Vingilot

Âge des Valar Âge des Arbres Premier Âge Second Âge Troisième Âge Quatrième Âge

Datesentre 525 et 534 1A1) - ?
SignificationFleur-d'écume (quenya)
CréateursEärendil et Círdan
En quenyaVingilótë2)
En sindarinGwingloth
En adûnaïqueRôthinzil
En anglaisFoam-flower
RéférenceSilm. QS-24
« Il construisit Wingelot, le plus beau navire jamais chanté, la Fleur-d'écume ; sa membrure était blanche comme la lune argentine, et ses rames dorées ; ses voiles étaient d'argent, et ses mâts couronnés de joyaux telles des étoiles. » — Beren et Lúthien — Un extrait du « Conte Perdu » intitulé le Nauglafring

Le Vingilot était le navire d'Eärendil, que celui-ci construisit avec l'aide de Círdan sur les rives de la Baie de Balar. Il était de couleur blanche, sa voile était d'argent, ses rames était vermeilles et sa proue ressemblait à un cygne3).
À son bord, il fit maints voyages afin de retrouver ses parents et les Terres Immortelles mais en vain. Il retourna donc en Terre du Milieu, hâté par un funeste songe. C'est à ce moment là qu'Elwing, fuyant avec le Silmaril le dernier des Massacres fratricides, retrouva le Vingilot. Ainsi Eärendil, aux côtés de son épouse et de ses trois marins Aerandir, Erellont et Falathar, aidé en cela par le pouvoir du Silmaril, accostèrent sur les rivages de Valinor.

Le Vingilot (© Ted Nasmith)

Les Valar, touchés par le plaidoyer d'Eärendil en faveur des Elfes et des Hommes de la Terre