. [Inga-laure]), nom maternel d’Arafinwe, ainsi nommé car il possédait la chevelure doré de la race de sa mère (les Vanyar). [MR p. 230 ; VT34 p. 19]
Ingar [√ING-] n. pl. « les Premiers » (lit.), le plus petit groupe d’Elfes et le premier à s’être constitué, mené par Ingwe. [MR p. 162 ; VT34 p. 19]
ingaran [√ING-+√TA-, TAƷ-] n. « haut-roi » (lit. [ing(a)-aran]). [PMe p. 340]
Ingoldo [√ING-+√ÑGOLOD-] n. pr. *« Inga et Noldo » (lit. [Ing-(n)oldo]), nom maternel de Nolofinwe, signifiant qu’il appartenait à la fois aux Ingar (ou Vanyar, le peuple d’Ingwe) par sa mère, et aux Noldor par son père. [MR p. 230 ; VT34 p. 19]
ingole [ÄGOL-] n. arch. magie, savoir profond. [Etym p. 377]
ingóle [√ÑGOL-] n. magie, savoir important/pénétrant. [Etym p. 377 ; QE p. 383]
ingolmo [√ÑGOL-] n. « celui qui a le savoir « (lit [ingol(e)-mo]), sage, savant. [QE p. 383]
Ingolonde [√ÑGOLOD-] n. « Pays des Gnomes » (Valinor puis le Beleriand). [Etym p. 377]
ingor [*√ING-] n. sommet d’une montagne. [PMe p. 340]
Ingwe [√ING-] 1. n. pr. « Celui qui est en Haut », Elfe chef du clan des Vanyar. 2. Ling. lettre i. [1. PMe p. 340 2. VT45 p. 18]
Ingwea [√ING-] n. langue parlée par la Maison du Roi Ingwe. [LRW p. 183, 195]
Ingwer [√ING-] n. pl. « les Chefs », nom que se donnaient eux-mêmes les Vanyar, se considérant comme les dirigeants et la principale race elfique. [PMe p. 340]
Ingweron [√ING-+√ƷO-] n. gén. pl. de Ingwer des chefs. [PMe p. 340]
Ingwiquendya [√ING-+√KWEN(ED)-] n. langue parlée par la Maison du Roi Ingwe. [LRW p. 183, 195]
inimeite [√INI-] adj. féminin. [Etym p. 361]
-inqua [*√KWAT-] suff. complet, plein, rempli. [QE p. 412]
insangare [√ID- ou NID<SUP>[2]</SUP>-+*√STAG-] n. « oppression de l’esprit » (lit. [in(do)-sangare]), tentation. [VT43 p. 22]
intya [√ID-] n. concept, conception, idée, supposition. [Etym p. 361]
intya- [√ID-] v. deviner, présumer, supposer, spéculer. [Etym p. 361]
intyale [√ID-+√TYAL-] n. *« jeu de l’esprit » (lit. [in(do)-tyale]), imagination, spéculation. [Etym p. 361]
inwisti [√ID- ou NID<SUP>[2]</SUP>-] n. pl. dispositions de l’esprit, talents variés innés ou appris, humeur. [MR p. 216]
inya [√INI-] n. femelle, femme. [Etym p. 361]
*-inya, pl. *-inyar, pl. du. -inyat [√NI²-] adj. poss. ma, mon, mes (deux). [cf. Anarinya]
inye [√NI²-] pron. pers. de la 1ère pers. du sing. je. [LRW p. 61]
Iolosse [√OY-+√GOLOS-] topo. « Neige Éternelle » (lit. [Io-losse]), autre nom du Taniquetil. [Etym p. 358]
-ion [√YO-, YON-] suff. fils de, indique la filiation. [Etym p. 400]
*-ion [√ƷO-] suff. terminaison génitive plurielle. [cf. Silmarillion]
íra [√GEY-] adj. éternel. [Etym p. 358 ; VT43 p. 18]
íre [I. √? II. √ID-] I. adv. q. num. quand. II. n. 1. désir, envie. 2. Ling. lettre í. [I. LRW p. 72 II. 1. Etym p. 361 2. VT45 p. 17 ; VT46 p. 33]
irície [√?] v. conj. parfait singulier, a déformé. [VT39 p. 12]
írima, pl. írime ou írimar [√ID-] adj. beau/belle, magnifique, désirable. [Etym p. 361 ; LRW p. 72]
Írime [√ID-] n. pr. *« Adorable » (lit.), nom d’une des trois filles de Finwe et Indis, sœur de Faniel et Findis. [MR p. 207 ; VT34 p. 20]
Írimon [√ID-] n. pr. 3ème enfants et unique fils de Tar-Elendil, il prit par la suite le titre de Tar-Meneldur. [CLI p. 610 ] Írisse [*√ID-] n. pr. fille de Nolofinwe et Anaire. [PMe p. 345]
Írmo [√IR-] théon. « Maître du Désir » (lit. [Ir-mo]), autre nom du Vala Lórien. [Silm p. 331]
is [√I-] art. la, le, les. [Etym p. 361]
I[th]sil [√ITHIL- ou √SIL- ou √THIL-] n. Astro. Lune, val. Phanaikeluh réputé signifier 'mirroir brillant'. [Etym p. 361, 385, 392, L p. 425 ; MR p. 130 ; QE p. 401] ☛ Isil, Rana, Rána, Ur
Isildur [√ITHIL- ou √SIL- ou √THIL-+√NDUR-, NUR-] n. pr. *« Serviteur de la Lune » (lit. [Isil-dur]), fils aîné de Tar-Elendil, frère d’Anárion et père d’Elendur, d’Aratan, de Ciryon et Valandil, Seigneur de Minas Ithil qui arracha l’Anneau Unique de la Main de Sauron, 2ème Roi du Gondor et de l’Arnor. [AppA p. 1110, PMe32 ; Silm p. 331] ☛ Anárion
Isilme [*√ITHIL-+√SIL-] n. pr. « Clair de Lune » (lit.), fille de Tar-Elendil. [CLI p. 601]
i[th]silme [*√ITHIL-+√SIL-] n. clair de lune. [MC p. 223]
Isilmo [*√ITHIL-] n. pr. *« Personne de la Lune » (lit. [Isil-mo]) , second fils de Tar-Súrion. [CLI p. 612]
I[th]silya [√ITHIL-] n. « Jour de la Lune » (lit.), 3ème jour des semaines elfique et númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Aldúya, Aldea
ista- [√IS-] n. appréhender, comprendre, savoir. [Etym p. 361]
ista [√IS-] n. connaissance, savoir. [Etym p. 361 ; LCP p. 683]
istan [√IS-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [ista-n] 1ère pers. du sing. du présent de ista-, je sais (j’ai appris). [VT41 p. 6] ☛ lertan, polin
istar, pl. istari [√IS-] n. mage, magicien. [CLI p. 790]
istarion [√IS-+√NI²-] n. gén. pl. de istar des magiciens. [CLI p. 790]
Istarnie [√IS-+*√NID<SUP>[2]</SUP>-] n. pr. « Désir de Savoir » (lit. [Istar-nie]), nom quenya abandonné au profit de Nerdanel, femme de caractère et épouse de Feanáro. [VT47 p. 34]
istima [√IS-] n. érudit, sage, savant. [Etym p. 361]
Istimor [√IS-] n. pl. « les Savants, les Erudits » (lit.), les Gnomes, les Noldor. [Etym p. 361]
istya [√IS-] n. connaissance, savoir. [Etym p. 361]
istyar [√IS-] n. 1. étudiant, érudit, lettré, magicien, maître d’un savoir. 2. Ling. lettre *sty ou *nty. [1. Etym p. 361 2. VT45 p. 18 ; VT46 p. 30, 31]
ita [√?] n. étincelle, lueur. [Silm p. 361]
Itaril [√?+*√RIL-] n. pr. abrégé de Itarille, Noldo fille de Turucáno et mère d’Ardamíre Earendil, sind. Idril Celebrindal. [PMe p. 346]
Itarille [√?+*√RIL-] n. pr. abrégé en Itaril, Noldo fille de Turucáno et mère d’Ardamíre Earendil, sind. Idril Celebrindal. [PMe p. 346]

K


Conformément aux normes choisies dans ce lexique, c > k.
Par conséquent, se référer aux entrées de C pour toutes celles de K.

L


-l [√?]pron. pers. de la 2ème pers. du pl.(forme courte) vous. [QE p. 364]
[√LA-] adv. non. [Etym p. 367]
la- [√LA-] préf. ne pas. [VT45 p. 25]
lacare [√LA-+√KAR-] n. « inaction » (lit. [la-care]). [VT42 p. 33]
lai [†√DAƷ-] adv. très. [VT45 p. 8]
laica [1. √LAIK- 2. √LÁYAK-] adj. 1. aigu, pointu. 2. vert. [1. Etym p. 367 2. L p. 282]
laime [√DAY-] n. ombre (projetée par un objet ou une forme). [Etym p. 354 ; VT45 p. 8]
laiqua, pl. laique [√LÁYAK-] adj. vert. [Etym p. 368 ; LCP p. 669 ; VT37 p. 13]
laiquasse [√LÁYAK-] n. la couleur verte, la verdeur. [LCP p. 669]
Laiquendi [√LÁYAK-+√KWEN(ED)-] n. pl. « Elfes Verts » (lit. [Lai-quendi]), Elfes Verts ou Sylvains. [Etym p. 368 ; QE p. 385 ; Silm p. 332]
laira [√DAY-] adj. ombragé, ombrageux, ombreux. [Etym p. 354]
laire [1. √LAYA- 2. √GLIR-] n. 1. été. 2. poème. [1. AppD p. 1193 2. Etym p. 359] ☛ lasselanta, tuile
lairelosse [√LAYA-+√GOLOS-] n. Bot. « neige d’été » (lit. [laire-losse]), arbre odoriférant à feuilles persistantes de la région de Nísimaldar (Númenor), probablement avec des fleurs blanches. [CLI p. 554]
lairus(t) [√LÁYAK-+√RUS-] n. vert-de-gris. [VT41 p. 10]
laita [√?] v. conj. impératif présent pluriel de *laita-, louez. [SdA VI-4 p. 1016]
*laita- [√?] v. q. num. adorer, glorifier, louanger, louer. [cf. laita]
*laitale [√?] n. q. num. louange. [cf. Erulaitale]
laituvalmet [√?] v. conj. & pron. pers. & compl. [laituva-lme-t] 1ère pers. du pl. du futur de *laita-, nous les chérirons tous les deux. [SdA VI-4 p. 1016, L p. 308]
laive [√LIB²-] n. baume, crème, onguent, pommade. [Etym p. 369]
laiwa [√SLIW- ou †√LIW-] adj. malade. [Etym p. 386]
lala [√LA-] subs. négatif non. [Etym p. 367]
lala- [√LA-] v. nier. [Etym p. 367]
lalme [√ÁLAM- & LÁLAM-] n. Bot. orme. [Etym p. 348]
láma [√LAM-] n. écho, son retentissant. [Etym p. 367]
laman, pl. lamani ou lamni [√?] n. animal, quadrupède. [QE p. 416]
lámatyáve, pl. lámatyaver [√LAM-+√KYAB-] n. « goût pour les sons » (lit. [láma-tyave]), goût personnel pour les sonorités et la forme des mots, très important chez les Elfes Profonds (Noldor). [MR p. 215-6]
lamba [√LAB-] n. 1. la langue en tant qu’organe. 2. Ling. lettre l. 3. Ling. probablement la lettre l. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 367 ; QE p. 394 2. AppE p. 1215 3. VT45 p. 25 ; VT46 p. 30-1]
*lamba [√NDAM-] n marteau. [VT45 p. 36]
lambe [*√LAB-] n. 1. dialecte, langage. 2. la langue en tant qu’organe. [1. PMe p. 395 ; QE p. 368, 394 ; VT39 p. 17 ; VT47 p. 21 2. LCP p. 683]
lambe [√LAM-] v. conj. passé de lamya-, *a émis un son. [VT47 p. 22]
lambie [√LAM-] v. conj. parfait de lamya-, *émettait un son. [VT47 p. 22]
lambele [√LAM-] n. langue, en considérant particulièrement ses aspects phonétiques, la phonétique. [VT39 p. 17]
*Lambengolmo, pl. Lambengolmor [√LAB-+ÑGOL-] n. *« Celui qui a le Savoir des Langues » (lit. [Lambe-(i)ngol(e)-mo]), membre de l’école elfique de linguistique des Maîtres des Langues fondée par Feanor, linguiste. [QE p. 396]
*lambetengwe, pl. lambetengwi [√LAB-+√TEK-] n. « lettre de la langue » (lit. [lambe-tengwe]), tengwe principalement caractérisée par les positions de la langue (labiale), consonne. [VT39 p. 18]
lámina [√LAM-] adj. résonnant, retentissant. [Etym p. 367]
lamma [√LAM-] n. bruit, son. [Etym p. 367 ; VT47 p. 21]
lamma [√LAM-] v. conj. présent de lamya-, *émet un son. [VT47 p. 22]
*Lamorni [√LAM-+√ÓR-NI-] n. pl. « Arbres Parlants » (lit. [Lam-orni]), nom donné aux Huorns dans une ébauche du Seigneur des Anneaux. [WR p. 50, 60]
lamya- [√LAM-] v. résonner, retentir, sonner. [Etym p. 367 ; VT45 p. 25 ; VT47 p. 22]
lanat [√LAN-] n. trame textile. [Etym p. 367]
lanca [√(G)LAN-] n. arête affilée, fin brutale, limite (pas d’outils). [VT42 p. 8]? cuivie-lancasse
lanco [√LAK<SUP>1</SUP>- ou √LANK-] n. gorge, gosier. [Etym p. 367]
landa [I. √LAD- II. √(G)LAN-] I. adj. ample, évasé, large, vaste. II. n. limite. [I. Etym p. 367 II. VT42 p. 8]
lane [√?] n. bord. [VT42 p. 8]
lango [√LAG-] n. épée bâtarde. [Etym p. 367]
langon [√LAK<SUP>1</SUP>- ou √LANK-] n. nom. sing. lénifié de lanco la gorge. [MC p. 216 ; VT36 p. 18]
lanne [√LAN-] n. étoffe, tissu. [Etym p. 367]
lanta [√DAT-, DANT-] n. affaissement, chute, éboulement, écroulement. [Etym p. 354, 390]
lanta- [√DAT-, DANT- ou †√LANTA-] v. sombrer, tomber. [Etym p. 354, 390 ; VT45 p. 26]
lanta [√DAT-, DANT-] v. conj. présent de lanta-, chute, tombe. [VT40 p. 29]
*lantala [√DAT-, DANT-] v. conj. participe présent de lanta-, tombant. [cf. lantalasse]
lantalasse [√DAT-, DANT-] part. prés. loc. sing. de lanta- tombant dans. [MC p. 222]
lantalca- [√?] n. poste-frontière, marque. [VT42 p. 8]
lantaner [√DAT-, DANT-] v. conj. & pron. pers. [lantane-r] 3ème pers. du pl. du passé de lanta-, (ils) tombèrent. [SD p. 246]
lantar [√DAT-, DANT-] v. conj. & pron. pers. [lanta-r] 3ème pers. du pl. du présent lanta-, (ils/elles) tombent. [RGEO p. 66]
lantie, pl. lantier [√DAT-, DANT-] v. conj. parfait de lanta-, tomba, tombait, tombèrent (etc.). [LRW p. 47]
lanwa [I. √LAN- II. √(G)LAN-] I. n. métier à tisser. II. adj. avec des bords, limité, fini, (bien) défini. [I. Etym p. 367 II. VT42 p. 8]
lanya [√LAN-] n. tissage. [Etym p. 367]
lanya- [1. √LAN- 2. √(G)LAN-] v. 1. tisser, tresser. 2. limiter, enclore, séparer de. [1. Etym p. 367 2. VT42 p. 8]
lapsa- [√LAB-] v. lécher. [Etym p. 367]
lapse [√LAP-] n. bambin, bébé. [Etym p. 367]
lar n. [*√GALA-] bonne fortune prospérité. [VT45 p. 26]
lár [1. *√LAR- 2. √LAS²-] n. 1. arrêt, brève halte, trève ; une lieue = 5000 rangar soit 4826 m ou 5277 yards (q. num.). 2. oreille. [1. CLI p. 681 2. Etym p. 368] ☛ ranga, rangwe
lára [I. 1. √DAL- 2. √LAR- II. √?] I. adj. 1. plat. 2. béni. II. n. joie. [I. 1. Etym p. 353 2. VT45 p. 26 II. VT45 p. 26]
lára [†√DAG-] n. tombe, tombeau. [VT45 p. 8]
larca [√LAK²-] adj. rapide. [Etym p. 367]
láre [√LAR-] v. conj. aoriste singulier, survient. [VT45 p. 26]
lárea [√LAR-] adj. béni. [VT45 p. 26]
larma [√LAR-] n. événement bienheureux. [VT45 p. 26]
lasse-lanta [√LAS<SUP>1</SUP>-+√DAT-, DANT-] n. effeuillaison. [AppD p. 1193]
lasse, pl. lassi ou lassí, pl. du. lasset [√LAS<SUP>1</SUP>-] n. feuille. [Etym p. 367 ; VT39 p. 12]
*lassea, pl. *lassie [√LAS<SUP>1</SUP>-] adj. feuillu. [cf. lillassea]
lassecanta [√LAS<SUP>1</SUP>-+√KAT-] adj. « en forme de feuille » (lit. [lasse-canta]), foliacé. [Etym p. 362]
lasselanta [√LAS<SUP>1</SUP>-+√DAT-, DANT-] n. « chute des feuilles » (lit. [lasse-lanta]), automne, effeuillaison. [AppD p. 1197 ; Etym p. 367, PMe p. 135 ; RGEO p. 70] ☛ narquelion, laire, tuile
lassemista [√LAS<SUP>1</SUP>-+√MITH-] n. q. ent. « feuille grise » (lit. [lasse-mista]). [L p. 224]
lasseo, pl. lassion [√LAS<SUP>1</SUP>-+√ƷO-] n. gén. sing. de lasse d’une feuille (des feuilles). [QE p. 407]
lasse[w]vinta [√LAS<SUP>1</SUP>-+√WIN-, WIND-] n. (forme altérée de lasselanta) « éparpillement des feuilles » (lit. [lasse-[w]vinta]), automne. [PMe p. 376]
lasta [√LAS²-] n. écoute, ouïe. [Etym p. 368]
lasta- [√LAS²-] v. écouter. [Etym p. 368]
láta [√LAT-] adj. ouvert. [VT39 p. 33 ; VT41 p. 5]
látie [√LAT-] n. ouverture. [VT39 p. 33]
latin [√LAT-] adj. libre , à découvert, en parlant d’un terrain. [Etym p. 368]
latina [√LAT-] adj. libre, à découvert, en parlant d’un terrain. [Etym p. 368]
latta [√LATH-] n. bande, courroie, lanière. [Etym p. 368]
latta [√DAT-, DANT-] n. fosse, tanière, trou. [Etym p. 354 ; VT45 p. 8]
latya [√LAT-] n. ouverture. [VT39 p. 33]
latya- [√LAT-] v. ouvrir. [VT41 p. 5]
lau [√LA-+√UGU-] adv. « ne pas » (lit. [la-u]). [Etym p. 367]
lauca [√LAW-] adj. chaud. [Etym p. 368]
laume [√LA-+√UGU-] adv. non, non certainement pas, au contraire. [Etym p. 367]
laure [√LÁWAR-] I. adj. doré, or. II. n. 1. or (n. mystique). 2. or, en parlant de la couleur et non du métal. [I. Silm p. 358 II. 1. Etym p. 358, 368 ; LCP p. 122 2. L p. 308 ; RGEO p. 70] ☛ culu, malda
laurea, pl. laurie [√LÁWAR-] adj. doré. [R p. 66, 70]
Laurelin [√LÁWAR-+√GLIN-] n. pr. val. *« Chant d’Or » (lit. [Laure-lin]), 1er nom de l’Arbe d’Or de Valinor, val. Tulukhedelgorus. [Etym p. 368 ; QE p. 401 ; Silm p. 30] ☛ Culúrien, Malinalda
laurelinque [√LÁWAR-+√LINKWI-] n. Bot. q. num. arbre à grappes pendantes de fleurs jaunes du Hyarrostar (Númenor). [CLI p. 555]
laurinque [√LÁWAR-+*√KWAT-] n. Bot. « Tout Doré » (lit.), arbre à grappes pendantes de fleurs jaunes du Hyarrostar (Númenor). [CLI p. 555]
lav- [1. √DAB- 2. √LAB-] v. 1. accorder, agréer, autoriser, céder, permettre. 2. lécher. [1. Etym p. 353 2. Etym p. 367]
lavaralda [√?+ √GALAD-] n. Bot. q. num. arbre originaire de l’Île Solitaire (q. Tol Eressea) et importé à Númenor. Arbre à feuilles allongées vertes sur le dessus et dorées en-dessous. Ses fleurs sont pâles avec des reflets dorés, une haie en était composée dans le jardin d’Elendil. [LRW p. 57-8]
láve [√LAB-] v. conj. passé sing. de *lav-, lécha. [RGEO p. 67]
*lavi- [√LAB-] v. radical aoriste de lav-, lécher. [cf. lavin]
lavin [√LAB-] v. conj. & pron. pers. [lavi-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *lavi-, je lèche. [Etym p. 367]
*-le [√?] suff. terminaison intensive. [cf. tumbale]
-le [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du pl. vous. [VT43 p. 29]
Lea-vinya [√? √WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] théon. « Lea la Jeune » (lit.), nom de l’épouse de Tulcas (supplantant ici Nessa dans ce rôle). [MR p. 66 ; VT34 p. 20]
le[c]hta [√LEK-] I. adj. 1. perdu. 2. libéré, libre. II. pl. le[c]htar, n. Ling. élément relâché, voyelle. [I. 1. Etym p. 368 2. VT39 p. 18 ; VT43 p. 23 II. VT39 p. 18]
le[c]hta tengwe, pl. le[c]tha tengwi [√LEK- √TEK-] n. Ling. élément relâché, voyelle ; terme abrégé en le[c]hta®. [VT39 p. 18]
*lelta- [*√LED-] v. envoyer. [VT47 p. 22]
*leltane [*√LED-] v. conj. passé de *lelta-, envoya. [VT47 p. 21]
leltanelyes [*√LED-+√?+ √S-] v. conj. & pron. pers. & compl. [leltane-lye-s] 2ème pers. du pl. du passé de *lelta-, vous l’avez envoyé. [VT47 p. 21]
lelya- [*√LED-] v. aller, se rendre, voyager. [QE p. 363]
lemba [√LEB-, LEM-] adj. abandonné, laissé en arrière. [Etym p. 368]
lemba- [√LEB-, LEM-] v. demeurer, s’attarder, rester. [Etym p. 368]
lemen [√LEP- (LEPEN-, LEPEK-)] adj. num. card. & n. inv. cinq. [VT48 p. 6]
lemenya [√LEP- (LEPEN-, LEPEK-)] adj. num. ord. cinquième. [VT42 p. 25]
lemnar [√LEP- (LEPEN-, LEPEK-)] n. semaine de cinq jours. [Etym p. 368]
lempe [√LEP- (LEPEN-, LEPEK-)] adj. num. card. & n. inv. cinq. [Etym p. 368 ; VT42 p. 24 ; VT47 p. 10] ☛ enque
lempea [√LEP- (LEPEN-, LEPEK-)] adj. num. ord. cinquième. [VT42 p. 25]
lemya- [√LEB-, LEM-] v. demeurer, rester. [VT45 p. 27]
lenca- [√LEK-] v. détendre, relâcher, perdre. [Etym p. 368 ; VT45 p. 27]
lenda- [√LEB-, LEM-] v. s’attarder. [VT45 p. 27]
lende [√ELED- ou LED-] v. conj. passé sing. de lelya-, partit, partait. [Etym p. 356, 368 ; LRW p. 47 ; QE p. 363 ; VT45 p. 27]
lenéme [*√LED-] adj. avec la permission. [SD p. 246]
lenna [√LED-] v. conj. présent sing. de lelya-, va(is). [Etym p. 368 ; VT45 p. 27]
*lenta- [*√LED-] v. envoyer. [cf. lentanelyes]
lentanelyes [*√LED-] v. conj. & pron. pers. & compl. [lentane-lye-s] 2ème pers. du pl. du passé de *lenta-, vous l’avez envoyé. [VT47 p. 22]
leo [√DOƷ-, DÔ-] n. ombre/ténèbre projetée par un objet. [Etym p. 354]
lepecan [√LEP-, LEPET-+√KÁNAT-] n. « quatrième doigt » (lit. [lepe-can(ta)]), l’annulaire. [VT47 p. 10, 27 ; VT48 p. 5]
lepecant [√LEP-, LEPET-+√KÁNAT-] n. « quatrième doigt » (lit. [lepe-cant(a)]), l’annulaire. [VT47 p. 27]
lepen- [√LEP-, LEPET-] préf. cinq. [VT48 p. 12]
lepende [√LEP-, LEPET-+√ÉNED-] n. « doigt du milieu » (lit. [lepe-(e)nde]), le majeur, la forme évolua en †lepende > lepenel. [VT47 p. 10, 11, 27 ; VT48 p. 15]
lepenel [√LEP-, LEPET-+√NÉL-] n. « troisième doigt » (lit. [lepe-nel]), le majeur, la forme évolua en †lepende > lepenel. [VT47 p. 10-1 ; VT48 p. 15]
lepenque [√LEP-, LEPET-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. *« cinq et dix » (lit. [lepen-que]), quinze. [VT48 p. 21]
lepente [√LEP-, LEPET-+√?] n. * « doigt au-delà du milieu » (lit. [lep-ente]), l’annulaire.[VT48 p. 5, 15]
leper, pl. leperi [√LEP-, LEPET-] n. doigt. [VT44 p. 16 ; VT47 p. 3, 10 ; VT48 p. 5]
lepesta [√LEP-, LEPET-+√SAT-] n. « fraction de cinq » (lit. [lepe-sta]), un cinquième (1/5). [VT48 p. 11, 12]
lepetas, pl. lepetassi [√LEP-, LEPET-+√TAS-] n. doigt, index. [VT47 p. 10, 11 ; VT48 p. 5]
lepinca [√LEP-, LEPET-] n. « petit doigt » (lit. [lep-inca]), le petit doigt. [VT47 p. 10, 27]
lepince [√LEP-, LEPET-] n. « petit doigt » (lit. [lep-ince]), le petit doigt. [VT47 p. 26 ; VT48 p. 5]
lepsat [√LEP-, LEPET-+√SAT-] n. un cinquième (1/5), forme alternative de lepesta. [VT48 p. 11, 12]
lepse, pl. *lepti [√LEP-, LEPET-] n. doigt. [Etym p. 368 ; VT45 p. 27]
lepta [*√LEP-, LEPET-] adj. num. card. & n. inv. cinq.[VT47 p. 27]
*lepta [*√LEP-, LEPET-] n. main. [VT47 p. 27]
lepta- [*√LEP-, LEPET-] v. prendre, ramasser, saisir avec les doigts. [VT44 p. 16 ; VT47 p. 10]
leptas [√LEP-, LEPET-] n. l’index, en parlant du doigt. [VT47 p. 27]
leptolle [√LEP-, LEPET-+√TOL[3]\\-] n. le pouce. [VT47 p. 27]
léra [*√LEK-] adj. libre (pour une personne). [VT41 p. 5]
lerina [*√LEK-] adj. qui n’est pas gardé/réservé (pour un objet). [VT41 p. 5]
*lerta- [*√LEK-] v. pouvoir, être libre de. [cf. lertan]
lertan [*√LEK-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [lerta-n] 1ère pers. du sing. du présent de *lerta­-, je peux, je suis libre de. [VT41 p. 6] ☛ istan, polin
lerya- [*√LEK-] v. laisser aller, relâcher. [VT41 p. 5]
lese [√?] prép. à vous. [VT43 p. 30]
lesta [√?] n. ceinture ; mesure, taille. [QE p. 369]
lesta- [√ELED-] v. laisser. [Etym p. 356]
lestanen [√?] adv. équitablement. [LRW p. 72]
*Lestanóre [√?+ √NDOR- ] topo. « Pays Clos » (lit. [Lesta-nóre]), sind. Doriath. [QE p. 369]
Lestanóreo [√?+ √NDOR- ] topo. gén. sing. de *Lestanóre du Pays Clos. [QE p. 369]
leuca [√LEK-] adj. perdu. [Etym p. 368]
leuca [*√LOK-] n. serpent. [AppE p. 1204]
(-)li(-) [√LI] suff. ou préf. pl. un grand nombre, plusieurs. [Etym p. 369]
lia [√SLIG-] n. fil d’araignée, filament. [Etym p. 386]
liante [√SLIG-] n. araignée. [Etym p. 386]
lie [√LI-] n. communauté, gens, peuple. [Etym p. 369 ; VT39 p. 12]
lillassea, pl. lillassie [√LI-+√LAS<SUP>1</SUP>-] adj. « qui a beaucoup de feuilles » (lit. [li-lassea]), très feuillu. [MC p. 223]
lilómea [√LI-+√LUM- ou DOƷ-, DÔ-] adj. *« très ombreux » (lit. [li-lómea]). [SdA III-4 p. 506]
lilótea [√LI-+√LOT(H)-] adj. « qui a de nombreuses fleurs » (lit. [li-lótea]), très fleuri. [VT42 p. 18]
lilta- [√LILT-] v. danser. [Etym p. 369]
limba [√LIB<SUP>1</SUP>-] n. goutte. [Etym p. 369]
*lime [√LIM-] n. lien. [cf. málime]
limpe [√LIP-] n. boisson des Valar, nectar, vin. [Etym p. 369]
lin [√LIN²-] n. mélodie, note de musique, son musical. [L p. 308 ; LCP p. 659]
lin- [√LI-] préf. un grand nombre, plusieurs. [Etym p. 369]
lin- [√LIN²-] v. chanter. [†Etym p. 359 ; Silm p. 358]
lind- [√LIN²-] préf. élément préfixé signifiant « son musical ». [L p. 308]
linda [√SLIN- ou √LIND-] adj. beau en parlant des sons de l’eau. [Etym p. 369, 386]
lindale [√LIN²-] n. complainte, musique. [Etym p. 369 ; LCP p. 659 ; VT45 p. 27]
Lindar [*√LIN²-] n. pl. Elfes du Troisième Clan, les Teleri. [QE p. 380, 382]
lindarin [*√LIN²-] adj. des Lindar, propre aux Lindar. [QE p. 375, 376-7]
Lindarin [*√LIN²-] n. langue des Lindar. [QE p. 381-382, 385]
linde [√LIN²-] n. 1. air de musique, chanson, mélodie. 2. chanteur. [1. Etym p. 369 ; Silm p. 356 2. WJ p. 309]
Lindi [√SLIN- ou √LIND-] n. pl. Elfes d’origine nandorine vivant en Ossiriand au Premier Âge. [QE p. 385]
lindo [√LIN²-] n. chanteur, oiseau chanteur, diva. [Etym p. 369]
Lindon [√LIN²-] topo. région située sur les contreforts occidentaux des Montagnes Bleus (s. Eryd Luin) et habitée par les Lindi. [QE p. 385]
Lindóne [√LIN²-] topo. région située sur les contreforts occidentaux des Montagnes Bleus (s. Eryd Luin) et habitée par les Lindi. [QE p. 385]
Lindorie [√LIN²-+√RIG-] n. pr. « Chanteuse Couronnée » (lit. [Lindo-rie]), mère de Tar-Telemnar. [CLI p. 615]
lindornea [√LI-+√DÓRON-] adj. « qui a de nombreux chênes » (lit. [lin-d-(n)orn(o)-ea]). [Etym p. 355, 369]
linduvanye [√LIN²-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [linduva-nye] 1ère pers. du sing. du futur de linda-, je chanterai. [AdTB p. 5]
líne [√SLIG-] n. toile d’araignée. [Etym p. 386]
linga- [√LING-] v. laisser pendre, pendre, suspendre. [Etym p. 359, 369 ; VT45 p. 15]
lingwe [√LIW-] n. poisson. [Etym p. 369]
lingwilóce [√LIW-+√LOK-] n. dragon de mer, serpent de mer. [Etym p. 370]
linque [√LINKWI-] adj. humide, mouillé. [Etym p. 369]
linque súrisse [√LINKWI- *√THU-] n. Bot. plante semblable à un roseau. [A&I] *linta, pl. linte [√?] adj. prompt, rapide, vif. [RGEO p. 66]
lintuilindova [√LI-+√TUY-+√LIN²-] adj. « Qui a de Nombreuses Hirondelles » (lit. [lin-tuilindo-va]). [VT40 p. 17]
lintyulussea [√LI-+√TYUL-] adj. « planté de nombreux peupliers » (lit. [lin-tyulussea]). [Etym p. 369]
linwe [*√LIN²-] n. court poème épique. [TI p. 103]
linya [√LIN<SUP>1</SUP>-] n. étang, flaque d’eau, mare. [Etym p. 369]
linyenwa [√LI-+√YEN-] adj. « qui a de nombreuses années » (lit. [lin-yen-wa]), âgé, ancien, vieux. [Etym p. 400]
lipsa [√LIB²-] n. savon. [Etym p. 369]
*lir- [√LIR<SUP>1</SUP>-] v. chanter. [cf. lirin]
*líre [√LIR<SUP>1</SUP>-] n. chant. [cf. lírinen]
lírinen [√LIR<SUP>1</SUP>-] n. instr. sing. de *líre dans le chant. [RGEO p. 67]
*liri- [√LIR<SUP>1</SUP>-] v. radical aoriste de *lir-, chanter. [cf. lirin]
lirin [√LIR<SUP>1</SUP>-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [liri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *liri-, je chante. [Etym p. 359, 369]
lirulin [√LIR<SUP>1</SUP>-+√LIN²-] n. Orn. allouette. [MR p. 238]
lis [1. √LIS- 2. *√LIS-] n. 1. miel. 2. grâce. [1. Etym p. 369 2. VT43 p. 29]
Lís [*√LIS-] théon. « Le Plaisant » (lit.), vrai nom du Vala Lorien, rarement employé et gardé secret. [MR p. 150 ; VT34 p. 21]
lisse [√LIS-] adj. doux, sucré. [RGEO p. 66 ; VT43 p. 29]
lissen [√LIS-] n. gén. sing. de lis du miel ; ancienne forme en -n du génitif. [Etym p. 369]
lisseo [√LIS-+√ƷO-] n. gén. sing. de lis de grâce ; nouvelle forme en -o du génitif. [VT44 p. 18]
lissuin [√LIS-] n. Bot. espèce de fleur au parfum suave originaire de Tol Eressea (l’Île Solitaire). [CLI p. 577]
list- [*√LIS-] préf. grâce. [VT43 p. 29]
listea [*√LIS-] adj. plein(e) de grâce. [VT43 p. 29]
listevoite [*√LIS-] adj. plein(e) de grâce. [VT43 p. 29]
litse [√LIT-] n. sable. [Etym p. 369]
líve [√SLIW-] n. maladie. [Etym p. 386]
liyúme [√LI-+√UM-] n. foule. [VT48 p. 32]
-lle [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du pl. ancien suff. pron. « vous » qui évolua en -lle > -lye. [VT38 p. 6-7]
-llo [√LO-] suff. terminaison ablative. [VT43 p. 19, 21]
[I. √DOƷ-, DÔ- ou †√LOƷ- II. √LO-] I. n. nuit. II. prép. élément ablatif. [I. Etym p. 354 ; VT45 p. 28 II. VT45 p. 28]
loa, pl. loar [√LAWAR-] n. 1. accroissement, croissance ; an, année composée de 6 saisons dans le Calendrier d’Imladris et de 12 mois dans celui des Intendants (q. num.). 2. [√LOG] rivière ; forme hypothétique abandonnée car entrant en conflit avec loa ‘année’. [1. AppD p. 1193 ; MR p. 426, PMC p. 126 2. VT42 p. 10]
lóce, pl. lóci [√LOK-] n. dragon, serpent, ver. [Etym p. 370 ; LCP p. 684 ; Silm p. 358]
locse [√LOKH-] n. chevelure, cheveux, toison. [Etym p. 370]
loende [√LAWAR-+√ÉNED-] n. « mi-année » (lit. [lo(a)-ende]), mitan de l’année. [AppD p. 1193]
loico [√?] n. cadavre, dépouille mortelle. [MC p. 223]
loicolícuma [√?] n. feu follet, flammerole, furole. [WR p. 116]
lóme [√DO3-, DÔ- ou †√LOƷ-] n. brune, crépuscule, nuit. [Etym p. 354, 370, L p. 308 ; Silm p. 354, 358 ; VT45 p. 28]
*lómea [√LUM- ou DOƷ-, DÔ-] adj. ombreux. [cf. lilómea]
lómelinde, pl. lómelindi [√DOƷ-, DÔ-+√LIN²-] n. Orn. « chanteur du crépuscule » (lit. [lóme-linde]), rossignol. [Etym p. 354, 369 ; Silm p. 354] ☛ tindómerel
lóna [I. 1. √DOƷ-, DÔ- 2. √LOG- II. 1. √LONO- 2. √LON-] I. adj. 1. noir. 2. humide, inondé ; forme hypothétique qu’aurait pu prendre ce mot s’il n’était pas rentré en conflit avec lóna ‘mare, lac’. II. n. 1. île difficile d’accès. 2. mare, lac. [I. 1. Etym p. 354 2. VT42 p. 10 II. 1. Etym p. 370 2. VT42 p. 10]
londe [√LOD- & √LON-] n. route maritime, entrée de port, port entouré de terres, hâvre. [Etym p. 370 ; VT42 p. 10]
lon, pl. loni [*√LOG-] n. étang profond, ou rivière alimentant un puits. [VT48 p. 33]
lone, pl. loni [*√LOG-] n. étang profond, ou rivière alimentant un puits. [VT48 p. 33]
lor [√LOS-] n. rêve. [L p. 308]
-lóra [√LO-] suff. sans (angl. -less). [VT45 p. 28]
lóre [√LOS-] n. assoupissement, somme, sommeil. [Etym p. 370]
Lórien [√?] topo. pays elfique, territoire de Galadriel et de Celeborn. [CLI p. 646]
Lóriendesse [√?] n. loc. sing. de Lórien, dans la Lórien. [RGEO p. 66]
lorna [√LOS-] adj. assoupi, endormi. [Etym p. 370]
*lorna- [√LOS-] v. être endormi. [VT38 p. 19]
*lornier [√LOS-] v. conj. & pron. pers. [lornie-r] 3ème pers. du pl. du présent de *lorna-, ils sont endormis/assoupis. [VT38 p. 19]
losse [1. √LOT(H)- 2. *√GOLOS-] n. 1. fleur, floraison. 2. neige. [1. Etym p. 370 2. VT42 p. 18]
lossea [*√GOLOS-] adj. de neige, blanc-neige. [VT42 p. 18]
losta- [√LOT(H)-] v. fleurir. [VT42 p. 18]
lóte [√LOT(H)-] n. fleur. [Etym p. 370 ; LCP p. 659 ; VT42 p. 18]
lote [√?] n. neige. [Silm p. 359]
*lótea [√LOT(H)-] adj. qui a des fleurs, fleuri. [cf. lilótea]
Lótesse [*√LOT(H)-] n. q. num. mai ; notez la possible ressemblance avec Floréal (mois des fleurs), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Ellaire, Nárie
losta- [√LOT(H)-] v. fleurir. [VT42 p. 18]
lotse [√LOT(H)-] n. (une seule petite) fleur. [LRW p. 4 ; SD p. 249 ; VT42 p. 18]
[√LU-] n. instant, moment, occasion. [Etym p. 370]
*lucando, pl. lucandor [√?] n. débiteur, pécheur. [VT43 p. 20]
lucandollor [√?+ √LO-] n. abl. pl. de lucando des pécheurs. [VT43 p. 20]
lucasse [√?] n. dette, péché. [VT43 p. 19]
lucassemmar [√?] n. & adj. poss. [lucasse-mmar] nos dettes, nos péchés. [VT43 p. 19]
lúce [√LUK-] n. enchantement, envoûtement, sort, sortilège. [Etym p. 370]
lu[c]hta- [√LUK-] v. charmer, enchanter, ensorceler, jeter un sort. [Etym p. 370 ; VT45 p. 29]
lucie [√?] n. dette, péché. [VT43 p. 19]
*lucindo, pl. lucindor [√?] n. pécheur. [VT43 p. 20]
luime [√DUY-] n. flux, †terre inondée, flot de marée, marée haute (ou toute marée), marée de vive-eau. [VT48 p. 23-4]
luina [†√LUY-] adj. pâle. [VT45 p. 30]
luine [I. √LUY- II. √DUY-] I. adj., pl. luini bleu. II. n. rivière ; forme quenya qu’aurait pu avoir ce mot s’il n’était pas rentré en conflit avec luine ‘bleu’. [I. RGEO p. 66 ; VT48 p. 24 II. RC p. 766]
luista- [*√DUY-+*√SAT-] v. dessécher, sécher. [VT41 p. 17]
luita- [√DUY-] v. inonder. [VT48 p. 23]
lumba [√LUB-] adj. fatigué, las. [VT45 p. 29]
Lumbar [*√LUM-] n. Astro. « Nébuleux » (lit.), Saturne. [MR p. 435 ; WJ p. xiii] lumbe [√LUM-] n. nébulosité, obscurité, ténèbre. [Etym p. 370]
lumbo, pl. lumbor [√LUM-] n. nuage sombre et menaçant. [LCP p. 660 ; Silm p. 363]
lumbule [*√LUM-] n. ombre profonde. [RGEO p. 67]
lúme [1. √LU- 2. *√LUM-] n. 1. heure, moment, temps. 2. confusion, obscurité. [1. Etym p. 370 2. MC p. 222]
lúmenna [√LU-] n. all. sing. de lúme au/sur le moment. [L p. 425 ; QE p. 367]
lumennyáre [√LU-+√NAR²-] n. « histoire du temps » (lit. [lumen-nyáre]), conte, saga, histoire, évolua en lumennyáre > lumenyáre. [VT45 p. 36]
lumenyáre [√LU-+√NAR²-] n. « histoire du temps » (lit. [lume-nyáre]), conte, saga, histoire, anciennement lumennyáre. [Etym p. 374]
lúmequenta [√LU-+√KWET-] n. « récit du temps » (lit. [lúme-quenta]), récit chronologique, annales. [Etym p. 370]
lumequentale [√LU-+√KWET-] n. « récit du temps » (lit. [lúme-quentale]), histoire. [Etym p. 366 ; VT45 p. 29]
lumequentalea [√LU-+√KWET-] adj. historique. [Etym p. 370 ; VT45 p. 29]
lúmesse [√LU-] n. loc. sing. de lúme à l’heure, sur le moment. [RS p. 324 ; VT36 p. 19 ; VT43 p. 34]
lumna [√DUB-] adj. agressif, écrasant, menaçant, oppressant, pesant. [Etym p. 355]
lumna- [√DUB-] v. étouffer, être lourd, oppresser, peser. [Etym p. 355]
lunca [*√LUT-] n. chariot. [VT43 p. 19]
lúne [√LUG²-] adj. bleu. [Etym p. 370]
lúnelinque [√LUG²-+√LINKWI-] n. pl. « bleu humide » (lit. [lúne-linque]), flots bleus. [MC p. 220 ; VT36 p. 26]
lunga [√LUG<SUP>1</SUP>-] adj. lourd, pénible, pesant. [Etym p. 370]
Lungumá [√LUG<SUP>1</SUP>-+√MAƷ-] n. pr. « Main Lourde » (lit. [Lungu-má]), Capitaine d’Elwe, sind. Mablung. [VT47 p. 19]
lungumaite [√LUG<SUP>1</SUP>-+MAƷ-] adj. « à la main lourde » (lit. [lung-u-maite]), maladroit. [VT47 p. 19]
Lungumaqua [√LUG<SUP>1</SUP>-+√MAƷ-] n. pr. « Main Lourde » (lit. [Lungu-maqua]), Capitaine d’Elwe, sind. Mablung. [VT47 p. 19]
lunte [√LUT-] n. bateau, embarcation, navire. [Etym p. 370 ; LCP p. 648]
lussa- [√SLUS-, SRUS-] v. chuchoter, murmurer, soupirer. [Etym p. 386]
lusse [√SLUS-, SRUS-] n. bruissement, chuchotement, murmure, soupir. [Etym p. 386]
lusta [√LUS-] adj. vide. [Etym p. 370]
lútier [√LUT-] v. conj. & pron. pers. [lútie-r] 3ème pers. du sing. du passé de *lutu-, il navigua. [MC p. 216 ; VT36 p. 26]
lúva [√?] n. boucle/corps d’une lettre. [AppE p. 1209]
luy- [*√DUY-] v. inonder, noyer, tremper. [VT48 p. 30]
-lwe [√?] pron. pers. de la 1ère pers. du pl. (inclusif) nous. [cf. navilwe]
-lya, pl. -lyar, pl. du. -lyat [√?] adj. poss. formé à partir de -lye votre. [CLI p. 395 ; VT43 p. 15, 31]
lye [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du pl. vous, également employé pour le vous sing. de politesse. [RGEO p. 67]
-lye [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du pl. (forme longue) vous, également employé pour le vous sing. de politesse, anciennement -lle (-lle > -lye). [RGEO p. 67]
-lyo [√?+ √ƷO-] suff. gén. de -lya de vos. [VT43 p. 31]

M


ma [I. √MAƷ- II. √?] I. n. main en tant que partie d’un membre. II. pron. quelque chose, une chose. [I. VT47 p. 7 II. VT42 p. 34 ; VT43 p. 23 ; VT47 p. 37]
, pl. máli, pl. du. mát, pl. ancien *mai ou *már [√MA3-] n. main. [Etym p. 371 ; VT39 p. 12 ; VT47 p. 3, 6, 19]
máca- [√MBAKH-] v. commercer, négocier, qui évolua en mahta-máca-manca-. [VT45 p. 33]
maca- [*√MAK-] v. forger le métal (qui résonne aux coups des marteaux). [VT47 p. 19]
Macalaure [*√MAK-+√LÁWAR-] n. pr. *« Or Forgé » (lit. [Maca-laure]), nom quenya maternel de Canafinwe, fils de Feanáro et Nerdanel, sind. Maglor, ce nom était probablement une référence poétique à son habileté à la harpe, dont le son était ‘doré’. [PMe p. 353 ; VT47 p. 19]
macar [1. √MBAKH- 2. √MAK-] n. 1. commerçant, grossiste, marchand, négociant. 2. épéiste. [1. Etym p. 372 2. VT39 p. 11-2]
mace [√MAK-] v. conj. présent sing., tranche avec une épée. [VT39 p. 13]
Ma[c]halma [√?] topo. siège des Puissants dans le Cercle du Destin (q. Máhanacsar) près du portail de la cité de Valimar. [CLI p. 704 ; QE p. 399]
ma[c]halma, pl. ma[c]halmar [√?] n. trône, terme adapté du val. ma?allam. [QE p. 399]
ma[c]halmassen [√?] n. loc. pl. de ma[c]halma sur les trônes. [CLI p. 704]
Máhan, pl. Máhani [*√MAN-] théon. un des huit chefs des Valar, un des Aratar, terme issu du val. maxanaz, pl. maxanumaz 'Autorités' contenant l'élément ma?an réputé signifier 'autorité, décision faisant autorité'. [WJ p. 399, 402]
Máhanacsar [√?] topo. Cercle du Destin, lieu où siégeaient les Valar, toponyme altéré à partir du val. maxananaškad. [QE p. 401 ; Silm p. 334]
ma[c]hta- [1. & 3. √MAK- 2. √MAG- 4. √MBAKH-] v. 1. batailler, combattre, lutter, manier une arme. 2. brandir, diriger, gérer, manier, manipuler, s’occuper de. †3. tuer avec une épée. 4. commercer, négocier, qui évolua en mahta-máca-manca-. [1. Etym p. 371 ; VT39 p. 12 2. VT47 p. 6 3. VT45 p. 31 4. VT45 p. 33]
*mahtale [√MBAKH-] n. commerce, négoce, qui évolua en *mahtalemancale. [VT45 p. 33]
ma[c]htar [√MAK-] n. 1. combattant, guerrier. †2. épéiste [1. Etym p. 371 2. VT45 p. 31]
macil [√MAK-] n. épée. [Etym p. 371 ; LCP p. 660 ; VT39 p. 13]
macsa [√MASAG-] adj. 1. doux, flasque, mou, souple. 2. flexible. [1. Etym p. 371 2. VT45 p. 32]
macsa- [*√MASAG-] v. cuisiner. [VT40 p. 24]
macsar [*√MASAG-] n. cuisinier. [VT40 p. 24]
macse [√MASAG-] n. pâte (à pain). [Etym p. 371 ; VT45 p. 32]
mai [√MAG-] adv. bien. [VT47 p. 6]
Maia, pl. Maiar [*√MAG-] n. entité de même ordre que les Valar mais de moindre rang. [MR p. 49]
maica [√MAK-] I. n. lame d’un outil tranchant ou d’une arme, particulièrement d’une épée. II. adj. aiguisé, profondément pénétrant, tranchant. [I. VT39 p. 12 II. WJ p. 337]
maile [√MIL-IK-] n. convoitise, lubricité, luxe, luxure, soif de pouvoir. [Etym p. 373]
mailea [√MIL-IK-] adj. avide, concupiscent. [Etym p. 373]
maita [√MAT-] adj. affamé. [VT39 p. 12]
maite, pl. maisi [√MA3-] adj. adroit, habile, preste. [Etym p. 371 ; VT47 p. 6]
Maitimo [√MAƷ-] n. pr. « Celui qui est bien façonné » (lit. [Maiti-mo]), nom maternel du 1er fils de Feanáro et Nerdanel, q. Nelyafinwe, sind. Maedhros. [PMe p. 353]
maiwe, pl. maiwi [√MIW-] n. Orn. mouette. [Etym p. 373]
malarauco, pl. malaraucor [√ÑGWAL-+√RUK-] n. démon tourmenteur. [Etym p. 384 ; LRW p. 404]
malda [√SMAL-] n. or. [Etym p. 386] ☛ culu, Laure
málime [√MAƷ-+√LIM-] n. « lien de la main » (lit. [má-lime]), poignet. [VT47 p. 6]
malina, pl. malinai [√SMAL-] adj. jaune. [Etym p. 386, L p. 308 ; VT40 p. 15]
Malinalda [√SMAL-+√GALAD-] n. pr. val. « Arbre Jaune » (lit. [Malin(a)-alda]), l’un des noms de l’Arbe d’Or de Valinor. [Silm p. 30] ☛ Culúrien, Laurelin
malinorne [√SMAL-+√ÓR-NI-] n. Bot. « arbre jaune » (lit. [malin(a)-orne]), espèce d’arbre de l’Andustar (Númenor) proche de notre « bouleau blanc » , sind. mallorn. [CLI p. 554]
malinornélion [√SMAL-+√ÓR-NI-+√ƷO-] n. gén. pl. géné. de malinorne de nombreux arbres jaunes. [SdA III-4 p. 506]
malle, pl. maller [√MBAL-] n. chaussée, chemin, rue. [Etym p. 372 ; LCP p. 30 ; LRW p. 47]
málo [√MEL-] n. ami. [Etym p. 372]
malo [√SMAL-] n. pollen. [Etym p. 386]
malta [*√SMAL-] n. 1. or. 2. Ling. lettre m. [AppE p. 1215]
malwa [√SMAL-] adj. fauve, pâle. [Etym p. 386]
máma [√?] n. mouton. [QE p. 395]
Mámandil [√?+ √NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Ami des moutons » (lit. [Máma-ndil]). [CLI p. 602]
mamil [√?] n. q. num. maman. [CLI p. 580]
man [√?] pron. interr. qui, que, quoi. [LRW p. 63]
mana [√?] pron. interr. qu’est-ce que. [PMe p. 395, 403]
mána [√MAN-] adj. béni. [LRW p. 72]
manaquanta [√MAN-+√KWAT-] adj. « pleinement béni » (lit. [mana-quanta]). [VT44 p. 10]
manar [√MANAD- ou †√MAN-] n. apogée, apothéose, destin, fin ultime, triomphe. [Etym p. 371 ; VT45 p. 32]
manca- [√MBAKH-] v. commercer, négocier, anciennement mahta-máca-manca-. [Etym p. 372 ; VT45 p. 33]
mancale [√MBAKH-] n. commerce, négoce, qui évolua en *mahtalemancale. [Etym p. 372 ; VT45 p. 33]
mande [√MANAD-] n. apogée, apothéose, destin, fin ultime, triomphe. [Etym p. 371]
mando [√MBAD-] n. 1. cachot, cellule, geôle, prison. †2. juge. [1. MR p. 350 2. VT45 p. 33]
Mando [√MBAD-] théon. « Celui Qui Emprisonne/Lie », nom quenya d’un Vala également nommé Morimando. [Etym p. 371]
Mandos [√MBAD-+√OS-] I. théon. nom donné par déformation au Vala demeurant dans les cavernes de Mandos. II. topo. « Forteresse-Prison » (lit. [Mand(o)-os(to)]), endroit où son retenues les âmes des défunts afin d’y être jugées, désignant par confusion le Vala qui y réside. [MR p. 350 ; Silm p. 42]
manen [√?] pron. interr. comment. [PMe p. 395]
man-ie [√?] pron. interr. q. num. qu’y a-t-il ☛ [LRW p. 59]
manna [√MAN-] v. conj. participe passé, béni. [VT43 p. 30 ; VT45 p. 32]
mannar [√MAƷ-] n. all. pl. de dans les mains. [LRW p. 72]
mante [√MAT-] v. conj. passé sing., mangeait, mangea. [VT39 p. 13]
manu [√MAN-] n. esprit défunt. [Etym p. 371]
mánu [√MAN-] n. esprit défunt. [VT45 p. 32]
Manwe [√MAN-] théon. 1. le plus grand des Valar, Seigneur d’Arda, époux de Varda et considéré comme un frère de Melcor, il est surnommé Súlimo et Calamando, ad. Manawe, théonyme adapté du val. Manawenuz 'le Béni, Celui (le plus proche) en accord avec Eru' (anciennes formes Mánwen, Mánwe). 2. n. Ling. 17ème tengwa. [1. Etym p. 371 ; QE p. 399 2. VT45 p. 32 ; VT46 p. 30, 31]
Mánwe [√MAN-] théon. val. ancienne forme de Manwe. [QE p. 399]
Manwen [√MAN-] n. gén. sing. de Manwe « de Manwe » (lit. [Manwe-n]), 1er jour de la semaine valienne, dédié à Manwe également nommé Ar Manwen. [Etym p. 368] ☛ Arulmon
Mánwen [√MAN-] théon. val. ancienne forme de Manwe. [QE p. 399]
Manwendil [√MAN-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué à Manwe » (lit. [Manwe-ndil]), fils d’Elerosse. [CLI p. 601]
mapa- [√MAP-] v. prendre, tenir, agripper, attraper, saisir. [Etym p. 371]
maqua, pl. du. maquat [√MAƷ-+√KWAT-] n. « main complète avec ses cinq doigts » (lit. [ma-qua]), groupe de cinq choses identiques, « main fermée ou se fermant (paume vers le bas), pour prendre », mot remplaçant familièrement , main, le pluriel duel signifie « dix choses ». [VT47 p. 6-7]
maquanotie [√MAƷ-+√KWAT-+√NOT-] n. « comptage de la main complète » (lit. [ma-qua-notie]), système de calcul décimal. [VT47 p. 10]
maquente [√?] v. conj. passé sing. du verbe demander, demanda. [PMe p. 403]
mar(d)- [√MBAR-] préf. demeure, maison. [VT45 p. 33]
*mar- [√MBAR-] v. demeurer, résider, s’établir, se fixer, séjourner. [cf. maruva]
már [√MBAR-] n. demeure, domicile, foyer, logement, logis. [Silm p. 352 ; VT47 p. 6]
mar, pl. mardi [√MBAR-] n. 1. Monde, Terre. 2. maison, pays, province, terre, territoire. [1. LCP p. 651 2. MR p. 385]
mára [√MAG-] adj. bon ou utile (= objet). [Etym p. 371 ; VT45 p. 30]
maranwe [√MBARAT-] n. destinée. [Etym p. 372]
mardello [√MBAR-+√LO-] n. abl. sing. de mar hors de la Terre. [LRW p. 72]
Mardil Voronwe [*√MAG-+√NIL-, NDIL- (DIL-) √BORÓN-] n. pr. « Bon Serviteur Le Fidèle» (lit. [Mar-dil Voronwe]), nom du premier Surintendant du Gondor qui gouverna le royaume après la mort d’Earnur. [AppA p. 1110, L p. 386] ☛ mára
Mardorunando [√MBAR-+√?] théon. « Rédempteur du Monde » (lit. [Mardo-runando]). [VT44 p. 17]
María [√?] n. pr. (translitération) [la Vierge] Marie. [VT43 p. 27]
Mar-nu-Falmar [√MBAR- √NDU- √PHAL-, PHÁLAS-] topo. « Pays Sous les Vagues » (lit.), nom donné à Númenor après sa Submersion. [Silm p. 334]
marta [√MBARAT-] adj. destiné, voué. [Etym p. 372]
*marta [√MAR-TA-] n. destin. [VT45 p. 33]
Martane [√MBAR-+√TAN-] théon. *« Artisan du Monde « (lit. [Mar-tane]), autre nom du Vala Aule. [Etym p. 372]
Martano [√MBAR-+√TAN-] théon. *« Artisan du Monde « (lit. [Mar-tano]), autre nom du Vala Aule. [Etym p. 372]
martya- [√MBARAT-] v. destiner à, vouer à. [Etym p. 372]
maruva [√MBAR-] v. conj. futur sing. de *mar-, établirai. [CLI p. 704]
maruvan [√MBAR-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [maruva-n] 1ère pers. du sing. du futur de *mar-, je m’établirai. [SdA VI-5 p. 1032]
marya [√MAD-] adj. daim (= couleur), fauve, pâle. [Etym p. 371]
máryat [√MAƷ-] n. du. de ma/má & adj. poss. [má-rya-t] ses deux mains. [RGEO p. 67 ; VT40 p. 25]
maryat [√MAƷ-] n. du. de ma/má & adj. poss. [ma-rya-t] ses deux mains. [RGEO p. 67]
massa [*√MBAS-] n. pain. [VT43 p. 18]
massánie [*√MBAS-+√ANA<SUP>1</SUP>-] n. « donneuse de pain » (lit.). [PMe p. 404]
masta [√MBAS-] n. pain. [Etym p. 372]
masta- [√MBAS-] v. cuire au four. [Etym p. 372]
mastamma [√MBAS-] n. & adj. poss.[masta-mma] notre pain. [VT43 p. 18]
mat- [√MAT-] v. manger. [Etym p. 371 ; VT45 p. 32]
Mátengwie [√MAƷ-+√TEK-] n. « Langage des Mains » (lit. [Má-tengwie]), langage gestuel codifié couramment employé par les Elfes. [VT47 p. 9]
matumne [√MAT-+√UB-] v. conj. passé simple progressif de mat-, j’allais manger. [VT48 p. 32]
maure [√MBAW-] n. besoin(s), nécessité. [Etym p. 372]
mausta [√MBAW-] n. contrainte, obligation. [Etym p. 372]
mauya- [√MBAW-] v. contraindre à, forcer, obliger. [Etym p. 372]
*Máya, pl. Máyar [*√MAG-] n. entité de même ordre que les Valar mais de moindre rang. [PMe p. 363-4]
me [√?] pron. pers. de la 1ère pers. du pl. nous (exclusif). [Etym p. 371 ; VT43 p. 8, 18-9 ; VT47 p. 25]
mel- [√MEL-] v. affectionner, aimer, apprécier, chérir. [Etym p. 372]
méla [√MEL-] I. v. conj. présent sing. de mel-, (il) aime. II. adj. affectueux, aimant. [I. LRW p. 61 II. VT39 p. 13]
meláne [√MEL-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [melá-ne] q. num. 1ère pers. du sing. du présent de mel-, j’aime. [LRW p. 61]
Melcor [√MIL-IK-] théon. *« Celui qui s’élève en Puissance », le plus puissant des Ainur, qui se rebella contre Eru. [MR p. 350 ; QE p. 402 ; VT25 p. 19]
Melcóre [√MIL-IK-] théon. *« Celui qui s’élève en Puissance », le plus puissant des Ainur, qui se rebella contre Eru. [MR p. 350 ; QE p. 402 ; VT25 p. 19]
Melcorohíni [√MIL-IK-+√?] n. pl. « Enfants de Melcor » (lit. [Melcoro-híni]), Orques. [MR p. 416]
melda [√MEL-] n. bien-aimé, cher. [Etym p. 372]
melda- [√MEL-] v. être apprécié de/pour. [LRW p. 72]
meldielto [√MEL-] v. conj. & pron. pers. [meldie-lto] q. num. 3ème pers. du pl. du parfait de melda-, ils sont aimés. [LRW p. 72]
meldo, pl. meldor [√MEL-] n. ami, amant, †amoureux. [QE p. 412 ; VT45 p. 34]
*melEtyma [√?] adj. grand, puissant. [cf. MelEtyma]
MelEtyma [√?] n. « Votre Grandeur ! », adj. employé comme nom. [QE p. 369]
MelEtymalda [√?] adj. & adj. poss. [melEtyma-lda] Votre Majesté. [QE p. 369]
melima [√MEL-] adj. adorable, aimable, beau/belle, magnifique. [Etym p. 372]
melin [√MEL-] adj. cher/chère (= sentiment). [Etym p. 372]
melindo [√MEL-] n. amante, amoureux, maîtresse. [Etym p. 372]
melisse [√MEL-] n. fém. amoureuse. [Etym p. 372]
melme [√MEL-] n. amour. [Etym p. 372]
mello [√?+ √LO-] pron. pers. abl. de me « de nous » (lit. [me-llo]). [VT43 p. 8, 19 ; VT47 p. 25]
men [√?] pron. pers. gén. de me « à nous » (lit. [me-n]). [VT43 p. 8, 18 ; VT47 p. 25]
men [√MEN-] n. emplacement, endroit, lieu, place. [Etym p. 372]
ména [√MEN-] n. région. [Etym p. 372]
mende [√?] n. volonté. [VT43 p. 15]
mene [√MEN-] v. conj. aoriste sing., va. [VT48 p. 23]
menel [√MEN-+√EL-] n. *« région des étoiles » (lit. [men-el]), cieux, firmament, paradis, ad. menel, minal. [MR p. 387 ; QE p. 411 ; RGEO p. 72 ; SD p. 241]
menelde [√MEN-+√EL-] n. loc. de menel dans le ciel/les cieux. [VT43 p. 16]
meneldea [√MEN-+√EL-] adj. céleste, des cieux. [VT43 p. 13 ; VT44 p. 16]
Meneldil [√MEN-+√EL-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. « Dévoué aux Cieux » (lit. [Menel-dil]), fils d’Anárion et père de Cemendur, 3ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
meneldil [√MEN-+√EL-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. astronome. [L p. 386]
menelle [√MEN-+√EL-] n. loc. de menel dans le ciel/les cieux. [VT43 p. 16]
menello [√MEN-+√EL-+√LO-] n. abl. gén. sing. de menel du ciel. [VT43 p. 13]
Menelmacar [√MEN-+√EL-+√MAK-] n. Astro. « Épéiste du Ciel » (lit. [Menel-macar]), Orion. [AppE p. 1202 ; MR p. 160, PMe p. 375] ☛ Menelmacil, Morwinyon, Valacirca, Vilwarin
Menelmacil [√MEN-+√EL-+√MAK-] n. Astro. « Épée du Ciel » (lit. [ Menel-macil]), Orion. [QE p. 411] ☛ Morwinyon, Valacirca, Vilwarin
Menelmin [√MEN-+ *√MINI-] n. pr. « Pilier du Ciel » (lit. [Menel-min]), forme abrégée de Menelminda, Menelmindo, montagne et point le plus haut au centre de Númenor, ad. Minul-Ta(â)rik. [SD p. 335]
Menelminda [√MEN-+ *√MINI-] n. pr. « Pilier du Ciel » (lit. [Menel-minda]), montagne et point le plus haut au centre de Númenor, ad. Minul-Ta(â)rik ; abrégé en Menelmin. [SD p. 302]
Menelmindo [√MEN-+ *√MINI-] n. pr. « Pilier du Ciel » (lit. [Menel-mindo]), montagne et point le plus haut au centre de Númenor, ad. Minul-Ta(â)rik ; abrégé en Menelmin. [SD p. 315]
Meneltarma [√MEN-+√EL-] topo. « Pilier du Ciel » (lit. [Menel-tarma]), montagne et point le plus haut au centre de Númenor. [CLI p. 552]
Meneltyúla [√MEN-+√TYUL-] n. pr. « Pilier du Ciel » (lit. [Menel-tyúla]), montagne et point le plus haut au centre de Númenor, ad. Meneltyula. [SD p. 346]
Menelya [√MEN-+√EL-] n. « Jour du Firmament » (lit.), 5ème jour des semaines elfique et númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Earenya, Tárion, Valanya
mennai [√?] prép. jusqu’à. [VT36 p. 10]
menta- [*√MET-] v. envoyer, faire aller (dans une direction choisie). [VT41 p. 6]
mente [√MET-] n. fin, point final. [Etym p. 373]
menya, pl. menye [√?+√NI²-] adj. poss. notre. [VT43 p. 8, 19-20 ; VT47 p. 25]
merca [√MERÉK-] adj. sauvage. [Etym p. 373 ; VT45 p. 34]
mere [√MER-] n. désir, envie, souhait, vœu. [Etym p. 373]
mer- [√MER-] v. désirer, envier, souhaiter, vouloir. [Etym p. 373]
meren [√MBER-] n. festin, festival, fête. [Etym p. 372]
merende [√MBER-] n. festin, festival, fête. [Etym p. 372 ; VT37 p. 14]
meri- [√MER-] v. radical aoriste de mer-, désirer, souhaiter. [VT41 p. 18]
merin [√MER-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [meri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de meri-, je souhaite. [VT41 p. 18]
merya [√MBER-] adj. content, festif, heureux, joyeux, ravi. [Etym p. 372]
meryale [√MBER-] n. jour de fête/férié, vacance. [Etym p. 372]
met [√?] pron. pers. du. de me « vous et moi » (lit. (me-t]). [VT47 p. 14 ; RGEO p. 67]
*mete [√MET-] n. fin. [cf. meter]
Metelaire [√MET-+√LAYA-] n. « Fin de l’Été » (lit. [Mete-laire]), nom quenya alternatif du mois d’août. [PMe p. 135] ☛ Erquelle, Yavannie
meter [√MET-] n. all. sing. de *mete vers la fin. [VT43 p. 33]
meterme [√MET-] locu. prép. vers la fin. [VT43 p. 33]
Meterríve [√MET-+√?] n. « Fin de l’Hiver » (lit. [Mete-rhíve]), nom quenya alternatif du mois de janvier. [PMe p. 134-5] ☛ Ercoire, Nendesse
métima [√MET-] adj. dernier, ultime. [MC p. 222]
metta [√MET-] n. fin. [LCP p. 58 ; SdA VI-5 p. 1032]
Mettare [√MET-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. « Jour de la Fin » (lit. [Metta-are]), dernier jour de l’année. [AppD p. 1193, PMe p. 134] ☛ Entare
mEtyma- [√MET-] v. achever, conclure, finir, mettre fin à, terminer. [Etym p. 373]
[√MI-] prép. dans la/le/les, à l’intérieur de la/du/des. [CLI p. 704]
mi [√MI-] prép. à l’intrieur de, dans. [Etym p. 373 ; VT42 p. 29]
micha [√?] adj. acéré, aigu, aiguisé, effilé. [WJ p. 337]
micsa [√MISK-] adj. humide, imbibé, mouillé, trempé. [Etym p. 373]
milca [√MIL-IK-] adj. avare, cupide, rapace. [Etym p. 373]
milme [√MIL-IK-] n. appétence, avidité, convoitise, envie. [Etym p. 373]
milya [√MIL-] adj. doux, faible, mou. [VT45 p. 34]
milya- [√MIL-IK-] v. désirer ardemment, s’ennuyer de, se languir de. [Etym p. 373]
(a)milye [√AM<SUP>1</SUP>-] n. hypo. l’index, la forme évolua en †(a)milye > emme/emya. [VT47 p. 27]
min [I. √MINI- II. *√MINI- III. *√MINI-] I. adj. num. card. & n. inv. un. II. n. *pilier. III. n. le pouce. [I. Etym p. 373 ; VT48 p. 6 II. cf. Tar-Ardamin, Menelmin(do(a)) III. VT47 p. 17] ☛ mine, atta
mína [√?] adj. qui désire/impatient de partir. [VT39 p. 13]
mína- [√?] v. vouloir aller dans une direction/vers un endroit. [VT39 p. 13]
Minalcar [√MINI-+√AKLA-R-] n. pr. *« Première Gloire » (lit. [Min-alcar]), fils de Calmacil et père de Valacar, il devint le 19ème Roi du Gondor après 64 ans en tant que Régent, il fut couronné sous le nom de Rómendacil II. [AppA p. 1110]
Minardil [*√MINI-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué à la Tour » (lit. *[Minar-dil]), fils de Hyarmendacil II Vinyarion, père de Telemnar et Minastan, 25ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
minasse [*√MINI-] n. haute tour. [VT42 p. 24]
Minastan [*√MINI-+*√SAT-] n. pr. fils cadet de Minardil, frère de Telemnar et père de Tarondor. [AppA p. 1110]
mina[th]surie [√?] n. recherche. [VT42 p. 17]
mincwe [√MINIK-W-] adj. num. card. & n. inv. onze, la terminaison doit probablement être lue minque. [VT48 p. 7]
minda [√MINI-] adj. bombé, proéminent, saillant, voyant. [Etym p. 373]
minde [*√MINI-] n. tourelle. [VT42 p. 24]
mindo [*√MINI-] n. tour isolée. [Etym p. 373]
mindon [*√MINI-] n. haute tour. [MC p. 222 ; VT42 p. 24]
mindonnar [*√MINI-] n. all. pl. de mindon sur de hautes tours. [MC p. 222]
mine [√MINI-] adj. num. card. & n. inv. un. [Etym p. 373] ☛ min, atta
minna [√MI-] prép. à l’intérieur, dans, vers l’intérieur. [Etym p. 373 ; VT42 p. 29]
minque [√MINIK-W-] adj. num. card. & n. inv. onze. [Etym p. 373 ; LCP p. 662 ; VT47 p. 5, 41 ; VT48 p. 6, 8] ☛ yunque
minquesta [√MINIK-W -+√SAT-] n. « fraction de onze » (lit. [minque-sta]), un onzième (1/11). [VT48 p. 11]
minya [√MINI-] adj. num. ord. premier. [Etym p. 373 ; Silm p. 359 ; VT42 p. 10, 25]? neuna
Minyon [√MINI-+*√ONO- ou *√YO-, YON-] n. pr. « Premier Né » ou « Premier Fils » (lit. [Min-yon]), nom de naissance de Feanáro, car il était le plus ancien de la 2ème génération d’Eldar et par conséquent le « premier fils ». [MR p. 87 ; VT34 p. 23]
mir [√MI-] prép. à l’intérieur, dans. [Etym p. 373 ; VT42 p. 29]
míre, pl. míri [√MIR-] n. bijou, joyau, ad. zimra. [Etym p. 373 ; Silm p. 359 ; VT43 p. 32]
Míriel [√MIR-+√SEL-] n. pr. « Fille Joyau » (lit. (Mír-iel]), première épouse de Finwe et mère de Feanáro, elle mourut après la naissance de son fils. [MR p. 258]
Míriello [√MIR-+√SEL-+√ƷO-] n. pr. fém. gén. sing. de Míriel(le) de Míriel(le). [MR p. 258]
miril, pl. mirilli [√MIR-] n. joyau étincelant. [Etym p. 372]
*mirille [√MIR-] n. joyau étincelant. [Etym p. 372]
mirilya- [√MIR-] v. étinceler, scintiller. [Etym p. 372]
mirima [√MIS-] adj. affranchi, autonome, émancipé, indépendant, libre. [Etym p. 373]
Mirroanwi [√MI-+√?] n. pl. « Ceux Qui Sont Mis Dans la Chair » (lit. [Mi-rroa-nwi), les Incarnés, les Enfants d’Eru. [VT39 p. 33]
Miru [√?] n. vin. [LCP p. 662 ; VT40 p. 8]
miruvor [√?] n. val. nectar, terme adapté du val. mirubhoze- réputé être le début d'un mot plus long, contenant l'élément mirub- 'vin'. [QE/399]
miruvóre [√?] n. val. nectar, terme adapté du val. mirubhoze- réputé être le début d'un mot plus long, contenant l'élément mirub- 'vin'. [LCP p. 662 ; QE p. 399 ; RGEO p. 69]
miruvóreva [√?] n. adjal. sing. de miruvóre de miruvóre, de nectar. [RGEO p. 66]
mista [*√MITH-] adj. gris. [L p. 224]
mista- [√MIS-] v. déambuler, errer, vagabonder. [Etym p. 373]
miste [√MIZD-] n. bruine, crachin, pluie fine. [Etym p. 373]
mitra [†√MIT-] adj. petit. [VT45 p. 35]
mitsa [†√MIT-] adj. petit. [VT45 p. 35]
mitta [√MI-] prép. à l’intérieur de, dans. [PE12 p. 61 ; VT43 p. 22]
Mittalmar [√MI-+√MBAR-] topo. « Terre de l’Intérieur » (lit. [Mitta-l-mar]), région du centre de Númenor. [CLI p. 552-3]
mittanya [√MI-+√?] v. mener (dans). [VT43 p. 22]
mitya [√MI-] adj. intérieur, interne. [Etym p. 373 ; VT42 p. 29]
miule [√MIW-] n. gémissement, miaulement, plainte. [Etym p. 373]
-mma, pl. -mmar [√?] adj. poss. exclusif de -mme notre. [VT43 p. 8, 13, 19, 34 ; VT44 p. 8 ; VT47 p. 25]
-mme [√?] pron. pers. de la 1ère pers. du pl. nous (exclusif). [Etym p. 371]
-mmo [√?+ √ƷO-] suff. gén. sing. de -mma de notre. [VT43 p. 34]
mo [√?] pron. pers. indéf. quelqu’un. [VT47 p. 37 ; VT42 p. 34]
-mo [√?] suff. *« celui qui », terminaison observé dans plusieurs noms en quenya. [VT47 p. 26] ☛ Curumo, Rómestámo, Súlimo,Ulmo
moia- [*√MOY-] v. être affecté, peiner. [VT43 p. 31]
moina [*√MOY-] adj. affectionné, cher, familier, intime, privé. [Etym p. 374]
mól [*√MO-] n. captif, détenu, esclave, otage, prisonnier. [Etym p. 373]
Mólanoldorin [*√MO-+√ÑGOLOD-] n. Ling. au Premier Âge, parler des Elfes Profonds (Noldor) esclaves de Melcor en Angamando. [LRW p. 177]
móna, pl. *mónar [√?] n. entraille. [VT43 p. 31]
mónalyo [√?+ √ƷO-] n. gén. sing. de *mona & adj. poss. [mona-ly(a)-o] de vos entrailles. [VT43 p. 30]
*mondósar (ou *mondósare) [√MBUD-+*√THAR-] topo. « Gué du Bœuf (Oxford) » (lit. [mondó-sar(e)]). [message n°934 de la liste de diffusion Lambengolmor ]
mondósaresse [√MBUD-+*√THAR-] topo. loc. sing. de *mondósar (ou *mondósare) « au Gué du Bœuf (à Oxford) » (lit. [mondó-sar-e-sse]). [Christie's, Valuable Printed Books and Manuscripts, Vente 7275, lot 152]
mor [√MOR-] n. noir, noirceur, obscurité. [Etym p. 373, L p. 308]
mor- [√MOR-] préf. noir, sombre. [QE p. 407]
Mor(i)quendi [√MOR-] n. pl. « Elfes Noirs/Sombres ». [QE p. 373]
morco [√MORÓK-] n. ours. [Etym p. 374]
mordo [√MOR-] n. 1. obscurité, ombre. 2. tache, souillure. [1. & 2. Etym p. 373 2. VT45 p. 35]
móre [√MOR-] n. noirceur, nuit, obscurité. [Etym p. 373]
more [√MOR-] n. noir, noirceur. [Etym p. 373, L p. 382]
mori- [√MOR-] préf. foncé, noir. [Etym p. 373]
móri [√MOR-] n. nuit. [VT40 p. 17]
Morifinwe [√MOR-+*√PHIN-] n. pr. nom du 5ème fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Moryo, nom maternel Carnistir, sind. Caranthir. [PMe p. 353]
morilinde [√MOR-] n. Orn. « chanteur de l’obscurité » (lit. [mori-linde]), rossignol. [Etym p. 373]
Morimando [√MOR-+√MBAD-] théon. « Mando Sombre » (lit. [Mori-mando]), autre nom quenya de Mandos. [Etym p. 372]
Morine[c]htar [√MOR-+EKTE-] n. pr. « Tueur d’Obscurité » (lit. [Morin-e[c]htar]), nom quenya d’un des deux Mages Bleus (Alatar & Pallando). [PMe p. 384-5]
Mori[ñ]ngotho [√MOR-+*√KOT- ou *√GOTH-] théon. « Noir Ennnemi » (lit. [Mori[ñ]n-gotho]), autre nom de Melcor. [MR p. 194 ; VT34 p. 24]
Moringotto [√MOR-+*√KOT- ou *√GOTH-] théon. « Noir Ennnemi » (lit. [Morin-gotto]), autre nom de Melcor. [MR p. 194 ; VT34 p. 24]
móriva [√MOR-] adj. nocturne. [VT40 p. 17]
Mormacil [√MOR-+√MAK-] n. pr. « Noire-Epée » (lit. [Mor-macil]), un des surnoms de Túrin. [MR p. 216 ; VT41 p. 16]
morna, pl. morne [√MOR-] adj. lugubre, noir, sombre. [Etym p. 373, L p. 382]
Mornie [√MOR-] 1. n. obscurité, ténèbres. 2. n. pr. « Chagrin Noir », nom du navire transportant les âmes entre Erumáni et Mandos. [1. RGEO p. 67 2. LCP p. 662]
Moryo [√MOR-] n. pr. abrégé de Morifinwe nom du 5ème fils de Feanáro et Nerdanel, nom maternel q. Carnistir, sind. Caranthir. [PMe p. 353]
móta- [√MÓ-] v. besogner, peiner, travailler. [Etym p. 373]
mótale [√MÓ-] n. besogne, travail. [VT38 p. 20]
motto [√MBOTH-] n. tache. [Etym p. 372]
muile [√MUY-] n. discrétion, secret. [Etym p. 374]
muina [√MUY-] adj. caché, camouflé, secret. [Etym p. 374]
mundo [1. √MBUD- 2. *√MBUD-] n. 1. groin, mufle, museau. 2. taureau. [1. Etym p. 372 2. L p. 422]
musse [√?] I. adj. mou. II. n., pl. mussi Ling. élément mou ; voyelle, classe de tengwi incluant à la fois les voyelles et les consonnes voisées ou les semi-voyelles. [VT39 p. 18]

N


-n [1. & 2. √? 3.√NI²-] suff. 1. ancienne terminaison génitive qui évolua en -n > -o. 2. terminaison dative. 3. pron. pers. de la 1ère pers. du sing. (forme courte) je, moi. [1. VT38 p. 6 2. VT43 p. 18 3. Etym p. 378 ; LRW p. 61]
na [√NDAN-] conj. q. num. mais. [Etym p. 375]
na [√NA<SUP>1</SUP>-] prép. en direction de, vers. [Etym p. 374]
na [1. *√NA²- 2. √NA²-] prép. 1. indique le subjonctif ou l’impératif quand il est placé avant un verbe ou un nom (na aire 'soyez saint') 2. indique le verbe être au présent quand il suit un mot (aire na 'est saint'). [VT43 p. 14]
na [√NA²-] v. radical du verbe être. [Etym p. 374 ; VT43 p. 14]
nac- [√NAK-] v. mordiller, mordre. [Etym p. 374]
naham- [√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] v. appeler, convoquer. [VT45 p. 20]
nahamna [√KHAM<SUP>[2]</SUP>-] adj. appelé, convoqué. [VT45 p. 20]
Nahar [√?] n. pr. nom du cheval du Vala Oromë, nom adapté du val. næ?ærra. [QE p. 401] nahta [√?] adj. num. card. & n. inv. dix-huit. [VT47 p. 42]
na[c]hta [√NAK-] n. morsure. [Etym p. 374]
nai [I. √NAY- II. *√NA²-] I. interj. hélas. II. v. conj. auxiliraire servant à exprimer un souhait lorsqu’il est suivit par un verbe au futur (ex. : nai hiruvalye ‘puissiez-vous trouver’). [I. Etym p. 375 II. RGEO p. 67]
*naicando, pl. naicandor [*√NÁYAK-] n. pécheur. [VT43 p. 33]
naice [√NAY-] n. douleur aiguë, souffrance. [Etym p. 375]
naicele [√NAY-] n. douleur. [Etym p. 375]
naicelea [√NAY-] adj. douloureux. [Etym p. 375]
*naico, pl. naicor [*√NÁYAK-] n. pécheur. [VT43 p. 33]
naina- [√NAY-] v. se lamenter. [Etym p. 375]
nainie [√NAY-] n. complainte, élégie ; geignement, pleurnichement. [RGEO p. 65]
naique [*√NÁYAK-] n. péché. [VT43 p. 34]
*naiquea [*√NÁYAK-] adj. coupable. [VT43 p. 34]
Naira [√NAR<SUP>1</SUP>-] n. Astro. le Soleil. [MR p. 198 ; VT34 p. 24]
naire [√NAY-] n. lamentation. [Etym p. 375]
nalláma [√LAM-] n. écho. [Etym p. 367]
[ñ]nalme [†√ÑGAL-/NGALAM-] n. clameur, ancienne forme de yalme. [Etym p. 377]
nalta [√ÑAL-] n. radiance, réflexion brillante (de joyaux, du verre, de métaux polis ou de l’eau). [PMe p. 347 ; VT43 p. 19]
nalye [√NA²-] v. conj. & pron. pers. [na-lye] 2ème pers. du pl. du présent de na-, vous êtes. [VT43 p. 30]
*nam- [*√NA²-] v. juger. [cf. namin]
náma [*√NA²-] n. jugement ou désir. [VT41 p. 18]
namárie [*√NA²-+*√MAG-] interj. adieu, au revoir. [RGEO p. 67]
namba [√NDAM-] n. marteau. [Etym p. 375]
namba- [√NDAM-] v. marteler. [Etym p. 375]
Nambarauto [√NDAM-+√RAUTA-] n pr. « Le Marteleur de Cuivre » (lit. [Namba-rauto]), 6ème fils de Feanáro et Nerdanel, frère jumeau de Díriel. [Etym p. 375]
nami- [*√NA²-] v. radical aoriste de *nam-, juger. [VT41 p. 18]
námie [*√NA²-] n. un seul jugement ou désir. [VT41 p. 18]
namin [*√NA²-+ √NI²-] v. conj. & pron. pers. [nami-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de nami-, je juge. [VT41 p. 13 ; VT43 p. 23]
namma [√NAP-] n. griffe, serre. [VT47 p. 20]
namna [*√NA²-] n. acte, loi, statut. [MR p. 258 ; VT41 p. 18]
Namna Finwe Míriello [*√NA²- √PHIN- √MIR-] n. « Le Statut de Finwe et Míriel » (lit.), histoire écrite par les Eldar au sujet du long débat des Valar à la suite de la requête de Finwe de se remarier avec Indis après la mort de Míriel. [MR p. 258 ; VT34 p. 24]
námo [*√NA²-] n. juge, ordonnateur. [Silm p. 336]
Námo [*√NA²-] théon. *« Celui qui Juge » (lit. [Nám-(m)o]), nom du Vala également nommé Mandos par les Eldar, du nom de sa demeure. [MR p. 150 ; QE p. 402 ; VT41 p. 18]
nán [√NDAN-] adv. q. num. au contraire, d’un autre côté. [Etym p. 375]
nan [√NDAN-] adv. q. num. au contraire, d’un autre côté. [Etym p. 375]
nan [*√NAD-] n. région boisée, vallée. [CLI p. 553, L p. 308]
nan- [√NDAN-] préf. en arrière. [Etym p. 375 ; VT43 p. 23]
nand- [*√NAD-] préf. élément préfixé signifiant « vallée ». [L p. 308]
nanda [√NAD-] n. noue, prairie succeptible d’être inondée. [Etym p. 374 ; VT37 p. 13]
[ñ]nanda- [√ÑGAN-, ÑGANAD-] v. jouer de la harpe. [Etym p. 377]
[ñ]nandaro [√ÑGAN-, ÑGANAD-] n. harpiste. [Etym p. 377]
[ñ]nande [√ÑGAN-, ÑGANAD-] n. harpe. [Etym p. 377]
[ñ]nandele [√ÑGAN-, ÑGANAD-] n. air de harpe. [Etym p. 377]
nandorin [*√NAD-] adj. qui est propre aux Nandor. [QE p. 412]
nangwa [√NAK-] n. mâchoire, mandibule. [Etym p. 374]
nanwe [*√NDAN-] n. marée basse, jusant. [VT48 p. 26]
napo, pl. du. napat [*√NAP-] n. pouce, la forme évolua en †tolpe > napo. [VT47 p. 10 ; VT48 p. 5]
nappa [√NAP-] n. griffe, serre. [VT47 p. 20]
nar [†√NDAR-] n. marque, signe. [VT45 p. 37]
nár [√NAR<SUP>1</SUP>-] n. feu, flambée, flamme. [Etym p. 374 ; Silm p. 359]
naraca [√NÁRAK-] adj. insoutenable, intolérable ; dur, rèche. [Etym p. 374]
narca [√NÁRAK-] adj. hargneux, irritable. [VT40 p. 31]
narcha- [√NÁRAK-] v. déchirer, taillader, violenter. [Etym p. 374 ; VT45 p. 36]
narci- [√NÁRAK-] v. racine aoriste, déchirer. [Etym p. 374]
narda [√SNAR-] n. nœud. [Etym p. 387]
náre [√NAR<SUP>1</SUP>-] n. feu, flambée, flamme. [Etym p. 374]
Nárie [√NAR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. juin. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Cermie, Nólaire
Narmacil I [√NAR<SUP>1</SUP>-+√MAK-] n. pr. « Épée de Feu » (lit. [Nar-macil]), fils aîné d’Atanatar II Alcarin et frère de Calmacil, 17ème Roi du Gondor, il mis en place le poste de Régent, tenu par son neveu Minalcar, pour s’occuper des affaires courantes du royaume. [AppA p. 1110]
Narmacil II [√NAR<SUP>1</SUP>-+√MAK-] n. pr. « Épée de Feu » (lit. [Nar-macil]), fils de Telumehtar Umbardacil et père de Calimehtar, 29ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
[ñ]narmo [√ÑGAR(A)M-] n. loup. [Etym p. 377] ☛ ráca
narqua [√?] adj. fané, ratatiné. [VT40 p. 8]
narquele [√?] n. flétrissement. [VT40 p. 8]
Narquelie [*√NAR<SUP>1</SUP>-+*√KWEL-] n. q. num. octobre. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Erríve, Hísime
narquelion [*√NAR<SUP>1</SUP>-+*√KWEL-] n. « Feu Mourant » (lit. [nar-quelion]), automne. [LCP p. 55 ; Etym p. 367, 374 ; LRW p. 72] ☛ Lasselanta, yávie
narta- [√NARTA-] v. allumer. [VT45 p. 37]
Narvinye [√NAR<SUP>1</SUP>-+√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. q. num. janvier. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Ercoire, Nendesse, Nénime
narwa [√NAR<SUP>1</SUP>-] adj. ardent, brûlant, enflammé, incandescent ; rouge vif. [Etym p. 374]
narwe [†√NDAR-] n. marque, signe. [VT45 p. 37]
násie [√NA²-+√?] interj. « ainsi soit-il » (lit. [ná-sie]), amen. [VT43 p. 24, 35]
nasar [*√NAR<SUP>1</SUP>-] n. val. rouge. [QE p. 399]
nasse [√NAS-] n. 1. Bot. houx. 2. aiguillon, barbillon, dard, épine, piquant. [Etym p. 374]
nasta [√SNAS-, SNAT-] n. fer de lance. [Etym p. 387]
nasta- [√NAS-] v. aiguillonner, piquer. [Etym p. 374]
nat [√NA²-] n. chose. [Etym p. 374]
natse [√NAT-] n. filet, nasse. [Etym p. 375]
*nattir- [√?] v. dédaigner, mépriser. [cf. nattira]
*nattira [√?] v. conj. impératif présent de *nattir-, méprisez. [VT44 p. 8]
nauca [√NAUK-] adj. nain, rabougri, tordu. [QE p. 413 ; VT39 p. 13]
Naucalie [√NAUK-+√LI-] n. le peuple des Nains. [QE p. 388]
Nauco, pl. *Naucor [√NAUK-] n. Nain. [Etym p. 375]
[ñ]naule [√ÑGAW-] n. hurlement de loup. [Etym p. 377]
[ñ]nauro [√ÑGAW-] n. loup-garou. [Etym p. 377]
nause [√NOWO-] n. imagination, la forme nauthe n’est attestée nulle part. [Etym p. 378]
nauta [√NUT-] adj. contraint, obligé. [Etym p. 378]
nauva [√NA²-] v. conj. futur sing. de na-, sera. [VT42 p. 34]
Návarot [√?+ *√ROD-] topo. la plus méridionale des citadelles naines des Montagnes Bleues au Premier Âge, sind. Nogrod. [QE p. 389]
[ñ]náva-tengwi [√? √TEK-] n. pl. Ling. « lettres de la bouche » (lit.), consonnes ; tengwi dépendant principalement des mouvements de la bouche (q. náva) (incluant les lèvres). [VT39 p. 13]
[ñ]náva [√?] n. bouche. [VT39 p. 13]
navear [√?] n. pl. « lettres de la bouche » (lit.), diminutif de [ñ]náva-tengwi, consonnes ; tengwi dépendant principalement des mouvements de la bouche (q. náva) (incluant les lèvres). [VT39 p. 13]
*nav- [√?] v. juger. [cf. navin]
nave [√?] v. conj. aoriste sing. de *nav-, juge. [VT42 p. 33]
*navi- [√?] v. racine aoriste de *nav-, juger. [cf. navin]
navilwe [√?] v. conj. & pron. pers. [navi-lwe] aoriste pl. de *navi-, nous jugeons. [VT42 p. 34]
navin [√?+ √NI²-] v. conj. & pron. pers. [navi-n] aoriste singulier de *navi-, je juge. [VT42 p. 33]
-nda [√?] suff. ancienne terminaison allative qui évolua en -nda > -nna. [VT36 p. 9]
-ndil [√NDIL-] suff. ami de, qui est dévoué à. [L p. 386] ☛ Earendil, elendil, Uinendil
-ndur [√NDUR-] suff. passion, profession. [L p. 386] ☛ arandur, earendur
néca, pl. néce [√?] adj. difficile à voir, pâle, vague. [MC p. 223]
ne[c]hte [1. *√EKTE- 2. √NEG-] n. 1. coin, langue de terre, promontoire, fer de lance, projectile. 2. nid d’abeilles. [1. CLI p. 678 2. VT45 p. 38]
nehte [√?] n. jeune femme. [VT47 p. 26]
*-nel- [√NEL-] aff. tri. [cf. lepenel, neltil]
nelce, pl. nelci [√NÉL-EK-] n. dent. [VT46 p. 3]
nelde [√NÉL-ED-] adj. num. card. & n. inv. trois. [Etym p. 376 ; VT47 p. 11 ; VT48 p. 6] ☛ canta
*nelde cainen [√NÉL-ED- √KAYAN-] adj. num. card. & n. inv. trente. [VT36 couverture] neldea [√NÉL-ED-] adj. num. ord. troisième. [VT42 p. 25]
neldesta [√NEL-+√SAT-] n. « fraction de trois » (lit. [nelde-sta]), un tiers (1/3). [VT48 p. 11]
Neldie [√NÉL-ED-] théon. « la Trinité » (lit. [Neld-ie]) composée de Dieu (Eru), Le Fils (q. Hrísto ou Yésus) et l’Esprit Saint (q. Aina Faire). [VT44 p. 17]
Neldion [√NÉL-ED-+*√ƷO-] n. « Jour des Trois », Jour de la semaine de Valinor dédié à Osse, Orome et Tulcas. [Etym p. 386]
neled- [√NEL-+√SAT-] préf. trois. [VT48 p. 12]
nelesta [√NEL-+√SAT-] n. « fraction de trois » (lit. [nele-sta]), un tiers (1/3). [VT48 p. 11, 12]
nelet, pl. nelci [√NÉL-EK-] n. dent. [Etym p. 376]
nelle [√NEN-] n. ru, ruissellet. [Etym p. 376]
*nelquea [√NEL-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. *« trois et dix » (lit. [nel-quea]), treize. [VT48 p. 21]
nelsat [√NEL-+√SAT-] n. un tiers (1/3), forme alternative neldesta/nelta. [VT48 p. 11, 12]
nelta [√NEL-+√SAT-] n. « fraction de trois » (lit. [nel-ta]), un tiers (1/3). [VT48 p. 11, 12]
neltil, pl. neltildi [√NEL-+√TIL-] n. « triangle » (lit. [nel-til]). [Etym p. 393]
nelya [√NEL-] adj. num. ord. troisième. [VT42 p. 25]
Nelyafinwe [√NEL-+√PHIN-] n. pr. « Troisième Finwe » (lit. [Nelya-finwe]), nom du 1er fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Nelyo, nom maternel q. Maitimo « Celui qui est bien façonné », epesse Russandol, sind. Maedros. [PMe p. 352-3]
*nem- [√?] v. juger. [cf. neme]
neme [√?] v. conj. aoriste sing. de *nem-, juge. [VT42 p. 33]
nén [√NEN-] n. eau, onde en parlant de l’eau. [Etym p. 376]
Nénar [*√NEN-] n. Astro. nom d’une étoile ou d’une planète, clairement dérivé de nén ‘eau’ et présenté comme pouvant être Uranus. [MR p. 435 ; Silm p. 337]
nenda [√NEN-] adj. aqueux, humide. [Etym p. 376]
nenda [√DEN-] adj. en pente, incliné. [Etym p. 354]
nende [√NEN-] n. bassin, mare, réservoir. [Etym p. 354]
nende [√DEN-] n. pente. [Etym p. 354]
Nendesse [*√NEN-] n. février ; notez la possible ressemblance avec Pluviose (mois des pluies), mois du calendrier républicain. [PMe p. 134]
nengwe, pl. nengwi [√NEÑ-WI-] n. nez. [Etym p. 376]
nengwea [√NEÑ-WI-] adj. nasal. [Etym p. 376]
Nénime [*√NEN-] n. q. num. février ; notez la possible ressemblance avec Pluviose (mois des pluies), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Nócoire, Súlime
nér, pl. neri [√DER-, NDER-] n. Elfe ou Homme, mâle adulte. [Etym p. 354, 375 ; MR p. 213]
nerce [√DER-, NDER-] n. homme petit. [VT47 p. 33]
Nerdanel [√NDER-+*√SEL-] n. pr. « Femme Homme Forte » (lit. [Nerda-nel]), femme de caractère, épouse de Feanáro. [MR p. 272 ; VT34 p. 25 ; VT47 p. 34]
nerdo [*√NDER-] n. homme large et fort. [VT47 p. 33]
neresta [√NÉTER -+√SAT-] n. « fraction de neuf » (lit. [nere-sta]), un neuvième (1/9). [VT48 p. 11, 12]
nerne[c]hta [*√NDER-+√EKTE-] n. q. num. « homme-fer-de-lance » (lit. [ner-ne[c]hta]), formation offensive de fantassins en forme de pointe pour une charge sur une courte distance. [CLI p. 677]
nersat [√NÉTER -+√SAT-] n. un neuvième (1/9), forme alternative de neresta/nesta. [VT48 p. 11, 12]
nertea [√NÉTER-] adj. num. ord. neuvième. [VT42 p. 25]
nerte [√NÉTER-] adj. num. card. & n. inv. neuf. [Etym p. 376 ; VT48 p. 6, 12] ☛ cainen
Nerwen(de) [√NDER-+√WEN-, WENED-] n. pr. « Homme-Femme » (lit. [Ner-wen]), nom maternel d’Altarielle, sind. Galadriel. [CLI p. 621, PMe p. 337]
Nerwende Artanis [√NDER-+√WENED- √TA-, TA3-+√NIS-] n. pr. « Homme-Femme Noble-Dame » (lit. [Ner-wende Arta-nis]), fille d’Arafinwe, surnommée Altarielle, sind. Galadriel. [PMe p. 346]
né[th]sa [√NET-] n. sœur. [VT47 p. 14]
nése [√NETH-] n. jeunesse. [Etym p. 377]
nessa [√NETH-] adj. jeune. [Etym p. 377 ; QE p. 404]
Nessa [√NETH-] théon. *« La Jeune », nom de la Valie épouse de Tulcas, également surnommée Indis. [Etym p. 377 ; QE p. 404]
nessamelda [*√NETH-+*√MEL-] n. Bot. espèce d’arbre à feuilles persistantes du Nísimaldar (Númenor). [CLI p. 554]
Nessanie [*√NETH-+√NEI-] n. pr. *« Jeune Larme » (lit. [Nessa-nie]), fille de Hallatan du Hyarastorni. [CLI p. 601]
Nessaron [√NETH-+√ƷO-] n. *« (Jour) des Jeunes » (lit. [Nessa-on]), 5ème jour de la semaine valienne, dédié aux trois Valar les plus jeunes : Osse, Orome et Tulkas. [Etym p. 368]
nessima [√NETH-] adj. jeune, juvénile. [Etym p. 377]
nesta [√NÉTER -+√SAT-] n. « fraction de neuf » (lit. [ne-sta]), un neuvième (1/9). [VT48 p. 11, 12]
net [√?] n. un de plus, un autre. [VT47 p. 15, 40]
nete [√?] n. un de plus, un autre. [VT47 p. 15, 40]
neter- [√NÉTER -] préf. neuf. [VT48 p. 12]
neterque [√NÉTER-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. *« neuf et dix » (lit. [neter-que]), dix-neuf. [VT48 p. 21]
netil [√?] n. breloque, colifichet, objet personnel. [VT47 p. 33]
nette [√NET-] n. 1. sœur. 2. †petite fille, 9ème doigt dans le compte à deux mains. 3. l’annulaire. [1. VT47 p. 3 2. VT47 p. 10-1, 33 3. VT48 p. 6]
nEtyma [√?] adj. beau, joli, mignon. [VT47 p. 33]
nEtyma- [√?] v. décorer, garnir, orner, parer. [VT47 p. 33]
neuma [√SNEW-] n. collet, lacet, piège. [Etym p. 387]
neuna [√NDEW-] adj. num. ord. deuxième, second. [Etym p. 375] ☛ minya
neuro [√NDEW-] n. successeur, suivant, évolua en núro > neuro. [Etym p. 375]
Ngoldo [ÄGOLOD-] n. Elfe de la race des Noldor. [AppE p. 1215]
ngwalme [ÄGWAL-] n. tourment. [AppE p. 1215]
[√NI1-] n. arch. & Poét. dame, demoiselle, femme. [Etym p. 377]
níca [√?] adj. petit. [VT47 p. 26]
níce [√?] n. l’auriculaire. [VT48 p. 5]
nicse [*√NIK-] n. gel, gelée. [QE p. 413]
nicu- [*√NIK-W-] v. être froid/gelé, faire froid. [QE p. 417]
nie [√NEI-] n. larme. [Etym p. 376]
nieninque Bot. [√NEI-+√NIK-W-] n. « Larme Blanche » (lit. (nie-ninque]), perce-neige. [Etym p. 376 ; LCP p. 663]
nihtil [√?+√TIL-] n. le petit doigt. [VT47 p. 26]
-nil [√NIL-] suff. qui est dévoué à, ami de. [Etym p. 378]
nilda [√NIL-] adj. aimable, amical, convivial, cordial, jovial. [Etym p. 378]
nilde [√NIL-] n. amie. [Etym p. 378]
nildo [√NIL-] n. ami. [Etym p. 378]
nill- [√?] préf. petit. [VT47 p. 33]
[ñ]nille [*√ÑGIL-] n. étincelle argentée, étoile. [MR p. 388 ; VT34 p. 26]
nilme [√NIL-] n. affection, amitié, attachement, estime. [Etym p. 378]
nilmo [√NIL-] n. ami. [Etym p. 378]
nin [√NI²-] pron. dat. pour moi. [LRW p. 72 ; RGEO p. 67 ; VT41 p. 11]
*nína, pl. *nínar [√?] n. femme. [VT43 p. 31]
ninde [√NIN-DI-] adj. élancé, émacié, mince, svelte. [Etym p. 378]
ninque [√NIK-W-] adj. blanchâtre, blême, frais, froid, laiteux, pâle. [Etym p. 378 ; QE p. 413 ; Silm p. 360] ☛ chelca, ring
Ninquelote [√NIK-W-+√LOT(H)-] n. pr. val. « Fleur Blanche » (lit. [Ninque-lote]), l’un des noms de l’Arbre d’Argent de Valinor. [Silm p. 30]
ninquisse [√NIK-W-] n. blancheur, pâleur. [Etym p. 378]
ninquitá- [√NIK-W-] v. briller d’un éclat blanc, blanchir. [Etym p. 378]
ninquita- [√NIK-W-] v. briller d’un éclat blanc. [Etym p. 378]
ninya [√NI²-] adj. poss. ma, mon. [VT43 p. 19]
nique [√NIK-W-] I. v. conj. présent sing. de nicu-, il gêle. II. n. q. num. neige. [I. QE p. 417 II. Etym p. 378]
niquesse [√NIK-W-] n. givre, motif dessiné par le givre. [QE p. 417]
niquis [√NIK-W-] n. givre, motif dessiné par le givre, neige. [LCP p. 669 ; QE p. 417]
*nir- [√NID<SUP>[2]</SUP>-] v. forcer/pousser/presser dans une direction donnée. [cf. nirin]
níra [√NID<SUP>[2]</SUP>-] n. volonté individuelle, en tant que potentiel ou faculté. [VT39 p. 33 ; VT41 p. 6]
níre [√NEI-] n. larme. [Etym p. 376]
*niri- [√NID<SUP>[2]</SUP>-] v. radical aoriste de *nir-, presser, pousser. [cf. nirin]
nirin [√NID<SUP>[2]</SUP>-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [niri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *niri-, je presse/force/pousse (dans une direction donnée). [VT41 p. 17]
nirme [√NID<SUP>[2]</SUP>-] n. acte ou action de níra (volonté). [VT39 p. 33 ; VT41 p. 6]
nirwa [†√NID<SUP>[2]</SUP>-] adj. qui a une cicatrice, balafré. [VT46 p. 4]
nirwa [√NID1-] n. coussin, traversin. [Etym p. 378]
nirwe [†√NID<SUP>[2]</SUP>-] n. cicatrice. [VT46 p. 4]
nis, pl. nissi [√NI- & √NIS-] n. femme. [Etym p. 375, 377-8 ; MR p. 213 ; VT47 p. 18]
nís, pl. nissi [√NI- & √NIS-] n. femme. [Etym p. 375, 377-8 ; MR p. 213]
*nísima [√?] adj. arômatisé, odorant, parfumé. [cf. nísimalda]
*nísimalda, pl. nísimaldar [√?+√GALAD-] n. arbre odoriférant. [CLI p. 554]
Nísimaldar [√?+√GALAD-] topo. pl. « Arbres Odoriférants » (lit. [Nísim-alda-r]), nom d’une région à l’ouest de Númenor, autour d’Eldalonde la Verte. [CLI p. 554]
*nísin [√?] adj. arômatisé, odorant, parfumé. [cf. nísimalda]
Nísinen [√?+√NEN-] topo. « Eau Odorante » (lit. [Nísi-nen]), nom d’un lac dans l’ouest de Númenor, en rapport au foisonnement de fleurs et de buissons odorants sur ses rives. [CLI p. 554]
nisse, pl. nissi [√NDIS-SE/SA] n. femme. [Etym p. 375, 377 ; VT47 p. 18, 33]
nisto [*√NIS-] n. femme forte. [VT47 p. 33]
níte [√NEI- ou †NEI(ET)-] adj. humide, moite. [Etym p. 376 ; VT45 p. 38]
nitye [√?] n. l’auriculaire. [VT48 p. 15]
-nna [√?] suff. terminaison du cas allatif. [VT43 p. 22]
no [√?] adv. ainsi. [VT43 p. 23]
[I. √NOWO- II. √?] I. n., pl. nówi conception, idée, réalisation. II. conj. mais. [I. Etym p. 378 II. VT41 p. 13]
[ñ]nó [†√ÑO[1]-] n. idée, pensée. [VT45 p. 6]
nó- [√NO-] préf. suivant. [VT43 p. 23]
no [√NU-] prép. sous. [Etym p. 378]
noa, pl. nówi [1. √NOWO- †2. √ÑGOW-] n. 1. conception, réalisation. †2. cuisse. [1. Etym p. 378 2. VT46 p. 4]
Nócoire [*√NO-+√KUY-] n. « Reverdie Suivant » (lit. [Nó-coire]), nom quenya alternatif du mois de mars. [PMe p. 134-5] ☛ Ertuile, Víresse
noi [√NAY-] n. lamentation, pleurs. [Etym p. 375]
*noire, pl. *noiri [√?] n. tombe, tombeau. [cf. Noirinan]
Noirinan [√?+*√NAD-] topo. « Vallée des Tombeaux » (lit. [Noiri-nan]). [CLI p. 553]
[ñ]nol- [√ÑOL-] v. sentir. [VT45 p. 5]
[ñ]nóla [√ÑGOL-] adj. docte, érudit, instruit. [Etym p. 377]
nóla [√NDOL-] n. bosse, mamelon, tête ronde. [Etym p. 376]
Nólaire [√NO-+√LAYA-] n. « Été Suivant » (lit. [Nó-laire]), nom quenya alternatif du mois de juillet. [PMe p. 134-5]? Metelaire, Úrime
[Ñ]Noldo, pl. [Ñ]Noldor [√ÑGOLOD-] n. 1. Elfe Noldo, Gnome. 2. Ling. anciennement la lettre ? (ng) comme dans ngoldo mais évolua en ng > n et fut remplacée en quenya par númen. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 377 ; VT46 p. 3 2. AppE p. 1215]
Noldolante [√ÑGOLOD-+√DAT-, DANT-] n. « Chant des Noldor » (lit. [Noldo-lante]), lamentation écrite par Maglor au sujet du bain de sang d’Alqualonde. [MR p. 117, 121, 125]
Noldomír [√ÑGOLOD-+√MIR-] n. « Joyau des Noldor » (lit. [Noldo-mír]), autre nom des Silmarils (ici au sing.). [Etym p. 377 ; VT46 p. 3]
Noldóran [√ÑGOLOD-+TA-, TAƷ-] n. pr. « Roi des Noldor » (lit. [Noldór-(a)ran]), titre quenya de Finwe. [PMe p. 343]
[ñ]noldorin [√ÑGOLOD-] adj. propre aux Noldor, gnomique. [CLI p. 654]
Noldorinwa [√ÑGOLOD-] n. adjal. pl. de Noldor des Noldor, « Noldoresque ». [VT39 p. 18]
Noldoron [√ÑGOLOD-+√ƷO-] n. gén. pl. de Noldor des Noldor. [VT39 p. 18]
[ñ]nóle [√ÑGOL-] n. connaissance, savoir. [Etym p. 377 ; Silm p. 356]
Nólimon [√ÑGOL-] n. pr. *« Celui Qui Sait » (lit. [Nól-imon]), titre porté par Vardamir en raison de son grand amour des traditions et des savoirs anciens. [CLI p. 610]
[ñ]nolme [√ÑOL-] n. arôme, émanation, fragrance, odeur. [Etym p. 378]
[Ñ]Nolofinwe [√ÑGOL-+√PHIN-] n. pr. fils aîné de Finwe et Indis, sind. Fingolfin. [PMe p. 344 ; MR p. 230]
Nolondil [√ÑGOL-+√NDIL-] n. pr. *« Celui Qui Aime Le Savoir » (lit. [Nolo-ndil]), fils de Vardamir Nólimon. [CLI p. 601]
[ñ]nolwe [√ÑGOL-] n. sagesse, savoir profond/secret. 2. Ling. probablement la lettre ñ. [1. Etym p. 377 2. VT46 p. 3, 30, 31]
nóme [√?] n. lieu, endroit. [VT42 p. 29]
*nómesse, pl. *nómesser [√?+√ES-] n. « nom de lieu » (lit. [nóm(e)-esse]), toponyme. [cf. nómesseron]
nómesseron [√?+√ES-+√ƷO-] n. gén. pl. de *nómesser des noms de lieux. [VT42 p. 29]
[ñ]non [†√ÑO<SUP>[2]</SUP>-(ÑONO)] n. gémissement (⇐ grognement). [VT46 p. 6]
[ñ]nona- [†√ÑO<SUP>[2]</SUP>-(ÑONO)] v. gémir. [VT46 p. 6]
nonda [√?] adj. dur, raide, rigide. [VT47 p. 23]
Nóquelle [√NO-+√KWEL-] n. « Automne Suivant » (lit. [Nó-quelle]), nom quenya alternatif du mois d’octobre. [PMe p. 134-5] ☛ Erríve, Hísime
nór [√NDOR-] n. terre ferme, par opposition à lamer (q. ear). [QE p. 413]
nóre [1. √NDOR- 2. √NO- ou ONO-] n. 1. région, terre, territoire. 2. clan. [1. Etym p. 350, 376, L p. 361 ; QE p. 413 ; SD p. 240 ; Silm p. 354 2. Etym p. 376 ; Silm p. 354]
-nóre [√NDOR-] suff. pays, terre. [Etym p. 350]
nórie [√NDOR-] n. pays. [Etym p. 350, 376 ; QE p. 413 ; SD p. 240 ; Silm p. 354]
nóriello [√NDOR-+√LO-] n. abl. sing. de nórie à partir d’un pays. [RGEO p. 67]
norna [√?] adj. dur, résistant, rigide, solide. [QE p. 413]
Nornalie [√?+√LI-] n. *« Le Peuple Dur » (lit. [Norna-lie]), le peuple des Nains. [QE p. 388]
norno [√DÓRON-] n. Bot. chêne. [Etym p. 355]
Norno, pl. *Nornor [√?] n. Nain. [QE p. 388]
Norríve [√NO-+√?] n. « Hiver Suivant » (lit. [No-r(h)ríve]), nom quenya alternatif du mois de décembre. [PMe p. 134-5] ☛ Meterríve, Narvinye
norsa [√NOROTH-] n. géant. [Etym p. 378]
norta [√ÑGÓROTH-] adj. horrible. [VT46 p. 4]
norto [√ÑGÓROTH-] n. horreur. [VT46 p. 4]
nosse [√NO-] n. clan, ethnie, famille, maisonnée, race, tribu. [Etym p. 378 ; LCP p. 649, 676]
nosta- [*√NO-] v. accoucher, donner naissance, enfanter, engendrer. [LCP p. 676 ; SD p. 73]
*nostar, pl. nostari [*√NO- ou *√ONO-] n. parent. [SD p. 73 ; SdA VI-6 p. 1045]
not- [√NOT-] v. calculer, chiffrer, compter, dénombrer. [Etym p. 378]
nóte [√NOT-] n. nombre. [Etym p. 378]
*notesse, pl. notessi [√NOT-+*√ES-] n. *« nom des chiffres » (lit. [not-esse]), nombre. [VT47 p. 3]
*nótesse, pl. nótessi [√NOT-+*√ES-] n. *« nom des chiffres » (lit. [nót-esse]), nombre. [VT47 p. 3]
nótime [√NOT-] adj. comptables, dénombrables. [RGEO p. 66]
nótina [√NOT-] v. conj. participe présent de not-, compté. [LRW p. 72]
Nótuile [√NO-+√TUY-] n. « Printemps Suivant » (lit. [Nó-tuile]), nom quenya alternatif du mois de mai. [PMe p. 135] ☛ Ellaire, Nárie
-nta [√?] suff. ancienne terminaison allative qui évolua en -nta > -nda > -nna. [VT36 p. 7, 9]
-nte [√?] pron. pers. de la 3ème pers. du pl. elles, ils. [CLI p. 704]
-nto [*√SAT-] suff. part/fraction de (conception des années 20). [VT48 p. 13]
Núaran [√NDU-+√TA-, TAƷ-] n. q. num. « Roi de l’Ouest » (lit. [Nú-aran]). [LRW p. 60]
Núatan, pl. *Núatani [√NDU-+√AT(AT)-] n. q. num. « Homme de l’Ouest » (lit. [Nú-atan]), Númenóréen. [QE p. 386]
nucumna [√?] adj. humble. [SD p. 246]
nu[c]hta- [√?] v. empêcher de croître, se rabougrir. [QE p. 413]
nuhuinenna [√NDU-+√PHUY-] n. instr. sing. de nuhuine sous l’ombre. [SD p. 246]
nuine [*√DUY-] n. arch. rivière (à gros débit, et capable de crues) ; terme archaïque seulement conservé dans les toponymes. [VT48 p. 30]
nulda [√DUL-] adj. caché, dissimulé. [Etym p. 355]
nulla [√DUL- & √NUL-] adj. caché, dissimulé ; noir, obscur, sombre. [Etym p. 355, 376 ; VT45 p. 11]
numbe [√NDUB-, DUB-] n. base, fondation, fondement. [VT45 p. 38]
núme [√NDU-√MEN-] n. couchant, occident, ouest. [L p. 361 ; LCP p. 665 ; VT40 p. 12]
númea [√NDU-√MEN-] adj. de l’ouest, ocidental. [LCP p. 653]
Númellóte [√NDU-+√MEN-+√LOT(H)-] n. pr. q. num. « Fleur de l’Ouest » (lit. [Núme-l-lóte]), nom du 24ème Roi de Númenor, qui fut sacré sous le nom de Tar-Palantir, ad. Inziladûn. [CLI p. 618]
númen [√NDU-√MEN-] n. 1. ouest. 2. Ling. lettre n. 3. Ling. lettre n. [1. AppE p. 1215, CLI p. 704 ; Etym p. 376, L p. 361 ; SD p. 240 2. AppE p. 1215 3. VT45 p. 38 ; VT46 p. 30, 31] ☛ andu, andúne, formen, hyarmen, rómen
Numendil [√NDU-+√MEN-+√DIL- ou √NDIL-] n. pr. *« Ami de l’Ouest » (lit. [Numen-dil]), Seigneur d’Andunie au temps de Tar-Palantir. [CLI p. 615]
númenna [√NDU-√MEN-] n. all. sing. de númen vers l’Ouest. [LRW p. 47]
Númenor [√NDU-+√MEN-+√NDOR-] topo. « Pays de l’Ouest » (lit. [Núme(n)-nor]), nom de l’île mortelle la plus occidentale donnée par les Valar aux Hommes, ad. Numenor. [LRW p. 56]
Númenóre [√NDU-+√MEN-+√NDOR-] topo. « Pays de l’Ouest » (lit. [Núme(n)-nóre]), nom de l’île mortelle la plus occidentale donnée par les Valar aux Hommes, ad. Numenore. [Etym p. 376 ; LRW p. 47 ; SD p. 247]
númenya [√NDU-√MEN-] adj. occidental. [Etym p. 376]
nún [√NU-] adv. & prép. loin en dessous. [Etym p. 378]
*Núnatan, pl. Núnatani [√NDU-+*√AT(AT)-] n. q. num. « Homme de l’Ouest » (lit. [Nún-atan]), númenóréen, sind. Dúnadan (pl. Dúnedain). [QE p. 386]
Nunduine [√NU-+√?] topo. rivière occidentale de Númenor qui alimente en eau le lac de Nísinen. [CLI p. 554]
nuquerna [√?] adj. & p. pa. interverti, inversé, permuté, renversé. [AppE p. 1215]
núra [√NUR-] adj. profond. [Etym p. 378]
núro [1. √NDU- 2. √NDEW-] n. 1. coucher du Soleil. 2. successeur, remplacé par neuro. [1. Etym p. 376 2. VT45 p. 37]
nurrua [√?] v. inf. de nurru- gronder (doucement en profondeur), murmurer. [MC p. 222]
nurtale [√?] n. disparition, dissimulation, dissipation. [Silm p. 339]
Núr [√ÑGUR-] théon. Vrai nom original du Vala Mandos, abandonné par la suite au profit de Námo. [MR p. 150 ; VT34 p. 16]
Nur-menel [√NU-+√MEN-+√EL-] n. « Sous les Cieux » (lit.), nom quenya du Dôme de Varda, un simulacre du véritable firmament d’Ea placé par Varda au-dessus de Valinor comme protection contre les espions de Melcor. [MR p. 387 ; VT34 p. 27]
[ñ]nuru [√ÑGUR-] n. la mort. [Etym p. 377]
[Ñ]Nuru [√ÑGUR-] n. pr. la Mort personnifiée, autre nom du Vala Mandos. [Etym p. 377]
[Ñ]Nuruhuine [√ÑGUR-+√PHUY-] n. pr. Ombre de la Mort (lit. [Nuru-huine]). [LRW p. 47]
*nut- [√NUT-] v. attacher. [cf. nutin]
núta- [√NDU-] v. se coucher en parlant du Soleil ou de la Lune, se pencher, sombrer. [Etym p. 376 ; LCP p. 665]
núte [√NUT-] n. attache(s), lien, nœud. [Etym p. 378]
*nuti- [√NUT-] v. radical aoriste de *nut-, attacher. [cf. nutin]
nútil, pl. nútilli [√NDU-+√TIL-] n. « extrémité du bas » (lit. [nú-til]), doigt de pied. [VT47 p. 10]
nutin [√NUT-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [nuti-n] 1ère pers ; du sing. de l’aoriste de *nuti-, j’attache. [Etym p. 378]
núve [†√NDUB-, DUB-] n. base, fondation, fondement. [VT45 p. 38]
[ñ]nwalca [√ÑGWAL-] adj. cruel, impitoyable. [Etym p. 377]
[ñ]nwalme [√ÑGWAL-] n. 1. supplice, torture, tourment. 2. Ling. lettre nw. [AppE p. 1215]
nwalma [ÄGWAL-] n. douleur, souffrance. [VT46 p. 4]
[ñ]nwalya- [√ÑGWAL-] v. martyriser, faire du mal, torturer. [Etym p. 377]
*-nya [1. *√NI²- 2. √NI²-] suff. 1. diminutif, marque d’affection. 2. pl. -nyar ma, mon. [1. cf. tatanya 2. cf. aranya, órenya]
nyar- [√NAR²-] v. conter, raconter, narrer. [Etym p. 374]
nyáre [√NAR²-] n. histoire, récit, saga. [Etym p. 374]
*nyari- [√NAR²-] v. radical aoriste de nyar-. [cf. nyarin]
nyarin [√NAR²-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [nyari-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *nyari-, je (ra)conte. [Etym p. 374]
nyarna [√NAR²-] n. récit oralisé, saga. [Etym p. 374]
nyarno [√NYAD-] n. rat. [Etym p. 379 ; VT46 p. 7]
nye [√NI²-] pron. pers. de la 1ère pers. du sing. (forme longue) je, moi. [LRW p. 61]
nyel [†√NYELED-] ?cloche. [VT46 p. 7]
nyelle [√NYEL-] n. 1. cloche. 2. Ling. probablement la lettre ny. [1. Etym p. 379 2. VT46 p. 7, 30-1]
nyello [√NYEL-] n. chanteur. [Etym p. 379]

O


o- [√WO-] préf. préfixe employé dans les mots décrivant la rencontre, l’union de deux choses (ex. onot-). [Etym p. 399 ; VT39 p. 13]
ó- [√WO-] préf. avec. [VT43 p. 29]
-o, pl. -on [√ƷO-] suff. terminaison génitive. [QE p. 369, 407 ; VT43 p. 32]
oa [√ƷO-] adv. au loin, en avant. [QE p. 366]
oante [*√ƷO-] v. conj. passé de auta-, partait. [QE p. 366]
oantie [*√ƷO-] v. conj. parfait de auta-, partait. [QE p. 366]
oar [*√ƷO-] adv. au loin vers, en avant vers. [QE p. 364, 366]
Oarel, pl. Oareldi [*√ƷO-+*√ÉLED-] n. *« Elfe parti » (lit. [Oar-el(di)]), nom donné aux Elfes qui terminèrent la Grande Marche en atteignant Aman, forme originale vanyarine Oazeldi. [QE p. 363, 374]
Oazeldi [*√ƷO-+*√ÉLED-] n. *« Elfe parti » (lit. [Oaz-el(di)]), ancienne forme originale vanyarine de Oareldi. [QE p. 374]
ócama [√?] v. conj. impératif présent, ayez pitié. [VT44 p. 12, 14]
*occo [√?] adj. num. card. & n. inv. sept. [VT47 p. 42]
ohlon [√O-+√LON-] n. Ling. « union de deux sons » (lit. [o-hlon]), diphtongue. [VT39 p. 13]
o[c]htar [√OKTA-] n. q. num. combattant, guerrier, homme d’armes. [CLI p. 678]
o[c]hta, pl. *o[c]htar [√OKTA-] n. q. num. affrontement, belligérance, guerre. 2. Ling. lettre ht. [1. Etym p. 365 2. VT46 p. 7, 30-1]
*o[c]htacar- [√OKTA-] v. faire la guerre. [cf. o[c]htacáre]
o[c]htacáre [√OKTA-] v. conj. passé singulier de *o[c]htacar-, fit la guerre. [LRW p. 47]
o[c]htacáro [√OKTA-] n. guerrier. [Etym p. 362 ; VT45 p. 19]
o[c]htatyaro [√OKTA-] n. guerrier. [Etym p. 362]
oi [√OY-] adv. éternellement, toujours. [Etym p. 379]
oia [√OY-] adj. éternel, immuable, invariable, perpétuel. [Etym p. 379]
oia [√OY-] adv. perpétuellement, pour toujours, toujours. [Etym p. 379]
oiale [√OY-] n. éternité. [Etym p. 379]
oiencarme [√OY-+√KAR-] n. art perpétuel. [MR p. 329]
Oiencarme Eruo [√OY-+√KAR- √ERE-+√ƷO-] n. « Art Perpétuel de Dieu » (lit. [Oien-carme Eru-o]), nom du Monde en tant que création perpétuelle d’Eru. [MR p. 329 ; VT34 p. 14, 27]
oilima, pl. oilimai [√?] adj. dernier(-ière). [MC p. 213-4 ; VT36 p. 26]
oio [√OY-] n. éternité, période infinie. [CLI p. 704]
*oio- [√OY-] préf. éternel, permanent. [cf. oiolaire]
oiolaire [√OY-+√LAYA-] n. Bot. « Été Permanent » (lit. [oio-laire]), espèce d’arbre à feuilles persistantes de l’Andustar (Númenor). [CLI p. 554]
Oiolosse [√OY-+√GOLÓS-] topo. « Neige Éternelle » (lit. [Oio-losse]), autre nom du Taniquetil. [Etym p. 379 ; RGEO p. 69]
Oiolosseo [√OY-+√GOLÓS-+√ƷO-] n. gén. sing. de Oiolosse de l’Oiolosse, du Taniquetil. [L p. 278 ; RGEO p. 67]
oire [√OY-] n. éternité. [Etym p. 379]
óla- [*√ÓLOS-] v. rêver, songer. [CLI p. 800]
olassie [√WO-+√LAS<SUP>1</SUP>-] n. « ensemble de feuilles » (lit. [o-lassie]), feuillage, frondaison. [L p. 282]
olba [*√GÓLOB-] n. branche. [PMe p. 341]
olca [*√ÚLUG-] adj. méchant, mauvais. [VT48 p. 32]
olcallo [*√ÚLUG-+√LO-] n. abl. sing. de *olca du mal. [VT43 p. 24]
óle [√WO-+√?] loc. pron. avec toi/vous. [VT43 p. 29]
olesse [√WO-+√?] prép. avec vous. [VT43 p. 29]
oloire [√LOG-] n. grand flot. [VT42 p. 10]
oloiya- [√LOG-] v. faire déborder, inonder. [VT42 p. 10]
olombo [√LOP-, OLOP-] n. cheval. [VT45 p. 28]
olor, pl. olori [√LOS- & √ÓLOS-] n. rêve, songe. [CLI p. 799 ; Etym p. 370, 379]
olos, pl. olossi [√ÓLOS-] n. rêve, songe. [CLI p. 800 ; Etym p. 359]
olosse [√GOLOS-] n. neige. [Etym p. 359, 370]
olosta [√ÓLOS-] adj. rêveur. [CLI p. 800]
olóte [√WO-+√LOT(H)-] n. « en semble de fleurs » (lit. [o-lóte]), floraison, l’ensemble des fleurs d’une plante. [VT42 p. 18]
*ol[w]va, pl. ol[w]var [√GÓLOB-] n. 1. plante, végétal. 2. branche. [1. Silm p. 29 ; WJ p. 341 2. Etym p. 359]
olye [√WO-+√?] loc. pron. avec toi. [VT43 p. 29]
óma, pl. *ómai [√OM-] n. résonance des cordes vocales, voix. [Etym p. 379 ; VT39 p. 18]
ómear [√OM-] n. pl. Ling. « lettres de la voix » (lit.), diminutif de óma-tengwi, voyelles ; tengwi dépendant principalement de la résonance de la voix (q. óma). [VT39 p. 13]
ómainen [√OM-] n. instr. pl. de óma avec des voix. [QE p. 391]
ómalima [√OM-+*√LIM-] « voix liée » (?). [VT46 p. 7]
ómalóra [√OM-+√LO-] adj. sans voix (lit. [óma-lóra]). [VT45 p. 28]
oman, pl. omandi [√OM-] n. Ling. voyelle. [Etym p. 379 ; VT46 p. 7]
omaríca [√OM-+*√RIK(H)-] « voix courbée » (?). [VT46 p. 7]
ómataima [√OM-+√TAY-] n. Ling. « extension vocalique » (lit. [óma-taima]), voyelle ajoutée à une racine ou un radical en tant qu’extension. [VT42 p. 24-5]
ómataina [√OM-+√TAY-] n. Ling. « extension vocalique » (lit. [óma-taina]), voyelle ajoutée à une racine ou un radical en tant qu’extension. [WJ p. 371]
ómate[c]htar [√OM-+√TEK-] n. pl. « signes de la voix » (lit. [óma-tehtar]) les signes voyelles. [QE p. 396]
óma-tengwi [√OM- √TEK-] n. pl. Ling. « lettres de la voix » (lit.), voyelles ; tengwi dépendant principalement de la résonance de la voix (q. óma). [VT39 p. 13]
ómaryo [√OM-+√?+√ƷO-] n. gén. sing. & adj. poss. [óma-ry(a)-o] avec sa voix. [QE p. 391]
óme [√WO-+√?-] loc. pron. *avec nous. [VT43 p. 29]
omentie [√WO-+√MEN-] n. « lieu de rencontre » (lit. [o-mentie]), jonction, rencontre, réunion. [QE p. 367]
omentielvo [√WO-+√MEN-+√?+√ƷO-] n. gén. sing. de omentie & adj. poss. [omentie-lv(a)-o] sur/durant notre rencontre. [QE p. 367]
omesse [√?] pron. loc. de me « sur nous » (lit. [o-me-sse], de nous. [VT44 p. 15]
ómesse [√?] pron. loc. de me « sur nous » (lit. [ó-me-sse], de nous. [VT44 p. 15]
-on [1. *√ƷO- 2. *√ƷO- 3.√ ƷO-] suff. 1. hors de. 2. des (= « de les »). 3. terminaison génitive plurielle. [1. Etym p. 360 2. QE p. 407 3. VT43 p. 31]
ondo [√GONOD- , GONDO-] n. roc, roche en parlant de la matière. [Etym p. 359, L p. 410 ; LCP p. 654 ; Silm p. 356]
Ondoher [√GONOD- , GONDO-+√KHER-] n. pr. « Seigneur de la Pierre » (lit. [Ondo-her]), fils de Calimehtar et père d’Artamir, Faramir et Fíriel, 31ème Roi du Gondor, il périt avec ses deux fils en combattant au Nord de la Morannon. [AppA p. 1110, 1121]
Ondolinde [√GONOD- , GONDO-+*√LIN²-] topo. « Roc de la Musique de l’Eau » (lit. [Ondo-linde]), nom quenya de la cité cachée de Gondolin (s.). [WJ p. 201]
ondolisse [√GONOD- , GONDO-] n. loc. pl. géné. de ondo sur d’innombrables rochers. [MC p. 222]
Ondosto [√GONOD- , GONDO-+√OS-] topo. « Citadelle de Pierre » (lit. [Ond-osto]), citadelle située au nord-ouest de Númenor. [CLI p. 556]
Ondonóre [√GONOD- , GONDO-+√NDOR-] « Pays de Pierre » (lit. [Ondo-nóre]), nom quenya, sind. Gondor. [VT42 p. 17]
one [√?] adv. mais. [VT43 p. 23]
óni [√WO-+√NI²-] loc. pron. avec moi. [VT43 p. 29]
onna [√O NO-] n. créature, être. [Etym p. 379]
ono [√?] adv. mais. [VT43 p. 23 ; VT44 p. 9]
onóna [√WO-+√NO-] n. & adj. jumeau. [QE p. 367]
ononi [√WO-+√NO-] n. pl. frères jumeaux. [QE p. 367]
onóro [√WO-+√NO-] n. allié, cousin, frère. [Etym p. 378, 392]
onot- [√NOT-] v. additionner, ajouter, faire le compte de, totaliser. [Etym p. 378]
onótimo [√NOT-] n. « celui qui compte » (lit. [onót-imo]), comptable, compteur. [MR p. 48-50 ; VT34 p. 30]
onta- [√ONO-] v. créer, engendrer, générer, procréer, produire. [Etym p. 379 ; VT43 p. 32]
ontane [√ONO-] v. conj. passé sing. de onta-, engendra. [Etym p. 379]
ontaru [√ONO-] n. pl. géniteurs, parents, procréateurs. [Etym p. 379 ; VT46 p. 7]
ontare [√ONO-] n. fém. génitrice, parente. [Etym p. 379]
ontaril [*√ONO-] n. mère. [VT43 p. 32]
ontaro [*√ONO-] n. géniteur, parent. [Etym p. 379]
ónye [√WO-+√NI²-] loc. pron. avec moi. [VT43 p. 29]
opele [√PEL(ES)-] n. ferme fortifiée, village fortifié. [Etym p. 380]
or [√?] adv. & prép. au-dessus, sur. [CLI p. 704 ; LCP p. 657]
órava [√?] v. conj. impératif présent, ayez pitié. [VT44 p. 12, 14]
Orc, pl. Orcor ou Orqui [√ÓROK-] n. démon, monstre, Orc. [Etym p. 379 ; MR p. 74]
Orco, pl. Orcor ou Orqui[√RUKU-] n. Orque, terme marqué par l'influence du sind. Orch. [QE p. 390]
óre [1. & 2.3.√ORO-] n. 1. cœur, conscience intime. 2. Ling. lettre r (seulement en fin de mot ou avant une consonne, sinon employer rómen). 3. pl. óri aube, lever du Soleil. [1. & 2. AppE p. 1215 3. Etym p. 379]
ore [√?] v. conj. aoriste sing., encourage, veut, désire. [VT41 p. 17]
órenya [√?+ √NI²-] n. & adj. poss. [óre-nya] mon cœur. [VT41 p. 11]
óresse [√ORO-] n. loc. sing. de óre dans le matin, dans la matinée. [MC p. 214 ; VT36 p. 26]
orma [√?] n. matière, substance d’Arda. [MR p. 218]
orme [√GOR-] n. colère, emportement, rage, violence. [Etym p. 359]
orna [1. *√GOR- 2. √GOR-] adj. 1. élancé, grand. 2. hâtif, irréfléchi, précipité. [1. CLI p. 663 2. Etym p. 359]
*orna- [√GOR-] v. hâter, précipiter. [cf. orna]
orne [√ÓR-NI-] n. grand arbre isolé. [CLI p. 663 ; Etym p. 379, L p. 308, 426]
ornemalin [√ÓR-NI-+√SMAL-] n. Bot. « arbre-jaune » (lit. [orne-malin(a)]). [SdA III-4 p. 506]
Ornendil [√ÓR-NI-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué au Grand Arbre » (lit. *[Orne-ndil]), fils aîné d’Eldacar et frère d’Aldamir, ill fut tué par Castamir l’Usurpateur. [AppA p. 1119]
*Ornómar [√ÓR-NI-+√OM-] n. pl. « Arbres Parlants » (lit. [Orn-ómar]), nom donné aux Huorns dans une ébauche du Seigneur des Anneaux. [WR p. 50, 60]
*Ornómi [√ÓR-NI-+√OM-] n. pl. « Arbres Parlants » (lit. [Orn-ómi]), nom donné aux Huorns dans une ébauche du Seigneur des Anneaux. [WR p. 52, 54-6, 59]
Orofarne [√ORO-+√?] n. pr. « Feuillage de Montagne » (lit. [Oro-farne]). [L p. 224]
*oromar, pl. oromardi [√ORO-+√MBAR-] n. hall élevé. [cf. Oromardi]
Oromardi [√ORO-+√MBAR-] topo. pl. « Demeures de la Montagne » (lit. [Oro-mardi]), hautes salles en dôme des Valar Manwe et Varda sur le Taniquetil. [R p. 66, 69]
Orome [√ORÓM-] théon. val. nom d’un Vala, sind. Araw, théonyme adapté du val. Aromez. [QE p. 400-1]
Oromendil [√ORÓM-+√NDIL-] n. pr. *« Dévoué à Orome » (lit. [Orome-ndil]), fils de Nolondil. [CLI p. 601]
Oromeo [√ORÓM-√ƷO-] théon. gén. sing. de Orome d’Orome. [QE p. 368]
Oroméva [√ORÓM-] n. adjal. sing. de Orome d’Orome, « oromesque ». [QE p. 368]
oron, pl. oronti [√ÓROT-] n. mont, montagne, sommet, surélévation. [Etym p. 379]
Orquin [√ÓROK-] n. langue des Orcs. [LRW p. 178]
*orro [*√ORO-] n. q. num. est. [cf. Orrostar] ☛ rómen, róna
orro [√ƷOR-] interj. exclamation de dégoût, de peine ou d’horreur. Ha ! hélas ! [VT45 p. 17] ☛ horro
Orrostar [*√ORO-+*√SAT-] topo. pl. « Terres-de-l’Est » (lit. [Orro-star]). [CLI p. 551]
orta- [√ORO-] v. hisser, lever, soulever, relever. [Etym p. 379]
ortane [√ORO-] v. conj. parfait sing. de orta-, [elle] se leva. [VT40 p. 25]
ortil, pl. ortilli [√ORO-+√TIL-] n. « extrémité du haut » (lit. [or-til]), doigt de la main. [VT47 p. 10]
ortírie [*√ORO+*√TIR-] n. protection. [VT44 p. 7]
ortírielyanna [*√ORO-+*√TIR-] n. all. sing. de ortírie & adj. poss. [ortírie-lya-nna] vers ta protection. [VT44 p. 7]
orto [√ÓROT-] n. sommet de montagne. [Etym p. 379]
ós [√WO-+√S-] loc. pron. *avec cela (3ème pers. du sing. neutre de l’anglais). [VT43 p. 29]
ósa [√WO-+√S-] loc. pron. *avec cela (3ème pers. du sing. neutre de l’anglais). [VT43 p. 29]
ósanwe [√WO-+√?] n. « rencontre de pensées » (lit. [ó-sanwe]), échange de pensées entre deux sámat (esprits). [VT39 p. 33 ; VT41 p. 5]
osco [*√OT- (OTOS-, OTOK-)] adj. num. card. & n. inv. sept. [VT47 p. 42]
óse [√WO-+√S-] loc. pron. *avec lui/elle. [VT43 p. 29]
o[th]selle [√WO-+√THEL-, THELES-] n. amie, associée, sœur. [Etym p. 392]
osse [√GOS-, GOTH-] n. 1. frayeur, terreur. 2. Ling. lettre o. [1. Etym p. 359 ; QE p. 400 2. VT45 p. 15 ; VT46 p. 33]
Osse [√GOS-, GOTH-] théon. val. nom d’un Maia, époux d’Uinen et vassal d’Ulmo, sind. Yssion ou Gaerys, théonyme adapté du val. Oš(o)šai (réputé signifier 'écumant'). [QE p. 400]
osta [√OTOS-+√SAT-] n. « fraction de sept » (lit. [o(tos)-sta]), un septième (1/7). [VT48 p. 11]
ostime, pl. ostimi [√?] n. Ling. « mélange » (lit.), combinaison de deux tengwi. [VT39 p. 13]
osto [√OS-] n. citadelle, fort, forteresse, place forte. [Etym p. 379 ; MR p. 350 ; QE p. 414]
Ostoher [√OS-+√KHER-] n. pr. « Seigneur de la Citadelle » (lit. [Osto-her]), fils d’Anardil et père de Tarostar (Rómendacil I), 7ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
ót [√WO-+*√TA-] loc. pron. *avec ceux-là ?, la terminaison -t est incertaine. [VT43 p. 29]
óta [√WO-+*√TA-] loc. pron. *avec ceux-là ?, la terminaison -ta est incertaine. [VT43 p. 29]
ótar, pl. ótari [√WO-+*√TA-] loc. pron. *avec celui-là/ceux-là ?, les terminaisons -tar et -tari sont incertaines. [VT43 p. 29]
óte [√WO-+*√TA-] loc. pron. *avec eux. [VT43 p. 29]
otoque [√OTOS-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. *« sept et dix » (lit. [oto-que]), dix-sept. [VT48 p. 21]
otornasse [*√WO-+√TOR-] n. fraternité. [Etym p. 394]
otorno [*√WO-+√TOR-] n. ami/frère juré, associé. [Etym p. 394]
otos- [√OTOS-] préf. huit. [VT48 p. 12]
otosta [√OTOS-+√SAT-] n. « fraction de sept » (lit. [oto(s)-sta]), un septième (1/7). [VT48 p. 11, 12]
otsat [√OTOS-+√SAT-] n. un septième (1/7), forme alternative de otosta/osta. [VT48 p. 11, 12]
otsea [√OTOS-] adj. num. ord. septième. [VT42 p. 25]
Otselen [√OTOS-+√EL-] n. Astro. « Sept Étoiles » (lit. [Ots(o)-elen]), Grande Ourse. [Etym p. 379]
otso [√OTOS-] adj. num. card. & n. inv. sept. [Etym p. 379 ; Silm p. 362] ☛ tolto
ovesta [√WO-+√WED-] n. alliance, contrat, pacte. [Etym p. 397]

P


[√?] prép. « qui touche » (lit.), contre. [VT44 p. 26]
pa[c]hta [*√PAD-] adj. fermé, privé. [VT39 p. 33 ; VT41 p. 6]
pal- [†√PAL<SUP>[2]</SUP>-] v. battre. [VT46 p. 8]
palan [√PAL-] adj. lointain. [Silm p. 360 ; VT47 p. 8]
palan [√PAL-] adv. partout. [Silm p. 360]
palan- [√PAL-] préf. au loin. [RGEO p. 72]
palanfar [√PAL-] adj. à une grande distance, distant. [Etym p. 380]
palantír, pl. palantíri [√PAL-+√TIR-] n. q. num. « qui regarde au loin et partout » (lit. [palan-tír]), pierre claivoyante. [Etym p. 380, L p. 427 ; RGEO p. 73 ; SdA III-11 p. 642]
palap- [†√PAL<SUP>[2]</SUP>-] v. battre. [VT46 p. 8]
*Palarran [*√PAL-+√RAN-] n. pr. *« Errant Partout » (lit. [Pala(n)-r-ran]), nom du plus grand des navires construits par Tar-Aldarion. [CLI p. 565]
palda [√PAL-] adj. étendu, vaste. [VT47 p. 8]
palla [√PAL-] adj. ample, étendu, dilaté, immense, vaste. [Etym p. 380]
palme [√PAL-] n. surface. [Etym p. 380]
palpa- [√PALAP-] v. abîmer, battre, cabosser, frapper, taper. [Etym p. 380]
palta [*√PAL-] n. le plat de la main, main vers le bas ou vers le haut, plate et tendue (avec les doigts et le pouce collés ou écartés). [VT47 p. 8-9]
palta- [*√PAL-] v. passer la paume de la main sur une surface, ressentir avec la main. [VT47 p. 9]
palu- [√PAL-] v. s’ouvrir, se déployer. [Etym p. 380]
palúre [√PAL-] n. sein de la Terre, surface. [Etym p. 380]
palya- [√PAL-] v. déployer, s’étendre. [Etym p. 380]
panda [√PAD-] n. barrière, clôture, enceinte, palissade. [Etym p. 380]
pano [√PAN-] n. morceau de bois taillé. [Etym p. 380]
panta [√PAT-] adj. ouvert. [Etym p. 380]
panta- [√PAT-] v. s’ouvrir, se déployer. [Etym p. 380 ; VT40 p. 13]
pante [√PAT-] v. conj. passé de panta-, se déploya, se déployait. [VT40 p. 13]
panya- [√PAN-] v. accrocher, attacher, fixer, mettre. [Etym p. 380]
parca [√PÁRAK-] adj. sec. [Etym p. 380 ; VT45 p. 5]
parma [√PAR-] n. 1. écrits, parchemin, ouvrage, livre. 2. Ling. lettre p. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 380 2. AppE p. 1215 ; VT46 p. 8]
Parmalambe [√PAR-+√LAB-] n. « Langue des livres » (lit. [Parma-lambe]), quenya classique. [Etym p. 380]
parmatéma [√PAR-+√TEÑ-] n. Ling. « série-p » (lit. [parma-téma]), les consonnes labiales, 2ème série (ou téma) des Tengwar. [AppE p. 1210]
*parta- [√PAR-] v. composer, préparer. [cf. partalye]
pasta [√PATH-] adj. lisse, lustré, plat. [Etym p. 380]
patacar [√?] n. pl. Ling. consonnes, nommées ainsi en raison des « trois positions principales du contact consonantique », p, t, k. [VT39 p. 13]
pe [√PEG-] n. bouche. [Etym p. 380]
, pl. du. peu [√PEG-] n. lèvre. [Etym p. 380 ; VT47 p. 12]
pel- [√PEL-] v. assiéger, cerner, encercler, entourer, revenir à. [Etym p. 380]
Pelendur [*√PEL-+√NDUR-] n. pr. Surintendant du Roi Ondoher. [AppA p. 1110, 1121]
pell’ [√?] prép., forme élidée de pella, au-delà. [VT43 p. 13]
pella [√?] prép. au-delà. [VT43 p. 13]
pelmar [√PEL-+√MBAR-] n. « le lieu englobé » (lit. [pel-mar]), surface habitable de la Terre. [SM p. 241]
Pelóri [√PEL-+[√PEL-] oron. pl. « Hauteurs Encerclantes » (lit. [Pel-óri]), nom des montagnes encerclant Valinor. [RGEO p. 69]
peltas, pl. peltacsi [√PEL-+*√TAS-] n. axe, pivot. [Etym p. 380]
penda [√PÉNED-] adj. descendant, incliné, obliqué, penché, en pente. [Etym p. 380]
penda- [√PÉNED-] v. glisser vers le bas, incliner, obliquer. [Etym p. 380]
pende [√PÉNED-] n. déclivité, pente. [Etym p. 380]
penga- [*√PEG-] v. bouder ; radical renforcé relatif à et peu (une lèvre/les deux lèvres). [VT39 p. 13]
penna, pl. pennar [√?] n. Ling. « manque » (lit.), voyelle, particulièrement seule en tant qu’élément linguistique. [VT39 p. 18]
penquanta [√?+√KWAT-] adj. plein à ras bord. [VT39 p. 13]
penya, pl. penye [*√DEN-] adj. inadéquat, manquant. [VT39 p. 13]
penye tengwi [*√DEN-] n. pl. Ling. « signes manquants/inadéquats » (lit.), groupe rassemblant les voyelles ayant perdu leur consonne. [VT39 p. 6]
peresta [√PER-+√SAT-] n. « fraction de deux » (lit. [pere-sta]), un demi (1/2). [VT48 p. 11]
perina- [√PER-] v. partager, couper en deux, diviser, sectionner. [Etym p. 380]
perta [√PER-+√SAT-] n. « fraction de deux » (lit. [per-(s)ta]), un demi (1/2). [VT48 p. 11, 12]
perya- [√PER-] v. partager, couper en deux, diviser, sectionner. [Etym p. 380]
píca- [*√PIK-] v. diminuer, pâlir, rapetisser, s’évanouir. [MC p. 223]
pícala [*√PIK-] v. conj. participe présent de píca-, s’évanouissant. [cf. pícalasse]
pícalasse [*√PIK-] part. prés. loc. sing. de pícala s’évanouissant dans. [MC p. 222]
Picinaucor [*√PIK-+√NAUK-] n. pl. « Petits Nains » (lit. [Pici-naucor]), Petits-Nains habitant le Beleriand. [QE p. 389]
pilin, pl. pilindi [√PÍLIN-] n. trait, carreau d’arbalète, flêche. [Etym p. 382]
pirya [√PIS-] n. jus, sève, sirop, suc. [Etym p. 382]
Pityafinwe [*√PIK-+√PHIN-] n. pr. « Petit Finwe » (lit. [Pitya-finwe]), frère jumeau de Telufinwe, nom du 6ème fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Pityo, nom maternel Ambarussa, sind. Amrod. [PMe p. 353]
Pityanaucor [*√PIK-+√NAUK-] n. pl. « Petits-Nains » (lit. [Pitya-naucor]), Petits-Nains vivant dans le Beleriand. [QE p. 389]
piuta- [√PIW-] v. baver, cracher, écumer, saliver. [Etym p. 382]
poica [√POY-] adj. nettoyé, propre, pur. [Etym p. 382]
*pol- [*√POL-] v. pouvoir (n’avoir aucune gêne physique). [cf. polin]
polda [√POLOD-] adj. costaud, fort, imposant, impressionnant. [Etym p. 382]
poldore [√POLOD-] n. force, puissance. [Etym p. 382]
poldorea [√POLOD-] adj. puissant, fort, herculéen. [Etym p. 382]
*poli- [*√POL-] v. radical aoriste de *pol-, pouvoir (n’avoir aucune gêne physique). [cf. polin]
polin [*√POL-] v. /conj. & pron. pers. [poli-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *poli-, je peux (je n’ai aucune gêne physique). [VT41 p. 6] ☛ istan, lertan
pore [√POR-] n. farine. [Etym p. 382]
punta [√PUS-] n. Ling. tengwa avec un tehta sous la ligne d’écriture, indiquant qu’elle n’est pas suivie d’une voyelle. [Etym p. 382 ; VT46 p. 10, 33]
púrea [√?] adj. blafard, blanchâtre, blême, décoloré, défraichi, laiteux. [MC p. 223]
pusta [√PUT-] 1. n. arrêt, halte. 2. Ling. point de ponctuation placé sous une tengwa qui stoppe la consonne. [Etym p. 382 ; VT46 p. 10, 33]
pusta- [√PUT-] v. arrêter, bloquer, cesser, immobiliser, mettre fin. [Etym p. 382]
putta [√PUT-] n. Ling. point sous une tengwa. [Etym p. 382 ; VT46 p. 10, 33]

Q


quáce [√?] n. grenouille. [QE p. 395 ; VT47 p. 36]
quáco [√KWÆ?-] n. Orn. corneille, grole. [QE p. 395 ; VT47 p. 36]
quaican [√KWA<SUP>[2]</SUP>-+√NEL-] adj. num. card. & n. inv. *« dix et quatre » (lit. [quai-can]), quatorze. [VT48 p. 21]
quailepen [√KWA<SUP>[2]</SUP>-+√LEP-, LEPET-] adj. num. card. & n. inv. *« dix et cinq » (lit. [quai-lepen]), quinze. [VT48 p. 21]
quain [√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. dix. [VT48 p. 6]
quainea [*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. ord. dixième. [VT42 p. 25]
quainel [√KWA<SUP>[2]</SUP>-+√NEL-] adj. num. card. & n. inv. *« dix et trois » (lit. [quai-nel]), treize. [VT48 p. 21]
quainque [√KWA<SUP>[2]</SUP>-+√ÉNEK-] adj. num. card. & n. inv. *« dix et six » (lit. [quai-(e)nque]), seize. [VT48 p. 21]
qualin [√KWAL-] adj. mort. [Etym p. 366 ; LCP p. 666]
qualme [√KWAL-] n. agonie, anéantissement, décès, mort, trépas. [Etym p. 366 ; LCP p. 84]
quáme [√KWAM-] n. maladie. [Etym p. 366]
quant- [√KWAT-] v. bourrer, emplir, garnir, remplir. [QE p. 392]
quanta, pl. quente [√KWAT-] adj. plein, rempli. [Etym p. 366 ; VT39 p. 8, 13 ; VT43 p. 27]
Quantarie [√KWAT-+AR<SUP>1</SUP>-] n. « Jour de l’Achèvement » (lit. [Quanta-arie]), Jour de l’Ancienne Année, jour ajouté en fin de quantien. [PMe p. 127] ☛ quantien, Vinyarie
quantien, pl. quantiéni [√KWAT-+√YEN-] n. « année complète » (lit. [quant(a)-ien]), conrrespondant à 100 de nos années. [Etym p. 400, PMe p. 126-7 ; VT46 p. 22]
quantuva [√KWAT-] v. conj. futur sing. de quant-, remplira. [LRW p. 72]
quár, pl. quari [√KWAR-] n. poing. [Etym p. 366 ; VT47 p. 4, 8]
quáre [√KWAR-] n. poing. [Etym p. 366 ; Silm p. 353]
quat- [√KWAT-] v. bourrer, emplir, garnir, remplir. [QE p. 392 ; VT43 p. 27]
quean [√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. dix. [VT48 p. 6]
quelet, pl. queletsi [√KWEL-] n. corps mort, cadavre. [QE p. 366]
quelle [√KWEL-] n. altération, dégradation, étiolement, flétrissure. [AppD p. 1193]
quén, pl. queni [*√KWEN-] n. personne, individu. [QE p. 372]
quen, pl. queni [*√KWEN-] pron. indéf. masc. il, on, quelqu’un. [QE p. 372]
-quen, pl. -queni [*√KWEN-] suff. dont la fonction est, qui s’occupe de. [QE p. 372]
quende, pl. quender [√KWEN(ED)-] n. fém. Elfe de sexe féminin, terme remplacé par quendi. [RRGEO p. 229]
Quende, pl. Quendi [√KWEN(ED)-] n. n’importe quelle race d’Elfe. [Etym p. 366 ; QE p. 372]
Quendelie [√KWEN(ED)-+√LI-] n. le Peuple des Elfes. [Etym p. 366]
Quendendil [√KWEN(ED)-+ √NDIL-] n. pr. « Ami des Elfes » (lit. [Quende-ndil]), nom propre proposé par Tolkien comme ayant une meilleure signification qu’Elendil. [QE p. 410]
quenderin [√KWEN(ED)-] adj. elfique. [QE p. 407]
quendi, pl. quendir [√KWEN(ED)-] n. fém. Elfe de sexe féminin, anciennement quende. [RGEO p. 229]
Quendil, pl. Quendili [√KWEN(ED)-+ √DIL-] n. pr. « Ami des Elfes » (lit. [Quend(e)-(d)il]), nom propre proposé par Tolkien comme ayant une meilleure signification qu’Elendil. [QE p. 410, 412]
Quendingoldo [√KWEN(ED)-+ √ÑGOLOD-] n. pr., sind. Pengolodh. [PMe p. 401]
Quendion [√KWEN(ED)-+ √ƷO-] n. gén. pl. de Quendi des Elfes. [PMe p. 395]
quendo, pl. quendor [√KWEN(ED)-] n. masc. Elfe de sexe masculin, terme remplacé par quendu. [RGEO p. 229]
quendu, pl. quendur [√KWEN(ED)-] n. masc. Elfe de sexe masculin, anciennement quendo. [RGEO p. 229]
Quendya [√KWEN(ED)-] n. langue parlée par les Vanyar et les Noldor. [QE p. 361, 373-4]
Quengoldo [√KWEN(ED)-+ √ÑGOLOD-] n. pr., sind. Pengolodh. [PMe p. 404]
Quennar [*√KWEN-E-D-+*√NAR²-] n. pr. *« Historien Elfe » ou « Conteur de Légendes » (lit. [Quen(de)-nar]). [MR p. 48-50 ; VT34 p. 30]
Quennar (i) Onótimo [*√KWEN-+*√NAR²- √NOT-] n. pr. « Quennar Le Compteur » (lit.), Elfe auteur de la section Du Commencement du Temps et de son Décompte dans les Annales d’Aman. [MR p. 48-50 ; VT34 p. 30]
quenta [√KWET-] n. val. histoire, narration, récit. [Etym p. 366 ; SM p. 206 ; VT39 p. 18]
quentale [√KWET-] n. longue/grande histoire, l’Histoire, récit. [Etym p. 366 ; MR p. 206 ; VT39 p. 18]
quentaro [√KWET-] n. conteur, narrateur. [Etym p. 366]
quentasse [√KWET-] n. histoire. [SM p. 206]
quentasta [√KWET-] n. « goupe d’histoires » (lit. [quent(a)-asta]), tout arrangement particulier (par un auteur) d’une série de récits ou de témoignages en un compte-rendu historique. [VT39 p. 18]
quente [√KWET-] v. conj. passé sing. de quet-, dit, disait. [PMe p. 401 ; VT44 p. 11]
Quenya [√KWEN(ED)-] n. langue parlée par les Vanyar et les Noldor. [QE p. 361, 373-4]
quenyarin [√KWEN(ED)-] adj. d’origine quenya. [PMe p. 379]
quesse [√KWES-] n. 1. penne, plume. 2. Ling. lettre qu. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 366 2. AppE p. 1215 ; VT45 p. 24]
quessetéma [√KWES-+√TEÑ-] n. Ling. « série-qu (kw) » (lit. [quesse-téma]), les consonnes labio-vélaires, 5ème série (q. téma) des Tengwar. [AppE p. 1210]
quet- [√KWET-] v. converser, dialoguer, dire, discuter, parler. [Silm p. 360 ; SM p. 206 ; VT44 p. 11]
quéta [√KWET-] v. conj. présent sing. de quet-, dit. [VT41 p. 13]
quete [√KWET-] 1. v. conj. aoriste sing. de quet-, dit. 2. v. inf. dire. [1. VT41 p. 11 2. VT41 p. 6]
quetil [√KWET-] n. langage, langue. [Etym p. 366]
quetta, pl. quettar [√KWET-] n. mot. [QE p. 391 ; VT39 p. 13 ; VT43 p. 26]
quí [√?] adv. peut-être. [VT42 p. 34]
*químare, pl. químari [√?] n. fantôme, spectre. [VT36 p. 22]
quinga [√KWIG-] n. arc. [Etym p. 366 ; LCP p. 656]
quingatelco [√KWIG-+√TÉLEK-] adj. Qent. « qui a des jambes arquées » (lit. [quinga-telco]). [SD p. 68]

R


, pl. rávi [√RAW-] n. lion. [Etym p. 383]
[√?] prép. pour. [VT43 p. 33]
rac- [√?] v. briser, casser, détruire. [MC p. 223]
ráca [√DARÁK-] n. loup. [Etym p. 354] ☛ narmo
rácina [√?] adj. cassé. [MC p. 222-3]
racine [√?] adj. pl. privés de. [VT39 p. 13]
racine tengwi [√? √TEK-] n. pl. Ling. « signes privés [de voyelles] » (lit.), groupe désignant les consonnes qui terminent un mot (i.e. sans voyelle pour les suivre). [VT39 p. 6]
racsale [*√RAK-] n. le danger, mot avec une terminaison abstraite [racsa-le]. [VT44 p. 9]
racse [*√RAK-] n. danger. [VT44 p. 9]
racsellor [*√RAK-+√LO-] n. abl. pl. de racse des dangers. [VT44 p. 9]
raica, pl. *raice [√RÁYAK-] adj. 1. courbe, plié, tordu. 2. erroné, faux. [1. Etym p. 383 ; LRW p. 47 ; VT39 p. 13 2. Etym p. 383]
raima [√RAY-] n. filet, toile. [VT42 p. 12]
raime [√RAY-] n. lacet, réseau. [VT42 p. 28]
raina [√?] adj. souriant, grâcieux. [VT44 p. 35]
raine [√?] n. paix. [VT44 p. 34]
raita [√RAY-] n. filet, toile. [VT42 p. 12]
raita- [√RAY-] v. attraper dans un filet/une toile. [VT42 p. 12]
ráma, pl. rámar [√RAM-] n. aile. [Etym p. 382 ; LCP p. 679 ; VT43 p. 32]
rámainen [√RAM-] n. instr. pl. de ráma avec des ailes. [MC p. 222]
rámalóce [√RAM-+√LOK-] n. dragon ailé. [Etym p. 370]
ramba, pl. rambar [√RAMBA-] n. mur, muraille, muret, rempart. [Etym p. 382 ; Silm p. 360 ; SM p. 241]
rámen [√?] locu. pron. pour nous. [VT43 p. 33]
Rána [√RAN-] n. Astro. « la Vagabonde » (lit.), la Lune . [Etym p. 383] ☛ Isil, Ur
Rana [√RAN-] n. 1. Astro. « la Vagabonde » (lit.), la Lune. 2. Ling. probablement la lettre r. [1. Etym p. 383 2. VT46 p. 10, 30-1] ☛ Isil, Ur
ránasta [√RAN-+√SAT-] n. « mois de la lune » (lit. [rán(a)-asta]), mois lunaire. [VT48 p. 11]
ranco, pl. ranqui [√RAK-] n. bras. [Etym p. 382]
randa [√RAD-] n. âge, cycle (= 100 Années Valiennes). [Etym p. 382]
ráne [√RAN-] n. errance, vagabondage. [Etym p. 383]
ránen [√RAN-] adj. errant, nomade, vagabond. [Etym p. 383]
ranga, pl. rangar [√?] n. q. num. « enjambée » (lit.) soit 38 pouces ou 0.9652 m, foulée, pas. [CLI p. 681] ☛ lár, rangwe
rangwe [√?] n. brasse, soit 6 pieds ou 1,83 m. [Etym p. 382] ☛ lár, ranga
*ránion [√RAN-+√ƷO-] n. gén. pl. de ráne des vagabondages, des errances. [VT38 p. 19]
Ráno [√RAN-+√ƷO-] n. gén. sing. de Rána de la Lune. [VT48 p. 23]
ranya [√RAN-] I. n. errance, vagabondage. II. adj. libre (?incontrôlable). [I. VT42 p. 13 II. VT46 p. 10]
ranya- [√RAN-] v. déambuler, errer, s’égarer, vagabonder. [Etym p. 383]
rasco [√RAS-] n. corne, pic. [VT46 p. 10]
rasse [√RAS-] n. corne, pic. [Etym p. 383]
rauco [√RUK-] n. démon, monstre. [Etym p. 384 ; Silm p. 361 ; VT39 p. 14]
raumo [*√ROM-] n. bruit d’une tempête, orage. [MC p. 223]
rauta [√RAUTA-] n. métal, †cuivre. [Etym p. 383]
ráva [√RAB-] n. banc d’une rivière, berge, bord, rive. [Etym p. 382]
ráve [*√RAW-] n. grondement, rugissement. [MC p. 223]
rávea [*√RAW-] adj. rugissant. [MC p. 222-3]
-re [√?] suff. 1. suff. pron., pl. -ren elle. 2. terminaison abstraite nominale. [1. VT36 p. 13 2. VT43 p. 22]
, pl. *rí [*√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. jour d’une durée de 24 h. [AppD p. 1193]
rea [√RAY-] n. filet, toile. [VT42 p. 12]
remba- [√REB-, REM-] v. prendre au filet, pièger. [VT42 p. 12]
rembe [√REB-, REM-] n. confusion, enchevêtrement, réseau, filet (d’un chasseur ou d’un pêcheur), maille. [AppE p. 1204 ; VT42 p. 12, 29]
rembina [√REB-, REM-] adj. emmêlé, enchevêtré. [VT42 p. 12]
remi- [√REM-] v. prendre au piège. [VT42 p. 12]
remma [√REM-] n. collet, piège. [VT42 p. 12]
rempa [√REP-] adj. crochu, tordu. [Etym p. 383]
réna [√REG-] n. bord, bordure, frontière, lisière, marge, orée. [Etym p. 383]
*rer- [√RED-] v. semer. [cf. rerin]
*reri- [√RED-] v. radical aoriste de *rer-, semer. [cf. rerin]
rerin [√RED-] v. conj. & pron. pers. [reri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *reri-, je sème. [Etym p. 383]
rhón [√?] n. corps, par opposition à ín, indo ‘esprit’. [MR p. 229 ; VT34 p. 30]
ría [√RIG] n. couronne, guirlande. [PMe p. 347]
ríe [√RIG-] n. auréole, couronne, diadème. [Etym p. 383 ; VT46 p. 11]
riel [√RIG-+√SEL-] n. jeune fille parée d’une couronne/guirlande. [Silm p. 357]
-riel [√RIG+√SEL-] préf. jeune fille couronnée d’une guirlande de fête. [PMe p. 347]
rielle [√RIG] n. jeune fille couronnée d’une guirlande de fête. [PMe p. 347]
ri[c]hta- [√RIK(H)-] v. se tordre, secouer. [Etym p. 383]
rilma [√RIG-] n. lumière éclatante/resplendissante. [Etym p. 383]
rilya [√RIG-] n. étincellement, brillance, éclat, scintillement. [Etym p. 383]
ríma [√RIM-] n. arête, bord, bordure, marge, ourlet. [Etym p. 383]
rimba [√RIM-] adj. multiple, nombreux. [Etym p. 383]
rimbe [√RIM-] n. foule, grand nombre, multitude. [CLI p. 675 ; Etym p. 383, L p. 382 ; Silm p. 361]
rimpa [√RIP-] adj. rapide, impétueux. [Etym p. 384]
rína [√RIG-] adj. couronné. [Etym p. 383]
rinca [√RIK(H)-] n. mouvement soudain. [VT46 p. 11]
rince [√RIK(H)-] n. saccade, trépidation, tressautement. [Etym p. 383]
rinda [√RIN-] adj. circulaire, rond. [Etym p. 383]
rinde [√RIN-] n. cercle, rond. [Etym p. 383]
ring [√RINGI-] adj. froid, glacé. [Silm p. 361] ☛ chelca, ninque, ringa
ringa [√RINGI-] n. lac froid. [VT46 p. 11]
Ringare [√RINGI-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. *« Jours de Froid » (lit. [Ring-are]), décembre ; notez la possible ressemblance avec Frimaire (mois des frimas), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Meterríve, Narvinye
ringe [√RINGI-] n. 1. froid. 2. étang/lac de montagne. [1 & 2. VT46 p. 11 1. Etym p. 383 2. Etym p. 384]
Ringil [√RINGI-+√SIL-] n. pr. *« Lumière de Glace » (lit. [Ring-il]) 1. nom d’une des deux Lampes abattues par Melcor. 2. nom de l’épée de Nolofinwe qui blessa Melcor à plusieurs reprises. [1. & 2. Etym p. 383 2. Silm p. 342]
rista [√RIS-] n. coupure, meurtrissure. [Etym p. 384]
rista- [√RIS-] v. couper, débiter, découper. [Etym p. 384]
-ro, pl. -ron [√?] pron. pers. de la 3ème pers. du sing. il, lui. [VT36 p. 13]
roa [*√RAW-] n. chien. [VT47 p. 35]
rocca [√ROK-] n. roue. [VT46 p. 12]
rocco [√ROK-] n. cheval, coursier, destrier, étalon. [Etym p. 384, L p. 382 ; Silm p. 361]
*ro[c]hta, pl. ro[c]htar [√?] n. dette, péché. [VT43 p. 19, 21]
ro[c]htalie [√?+ √LI-] n. « le peuple de ceux qui pèchent » (lit.[ ro[c]hta-lie]), les pécheurs. [VT43 p. 21]
ro[c]htaliello [√?+ √LI-+√LO-] n. abl. sing. de ro[c]htalie qui vient des pécheurs. [VT43 p. 21]
ro[c]htammar [√?] n. pl. & adj. poss. [ro[c]hta-mmar] nos péchés. [VT43 p. 19]
roime [√ROY<SUP>1</SUP>-] n. battue, chasse, poursuite, traque. [Etym p. 384 ; VT46 p. 12]
roina [√ROY²-] adj. coloré, rouge, rougeâtre. [Etym p. 384]
roita- [√ROY<SUP>1</SUP>-] v. chasser, pourchasser, poursuivre, talonner, traquer. [Etym p. 384]
róma [√ROM-] n. 1. son retentissant. 2. Ling. probablement la lettre r. [1. Etym p. 384 2. VT46 p. 12, 30-1]
romba, pl. *rombar [√ROM-] n. corne, trompe. [Etym p. 384 ; MR p. 202]
Rombaras [√ROM-+√RAS-] n. « Corne Trompette » (lit. [Romba-ras]), nom original du cor d’Orome modifié en Valaróma. [MR p. 33, 39 ; VT34 p. 30]
rómello [√RO-+√MEN-+√LO-] n. abl. sing. de rómen à partir de l’est. [RGEO p. 67]
rómen [√RO-+√MEN-] n. 1. est. 2. Ling. lettre r (seulement avant une voyelle, sinon employer óre). [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 384 ; Silm p. 361 2. AppE p. 1215] ☛ orro, róna, formen, hyarmen, númen
Rómendacil I [√RO-+√MEN-+*√DAK-] n. pr. « Vainqueur de l’Ouest » (lit. [Rómen-dacil]), fils d’Ostoher et père de Turambar, 8ème Roi du Gondor, de son vrai nom Tarostar. [AppA p. 1110]
Rómendacil II [√RO-+√MEN-+*√DAK-] n. pr. « Vainqueur de l’Ouest » (lit. [Rómen-dacil]), fils de Calmacil, frère aîné de Castamir et père de Valacar, il devint le 19ème Roi du Gondor après 64 ans en tant que Régent, de son nom de naissance Minalcar. [AppA p. 1110]
Rómenildi [√RO-+√MEN-+√KHIL-] n. pl. « Hommes Orientaux » (lit. [Rómen-(h)ildi]), nom donné aux Orientaux (angl. Easterlings) par les Elfes. [LRW p. 286, 291]
Rómenna [√RO-+√MEN-] n. all. sing. de rómen « à/vers l’est », nom d’un grand port dans l’est de Númenor qui devait son nom à son orientation géographique vers l’orient. [CLI p. 556, 566]
rómenya [√RO-+√MEN-] adj. oriental. [Etym p. 384]
Rómestámo [√RO-+√MEN-+√STAG-] n. « Celui qui aide/soutient l’Est » (lit. *[Róme-stámo]). [PMe p. 385]
róna [√RO-] n. est. [Etym p. 384] ☛ rómen, orro
ronco [√ROK-] n. cheval rapide. [VT46 p. 12]
rondo [√ROD-] n. arche, cave, caverne, excavation, grotte, hall voûté. [Etym p. 384 ; QE p. 414 ; VT39 p. 14]
ronyo [√ROY<SUP>1</SUP>-] n. chien de chasse. [Etym p. 384]
roquen, pl. roqueni [√ROK-+*√KWEN-] n. cavalier, chevalier (q. num.), écuyer. [CLI p. 678 ; QE p. 372]
*ros [√ROS<SUP>1</SUP>-] n. houle. [cf. andros]
rosse [√ROS<SUP>1</SUP>-] n. bruine, crachin, pluie fine, rosée. [Etym p. 384]
rotto [√ROD-] n. petite grotte, tunnel. [PMe p. 365 ; VT43 p. 32]
*-ríve [√?] suff. hiver. [cf. Erríve, Meterríve, Norríve]
[√?] n. arch. Homme sauvage, angl. Wose, sind. Drúadan (pl. Drúedain). [CLI p. 788]
Rúatan, pl. Rúatani [√?+ √AT(AT)-] n. Homme Sauvage, angl. Wose, sind. Drúadan (pl. Drúedain). [CLI p. 788]
*ruc- [*√RUK-] v. avoir peur, être terrorisé. [cf. rucin]
ru[c]hta [*√RUK-] n. péché. [VT43 p. 21]
ru[c]hta- [*√RUK-] v. effrayer, terrifier. [QE p. 415]
ru[c]htalie [*√RUK-+√LI-] n. « le peuple de ceux qui pèchent » (lit.), les pécheurs. [VT43 p. 21]
ru[c]htaliello [*√RUK-+√LI-+√LO-] n. abl. sing. de ru[c]htalie qui vient des pécheurs. [VT43 p. 21]
ruci- [√RUK-] v. radical aoriste de *ruc-, avoir peur. [VT42 p. 7]
rúcima [√RUK-] adj. affolant, effroyable, épouvantable, horrifiant, terrible. [QE p. 415]
rucimme [*√RUK-] v. conj. & pron. pers. [ruci-mme] 1ère pers. du pl. de l’aoriste de ruci-, nous volons (vers). [VT42 p. 7]
rucin [*√RUK-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [ruci-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *ruci-, j’ai peur. [QE p. 415]
rúcina [√RUK-] adj. confus, désordonné, démantibulé, démis, disloqué. [MC p. 223]
rucsa- [√?] v. s’effriter, s’ébouler, se décomposer, se désagréger. [MC p. 222]
rúma- [√?] v. bouger/soulever/mouvoir des choses lourdes et pesantes. [MC p. 223]
Rúmilo [√?+√ƷO-] n. gén. sing. de Rúmil de Rúmil. [QE p. 398]
runa [*√RAN-] adj. libre. [VT43 p. 23]
runando [√?] n. purgateur, rédempteur. [VT44 p. 17]
runda [√RUN-] n. bout/morceau de bois grossier. [Etym p. 384]
runya [I. √? II. √RUN-] I. adj. rouge flamboyant. II. n. empreinte, marque, trace de pas ; fente, rainure, trou. [I. PMe p. 353 II. Etym p. 384]
rúnya [√?] n. flamme rouge. [Silm p. 361]
rusco [*√RUS-] n. renard. [PMe p. 353]
ruscu-, pl. rusqui [*√RUS-] adj. rusé. [VT41 p. 10]
ruscuite [*√RUS-] adj. rusé. [VT41 p. 10]
Russandol [√RUS-+√NDOL-] n. pr. « Sommet Cuivré » (lit. [Russa-ndol]), epesse du 1er fils de Feanáro et Nerdanel, q. Nelyafinwe, sind. Maedros. [PMe p. 353]
russe [√RUS-] n. 1. éclat vif, coruscation. 2. arch. fil de l’épée, lame. [Etym p. 384]
*-rya, pl. -ryar, pl. du. *-ryat [√?] dét. poss. sa, son. [cf. máryat]

S


-s [√?] pron. pers. de la 3ème pers. du sing. (forme courte) elle, il ; ceci, cela, la, le. [QE p. 415 ; VT41 p. 17 ; VT47 p. 21] ☛ caritas
sa[c]hta [*√STAK-] v. conj. participe passé de *sa[c]hta-, brisé, cassé, détruit, fracassé. [MR p. 405 ; VT34 p. 11]
sa[c]hta [*√STAK-] v. inciter. [VT34 p. 11 ; VT43 p. 23]
sa[c]htie [*√STAK-] n. force ou pression pour faire quelque chose contre la volonté de quelqu’un. [VT43 p. 22]
saila [√SAY-] adj. prudent, sage. [VT41 p. 18]
saira [√SAY-] adj. sage. [Etym p. 385 ; VT46 p. 12]
sairon [√SAY-] n. sage, savant. [Etym p. 385]
salpa- [√SÁLAP-] v. boire à petits coups, lapper, siroter. [Etym p. 385]
salque [√SALÁK-(WE)-] n. gazon, herbe, pelouse. [Etym p. 385]
sáma, pl. sámar, pl. du. sámat [√?] n. esprit. [VT39 p. 33 ; VT41 p. 5]
sambe [√STAB-] n. chambre, pièce, lieu. [Etym p. 387]
*samna, pl. samnar [1. √SAM- 2. √STAB-] n. 1. Ling. diphtongue. 2. pilier/poteau de bois. [1. Etym p. 385 2. Etym p. 387]
samno [√STAB-] n. bâtisseur, charpentier, constructeur, fondateur. [Etym p. 388]
san [√?] adv. ainsi. [VT43 p. 17, 24]
sanar [√?] n. esprit, penseur. [VT41 p. 16]
sanca [√STAK-] n. crevasse, entrebâillement, fente, fissure, interstice. [Etym p. 388]
sanda [√STAN-] adj. assidu, constant, persévérant, stable, véritable. [Etym p. 388]
sanda [*√STAN-] n. q. num. bouclier. [CLI p. 677]
sanda [√STAN-] n. nom. [VT46 p. 16]
sandastan [√?] n. q. num. « barrière de boucliers » (lit.), formation défensive composée de deux rangs serrés de soldats armés de boucliers. [CLI p. 677]
sande [√STAN-] n. nom. [VT46 p. 16]
sanga [√STAG-] n. cohue, foule, rassemblement. [Etym p. 388 ; LCP p. 687 ; Silm p. 362 ; VT40 p. 15]
sanga- [√STAG-] v. emballer hermétiquement, presser, compresser. [VT40 p. 13]
Sangahyando [√STAG-+√SYAD-] n. pr. « Fendeur de Troupes » (lit. [Sanga-hyando]), nom de l’épée de Turindo Turambar. [Etym p. 388, L p. 425 ; LCP p. 687]
*sangare [√STAG-] n. oppression. [cf. insangare]
sange [√STAG-] v. conj. passé de sanga-, pressa, pressait. [VT40 p. 13]
sangie [√STAG-] n. besoin, nécessité. [VT44 p. 8]
sangiessemman [√STAG-] n. loc. sing. de sangie & adj. poss. [sangie-sse-mma-n] dans nos nécessités. [VT44 p. 8]
sangwa [√SAG-] n. poison. [Etym p. 385]
sanwe [√?] n. la Pensée, pensée en tant qu’action ou un acte du sáma (esprit). [VT39 p. 33 ; VT41 p. 5]
sanwecenda [√?+*√KEN-] n. lecture de la pensée. [VT41 p. 5]
sanwe-menta [√?+ *√MET-] n. message mental, transmission de pensée. [VT41 p. 5]
sanya [√STAN-] adj. légal, normal, réglementaire, régulier. [Etym p. 388]
sanya [√STAN-] n. *nom. [VT46 p. 16]
sanye [√STAN-] n. édit, loi, règle. [Etym p. 388]
*sapsa [√?] n. tombe, tombeau. [cf. sapsanta]
sapsanta [√?] n. all. sing. de *sapsa dans la tombe/ le tombeau. [VT36 p. 7]
sar , pl. sardi [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. petite pierre. [Etym p. 385]
sára [√SAG-] adj. amer. [Etym p. 385]
sara [√STAR-] n. Bot. agrostide, jonc ; herbe sèche et dure. [Etym p. 388]
Sarat, pl. Sarati [*√SAR<SUP>[2]</SUP>-] n. lettre de l’alphabet de Rúmil. [QE p. 396]
sarda [*√STAR-] adj. dur. [VT39 p. 18]
sarda tengwi [*√STAR- √TEK-] n. pl. Ling. « les consonnes dures » (lit.), sons durs, consonnes ; probablement la classe de tengwi consonatiques complémentaire des mussi. [VT39 p. 18]
sarde [*√STAR-] n. pl. « les durs » (lit.), diminutif de sarda tengwi, sons durs, consonnes ; probablement la classe de tengwi consonatiques complémentaire des mussi. [VT39 p. 18]
sa-rinke [√?+√RIK(H)-] n. Ling. lettre s. [VT46 p. 11, 30-1]
sarme [√?] n. écriture. [VT39 p. 8, 14]
sarna [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] adj. de/en pierre, pierreux. [Etym p. 385]
sarnas [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. cairn, tumulus de pierres. [LRW p. 406]
sarne [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. lieu en pierre. [Etym p. 385 ; VT46 p. 12]
sarnie [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. galets, banc caillouteux (d’un cours d’eau). [VT42 p. 11]
sarniye [√SAR<SUP>[1]</SUP>-] n. galets, banc caillouteux(d’un cours d’eau). [VT42 p. 11]
sati- [√?] v. mettre de côté, affecter à un usage ou un propriétaire spécifique. [VT42 p. 20]
satya [*√SAD-] adj. exclu, privé, séparé. [VT42 p. 20]
sauna [√STAB-] n. poteau de bois. [VT46 p. 15]
[th]saura [√THUS-] adj. abject, abominable, détestable, malsain ; fou. [Etym p. 393]
Sauro [√THUS-] n. pr. « Le Détesté » (lit.), nom du Maia renégat d’Aule qui se mit au service de Melcor. [Etym p. 393]
Sauron [√THUS-] n. pr. « Le Détesté » (lit.), nom du Maia renégat d’Aule qui se mit au service de Melcor. [Etym p. 393]
sáva [√SAB-] n. jus. [Etym p. 385]
se [√S-] pron. pers. de la 3ème pers. du sing. il. [VT43 p. 26]
se [√?] prép. dans, à. [VT43 p. 30]
selda [√SEL-D-] n. enfant. [Etym p. 385]
selde [√SEL-D-] n. *fém. enfant. [Etym p. 385]
selde [√SEL-D-] n. fille (forme féminine équivalente à ‘fils’). [Etym p. 385]
seldo [√SEL-D-] n. *masc. enfant. [Etym p. 385]
seler, pl. selelli [√THEL-, THELES-] n. sœur. [Etym p. 392]
[th]selma [√?] n. idée fixe, volonté. [WJ p. 319]
seltil [√THEL-+√TIL-] n. hypo. « doigt fille » (lit. [sel-til]), l’annulaire. [VT47 p. 27]
selye [*√THEL-, THELES-] n. 1. sœur. 2. hypo. l’annulaire. [1. VT47 p. 10 2. VT47 p. 27]
senda, pl. sende [√SED-] adj. au repos, calme, en paix, paisible, tranquille. [Etym p. 385 ; VT37 p. 13]
-ser [√SER-] suff. ami. [Etym p. 385]
*ser- [√SED-] v. rester, se reposer. [cf. serin]
serce [√?] n. sang. [Silm p. 362]
sére [√SED-] n. paix, quiétude, repos. [Etym p. 385]
*seri- [√SED-] v. radical aoriste de *ser-, se reposer. [cf. serin] serin [√SED-+√NI²-] v. conj. & suff. pron. pers. [seri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *seri-, je me repose. [Etym p. 385]
serinde [√?] n. brodeuse. [Silm p. 343]
Serinde [√?] n. pr. « La Brodeuse » (lit.), titre porté par Míriel. [Silm p. 343]
serme [√SER-] n. fém. amie. [Etym p. 385]
sermo [√SER-] n. masc. ami. [Etym p. 385]
seron [√SER-] n. ami. [Etym p. 385]
setta [†√SET-] adj. num. ord. premier (primaire ?). [VT46 p. 13]
sEtyma [†√SET-] adj. num. ord. premier (primaire ?). [VT46 p. 13]
[√SI-] adv. actuellement, désormais, maintenant. [Etym p. 385 ; SD p. 247 ; VT43 p. 34]
sicil [√SIK-] n. canif, couteau, coutelas, dague. [Etym p. 385]
sie [√?] adv. ainsi. [VT43 p. 24]
síla [√SIL-] v. conj. présent sing. de *sil-, brille. [VT41 p. 15]
sile [√SIL-] v. conj. aoriste sing. de *sil-, brille. [VT41 p. 15]
Silima [√SIL-] n. substance dont sont faits les Silmarils. [Silm p. 362]
silma [√SIL-] adj. blanc brillant. [Etym p. 385]
Silmarien [√SIL-+√SEL-] n. pr. *« Fille des(du) Silmaril(s) » (lit. [Silma(ril)-ien]), fille de Tar-Elendil, épouse d’Elatan et mère de Valandil. [CLI p. 601]
Silmaril, pl. Silmarilli [√SIL-+√RIL-] n. joyau taillé par Feanáro qui scella le destin des Noldor. [Etym p. 383, 385]
Silmarille, pl. Silmarilli [√SIL-+√RIL-] n. joyau taillé par Feanáro qui scella le destin des Noldor. [Etym p. 383, 385]
Silmarillion [√SIL-+√RIL-+√ƷO-] n. gén. pl. de Silmaril des Silmarils. [Silm p. 25]
silme [√SIL-] n. 1. lumière stellaire. 2. argent (= métal). 3.Ling. lettre s. 4. Ling. lettre s. [1. & 3. AppE p. 1215 2. Etym p. 385 4. VT46 p. 13, 30-1] ☛ tyelep
*silme [√SIL-] adj. Poét. argenté. [cf. Silmerosse]
silme nuquerna [√SIL- √?] n. Ling. « silme retourné » (lit.), lettre s variante de silme. [AppE p. 1215]
Silmerosse [√SIL-+√ROS-] n. Bot. « Pluie Argentée » ou « Rosée Argentée » (lit. [Silme-rosse]), un des noms de Telperion. [Etym p. 384] ☛ Silpion, Telperion
Silpion [√SIL-] 1. n. pr. val. « Argent Brillant » (lit.), 1er nom de l’Arbre d’Argent de Valinor. 2. n. Ling. lettre s. [1. Silm p. 30 2. VT46 p. 13, 30-1] ☛ Silmerosse, Telperion
símen [√SI-] adv. ici, là. [LRW p. 72]
sin [1. √SI- 2. √?] adv. 1. actuellement, désormais, maintenant. 2. ainsi, de cette façon.[1. Etym p. 385 ; SD p. 247 2. PMe p. 401]
sín [√SI-] adv. actuellement, désormais, maintenant. [Etym p. 385 ; SD p. 247]
sína [√?] art. dém. ce, ceci, celle-ci, celui-ci, cet, cette. [CLI p. 704]
sinda [√THIN-] adj. gris, gris argenté, gris clair. [Silm p. 363]
Sinda, pl. Sindar [√THIN-] n. Elfe Gris. [QE p. 374 ; Silm p. 363]
*Sindanórie [√THIN-+√NDOR-] topo. « Pays Gris » (lit. [Sinda-nórie]). [cf. sindanóriello]
sindanóriello [√THIN-+√NDOR-+√ƷO-] n. abl. sing. de *Sindanórie à partir du pays gris. [RGEO p. 67]
sindarinwa [√THIN-] adj. gris-elfique. [AppE p. 1215]
Sindaron [√THIN-+√ƷO-] n. gén. pl. de Sindar des Elfes Gris. [QE p. 369]
[th]sinde [√THIN-] adj. gris, gris argenté, gris clair. [Etym p. 392]
Sindel, pl. Sindeldi [√THIN-+√ELED-] n. « Elfe Gris » (lit. [Sind-el]). [QE p. 384]
Sindicollo [√THIN-+√KOL-] n. pr. « Gris Manteau » (lit. [Sindi-collo]), titre quenya d’Elwe (s. Elu), sind. Thingol. [PMe p. 337]
sinome [√SI-+√?] adv. « en ce lieu » (lit. [si-nome]), ici. [SdA VI-5 p. 1032]
sinta [√STINTA-] adj. court. [Etym p. 388]
[th]sinta- [√THIN-] v. s’effacer, faiblir, fâner, perdre son éclat. [Etym p. 392]
[th]sintane [√THIN-] v. conj. passé singulier du verbe [th]sinta-, (il) perdit sa force. [Etym p. 392]
sinte [√IS-] v. conj. passé sing. de ista-, (il) comprit. [Etym p. 361]
sinya [√SI-] adj. nouveau. [Etym p. 385]
[th]sinye [√THIN-] n. soir, soirée. [Etym p. 392]
sir- [√SIR-] v. couler, s’écouler. [Etym p. 385]
síre [√SIR-] n. rivière, ruisseau. [Etym p. 385 ; LCP p. 668]
siril [√SIR-] n. petite rivière, ruisseau. [Etym p. 385]
Siril [√SIR-] topo. nom du cours d’eau principal de Númenor. [CLI p. 554]
Siriondil [√SIR-+√NIL-, NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué au Fleuve » (lit. [Sirion-dil]), fils d’Atanatar I et père de Tarannon Falastur, 11ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
*sirya, pl. du. siryat [√SIR-] n. rivière. [VT47 p. 14]
sisíla- [*√SIL-] v. étinceller. [MC p. 223]
siule [√SIW-] n. excitation, incitation, stimulus. [Etym p. 386]
sív’ [√?] adv. forme élidée de síve, comme. [VT43 p. 20]
síve [√?] I. adv. comme. II. n. paix. [I. VT43 p. 17 II. VT44 p. 35]
soica [*√SUK-] adj. assoiffé. [VT39 p. 11, 14]
Solonyeldi [√SOL-+NYEL-] n. pl. « Musiciens de la Côte » (lit. [Solo-nyeldi]), autre nom des Teleri de Valinor. [Etym p. 387]
solor [√SOL-] n. écume, ressac, vague. [Etym p. 387 ; LCP p. 668]
sonda [†√SON-] adj. cher, affectueux. [VT46 p. 15]
sondo [†√SON-] n. ami. [VT46 p. 15]
[th]sorne, pl. [th]sorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392 ; LCP p. 668]
[th]sorno, pl. [th]sorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392, L p. 427]
[th]soron, pl. [th]sorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392]
Sorontil [√THOR-, THORON-+√TIL-] topo. « Pointe de l’Aigle » (lit. [Soron-til]), nom d’un escarpement vertigineux du Forostar au sommet duquel Tar-Meneldur Elentirmo fit construire une tour afin d’y observer le mouvement des astres. [CLI p. 553]
Soronúme [√THOR-, THORON-+√NDU-+√MEN-] n. Astro. « Aigle de l’Ouest » (lit. [Soro-núme]), nom d’une constellation. [MR p. 160 ; Silm p. 344]
-sse [√?] suff. terminaison locative singulière. [VT43 p. 29]
-sta, pl. *-star [√SAT-] suff. part/fraction de (conception des années 60). [CLI p. 551 ; VT48 p. 12] ☛ †-sto
*stámo [*√STAR-] n. aide, assistance. [cf. Rómestámo]
-sto [*√SAT-] suff. part/fraction de (conception des années 20). [VT48 p. 13] ☛ -sta
[√THU-] n. son du vent. [VT47 p. 12]
*suc- [√SUK-] v. boire. [cf. sucin]
su[c]hto [√SUK-] n. gorgée. [Etym p. 388]
*suci- [√SUK-] v. radical aoriste de *suc-, boire. [cf. sucin]
*sucin [√SUK-+√NI²-] v. conj. & suff. pron. pers. [suci-n] aoriste sing. de suci-, je bois. [Etym p. 388]
sulca [√SÚLUK-] n. racine comestible. [Etym p. 388]
[th]súle [√THU-] n. 1. esprit, respiration, souffle. 2. Ling. lettre s, anciennement th. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 393 2. AppE p. 1215]
Súlime [√THU-] n. q. num. mars (= mois), vent ; notez la possible ressemblance avec Ventôse (mois des vents), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195 ; LCP p. 668, PMe p. 134 ; Silm p. 362] ☛ Ertuile, Víresse
Súlimo [√THU-] théon. « Celui Qui Souffle » (lit. [Súl-imo]), titre quenya de Manwë. [QE p. 399]
súlo [√SUG-] n. gobelet. [Etym p. 388]
súma [√?] n. cavité, creux, excavation, forage, sein. [MC p. 223]
súmaryasse [√?] n. loc. sing. de súma & adj. poss. [súma-rya-sse] dans/en son sein. [MC p. 222]
*sunda, pl. sundar [√SUD-] n. racine. [cf. Tarmasundar]
sundo [√SUD-] n. base, fondement, racine. [CLI p. 553 ; Etym p. 388]
sundóma [√SUD-+√OM-] n. Ling. « voyelle de la racine » (lit. [sund(o)-óma]), voyelle d’une racine, tel le A de la racine KAR- « faire ». [QE p. 417 ; VT42 p. 31 ; VT48 p. 25]
sungwa [√SUK-] n. verre à boire. [Etym p. 388]
súre [√THU-] n. vent. [MC p. 222]
súrinen [√THU-] n. instr. sing. de súre dans/par le vent. [RGEO p. 66]
súriquesse [√THU-+√KWES-] n. Bot. « plume du vent » (lit. [súri-quesse]), plante ressemblant à un roseau. [A&I] Súro [√THUS-] n. pr. Le Détesté, nom du Maia renégat d’Aule qui se mit au service de Melcor. [Etym p. 393]
Súru, pl. Súruli [√THU-] n. esprit de l’Air, Sylphe. [VT36 p. 14]
surya [√SUS-] n. Ling. consonne aspirée. [Etym p. 388]
[th]súya- [√THU-] v. exhaler, respirer. [Etym p. 393]
súye, pl. súyer [√THU-] n. bruit du vent, brise. [VT40 p. 19]

T


-t [1. *√TA- 2. *√TA-] pron. de la 2ème pers. du sing. (forme courte) 1. te, toi, tu. 2. ceux-là, eux. [1. QE p. 364 2. VT43 p. 20]
-ta [*√TA-] pron. ceux-là, eux. [VT43 p. 20]
-ta [√SAT-] suff. part/fraction de. [VT48 p. 12]
ta [√TA-] pron. dém. fam. ça, ce, ceci, cela, ceux-ci/là, celles-ci/là, seulement en référence à des choses abstraites ou inanimées non-considérées par les Eldar comme des personnes. [Etym p. 389 ; VT43 p. 20]
*tac- [√TAK-] v. attacher. [cf. tace, tance]
tace [√TAK-] v. conj. présent sing. de *tac-, il attache. [Etym p. 389]
tacse [√TAK-] n. clou. [Etym p. 390]
taile [vTAY-] n. accroissement, allongement, extension, prolongement. [Etym p. 391]
*taima [√TAY-] adj. allongé, étendu, prolongé. [cf. ómataima]
taina [√TAY-] adj. allongé, étendu, prolongé, rallongé. [Etym p. 391 ; VT39 p. 14]
Tainacolli [*√TA-+√?] n. Astro. « Porteur d’un Signe » (lit. [Taina-colli]), probablement le nom de l’Étoile du Soir (Vénus). [MR p. 385 ; VT34 p. 30]
taita- [√TAY-] v. perpétuer, poursuivre, prolonger. [Etym p. 391]
tál [√TAL-] n. pied. [Etym p. 390]
talan, pl. talami [√TAL-] n. plancher, sol. [Etym p. 390]
talantie [√TAL-] v. conj. passé sing. de atalante-, est tombé. [LRW p. 72]
talen [√TAL-] n. gén. sing. de tál du pied. [Etym p. 390]
tallune [√TAL-+√RUN-] n. plante de pied. [Etym p. 384]
talma, pl. talmar [√TALAM-] n. base, fondation, fondement, racine. [Etym p. 390 ; SM p. 241]
talta [√TALÁT-] adj. effondré, glissé, tombé ; incliné, penché. [Etym p. 390]
talta- [√TALÁT-] v. glisser, s’effondrer, tomber ; incliner, pencher. [Etym p. 390]
taltataltala [√TALÁT-] v. conj. participe présent de talta-, descendant et s’écroulant. [MC p. 222]
taltil, pl. taltilli [√TAL-+√TIL-] n. « extrémité du pied » (lit. [tal-til]), doigt de pied. [VT47 p. 10]
taltol [√TAL+*√TOL<SUP>[3]</SUP>-] n. le gros orteil. [VT47 p. 10, 27]
tam- [√TAM-] v. frapper, taper. [Etym p. 390]
tamba- [√TAM-] v. cogner, frapper, taper, tapoter. [Etym p. 390]
tambaro [√TAM-] n. Orn. pic-vert. [Etym p. 390]
tambe [√?] adv. comme. [VT43 p. 17]
*tame [√TAM-] n. forgeron. [cf. Artame]
*tami- [√TAM-] v. radical aoriste de tam-. [cf. tamin] tamin [√TAM-+√NI²-] v. conj. & suff. pron. pers. [tami-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tami-, je tape. [Etym p. 390]
tamne [√TAM-] v. conj. passé sing. de tam-, tapa. [Etym p. 390 ; VT47 p. 21]
tampa [√TAP-] n. bouchon. [Etym p. 390]
tampe [√TAP-] v. conj. passé, bloqua, bloquait. [Etym p. 390]
tana [√TA-] adj. dém. ce, ceci, celle-ci, celui-ci, cet, cette. [Etym p. 389 ; MR p. 385]
tana- [√TA-] v. dévoiler, exhiber, exprimer, indiquer, montrer. [MR p. 350, 385, 471]
tanca [√TAK-] adj. amarré, attaché, ferme, fixé. [Etym p. 389]
tance [√TAK-] v. conj. passé de *tac-, attacha. [Etym p. 389]
tancil [√TAK-] n. agrafe, attache, broche, épingle. [Etym p. 389]
tango [√TANG-] n. son vibrant. [Etym p. 394]
tangwa [√TAK-] n. fermeture, fermoir, serrure. [Etym p. 390]
taniquelasse [√?+√NIK-W-+√LAS<SUP>1</SUP>-] n. Bot. « Feuilles Toujours Blanches » (lit. [tanique-lasse]), espèce d’arbre à feuilles persistantes de l’Andustar (Númenor). [CLI p. 554]
Taniquetil [√TA-, TAƷ-+√NIK-W-+TIL-] topo. val. « Haute Corne Blanche » (lit. [Ta-nique-til]), le plus haut sommet de Valinor où Manwe a son trône, sind. Amon Uilos. [Etym p. 378 ; RGEO p. 69]
tanna [*√TA-] I. n. signe. II. adv. là, y. [I. MR p. 385 II. VT14 p. 7 ; VT36 p. 10]
Tannacolli [*√TA-+√KOL-] n. Astro. « Porteur d’un Signe » (lit. [Tanna-colli]), probablement le nom de l’Étoile du Soir (Vénus). [MR p. 385 ; VT34 p. 30]
tano [√TAN-] n. artisan, maître-artisan. [Etym p. 390]
tanta [√TATA-] n. double. [Etym p. 391]
tanwe [√TAN-] n. dispositif, engin, machine, mécanisme. [Etym p. 390]
tape [√TAP-] v. conj. présent sing., il bloque, il stoppe. [Etym p. 390 ; VT46 p. 17]
tapta [√TAP-] adj. gêné. [VT39 p. 18]
taptar [√TAP-] n. pl. Ling. « les gênées » (lit.), diminutif de tapta tengwi, consonnes. [VT39 p. 18]
tapta tengwi [√TAP- √TEK-] n. pl. Ling. « éléments gênés » (lit.), consonnes. [VT39 p. 18]
tar [√TA-] adv. 1. là, y. 2. au delà de. [1. Etym p. 389 ; VT43 p. 29 2. LRW p. 72]
tár, pl. tári [√TA-, TAƷ-] n. reine. [Silm p. 362]
tar [*√TA-] prép. & adv. après. [LRW p. 72]
tar- [√TA-, TAƷ-] préf. haut ; titre employé pour les noms des Rois et des Reines de Númenor, ad. Ar-. [Silm p. 362]
tára [√TA-, TAƷ-] adj. élevé, grand, supérieur. [Etym p. 389 ; LCP p. 666 ; Silm p. 362]
Tar-Alcarin [√TA-, TAƷ- AKLA-R-] n. pr. « Roi Glorieux » (lit.), 17ème Roi de Númenor, fils de Herucalmo (Tar-Anducal) et de Tar-Vanimelde. [CLI p. 613-4]
Tar-Aldarion [√TA-, TAƷ- GALAD-+√YO-, YON-] n. pr. *« Roi Fils des Arbres » (lit. [Tar-Aldar-ion]), de son vrai nom Anardil, fils de Tar-Meneldur et d’Almarian, père de Tar-Ancalime, époux d’Erendis, 6ème Roi de Númenor. [CLI p. 601]
Tar-Amandil [√TA-, TAƷ- √MAN-+√NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Roi Dévoué à Aman » (lit. [Tar-Aman-dil]), fils de Vardamir Nólimon, père de Tar-Elendil, 3ème Roi de Númenor. [CLI p. 601]
Tar-Anárion [√TA-, TAƷ- √ANÁR-+√YO-, YON-] n. pr.* « Roi Fils du Soleil » (lit. [Tar-Anár-ion]), fils de Tar-Ancalime et père de Tar-Súrion, 8ème Roi de Númenor. [CLI p. 601]
Tar-Ancalime [√TA-, TAƷ- *√A-+√KAL-] n. pr. *« Reine La Plus Brillante » (lit.), fille de Tar-Aldarion et mère de Tar-Anárion, épouse de Hallacar, 7ème dirigeant de Númenor et 1ère Reine. [CLI p. 601, 611]
Tar-Ancalimon [√TA-, TAƷ- *√A-+√KAL-] n. pr. *« Roi Le Plus Brillant » (lit.), fils de Tar-Atanamir et père Tar-Telemmaite, 14ème Roi de Númenor. [AppA p. 1107, CLI p. 613]
Tar-Anducal [√TA-, TAƷ- √NDU-+√KAL-] n. pr. *« Roi-Lumière de l’Ouest » (lit. [Tar-Andu-cal]), titre pris par Heruclamo lorsqu’il s’empara du trône, il n’est pas comptabilisé dans la lignée des Rois de Númenor. [CLI p. 613]
Tarannon Falastur [√TA-, TAƷ-+AD- √PHAL-, PHÁLAS-+√TUR-] n. pr. *« Seigneur de la Porte Maître des Côtes » (lit. [Tar-annon Falas-tur]), fils de Siriondil, 12ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Tar-Ardamin [√TA-, TAƷ- √GAR-+*√MINI-] n. pr. *« Roi Pilier d’Arda » (lit. [Tar-Arda-min]), 19ème Roi de Númenor, ad. Ar-Abattârik. [CLI p. 614]
Tar-Atanamir [√TA-, TAƷ- √AT(AT)-+ √MIR-] n. pr.* « Roi Joyau des Hommes » (lit. [Tar-Atana-mir]), père de Tar-Ancalimon, 13ème Roi de Númenor. [CLI p. 612]
tarca [√TARÁK-] n. corne. [Etym p. 391]
Tar-Calion [√TA-, TAƷ- √KAL-+√YO-, YON-] n. pr. « Roi Fils de la Lumière » (lit. [Tar-Cal-ion]), 25ème et dernier Roi de Númenor, également orthographié Tarcalion, ad. Ar-Pharazôn. Il brava l’Interdit des Valar et voulut prendre pied sur Aman avec une importante flotte, provoquant la Chute de Númenor. [CLI p. 616 ; SD p. 460]
Tar-Calmacil [√TA-, TAƷ- √KAL-+√MAK-] n. pr. *« Roi Epée de Lumière » (lit. [Tar-Cal(a)-macil]), 18ème Roi de Númenor, ad. Ar-Belzagar, premier à porter un nom adunaïc. [CLI p. 614]
Tarcil [√TA-, TAƷ-+√KHIL-] *« Grand-Homme » (lit. [Tar-cil]) I. n. q. num. Numénoréen, Ami des Elfes de Númenor. II. n. pr. fils d’Arantar et père de Tarondor, 6ème Roi de l’Arnor. [I. AppF p. 1226 ; Etym p. 364 ; VT46 p. 17 II. AppA p. 1109] ☛ Turcil
Tarciryan [√TA-, TAƷ+√KIR-] n. pr. *« Seigneur des Navires » (lit. [Tar-ciryan]), frère de Tarannon Falastur et père d’Earnil I. [AppA1110]
Tar-Ciryatan [√TA-, TAƷ- √KIR-+√AT(AT)-] n. pr. *« Roi Homme des Navires » (lit. [Tar-Cirya-(a)tan]), fils de Tar-Minastir, 12ème Roi de Númenor. [CLI p. 612]
táre [*√TA-+√AR<SUP>1</SUP>-] loc. « en ce jour » (lit. [t(a)-áre]). [LRW p. 63]
*Tarelda, pl. Tareldar [√TA-, TAƷ-+√ELED-] n. « Haut-Elfe » (lit. [Tar-elda]). [MR p. 349]
Tar-Elendil [√TA-, TAƷ- √EL- ou √ELED-+√NIL- (DIL-)] n. pr. « Roi Amoureux des Étoiles » (lit. [Tar-Elen-dil]) également anciennement interprété « Ami des Elfes » (lit. [Ele-ndil]) par Tolkien, fils de Tar-Amandil et père de Tar-Meneldur, 4ème Roi de Númenor. [L p. 386, PMe p. 32 ; Silm p. 321]
Tar-Falassion [√TA-, TAƷ- √PHAL-, PHÁLAS-+√YO-, YON-] n. pr. *« Roi Fils de la Côte » (lit. [Tar-Falass(e)-ion]), 22ème Roi de Númenor, ad. Ar-Sakalthôr. [CLI p. 614]
Tar-Herunúmen [√TA-, TAƷ- √KHER-+√NDU-] n. pr. *« Roi Seigneur de l’Ouest » (lit. [Tar-Heru-númen]), 20ème Roi de Númenor, il brisa la tradition en utilisant son nom adunaïc au lieu de son titre quenya, ad. Ar-Adûnakhôr. [CLI p. 614]
Tar-Hostamir [√TA-, TAƷ- √KHOTH-+√MIR-] n. pr. *« Roi Joyau du Grand Nombre » (lit. [Tar-Hosta-mir]), 21ème Roi de Númenor, ad. Ar-Zimrathôn. [CLI p. 614]
tárienna [√TA-, TAƷ-] adv. éminement, hautement, noblement. [SdA III-4 p. 1016]
Tar-Ilien [√TA-, TAƷ- √?+ √SEL-] n. pr. fille de Tar-Palantir, elle aurait pu devenir reine sans son mariage forcée avec Tar-Calion (ad. Ar-Pharazôn), ad. Ar-Zimrahil. [SD p. 359, 388]
tarinya [√TA-, TAƷ-+*√NI²-] n. roi, sire, forme d’adresse polie. [CLI p. 566]
Tárion [√TA-, TAƷ-+√?] n. « Jour des Puissants » (lit.), 6ème et dernier jour de la semaine elfique, 7ème et dernier jour de la semaine númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Elenya, Valanya
*tarma [√?] n. pilier. [cf. Meneltarma, Tarmasundar]
Tarmasundar [√?+√SUD-] oron. pl. q. num. « Racines du Pilier » (lit. [Tarma-sunda-r]), contreforts du Meneltarma. [CLI p. 553]
Tarmenel [√TA-, TAƷ-+√MEN-+√EL-] topo. « Haut Ciel » (lit. [Tar-menel]) firmament ; demeure d’Eru. [MR p. 388 ; VT44 p. 34]
Tar-Meneldur [√TA-, TAƷ- √MEN-+√EL-] n. pr. *« Roi Serviteur du Ciel » (lit. [Tar-Menel-dur]), fils de Tar-Elendil et père de Tar-Aldarion, 5ème Roi de Númenor. [CLI p. 601]
Tar-Minastir [√TA-, TAƷ- *√MINI-+√TIR-] n. pr. *« Roi Haute Tour de Garde » (lit. [Tar-Minas-tir]), fils d’Isilmo, petit-fils de Tar-Súrion et père de Tar-Ciryatan, 11ème Roi de Númenor. [CLI p. 612]
Tar-Minyatur [√TA-, TAƷ- √MINI-+√TUR-] n. pr. *« Roi Premier Seigneur » (lit. [Tar-Minya-tur]), titre porté par Elerosse (s. Elros), 1er Roi de Númenor, père de Vardamir Nólimon. [CLI p. 601]
Tar-Míriel [√TA-, TAƷ- √MIR-+√SEL-] n. pr. *« Reine Fille Joyau » (lit. [Tar-Mír-iel]), fille de Tar-Palantir, elle aurait pu devenir reine sans son mariage forcée avec Tar-Calion (ad. Ar-Pharazôn), ad. Ar-Zimrahil. [CLI p. 616]
Tarondor [√TA-, TAƷ-+√GONOD- , GONDO-] n. pr. *« Seigneur de la Pierre » (lit. *[Tar-ondor]) 1. fils de Minastan et père de Telumehtar Umbardacil, 27ème Roi du Gondor. 2. fils de Tarcil et père de Valandur, 7ème Roi de l’Arnor. [1. AppA p. 1110 2. AppA p. 1109]\\] Tarostar [*√TA-, TAƷ-+√RO-+*√SAT-] *« Seigneur des Terres de l’Ouest » (lit. [Ta-ro-star]), fils d’Ostoher et père de Turambar, 8ème Roi du Gondor, couronné sous le nom de Rómendacil I. [AppA p. 1110]
Tar-Palantir [√TA-, TAƷ- √PAL-+√TIR-] n. pr. *« Roi à la Vue Longue » (lit. [Tar-Palan-tir]), père de Tar-Míriel, 24ème Roi de Númenor, ad. Ar-Inziladûn, il tenta de renouer avec la tradition en employant son titre quenya. [CLI p. 615]
*Tarquende, pl. Tarquendi [√TA-, TAƷ-+√KWEN(ED)-] n. « Haut-Elfe » (lit. [Tar-quende]). [MR p. 388 ; SD p. 400 ; VT46 p. 17]
Tarquesta [√TA-, TAƷ-+√KWET-] n. « Haut-Langage » (lit. [Tar-questa]), haut-elfique. [Etym p. 389]
Tar-Súrion [√TA-, TAƷ-+√THU-+√YO-, YON-] n. pr. *« Roi Fils du Vent » (lit. [Tar-Súr(e)-ion]), 3ème fils de Tar-Anárion, 9ème Roi de Númenor. [CLI p. 611]
Tar-Telemmaite [√TA-, TAƷ- *√TELEP-+√MA3-] n. pr. *« Roi Avide d’Argent » (lit. [Tar-Tele(p)m-maite]), 15ème Roi de Númenor, il tirait son nom de son avidité pour l’argent et le mithril. [CLI p. 613]
Tar-Telemnar [√TA-, TAƷ- √TELEP-+√NAR<SUP>1</SUP>-] n. pr. *« Roi Flamme d’Argent » (lit. [Tar-Tele(p)m-nar]), époux d’Inzilbêth et père de Gimilkhâd et d’Inziladûn, 23ème Roi de Númenor, ad. Ar-Gimilzôr. [CLI p. 615]
Tar-Telperien [√TA-, TAƷ- √TELEP-+√SEL-] n. pr. *« Reine Fille de l’/d’Argent » (lit. [Tar-Telper-ien]), 10ème dirigeant de Númenor et 2ème Reine. [CLI p. 612]
Tar-Vanimelde [√TA-, TAƷ- √BAN-+√MEL-] n. pr. *« Reine Belle Bien-Aimée » (lit. [Tar-Vani(ma)-melde]), épouse de Herucalmo, 16ème dirigeant et 3ème Reine de Númenor. [CLI p. 613]
tarya [√TÁRAG-] adj. dur, résistant, rigide. [Etym p. 390]
†(a)taryo [√ATA-] n. hypo. le pouce, la forme évolua en †(a)taryo > atto/atya. [VT47 p. 27]
tasar [√TATHAR-] n. Bot. saule. [Etym p. 391]
tasare [√TATHAR-] n. Bot. saule. [Etym p. 391 ; Silm p. 362]
tassa [*√TAS-] n. l’index. [VT48 p. 5]
tastil [*√TAS-+√TIL-] n. « extrémité qui indique » (lit. [tas-til]), l’index. [VT47 p. 26]
tata [√TATA-] adj. num. card. & n. inv. deux. [WJ p. 421] ☛ atta, nelde
tatanya [*√ATA-+*√NI²-] n. papa. [CLI p. 580]
tatya [√TATA-] adj. num. ord. anciennement employé pour « deuxième », il évolua en tatya > attea. [VT42 p. 25]
tatya- [√TATA-] v. doubler, répéter. [Etym p. 391]
taura [√TUR-] adj. fort, puissant, vaste. [Etym p. 395 ; VT39 p. 10, 14]
taure [√TÁWAR-] n. bosquet, forêt, futaie. [Etym p. 391, L p. 308 ; Silm p. 362 ; VT39 p. 14]
Taure Huinéva [√TÁWAR- √PHUY-] topo. « La Forêt de la Nuit » (lit.), sind. Taur nu Fuin. [Etym p. 382]
taurea [√TÁWAR-] adj. boisé. [SdA III-4 p. 506]
taurina [√TÁWAR-] adj. de/en bois. [Etym p. 391]
tavar [√TÁWAR-] n. bois (= matière). [Etym p. 391]
tavaril [√TÁWAR-] n. esprit des bois. [Etym p. 391]
tavaro [√TÁWAR-] n. esprit des bois. [Etym p. 391]
tavaron [√TÁWAR-] n. esprit des bois. [Etym p. 391]
te [√?] pron. du. les deux. [SdA III-4 p. 1016]
tea [I. √TEÑ- II. √?] I. n. ligne droite, route droite. II. v. conj. présent sing., indique. [I. Etym p. 392 II. VT39 p. 14 ; VT43 p. 38]
tec- [√TEK-] v. écrire. [Etym p. 391]
tecco [√TEK-] n. coup de pinceau ou de plume quand il n’est pas employé comme une marque longue. [Etym p. 391 ; VT46 p. 33]
tecil [√TEK-] n. plume pour écrire, plumet. [Etym p. 391 ; VT47 p. 8]
te[c]hta, pl. te[c]htar [√TEK-] n. Ling. marque, signe diacritique. [AppE p. 1209 ; Etym p. 391 ; VT39 p. 18]
telco, pl. telqui [√TÉLEK-] n. Ling. jambage d’une lettre, jambe, tige. [AppE p. 1209 ; Etym p. 391 ; VT45]
*telconta- [√TÉLEK-+√TA-, TA3-] v. marcher d’un grand pas. [cf. Telcontar]
Telcontar [√TÉLEK-+√TA-, TA3-] n. pr. « Celui qui fait de grands pas » (lit. [Telcon-tar]), « Grand-Pas », titre porté par Aragorn II à son couronnement. [MR p. 216 ; SdA V-8 p. 923]
telda [*√TELES-] adj. final, dernier. [QE p. 411]
tele- [*√TELES-] v. être à la fin, être le dernier, terminer. [QE p. 411]
telemna [*√TELEP-] adj. argenté. [Etym p. 367]
Telemnar [*√TELEP-+√NAR<SUP>1</SUP>-] n. pr. « Feu d’Argent » (lit. [Telem-nar]), fils aîné de Minardil et frère de Minastan, 26ème Roi du Gondor, il mourut avec toute sa famille durant la Grande Peste. [AppA p. 1110]
telep [√TELEP-] n. argent (= métal). [Silm p. 353] ☛ silme, telpe, tyelep
Teler, pl. Teleri, pl. géné. Telelli [√TELES-] n. « Celui le plus en arrière » (lit.), Elfe du 3ème Clan, Elfe Marin. [Etym p. 391 ; QE p. 382]
telerin [√TELES-] adj. qui est propre aux Teleri. [CLI p. 650 ; Etym p. 391 ; MR p. 183]
tella [√TELES-] adj. final, dernier. [Etym p. 391]
telle [√TELES-] n. arrière, derrière. [Etym p. 391]
Tellelie [√TELES-+√LI-] n. « Peuple des Teleri » (lit. [Tele®-l-lie]), nom quenya du 3ème clan des Elfes. [Etym p. 391]
telluma, pl. tellumar [*√TEL-, TELU-] n. val. coupole, dôme, terme issu du val. delguma. [QE p. 411]
telma [*√TELES-] n. conclusion, terminaison. [QE p. 411]
telma [√TEL-, TELU-] n. couverture. [VT46 p. 18]
telme [√TEL-, TELU-] n. couverture. [Etym p. 391]
telmello telmanna [√TEL-, TELU-+√LO- √?] expression de la tête aux pieds, de haut en bas. [Etym p. 391 ; VT46 p. 18]
telpe [√TELEP-] n. argent (= métal). [Etym p. 366-7 ; Silm p. 353] ☛ silme, tyelep
Telperion [√TELEP-+*√YO-, YON-] n. pr. val. l’un des noms de l’Arbre d’Argent de Valinor, val. Ibriniðilpathanezel. [QE p. 401 ; Silm p. 30] ☛ Silmerosse, Silpion
Telporno [√TELEP-+√YO-, YON-] n. pr. « Arbre d’Argent » (lit. [Telp(e)-orno]), nom quenya, sind. Celeborn. [L p. 425]
telta- [√TEL-, TELU-] v. abriter, cacher, camoufler, escamoter, recouvrir. [Etym p. 391]
Telufinwe [*√TELES-+√PHIN-] n. pr. « Dernier Finwe » (lit. [Telu-finwe]), frère jumeau de Pityafinwe, nom du 7ème et dernier fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Telvo, sind. Amros, nom maternel Ambarto ou Umbarto. [PMe p. 353]
telume [√TEL-, TELU-] n. couverture, dôme, toit, voûte céleste. [Etym p. 391]
Telume[c]htar [√TEL-, TELU-+√EKTE-] n. Astro. « Guerrier du Ciel » (lit. [Telum(e)-e[c]htar]), Orion. [Etym p. 391]
Telume[c]htar Umbardacil [√TEL-, TELU-+√EKTE- √?+√DAK-] n. pr. « Guerrier du Ciel Vainqueur d’Umbar » (lit. [Telum-ehtar Umbar-dacil]), fils de Tarondor et père de Narmacil II, 28ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Telumendil [√TEL-, TELU-+√NDIL-] n. Astro. « Ami de la Voûte » (lit. [Telume-ndil]), nom d’une constellation. [Silm p. 345]
telya- [*√TELES-] v. finir, terminer, conclure. [QE p. 411]
téma, pl. témar [√TEÑ-] n. ligne, rang, série. [AppE p. 1209 ; Etym p. 392]
ten [√?] conj. car. [LRW p. 72]
téna [*√TEÑ-] adj. direct, droit. [SD p. 310]
tencele [√TEK-] n. graphie, système d’écriture. [Etym p. 391]
tenge [*√TEK-] v. conj. passé de indiquer. [VT39 p. 14 ; VT43 p. 38]
tengwa, pl. tengwar [√TEK-] n. lettre, tout signe visible représentant n’importe quelle tengwe audible, généralement appliqué aux termes consonantiques. [Etym p. 391 ; VT39 p. 18]
tengwanda [√TEK-] n. alphabet. [Etym p. 391]
tengwe, pl. tengwi [√TEK-] n. Ling. consonne, indication, signe, écrit, †lettre. [Etym p. 391 ; VT39 p. 14 ; VT46 p. 17]
tengwele [√TEK-] n. langue dans tous ses aspects. [VT39 p. 18]
tengwesta [√TEK-] n. Ling. grammaire, système/code de signes (tengwi). [Etym p. 391 ; VT39 p. 14]
tengwestie [√TEK-] n. dialecte, jargon, patois, langue comme un tout. [QE p. 394 ; VT39 p. 14]
tengwie [√TEK-] n. langage. [VT47 p. 9, 23]
tenna [√?] prép. jusqu’ici. [CLI p. 704]
tennoio [√?+√OY-] adv. à jamais, pour toujours. [CLI p. 704]
ter [I. √? II. √TER-] I. adv. ainsi. II. prép. à travers, par. [I. VT43 p. 17 II. CLI p. 704 ; Etym p. 392 ; VT44 p. 35]
tér [√?] adv. ainsi. [VT43 p. 17]
téra [√TEÑ-] I. adj. droit. II. [I. & II. Etym p. 391 ; I. LRW p. 47]
tercáno [√?+ √KAN-] n. héraut. [PMe p. 362]
tercen [*√TER-+*√KEN-] n. discernement, introspection, intuition, perspicacité. [MR p. 230 ; VT34 p. 33]
*tercenya, pl. tercenye [*√TER-+*√KEN-] adj. introspectif, pénétrant. [MR p. 216]
tere [√TER-, TERES-] prép. à travers. [CLI p. 704 ; Etym p. 392]
teren [√TER-, TERES-] adj. élancé, émacié, mince. [Etym p. 392]
Terendul [√TER-, TERES-+√DUL-, NDUL-] n. pr. « Fine Obscurité » (lit. [Teren-dul]). [Etym p. 392]
terene [√TER-, TERES-] adj. élancé, émacié, mince. [Etym p. 392]
tereva [√TER-, TERES-] adj. aigu, fin. [Etym p. 392]
ter[c]hante [*√TER-+*√SKAT-] v. conj. passé de ter[c]hat-, cassa. [LRW p. 47]
ter[c]hat- [*√TER-+*√SKAT-] v. casser. [Etym p. 386]
*termar- [√?] v. durer, perdurer, perpétuer, persister. [cf. termaruva]
*termaruva [√?] v. conj. futur sing. de termar-, perdurera. [CLI p. 704]
terpellie [√?] n. « qui va au-delà des limites » (lit.), tentation. [VT43 p. 22]
terra [√?] n. trou ou cavité finement percé(e). [VT46 p. 18]
*theles, pl. thelli [√THELES-] n. sœur. [Etym p. 392]
[s]thelma [√?] n. idée fixe, volonté. [WJ p. 319]
[s]thinde [√THIN-] adj. gris, gris argenté, gris clair. [Etym p. 392 ; QE p. 384]
[s]thinta- [√THIN-] v. perdre sa force, perdre son éclat/ses couleurs. [Etym p. 392]
[s]thinye [√THIN-] n. soirée. [Etym p. 392]
[s]thorne, pl. [s]thorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392]
[s]thorno, pl. [s]thorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392]
[s]thoron, pl. [s]thorni [√THOR-, THORON-] n. Orn. aigle. [Etym p. 392]
[s]thúle [√THU-] n. souffle, esprit. [AppE p. 1215 ; Etym p. 393]
[s]thúya- [√THU-] v. respirer. [Etym p. 393]
ti[c]hta- [√?] v. chanceler, ciller, cligner, vaciller. [MC p. 223]
ticse [√TIK-] n. point, position, repère. [Etym p. 393]
tie, pl. tier [√TEƷ-] n. chaussée, chemin, direction, ligne, route, voie. [Etym p. 391 ; VT48 p. 23]
tielyanna [√TEƷ-] n. all. sing. de tie & adj. poss. [tie-lya-nna] au cours/durant ma route. [CLI p. 395]
tier [√?] adv. ainsi. [VT43 p. 17]
*til [√TIL-] n. angle, coin. [cf. neltil, tilde]
tilde, pl. *tildi [√TIL-] n. angle, coin, corne, pointe fine. [Etym p. 393]
-tilden [√TIL-] n. gén. sing. de tilde de la pointe. [Etym p. 393 ; VT46 p. 18]
tille, pl. tilli [*√TIL-] n. bout, extrémité, pointe. [VT47 p. 10]
tin- [√TIN-] v. étinceller. [Silm p. 363]
tinco [√TINKO-] n. 1. métal. 2. Ling. lettre t. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 394 2. AppE p. 1215]
tincotéma [√TINKO-+√TEÑ-] n. Ling. « série-t » (lit. [tinco-téma]), les consonnes dentales, 1ère série (q. téma) des Tengwar. [AppE p. 1210]
tinda [√THIN-] adj. argenté, éclairant, étincellant. [Etym p. 393]
tinde [√TIN-] n. éclair. [Etym p. 393]
tindóme [√TIN-+√DOMO-] n. crépuscule étoilé. [AppD p. 1197 ; Etym p. 355 ; Silm p. 363]
tindómerel, pl. *tindómereldi [√TIN-+√DOMO-+√SEL-] n. Orn. rossignol. [Etym p. 393] ☛ lómelinde
Tindómerel [√TIN-+√DOMO-+√SEL-] n. pr. « Fille du Crépuscule » (lit. [Tindóme-r-el]), nom donné par Beren à Lúthien, fille de Sindicollo. [Etym p. 393] ☛ lómelinde
Tindómiel [√TIN-+√DOMO-+√SEL-] n. pr. *« Fille du Crépuscule » (lit. [Tindóm(e)-iel]), fille d’Elerosse. [CLI p. 601]
tínga [√TING-] n. vibration. [Etym p. 394]
tinge [√TING-] n. son vibrant. [Etym p. 394]
tinta- [√TIN-] v. allumer, brasiller, chatoyer, étinceller, luir. [Etym p. 394]
Tintalle [√TIN-] théon. « Celle Qui Donne La Lumière Aux Étoiles » (lit.), titre quenya de Varda. [Etym p. 394 ; Silm p. 42, 346]
tinwe, pl. tinwi, pl. géné. tinweli [√TIN-] n. escarbille, étincelle. [Etym p. 393 ; LCP p. 672 ; RGEO p. 69 ; Silm p. 363 ; VT36 p. 23]
Tinwerína [√TIN-+√RIG-] théon. « Couronnée d’Etoiles » (lit. [Tinwe-rína]), autre nom du Taniquetil, anciennement Elerína.[Etym p. 383]
Tinwerontar [√TIN-+√ROD-+√TA-, TAƷ-] théon. « Reine de la Voûte des Etoiles » (lit. [Tinwe-ron-tar]), titre quenya de Varda. [VT44 p. 17]
tir- [√TIR-] v. 1. contempler, distinguer, observer. 2. protéger, surveiller. [1. Etym p. 394 2. Silm p. 363]
tira [√TIR-] v. conj. impératif présent de tir-, vois. [VT47 p. 31]
*tiri- [√TIR-] v. radical aoriste de tir-, voir. [cf. tirin]
tirin [√TIR-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [tiri-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tiri-, je regarde/protège. [Etym p. 394]
tirion [√TIR-] n. grande tour de garde. [Etym p. 394]
*tirmo [√TIR-] n. *« celui qui observe » (lit. [tir-mo]), observateur. [cf. Elentirmo]
tirne [√TIR-] v. conj. passé de tir-, regarda. [Etym p. 394]
tiruva [√TIR-] v. conj. futur de tir-, regardera. [MC p. 222]
tiruvantes [√TIR-+*√TA-] v. conj. & pron. pers. & compl. [tiruva-nte-s] 3ème pers. du pl. du futur de tir-, ils le regarderont. [VT41 p. 17]
titta [√TIT-] adj. insignifiant, minuscule, petit. [Etym p. 394]
tiuca [√TIW-] adj. épais, gras, gros. [Etym p. 394]
tiuco [√TIW-] n. cuisse. [Etym p. 394]
tiuya- [√TIW-] v. enfler, engraisser, grossir, s’épaissir. [Etym p. 394]
[√TOW-] n. laine. [Etym p. 394]
toa [I. √TOW- II. *√TÁWAR-] I. adj. de laine, laineux. II. n. bois. [I. Etym p. 394 II. VT39 p. 6, 14]
toi [√?] 1. pron. pers. de la 3ème pers. du pl. ils, eux. 2. pron. rel. lesquels. [1. LRW p. 72 2. VT36 p. 12]
tol, pl. tolli [√TOL²-] n. île. [Etym p. 394 ; Silm p. 363 ; VT46 p. 19]
Tol Eressea [√ERE-] topo. « (L’Île) Solitaire ». [RGEO p. 70]
tolbo [*√TOL<SUP>[3]</SUP>-] n. gros orteil. [VT47 p. 10]
toldea [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-] adj. num. ord. huitième. [VT42 p. 25 ; VT47 p. 32]
toldo [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-] adj. num. card. & n. inv. huit. [VT42 p. 25 ; VT47 p. 32]
*tolla, pl. géné. tollali [*√TOL[3]\\-] n. colline. [cf. tollalinta]
tollalinta [*√TOL<SUP>[3]</SUP>-] n. all. pl. géné. de *tolla sur les collines. [MC p. 214-5 ; VT36 p. 7]
tolle [*√TOL<SUP>[3]</SUP>-] n. pouce. [VT47 p. 26-7]
tollo [*√TOL<SUP>[3]</SUP>-] n. pouce. [VT48 p. 6]
tolocwe [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-+*√KWA<SUP>[2]</SUP>-] adj. num. card. & n. inv. *« huit et dix » (lit. [tolo-cwe]), dix-huit, la fin est probablement à interpréter comme *toloque. [VT48 p. 21]
tolosta [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-+√SAT-] n. « fraction de huit » (lit. [tolo-sta]), un huitième (1/8). [VT48 p. 11, 12]
tolsat [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-+√SAT-] n. un huitième (1/8), forme alternative de tolosta/tosta. [VT48 p. 11, 12]
toltil [*√TOL<SUP>[3]</SUP>-+ √TIL-] n. pouce. [VT47 p. 26]
tolto [√TOL<SUP>1</SUP>-+√OTH/OT] adj. num. card. & n. inv. huit. [Etym p. 394 ; VT47 p. 32] ☛ nerte
*tolya [√TOL<SUP>[3]</SUP>-] adj. proéminent, saillant. [VT47 p. 16]
tolyo [√TOL[3]\\-] n. hypo. l’index. [VT47 p. 10]
tópa [√TOP-] n. couverture, toit. [Etym p. 394]
tópa- [√TOP-] v. couvrir d’un toit. [Etym p. 394]
toron, pl. torni [√TOR-] n. frère. [Etym p. 394]
tosta [√TOL<SUP>1</SUP>-OTH/OT-+√SAT-] n. « fraction de huit » (lit. [to-sta]), un huitième (1/8). [VT48 p. 11, 12]
-tto [*√SAT-] suff. part/fraction de (conception des années 20). [VT48 p. 13]
tuc- [√TUK-] v. tirer. [Etym p. 395]
*tuci- [√TUK-] v. radical aoriste de tuc-, tirer. [cf. tucin]
tucin [√TUK-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [tuci-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tuci-, je tire. [Etym p. 395]
tuia [√TUY-] n. pousse, rejeton d’une plante. [Etym p. 395]
tuia- [√TUY-] v. bourgeonner, germer, jaillir, pousser. [Etym p. 395]
tuile [√TUY-] n. 1. printemps. 2. bourgeon. [1. AppE p. 1197 ; LCP p. 672 ; Etym p. 395 ; VT39 p. 14 2. LCP p. 672 ; Etym p. 395] ☛ tuilie, laire, lasselanta
Tuilear [√TUY-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. pl. « Jours du Printemps », ce sont les 1er (q. Entare) & 2ème jours de l’année. [PMe p. 134] ☛ Coirear, Entare
Tuilére [√TUY-+√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. « Jour du printemps » (lit.), jour placé entre le 30ème jour de Súlime et le 1er de Víresse. [AppD p. 1194 ; LCP p. 672]
tuilie [√TUY-] n. printemps ; notez la possible ressemblance avec Germinal (mois de la germination), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1193] ☛ tuile, tuilie
tuilindo [√TUY-+√LIN²-] n. Orn. « Chanteur du printemps » (lit. [tuil(e)-(l)indo]), hirondelle. [Etym p. 369, 395 ; LCP p. 672]
tuima [√TUY-] n. bourgeon, bouton, germe. [Etym p. 395]
tul- [√TUL-] v. approcher, arriver, venir. [Etym p. 395]
tulca [1. √? 2. √TULUK-] adj. 1. val. blond, jaune, terme adapté du val. tulukha(n) 'jaune'. 2. droit, inébranlable, inflexible. [1. QE p. 399 2. Etym p. 395]
Tulcas [√TULUK-] théon. * « L’Inébranlable », nom du Vala époux de la Valie Nessa, également nommé Ender, terme adapté du val. Tulukhastaz, réputé contenir les éléments val. tulukha(n) 'jaune', et (a)šata- 'pilosité de la tête' soit 'celui à la chevelure dorée'. [Etym p. 375, 395 ; QE p. 399]
tulco [√TULUK-] n. appui, assistance, renfort, soutien. [Etym p. 395]
túle [√TUL-] v. conj. passé sing. de tul-, vint. [LRW p. 47 ; SD p. 246]
*tuli- [√TUL-] v. radical aoriste de tul-, venir. [cf. tulin]
tulin [√TUL-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [tuli-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tuli-, je viens. [Etym p. 395]
*tulindo [√?] n. roi. [VT43 p. 15]
tulta- [√TUL-] v. convoquer, mander. [Etym p. 395]
tultanelyes [√TUL-] v. conj. & pron. pers. & compl. [tultane-lye-s] 2ème pers. du pl. du passé de tulta-, vous l’avez fait venir. [VT47 p. 22]
tulya- [√TUL-] v. mener. [VT43 p. 22]
tumba [√TUB-] n. vallée profonde. [L p. 308]
tumbale [√TUB-] n. « vallée très profonde » (lit. [tumba-le]). [L p. 308] ☛ *-le
tumbo [√TUB-] n. vallée encaissée. [Etym p. 394 ; LCP p. 672 ; Silm p. 438]
tumna [√TUB-] adj. bas, caché, obscur, profond, sombre. [Etym p. 394 ; LCP p. 672]
tumpo [√TUMPU-] n. bosse. [Etym p. 395]
Tún [√TUN-] topo. nom de la cité elfique de Valinor bâtie au sommet de Cór. [Etym p. 395]
Túna [√TUN-] topo. nom de la cité elfique de Valinor bâtie au sommet de Cór. [Etym p. 395]
tunda [√TUN-] adj. élevé, éminent, grand, haut. [Etym p. 395]
tundo [√TUN-] n. colline, butte. [Etym p. 395]
tunga [√TUG-] adj. raide, rigide, roide, tendu. [Etym p. 394]
tuo [√TUG-] n. force physique, muscle, tendon, vigueur. [Etym p. 394]
tupse [√TUP-] n. chaume. [Etym p. 395]
tur- [√TUR-] v. administrer, contrôler, diriger, dominer, vaincre. [Etym p. 395]
tur, pl. turi [√TUR-] n. 1. maîtrise, pouvoir. 2. maître, seigneur. [1. Etym p. 395 2. Silm p. 363]
Turambar [√TUR-+√MBARAT-] n. pr. « Maître du Destin » (lit. [Tur-umbar]) 1. surnom quenya pris par Turindo. 2. fils de Tarostar (Rómendacil I) et père d’Atanatar I, 9ème Roi du Gondor. [1. Silm p. 346 2. AppA p. 1110]
Turcafinwe [*√TUR-+√PHIN-] n. pr. nom du 3ème fils de Feanáro et Nerdanel abrégé en Turco, nom maternel Tyelcormo, sind. Celegorm. [PMe p. 352-3]
Turcil, pl. Turcildi [√TUR-+√KHIL-] n. q. num. « Homme Noble » (lit. [Tur-cil]), Numénoréen, Ami des Elfes de Númenor. [SD p. 246, 428] ☛ Tarcil
túre [√TUR-] n. domination, maîtrise, victoire. [Etym p. 395]
*turi- [√TUR-] v. radical aoriste de tur-, diriger. [cf. turin]
turin [√TUR-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [turi-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *turi-, je dirige. [Etym p. 395]
turinasta [√TUR-] n. règne. [VT43 p. 15]
turindie [√TUR-] n. royaume. [VT43 p. 15]
túrindie [√TUR-] n. royaume. [VT43 p. 15]
Turindo [√TUR-+√ID-] n. pr. « Esprit de Victoire » (lit. (Tur-indo]), sind. Túrin. [Etym p. 395]
turma [√TURÚM-] n. bouclier. [Etym p. 395]
turo, pl. turi [√TUR-] n. vainqueur, maître, seigneur. [Etym p. 395 ; Silm p. 363]
Túrosoto [√TUR-+√OS-] topo. *« Citadelle de Pouvoir » (lit. [Túr-osto]) sind. Belegost. [QE p. 389]
Turucáno [√TUR-+*√KAN<SUP>[3]</SUP>-] n. pr. fils de Nolofinwe et Anaire, sind. Turgon. [PMe p. 345]
Turumbar [√TUR-+√MBARAT-] n. « Maître du Destin » (lit. [Tur-umbar]), surnom quenya pris par Turindo. [Etym p. 372]
tussa [√TUS-] n. buisson, taillis. [Etym p. 395]
tuv- [√?] v. trouver. [VT44 p. 20]
tyal- [√TYAL-] v. jouer. [Etym p. 395]
tyalangan, pl. *tyalangandi [√TYAL-+√ÑGAN-, ÑGÁNAD-] n. ”joueur de harpe” (lit. [tyala-ngan]), harpiste. [Etym p. 395]
tyalie [√TYAL-] n. amusement, distraction, partie, jeu, sport. [Etym p. 395]
tyaliéva [√TYAL-] n. adjal. sing. de tyalie de jeu. [LCP p. 34]
*tyali- [√TYAL-] v. radical aoriste de tyal-, jouer. [cf. tyalin]
tyalin [√TYAL-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [tyali-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tyali-, je joue (à un jeu). [Etym p. 395]
tyar- [√KYAR-] v. causer, déclencher, occasionner, provoquer. [Etym p. 366]
tyaro [√KYAR-] n. acteur, agent, cause. [Etym p. 362]
*tyav- [√KYAB-] v. goûter. [cf. tyavin]
tyáve [√KYAB-] n. attrait, goût, penchant. [MR p. 216]
*tyavi- [√KYAB-] v. radical aoriste de *tyav-, goûter. [cf. tyavin]
tyavin [√KYAB-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [tyavi-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *tyavi-, je goûte. [Etym p. 366]
tye- [√?] pron. pers. de la 2ème pers. du sing. (forme longue) tu. [LRW p. 61]
tyel [√KYEL-] n. bout, fin. [Etym p. 366]
tyel- [√KYEL-] v. arrêter, cesser, finir, immobiliser, stopper. [Etym p. 366 ; VT45 p. 25]
tyelca [√KYELEK-] adj. agile, emporté, leste, vif. [Etym p. 366, PMe p. 353]
Tyelcormo [√KYELEK-+√GOR-] n. pr. *« Colère Rapide » (lit. [tyelc(a)-ormo]), nom maternel de Turcafinwe, 3ème fils de Feanáro et Nerdanel, nom probablement en rapport avec son caractère vif et son habitude à bondir lorsqu’il était irrité. [PMe p. 353]
tyelde [√KYEL-] n. bout, fin. [Etym p. 366 ; LRW p. 72]
tyelep [√KYELEP- & TELEP-] n. argent (= métal). [CLI p. 662 ; Etym p. 366] ☛ silme, tyelpe
tyelima [√KYEL-] adj. final, ultime. [Etym p. 366]
*tyelle, pl. tyeller [√?] n. Ling. catégorie, échelon, grade, rang. [AppE p. 1209]
tyelma [√KYEL-] n. finalité. [LRW p. 72]
tyelpe [√KYELEP- & √TELEP-] n. argent (= métal). [CLI p. 662 ; Etym p. 366] ☛ silme, tyelep
Tyelpeletpa [*√KYELEP- ou *√TELEP-+*√LEPET-] n. pr. *« Main d’Argent » (lit. [Tyelpe-lepta]), pourrait être une autre version du nom quenya de Celebrimbor. [VT47 p. 27]
tyelpetéma [*√KYELEP- ou *√TELEP-+√TEÑ-] n. Ling. « série-ty » (lit. [tyelpe-téma]), les consonnes palatales, 4ème série (q. téma) des Tengwar. [AppE p. 1210]
*tyelpin [*√KYELEP- ou *√TELEP-] adj. argenté. [cf. Tyelpinquar]
Tyelpinquar [*√KYELEP- ou *√TELEP-+√KWAR-] n. pr. « Poing Argenté » (lit. [Tyelpin-quar]), sind. Celebrimbor. [VT47 p. 22]
*tyúla [√TYUL-] n. pilier. [cf. Meneltyúla]
tyulma [√TYUL-] n. mât. [Etym p. 395 ; SD p. 419]
tyulusse [√TYUL-] n. Bot. peuplier. [Etym p. 395]

U

ú- [√GU-] préf. incapacité, impossibilité, négation, opposition. [Etym p. 359]
ú [√GU- ou √UGU & √UMU-] adv. & prép. sans, destitué de, généralement suivi d’un génitif (ex. ú calo ‘sans lumière’). [VT43 p. 21 ; VT46 p. 20]
úa [√GU- ou √UGU & √UMU-] adv. ne pas, forme impérative de négation [ú-a]. [VT43 p. 21]
úalye [√GU- ou √UGU & √UMU-] prép. ne [nous] + verbe + pas. [VT43 p. 21]
Úamanyar [√GU- ou √UGU & √UMU-+√MAN-] n. pl. « Qui n’est pas d’ Aman » (lit. [Ú-(a)man-yar]), ceux des Elfes qui ne parvinrent pas en Aman. [QE/373]
úcar, pl. aoriste úcarer [√GU- ou √UGU & √UMU-+√KAR-] n. « ne pas faire » (lit. [ú-car]), péché. [VT43 p. 19, 21]
*úcarindo, pl. úcarindor [√GU- ou √UGU & √UMU-+*√KAR-] n. pécheur. [VT43 p. 33]
ufárea [√GU- ou √UGU & √UMU-+√PHAR-] adv. pas assez, pas suffisant. [LRW p. 72]
uile [√UY-] n. longue plante rampante, particulièrement une algue. [Etym p. 396]
Uinen [√UY-+√NEN-] théon. « Dame des Mers » (lit.), Maia épouse d’Osse. [Silm p. 33]
Uinendili [√UY-+√NEN-+√NDIL-, NIL- (DIL-)] n. pl. « Dévoués à Uinen » (lit. [Uinen-dili]), noms que se donnèrent les compagnons de la Guilde des Aventureux núménoréens. [CLI p. 563]
ulban [√?] adj. bleu. [QE p. 399]
ulca [√ÚLUG- ou √ÚLGU-] adj. mauvais, faux. [VT37 p. 13 ; VT43 p. 19]
ulcallo [√ÚLUG- ou √ÚLGU-+√LO-] n. abl. sing. de ulca du mal. [VT43 p. 24]
*ulcarindo, pl. úlcarindor [√ÚLUG- ou √ÚLGU-+*√KAR-] n. pécheur. [VT43 p. 33]
ulea [√ULU-] adj. immergeant, inondant, submergeant, torrentiel. [Etym p. 396]
ullier [√ULU-] v. conj. & suff. pron. pers. [ullie-r] parfait pl. de ulya-, ils déversèrent. [LRW p. 47]
ullume [√ULU-] adv. pour toujours. [LRW p. 72]
Ulmo [√ULU-] théon. val. « Celui Qui Verse » (lit. [Ul-mo]), nom quenya du Vala Seigneur des Eaux, théonyme adapté du val. Ul(l)uboz, contenant l'élément ul(l)u 'eau'. [Etym p. 396 ; QE p. 400 ; Silm p. 21]
Ulmon [√ULU-] n. gén. sing. de Ulmo « d’Ulmo » (lit. [Ulmo-n]), 2ème jour de la semaine valienne, dédié à Ulmo, également nommé Ar Ulmon. [Etym p. 368]
ulunde [√ULU-] n. déluge, inondation. [Etym p. 396]
ulundo [√ÚLUG-] n. monstre. [Etym p. 396]
ulya- [√ULU-] v. précipiter, déverser, épandre, répandre, verser. [Etym p. 396]
um- [√N-] préf. préfixe intensif placé avant les consonnes p, q ou v (> umb). [VT45 p. 36]
úma [√UM-] v. foisonner. [VT48 p. 32]
Úmaneldi [√GU- ou √UGU & √UMU-+√MAN-+√ELED-] n. pl. « Elfes qui ne sont pas d’Aman » (lit. [Ú-(a)man-eldi]). [QE p. 373]
Úmanyar [√GU- ou √UGU & √UMU-+√MAN-] n. pl. « Qui n’est pas d’ Aman » (lit. [Ú-(a)man-yar]), ceux des Elfes qui ne parvinrent pas en Aman. [QE p. 371, 373]
umba [√UM-] n. essaim, nuée. [VT48 p. 32]
umbar [√MBARAT-] n. 1. destin, fatalité. 2. Ling. lettre mb. 3. Ling. lettre mb. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 372 2. AppE p. 1215 3.* VT45 p. 33 ; VT46 p. 30 ] Umbardacil [√?+√DAK-] n. pr. « Vainqueur d’Umbar » (lit. [Umbar-dacil]), titre gagné par Telumehtar après sa victoire en Umbar. [AppA p. 1110]
umbartanen [√MBARAT-] n. gén. sing. de umbar du destin. [Etym p. 372]
Umbarto [√MBARAT-] n. pr. nom maternel du frère jumeau de Pityafinwe, Telufinwe, nommé Ambarto à l’origine mais Feanáro préférait Umbarto. [PMe p. 353]
umbas [√MBAT(H)-] n. bouclier. [VT45 p. 33]
-úme [√UM-] adj. en quantité. [VT48 p. 32]
úme [√UM-] n. grande collection, foule de choses similaires. [VT48 p. 32]
úmea [1. √UMU- 2. √UM-] adj. 1. mal, malfaisant. 2. abondant, grouillant, foisonnant. [1. Etym p. 396 2. VT48 p. 32]
umne [√UB-] v. conj. passé fort de uvie, considérait. [VT48 p. 32]
umpano [√N-+√PAN-] n. construction. [VT45 p. 36]
úna [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NA²-] adj. abandonné, destitué, privé de. [VT39 p. 14]
únat [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NA²-] n. « chose impossible » (lit. [ú-nat]), chose qui ne peut pas être ou être accomplie. [VT39 p. 33]
unca- [√UNUK-] v. caver, creuser, évider, excaver, forer. [Etym p. 396]
undóme [*√UNU-+√DOMO-] n. crépuscule. [AppD p. 1197]
undu [√UNU-] prép. en-dessous, sous. [Etym p. 396]
unduláve [*√NDU-+√LAB-] v. conj. passé sing., lècha profondément. [RGEO p. 67]
undume [√?] n. abîme, abysse, gouffre. [MC p. 222]
ungo [√UÑG-] n. nuage sombre, ombre noire. [Etym p. 396]
ungwale [ÄGWAL-] n. torture. [Etym p. 377]
ungwe [√UÑG-] n. 1. obscurité, ténèbres, toile d’araignée. 2. Ling. lettre ngw. 3. Ling. lettre ngw. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 396 2. AppE p. 1215 3. VT46 p. 20, 30-1]
únota [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NOT-] adj. « non compté » (lit. [ú-nota]). [VT39 p. 14]
únote [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NOT-] adj. « non compté » (lit. [ú-note]). [VT39 p. 14]
únótime [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NOT-] adj. pl. incomptables. [RGEO p. 66]
unqua [√UNUK-] adj. creux, évidé. [Etym p. 396 ; VT45 p. 36]
unquale [*√N-+√KWAL-] n. 1. agonie, fin. †2. Ling. lettre nqu, nom remplacé par anquale. [1. Etym p. 366 2. VT45 p. 24 ; VT46 p. 30, 31]
unque [√UNUK-] n. 1. cavité, creux, excavation, trou. 2. Ling. lettre nqu. [1. Etym p. 396 2. AppE] *untúpa- [*√N- ou *√UNU-+*√TOP-] v. recouvrir profondément. [cf. untúpa]
untúpa [*√N- ou *√UNU-+*√TOP-] v. conj. présent sing. de *untúpa-, recouvre. [RGEO p. 67]
unu [√UNU-] prép. en-dessous, sous. [Etym p. 396]
*unutecse [√UNU-+√TEK-] n. Ling. ancienne forme de unuticse. [VT46 p. 20]
unuticse [√UNU-+√TIK-] n. Ling. point placé sous la ligne d’écriture, signe diacritique. [Etym p. 393 ; VT46 p. 30]
únyárima [√GU- ou √UGU & √UMU-+√NAR²-] adj. inracontable. [QE p. 370]
úquétima [√GU- ou √UGU & √UMU-+√KWET-] adj. imprononçable, indicible. [QE p. 370]
Ur [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. Astro. le Soleil. [Etym p. 396] ☛ Anar, Ancale, Aryante, Vása, Isil
úr [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. feu. [Etym p. 396]
Úr [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. Astro. le Soleil. [LRW p. 72 ; MR p. 377]
ura [√UR<SUP>[2]</SUP>-] adj. ample, étendu, immense, large, vaste. [Etym p. 396]
úra [√UG-] adj. mauvais, méchant. [VT43 p. 24 ; VT48 p. 32]
Úr-Anar [√UR<SUP>[1]</SUP>-+ √ANÁR-] n. Astro. & Poét. Soleil. [LRW p. 73]
Urco, pl. Urqui [√RUKU-] n. Orque. [QE p. 390]
úre [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. 1. chaleur. 2. Ling. lettre servant aux diphtongues en u (+u). [1. & 2. AppE p. 1215]
Úrime [*√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. q. num. août ; notez la possible ressemblance avec Thermidor (mois de la chaleur), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134 ; Silm p. 363] ☛ Erquelle, Yavannie
Úrin [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. Astro. le Soleil. [Etym p. 396]
Úrinden [√UR<SUP>[1]</SUP>-] n. gén. sing. de Úrin Astro. le Soleil. [Etym p. 396]
úro [√?] n. méchanceté. [VT43 p. 24]
uruite [√UR<SUP>[1]</SUP>-] adj. ardent. [Etym p. 396]
urulóce, pl. urulóci [√UR<SUP>[1]</SUP>-+√LOK-] n. dragon cracheur de feu. [Etym p. 370 ; Silm p. 317 ; WJ p. 46, 121]
Urundil [√UR<SUP>[1]</SUP>-+√NDIL- (DIL-)] n. pr. « Passionné du Cuivre », titre donné à Mahtan, père de Nerdanel. [PMe p. 366]
úruva [√UR<SUP>[1]</SUP>-] adj. ardent, embrasé. [Etym p. 396]
urya- [√UR<SUP>[1]</SUP>-] v. brûler, flamber, flamboyer. [Etym p. 396 ; LCP p. 674]
úsa[c]htie [*√GU- ou *√UGU & *√UMU-+*√SKAT-] n. « incitation à faire le mal » (lit.) tentation. [VT43 p. 23]
usque [√USUK-] n. 1. émanation, fumée épaisse, puanteur, vapeur. 2. Ling. lettre squ. [1. Etym p. 396 2. VT46 p. 20, 30-1]
utúlie [√TUL-] v. conj. parfait sing. de tul-, est venu, vint. [Silm p. 192]
Utumno [*√TUP-] topo. *« Profondément Caché » (lit.), nom de la forteresse que Melcor bâtit et qui fut détruite environ 4000 ans avant le Premier Âge. [MR p. 67 ; VT34 p. 33-4]
utúvienyes [√?+ √NI²-+√S-] v. conj. & pron. pers. & compl. [utúvie-nye-s] 1ère pers. du sing. du parfait de tuv-, je l’ai trouvé. [SdA VI-5 p. 1036 ; VT41 p. 17]
-uva [√UB-] suff. terminaison verbale future. [VT43 p. 34 ; VT48 p. 32]
úvane [√GU- ou √UGU- & √UMU-+√BAN-] adj. « sans beauté » (lit. [ú-vane]), laid. [VT39 p. 14]
úvanea [√GU- ou √UGU- & √UMU-+√BAN-] adj. « sans beauté » (lit. [ú-van-ea]), laid. [VT39 p. 14]
úvanimo, pl. úvanimor [√GU- ou √UGU- & √UMU-+√BAN-] n. « qui n’est pas beau, qui est laid » (lit.[ ú-vani-mo]), créature de Melcor, monstre difforme. [Etym p. 351]
úve [√UB-] n. abondance, grande quantité, profusion. [Etym p. 396]
úvea [√UB-] adj. abondant, en grand nombre, en grande quantité. [Etym p. 396]
uvie [√UB-] v. considérer une chose (en vue d’une décision). [VT48 p. 32]
uye [√GU- ou √UGU- & √UMU-+*√YA-] adv. pas ici. [LRW p. 72]
úye [√GU- ou √UGU- & √UMU-+√YE-, I-] v. conj. présent sing. négatif, n’est pas. [VT46 p. 22]

V

vá- [√?] préf. préfixe verbal. [QE p. 371]
va [√?] prép. de (angl. from). [VT43 p. 20]
-va [√?] suff. suffixe adjectival. [QE p. 368]
[w]vacse [√WAƷ-] n. souillure, tache. [Etym p. 397]
vaháya [√KHAYA-] adv. très loin. [LRW p. 47]
[w]va[c]hta- [√WAƷ-] v. salir, tacher. [Etym p. 397]
[w]vaia [√WAY-] n. écrin, enveloppe. [Etym p. 397 ; SM p. 236, 241]
[w]vaita- [√WAY-] v. envelopper. [VT46 p. 21]
[w]vaiwa [√WA-, WAWA-, WAIWA-] n. 1. vent. 2. Ling. lettre v ou w indifféremment. [1. Etym p. 397 2. VT46 p. 21, 30-1]
[w]vaiya [√WAY-] n. écrin, enveloppe, spécialement la Mer Extérieur(e) ou l’Air enveloppant le Monde entre les ilurambar ou murs du Monde. [Etym p. 397]
val- [√BAL-] préf. pouvoir. [Silm p. 363]
Vala, pl. Valar ou Vali [√BAL-] n. 1. Puissance Angélique, ad. pl. Avalai. 2. Ling. lettre v. [1. AppE p. 1215 ; Etym p. 350 2. AppE p. 1215]
vala- [√BAL-] v. avoir du pouvoir, posséder du pouvoir. [QE p. 403]
Valacar [√BAL-+√KAR-] n. pr. fils de Minalcar (Rómendacil II), père d’Eldacar Vinitharya et époux de Vidumavi, 20ème Roi du Gondor. [AppA p. 1110]
Valacirca [√BAL-+√KIRIK-] n. Astro. « Faux des Valar » (lit. [Vala-circa]), la Grande Ourse. [Etym p. 365 ; MR p. 160 ; Silm p. 348] ☛ circa, Menelmacar, Otselen, Vilwarin
valaina [√BAL-] adj. divin, qui appartient aux Valar. [Etym p. 350]
Valandil [√BAL-+√NDIL- (DIL-)] n. pr. *« Dévoué aux Valar » (lit. [Vala-ndil]) 1. fils de Silmarien et d’Elatan. 2. fils cadet d’Isildur et frère d’Elendur, Aratan et Ciryon, 3ème Roi de l’Arnor. [1. CLI p. 601 2. Silm p. 321]
Valandor [√BAL-+√NDOR-] topo. « Pays des Valar » (lit. [Vala-ndor]). [QE p. 403]
Valandur [√BAL-+√NDUR-] n. pr. « Serviteur des Puissants » (lit. (Vala-ndur]), fils de Tarondor et père d’Elendur, 8ème Roi de l’Arnor. [AppA p. 1109]
Valannar [√BAL-] n. all. pl. de Vala contre les Puissants. [LRW p. 47]
Valanya [√BAL-+*√AR<SUP>1</SUP>-] n. « Jour des Valar » (lit.), 6ème et dernier jour de la semaine elfique, 7ème et dernier jour de la semaine númenóréenne. [AppD p. 1196] ☛ Elenya, Tárion
Valaquenta [√BAL-+√KWET-] n. « Histoire des Valar » (lit. [Vala-quenta]), histoire des Valar et des Maiar, selon les récits des Eldar. [Silm p. 16]
*Valarauca, pl. Valaraucar [√BAL-+√RUK-] n. « Démon de Puissance » (lit. [Vala-rauca]), sind. Balrog. [QE p. 415 ; Silm p. 348]
Valarauco, pl. Valaraucor [√BAL-+√RUK-] n. « Démon de Puissance » (lit. [Vala-rauco]), sind. Balrog. [QE p. 415]
Valarin [√BAL-] n. langue parlée par les Valar. [LRW p. 174]
Valarinwa [√BAL-] adj. qui appartient aux Valar. [QE p. 397]
Valaróma [√BAL-+√ROM-] n. *« Trompette des Puissants » (lit. [Vala-róma]), nom du cor d’Orome, anciennement Rombaras. [MR p. 35, 39 ; VT34 p. 30]
valasse [√BAL-] n. divinité. [Etym p. 350]
Valatar [√BAL-+√TAƷ-] n. pl. « Grand Vala » (lit. [Vala-tar]), un des neuf Valar. [VT46 p. 17]
Valie, pl. Valier [√BAL-] n. reine des Valar, ad. Avale. [MR p. 201]
Valimar [√BAL-+√MBAR-] topo. « Demeure des Puissants » (lit. [Vali-mar]), cité des Valar à Valinor. [RGEO p. 70 ; Silm p. 348]
Valinor [√BAL-+√NDOR-] topo. « Pays des Valar » (lit. [Vali-nor]), « Royaume Bienheureux ». [Etym p. 350, 376 ; QE p. 413 ; RGEO p. 70]
Valinóre [√BAL-+√NDOR-] topo. « Pays des Valar » (lit. [Vali-nóre]), peuple des Valar. [QE p. 413 ; RGEO p. 70]
Valinórelúmien [√BAL-+√NDOR-+√LU-+√YEN-] n. pl. « Les Annales de Valinor» (lit. [Valinóre-lúmien]). [LRW p. 202]
Valinóren [√BAL-+√NDOR-] topo. gén. sing. de Valinóre de Valinor. [LRW p. 202 ; MR p. 57, 200 ; VT36 p. 19]
Valinóreo [√BAL-+√NDOR-+√ƷO-] topo. gén. sing. de Valinóre de Valinor. [MR p. 200]
Valinóreva [√BAL-+√NDOR-] topo. adjal. sing. de Valinór) de Valinor de Valinor, valinorien. [MR p. 133]
Valmar [√BAL-+√MBAR-] topo. « Demeure des Puissants » (lit. [Val(a)-mar]), cité des Valar à Valinor. [RGEO p. 70 ; Silm p. 348]
valuvar [√BAL-] v. conj. & pron. pers. [valuva-r] 3ème pers. du pl. du futur de vala-, les volontés (des Puissants) seront faites. [QE p. 404]
valya [√BAL-] adj. qui a une autorité ou un pouvoir divin. [Etym p. 350 ; LRW p. 174]
Valya [√BAL-] n. langue des Valar. [LRW p. 174]
vamme [√?] v. conj. impératif présent, nous ne voulons pas. [QE p. 371]
[w]ván, pl. [w]váni [√WA-N-] n. Orn. oie. [Etym p. 397]
ván [√?+ √NI²-] v. conj. & pron. pers. [vá-n] 1ère pers. du sing. du présent, je ne veux/fais pas. [QE p. 371]
vanda [*√WED-] n. engagement, promesse solennelle, serment. [CLI p. 704]
vanda [†√BAD<SUP>[2]</SUP>-] n. prison. [VT45 p. 6]
vanima [√BAN-] adj. beau, belle, blond, magnifique. [Etym p. 351 ; SdA VI-6 p. 1036]
Vanimor [√BAN-] n. pl. « Les Beaux » (lit.), nom des Enfants d’Ilúvatar. [Etym p. 395]
vanne [√?] v. conj. passé de vanya-, (il) s’en alla. [Etym p. 397]
vanta [√BAT-] n. marche, balade, promenade. [Etym p. 352]
vanta- [√BAT-] v. cheminer, marcher. [Etym p. 352]
vanwa [√VAN-] adj. achevé, disparu, parti, perdu, mort. [Etym p. 397 ; LCP p. 43]
vanwie [√VAN-] n. passé. [Etym p. 397]
vanya [√BAN-] adj. blond. [QE p. 382-3]
Vanya, pl. Vanyar [√BAN-] n. « Blond » (lit.), nom donné aux 1er Clan des Elfes par les Noldor. [QE p. 382-3]
vanya- [√VAN-] v. s’en aller, disparaître, partir. [Etym p. 397]
vanyarin [√BAN-] adj. qui est propre aux Vanyar. [MR p. 136, 166 ; QE p. 361]
ványe [√?+ √NI²-] v. conj. & pron. pers. [vá-nye] 1ère pers. du sing. du présent, je ne veux/fais pas. [QE p. 371]
váquenten [√?] v. conj. passé sing. de váquet-, refusa. [QE p. 370]
váquet- [√?] v. interdire, prohiber, refuser. [QE p. 370]
*váqueti- [√?] v. radical aoriste de *váquet-, interdire. [cf. váquetin]
váquetin [√?+ √NI²-] v. conj. & pron. pers. [váqueti-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de *váqueti-, je refuse. [QE p. 370]
[w]vára [√WAƷ-] adj. sale, souillé, taché. [Etym p. 397]
Varda [√BARATH-] théon. « L’Éxaltée » (lit.), Valie épouse de Manwe. [Etym p. 351 ; MR p. 402 ; RGEO p. 69]
Vardamir [√BARATH-+√MIR-] n. pr. *« Joyau de Varda » (lit. [Varda-mir]), fils d’Elerosse et 2ème roi de Númenor, il ne fut officiellement souverain qu’un an, père de Tar-Amandil. [CLI p. 601]
vardarianna [√BARATH-+√ANA<SUP>1</SUP>-] n. Bot. « Don de Varda » (lit.), espèce d’arbre à feuilles persistantes de l’Andustar (Númenor). [CLI p. 788]
Vardilme [√BARATH-] n. pr. *« Celle Qui Est Dévouée à Varda » (lit. *[Vard(a)-(d)il-me]), fille de Vardamir Nólimon et sœur de Tar-Amandil ; cette entrée est proposée par Patrick H. Wynne qui présente la terminaison -me comme la forme féminine de la terminaison -mo. [CLI p. 601]
Vardo [√BARATH-+√ƷO-] théon. gén. sing. de Varda de Varda. [RGEO p. 66]
varna [√BAR-] adj. en sécurité, protégé, sain et sauf. [Etym p. 351]
varnasse [√BAR-] n. protection, sécurité. [Etym p. 351]
varne [√BARÁN-] adj. bronzé, basané, brun, brun foncé, foncé, hâlé. [Etym p. 351]
varya- [√BAR-] v. cuirasser, défendre, protéger. [Etym p. 351]
Vása [√?] n. Astro. « La Dévoreuse » (lit.), Soleil, à noter que les Elfes considèrent le Soleil comme féminin et la Lune comme masculin. [MR p. 130, 198]
☛ Anar, Ancale, Aryante, Ur, Isil [w]va[th]sar [√WATH-] n. masc. voile. [VT42 p. 9-10]
vasarya- [√WATH-] v. cacher, dissimuler, voiler. [VT42 p. 10]
Vastuman [*√WATH-+√UGU- & √UMU-+√MAN-] topo. *« L’Ombre (Hors) d’Aman » (lit. [Vast-u-(A)man]), nom des ténèbres au Sud du Taniquetil entre les Pelóri et la Mer. [MR p. 284 ; VT34 p. 34]
ve [√?] conj. comme, pareil à. [MC p. 222 ; RGEO p. 66]
[w]vea [√WEG-] adj. adulte, vigoureux, viril. [Etym p. 398 ; VT36 p. 18]
*vea [√?] n. la mer. [cf. vean]
vean [√?] n. nom. sing. de *vea la mer. [MC p. 220 ; VT36 p. 18]
[w]veaner [√WEG-+√NER- ou √NER-] n. homme adulte (lit. [vea-ner]). [Etym p. 398]
Veantur [√?+ √TUR-] n. pr. *« Seigneur de la Mer » (Vea-n-tur]), nom d’un fameux navigateur, Capitaine des Navires Roi Tar-Elendil et père d’Almarian. [MC p. 220 ; VT36 p. 18]
[w]veasse [1. √WEG- 2. √?] n. 1. vigueur. 2. n. loc. sing. de *vea dans la mer. [1. Etym p. 398 2. VT36 p. 26]
*[w]ven [*√WEN-, WENED-] n. donzelle, jeune fille, jouvencelle, fraîcheur, verdeur. [cf. Nerwen(de)]
*[w]vén [*√WEN-, WENED-] n. donzelle, jeune fille, jouvencelle, fraîcheur, verdeur. [cf. Nerwen(de)]
[w]vende [√WEN-, WENED-] n. jeune fille, vierge. [Etym p. 398 ; VT47 p. 42]
Vénde [*√WEN-, WENED-] théon. Vierge. [VT44 p. 10]
[w]véne [√WEN-, WENED-] n. virginité. [Etym p. 398]
[w]venesse [√WEN-, WENED-] n. virginité. [Etym p. 398]
[w]venya [√GWEN-] adj. 1. vert, jaune-vert. 2. frais. [Etym p. 359]
[w]veo [√WEG-] n. homme. [Etym p. 398]
*[w]veon [√WEG-] n. dat. sing. de [w]veo à un homme. [VT38 p. 20]
véra [√?] adj. personnel, privé. [PMe p. 340]
verca [√BERÉK-] adj. sauvage. [Etym p. 352]
[w]vére [√WED-] n. engagement solennel, promesse solennelle, serment. [Etym p. 397]
verie [√BER-] n. bravoure, courage, hardiesse, sang-froid, vaillance. [Etym p. 352]
verno [√BES-] n. conjoint, mari. [Etym p. 352 ; VT45 p. 6]
veru [√BES-] n. couple marié, les deux époux. [Etym p. 352]
(Ar) Veruen [(√AR<SUP>1</SUP>-)+√BES-] n. *« (Jour) des Epoux » (lit. [(Ar)Veru-en]), 3ème jour de la semaine valienne dédié au couple d’Aule et Yavanna, également nommé Ar Veruen. [Etym p. 368] ☛ Arfanturion
verya [√BER-] adj. audacieux, impétueux, effronté, courageux, hardi. [Etym p. 352 ; VT45 p. 6]
verya- [√BER-] v. défier, oser, risquer. [Etym p. 352]
vesse [√BES-] n. compagne, conjointe, femme, épouse. [Etym p. 352]
vesta [√BES-] n. mariage. [Etym p. 352]
vesta [√WED-] n. contrat. [Etym p. 397]
vesta- [√BES-] v. épouser. [Etym p. 352]
vesta- [√WED-] v. jurer, faire un contrat. [Etym p. 397]
vestale [√BES-] n. mariage, noces. [Etym p. 352]
vestale [√WED-] n. serment. [Etym p. 397]
[w]vie [√WEG-] n. ardeur, ferveur, figueur, virilité. [Etym p. 398]
[w]vilda [√WIL-] n. air inférieur. [VT46 p. 21]
[w]vili- [√WIL-] v. aoriste flotter, voler. [Etym p. 398 ; LCP p. 677]
[w]vilin [√WIL-+√NI²-] v. conj. & pron. pers. [[w]vili-n] 1ère pers. du sing. de l’aoriste de [w]vili-, je vole. [Etym p. 398]
[w]ville [√WIL-] v. conj. passé singulier du verbe [w]vili-, volait. [Etym p. 398]
[w]vilwa [√WIL-] I. adj. papillonnant. II. n. air en tant que substance et région. [I. MC p. 223 II. Etym p. 398]
[W]Vilwarin [√WIL-] n. Astro. « Le Papilllon » (lit.), Cassiopée. [Silm p. 349] ☛ Menelmacar, Valacirca
[w]vilwarin, pl. [w]vilwarindi [√WIL-] n. papillon. [Silm p. 39]
[W]Vilya [√WIL-] n. 1. Air Inférieur, 1ère couche. 2. Ling. lettre v anciennement w, sert à représenter un v fruit de l’évolution w > v. [AppE p. 1215] ☛ Vaitya, Vilna
vincarna [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)+√KAR-] v. conj. « refait » (lit. [vin-carna]), participe passé d’un verbe ptobablement issu de *vin- « nouveau » et *-carna « fait ». [VT34 p. 11]
[w]vin(i)ce [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. « petit bébé » (lit. [[w]vin-(i)ce]), l’auriculaire. [VT48 p. 6]
vinda- [√WIN-, WIND-] v. se faner, se flétrir. [VT46 p. 21]
vindane [√WIN-, WIND-] v. conj. passé sing. de vinda-, fana, fanait. [VT46 p. 21]
[w]vinde [√WIN-, WIND- ou √GWINDI-] adj. bleu-gris, bleu pâle, gris pâle. [Etym p. 399 ; VT46 p. 21]
[w]vine [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. 1. bambin, bébé, enfant n’ayant pas encore totalement grandi. 2. l’auriculaire. [1. VT47 p. 10, 26 2. VT48 p. 6]
víne [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. jeunesse. [VT47 p. 26]
[w]vinga [√WIG-] n. crête des vagues, écume, embrun. [Etym p. 398 ; LCP p. 677, MC p. 223]
[w]vinge [√WIG-] n. 1. crête des vagues, écume, embrun. 2. Ling. lettre w. [1. Etym p. 398 ; LCP p. 677, MC p. 223 2. VT46 p. 21, 30-1]
[W]Vingelót(e) [√WIG-+√LOT(H)-] n. pr. « Fleur d’Ecume » (lit. [[W]Vinge-lót(e)]), nom du navire d’Earendil. [Silm p. 348]
[w]vingil [√WIG-] n. nymphe. [Etym p. 398]
[W]Vingilot(e) [√WIG-+√LOT(H)-] n. pr. « Fleur d’Ecume » (lit. [[W]Vingi-lot(e)]), nom du navire d’Earendil. [Silm p. 348]
[w]vin(i)ce [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. « petit bébé » (lit. [vin-(i)ce]), l’auriculaire. [VT48 p. 6]
[w]vinima [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] adj. d’enfant, enfantin. [VT47 p. 26]
[w]vinimo [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. « celui qui est jeune » (lit. [vini-mo]) 1. bambin, bébé. 2. l’auriculaire. [1. VT47 p. 10 2. VT48 p. 6]
[w]vinta- [√WIN-, WIND-] v. disperser, éparpiller. [Etym p. 399, PMe p. 376]
vintane [√WIN-, WIND-] v. conj. passé de vinta-, disparaissait. [Etym p. 399]
vinte [√WIN-, WIND-] v. conj. passé de vinta-, disparaissait. [Etym p. 399]
[w]vinya [1. √WIR- (WI-, WIRI-, WINI-) ou †√GWIN- 2. √WIN-, WIND-] adj. 1. frais, jeune, nouveau. 2. bleu pâle. [1. CLI p. 563 ; MR p. 67 ; VT38 p. 19 ; VT45 p. 16 ; VT46 p. 22 ; VT47 p. 26 2. Etym p. 399]
[w]vin(d)ya [√WIN-, WIND-] adj. bleu pâle. [Etym p. 399]
Vinya [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] topo. « La Jeune » (lit.), autre nom de Númenor. [LRW p. 25 ; VT34 p. 20]
Vinyalonde [√WINI-+√LOD-] topo. q. num. « Nouveau Port » (lit. [Vinya-londe]), port fondé par Tar-Aldarion à l’embouchure de la Rivière de l’Ombre (s. Gwathir. [CLI p. 563]
Vinyamar [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)+√MBAR-] topo. « Nouvelle Demeure » (lit. [Vinya-mar]), forteresse noldo contruite par Turgon sur les versants du mont Taras. [CLI p. 399]
[w]vinyamo [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. « celui qui est jeune » (lit. [vinya-mo]), jeune, enfant. [VT47 p. 26]
Vinyarie [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)+√AR<SUP>1</SUP>-] n. « Jour Nouveau » (lit. [Vinya-arie]), Jour de la Nouvelle Année, jour ajouté en début de quantien. [PMe p. 127] ☛ quantien, Quantarie
vinye [√WIN-, WIND-] n. soir, soirée. [VT46 p. 11, 21]
Víresse [√?] n. q. num. avril. [AppD p. 1195, PMe p. 134] ☛ Lótesse, Nótuile
vírie [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] n. jeunesse. [VT46 p. 22]
virya [√WIR- (WI-, WIRI-, WINI-)] adj. frais. [VT46 p. 22]
[w]vista [√WIS-] n. air (= substance). [Etym p. 399 ; SM p. 241]
vor- [√BOR-] préf. continuellement. [Etym p. 353]
vóre [*√BOR-] n. durée. [VT45 p. 7]
vórea [√BOR-] adj. continuel, endurant. [VT45 p. 7]
vórima [√BOR-] adj. 1. continuel, répétitif. 2. assidu, constant, loyal, persévérant. [1. Etym p. 353 ; LCP p. 650 ; VT45 p. 7 2. CLI p. 704]
voro [√BOR-] adv. à jamais, continuellement, répétitivement, toujours. [Etym p. 353]
voro- [√BOR-] préf. continuellement. [Etym p. 353]
voronda [√BORÓN-] adj. sûr, constant, fidèle, loyal. [CLI p. 704 ; LCP p. 650]
Vorondil (Le Chasseur) [√BORÓN-] n. pr. « Dévoué à la Fidelité » (lit. [Voron-dil]), fils de Pelendur. [AppA p. 1110]
voronwa [√BORÓN-] adj. constant, durable, loyal, persévérant. [Etym p. 353]
voronwe [√BORÓN-] n. dévouement, fidélité, loyalisme, loyauté. [Etym p. 353]
Voronwe [√BORÓN-] n. pr. « Le Fidèle» (lit.), titre donné au premier Surintendant du Gondor Mardil, ad. Abrazan. [AppA p. 1110, PMe p. 340]
voronwie [√BORÓN-] n. dévouement, endurance, fidélité, loyauté. [Etym p. 353]
vorosanya [*√BOR- ou *√BORÓN-+√STAN-] adj. légal, normal. [VT46 p. 15]

W

Conformément aux normes choisies dans ce lexique, w > v (en position initiale uniquement).
Par conséquent, se référer aux entrées de V pour toutes celles de W, hormis :

-we [√?] suff. terminaison duelle. [VT48 p. 10]

Y

[√YA-] adv. autrefois, jadis. [Etym p. 399]
ya [√?] adv. comme. [VT43 p. 16]
ya [√?] locu. prép. dans lequel/laquelle/lesquels, auquel, à laquelle, auxquels(-elles). [VT43 p. 34]
ya [*√YA-] pron. rel. imp. cela. [VT47 p. 21]
-ya [√?] suff. suffixe verbal de causalité. [VT43 p. 22]
yaime [√?] n. appel, cri, hurlement, plainte. [MC p. 223]
yaimea, pl. yaimie [v?] adj. criard, piaillard, plaintif. [MC p. 222-3]
yaiwe [√YAY-] n. dédain, indifférence, mépris, orgueil. [Etym p. 400]
yal- [√?] v. enjoindre, ordonner. [CLI p. 704]
yalie [√?] v. inf. enjoindre, ordonner. [CLI p. 704]
yalien [√?] v. dat. sing. de yalie pour ordonner. [CLI p. 704]
yallume [*√YA-+*√LU-] adv. enfin, finalement. [LRW p. 72]
yalme [√ÑGYAL-] n. clameur, anciennement [ñ]nalme. [Etym p. 377 ; VT46 p. 3]
yalúme [*√YA-+*√LU-] n. autrefois, passé, temps ancien. [Etym p. 399]
yalúmea [*√YA-+*√LU-] adj. d’autrefois, de jadis. [Etym p. 399]
yalúmesse [*√YA-+*√LU-] adv. autrefois. [Etym p. 399]
yan [√?] adv. comme. [VT43 p. 16]
yána [√YAN<SUP>[1]</SUP>-] n. lieu saint, sanctuaire, temple. [Etym p. 400]
yana [√YA-] I. prép. & adv. de lieu en, y. II. pron. dém. cela. [ Etym p. 399]
yanga- [√YAG-] v. bâiller, béer, s’ouvrir. [Etym p. 400]
yanta [√YAT-] n. 1. pont, passerelle, viaduc. 2. Ling. lettre servant aux diphtongues en i (voyelle+i). 3.joug. [1. & 2. AppE p. 1215 3.Etym p. 400]
yanwa [√YAT-] n. isthme, joint, jointure, pont, remplacé par yanwe. [VT46 p. 22]
yanwe [√YAT-] n. isthme, joint, jointure, pont, anciennement yanwa. [Etym p. 400]
yar [√?] pron. rel. à laquelle, auquel (angl. to whom). [VT36 p. 21 ; VT43 p. 16]
yár [√YAR-] n. sang. [Etym p. 400]
yára [√YA-] adj. ancien, vieux. [Etym p. 399]
yáre [√YA-] n. jours anciens, période ancienne. [Etym p. 399]
yárea [√YA-] adj. de jadis, d’autrefois. [Etym p. 399]
yaren [√YAR-] n. gén. sing. de yár du sang. [Etym p. 400]
yáresse [√YA-] prép. il était une fois. [Etym p. 399]
yarra- [√?] v. bougonner, grogner, grommeler. [MC p. 223]
yasse [√YA-] prép. il était une fois. [Etym p. 399]
*yasse, pl. yassen [√?] pron. rel. dans lequel/laquelle (lesquels/lesquelles). [RGEO p. 66]
yat [√YAT-] n. col, cou. [Etym p. 400]
yatta [√YAK-] n. 1. isthme, rétrécissement. 2. Ling.. [1. Etym p. 400 2. VT46 p. 22, 30-1]
yáva [√YAB-] n. fruit. [LCP p. 677 ; VT43 p. 31]
Yavanna [√YAB-+√ANA<SUP>1</SUP>-] théon. « Donneuse de Fruits » (lit. [Yav-anna]), nom de la Valie épouse d’Aule. [Silm p. 349]
yavannamíre [√YAB-+√ANA<SUP>1</SUP>-+√MIR-] n. Bot. « joyau de Yavanna » (lit. [yavanna-míre]), espèce d’arbre à feuilles persistantes de la région de Nísmaldar (Númenor) avec des fruits ronds et écarlates. [CLI p. 554]
Yavannie [*√YAB-] n. q. num. Septembre ; notez la possible ressemblance avec Fructidor (mois des fruits), mois du calendrier républicain. [AppD p. 1195, PMe p. 134 ; Silm p. 364] ☛ Lasselanta, Narquelie, Nóquelle
yáve [√YAB-] n. fruit. [Etym p. 399 ; Silm p. 364 ; VT43 p. 31]
yávie [*√YAB-] n. automne, moisson, récolte. [Silm p. 364] ☛ lasselanta, narquelion
Yávien [√YAB-] n. pr. *« Fille des Fruits » ou *« Fille de l’Automne », (lit. [Yáv(e)-ien] ou [Yáv(ie)-ien]), fille de Nolondil. [CLI p. 601]
Yáviére [*√YAB-+*√AR<SUP>1</SUP>-] n. q. num. « Jour de la Moisson » (lit.), jour férié entre le 30ème jour de Yavannie et le 1er de Narquelie. [AppD p. 1194]
yáwe [√YAG-] n. crevasse, gouffre, précipice, ravin, ravine, rigole. [Etym p. 400 ; VT46 p. 22]
[√GYEL-] n. appel de joie/d’enthousiasme. [SdA VI-6 p. 1036]
ye [√YEN-] n. siècle. [AppD p. 1193]
ye, pl. i [√?] pron. rel. quel(le), qui. [VT47 p. 21]
-ye [√?] suff. et, ajouté au second élément d’une paire de choses généralement associées. [VT47 p. 31]
ye [√YE-, I-] v. conj. présent sing., est. [VT46 p. 22]
yelda [√YEL-] adj. amical. [Etym p. 400]
yelde [√YEL-] n. fille. [Etym p. 400]
yello [*√GYEL-] n. appel de joie/d’enthousiasme. [Etym p. 359 ; SdA VI-6 p. 1036]
yello, pl. illon [√?+ √LO-] pron. rel. abl. sing. de ye duquel. [VT47 p. 21]
yelme [1. √DYEL- 2. √YEL-] n. 1. aversion, dégoût, répugnance. 2. *amitié. [1. Etym p. 355 ; VT45 p. 11 2. Etym p. 400]
yelta- [√DYEL-] v. avoir de l’aversion, détester, excécrer, répugner. [Etym p. 355 ; VT45 p. 11]
yelva [√DYEL-] adj. dégoutant, détestable, remplacé par yelwa. [VT45 p. 11]
yelwa [√DYEL-] adj. dégoutant, détestable, ancienne forme yelva. [Etym p. 355 ; VT45 p. 11]
yen [√YO-, YON-] n. fille. [Etym p. 400]
yén, pl. yéni [√YEN-] n. année elfique (= 52 596 jours soit 144 années « standards » ou coranári). [AppD p. 1192 ; Etym p. 400 ; VT44 p. 36] ☛ coranar
yende [√YO-, YON-] n. fille. [Etym p. 400]
yendi [√YO-, YON-] n. fille. [VT45 p. 16]
yénie [*√YEN-] n. pl. annales, chroniques. [MR p. 57, 200]
yénion [√YEN-+√3O-] n. gén. pl. de yéni des années. [VT44 p. 36]
yenna [√?] pron. rel. all. sing. de ya « au quel » (lit. [ye-nna]), auquel(le). [VT47 p. 21]
yenya [√YEN-+*√YA-] n. année précédente. [Etym p. 399]
yeo, pl. ion [√?+√ƷO-] pron. rel. gén. sing. de ye duquel (angl. from whom). [VT47 p. 21]
yerna [√GYER-] adj. usé, vieux. [Etym p. 360]
yesta- [√YES-] v. désirer. [Etym p. 400 ; VT46 p. 22]
yestare [√?+ √AR<SUP>1</SUP>-] n. premier jour de l’année. [AppD p. 1193]
Yésus [√?] théon. (translitération) Jésus, une des composantes de la Trinité (q. Neldie). [VT43 p. 31]
yéva [√YE-, I-] v. conj. futur sing., sera. [VT38 p. 21 ; VT46 p. 22]
yomenie [*√WO-+√MEN-] n. manifestation, assemblée, rencontre, réunion. [QE p. 407]
(-)yon(-) [√YO-, YON-] préf. ou suff. fils. [VT47 p. 26]
yondo [√YO-, YON-] n. fils. [Etym p. 400 ; VT47 p. 26]
yontil [√YO-, YON-+√TIL-] n. hypo. « fils doigt » (lit. [yon-til]), le majeur. [VT47 p. 27]
yonyo [√YO-, YON-] n. hypo. « fils, grand garçon », le majeur. [VT47 p. 10, 27]
yú- [√YU-] préf. les deux. [VT46 p. 22]
yuale [√YU-+√KAL-] n. « les deux lumières » (lit. [yu-©ale]), crépuscule. [Etym p. 362]
yúcale [√YU-+√KAL-] n. « les deux lumières » (lit. [yu-cale]), crépuscule. [Etym p. 362 ; VT45 p. 13]
yúla [√YUL-] n. braise, charbon ardent. [Etym p. 400]
*yúlallon [√YUL-+√ƷO-] n. gén. pl. de yúla des braises. [VT38 p. 19]
*yulda, pl. yuldar [*√JULU-] n. gorgée. [RGEO p. 66]
yulma [1. √YUL- 2. *√JULU-] n. 1. brandon, tison. 2. calice, coupe, tasse. [1. Etym p. 400 2. QE p. 416]
yulme [1. √YUL- 2. *√JULU-] n. 1. chaleur ardente. 2. beuverie, libation, orgie. [1. Etym p. 400 2. QE p. 416]
yu[ñ]nce [√YU-+√ÉNEK-] adj. num. card. & n. inv. « deux fois six » (lit. [yu-(e)nce]), douze. [VT48 p. 7-8]
yunque [√YU-+√ÉNEK-] adj. num. card. & n. inv. « deux fois six » (lit. [yu-(e)nque]), douze. [VT47 p. 5, 41 ; VT48 p. 6-7, 9]
yunquenta [√YU+√ÉNEK-+*√ENET-] adj. num. card. & n. inv. « douze et un de plus » (lit. [yunque-enta]), treize. [VT47 p. 15]
yunquente [√YU-+√ÉNEK-+*√ENET-] adj. num. card. & n. inv. « douze et un de plus » (lit. [yunque-ente]), treize. [VT47 p. 15]
yunquesta [√YU-+√ÉNEK-+√SAT-] n. « fraction de douze » (lit. [yunque-sta]), un douzième (1/12). [VT48 p. 11]
yur- [√YUR-] v. courir. [Etym p. 400]
yuyo [√YU-] pron. dém. tous les deux. [Etym p. 400]

1) Ce tréma indique que la voyelle doit être prononcée, cette indication est nécessaire en anglais mais pas en français. Il sert également à rappeler que 2 voyelles successives ne forment pas une diphtongue et doivent être prononcées séparément.
2) Le quenya employé par les Noldor en Exil au Troisième Âge ne fait pas de différence.
3) Tolkien employait indifféremment c ou k pour exprimer le son [k].
4) Conformément au quenya employé par les Noldor en Exil au Troisième Âge (Appendice E).
5) Conformément à l’usage des Noldor en exil qui prononçaient le w initial comme un v, d’où cet usage en Terre du Milieu au Troisième Âge (AppE).
6) En quenya, la lettre x n’existe pas en tant que telle mais est une combinaison (c + s), d’où cette nécessité de le rappeler en vue de l’écrire correctement.
 
langues/lexiques/quenya-francais.txt · Dernière modification: 18/08/2015 11:33 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2015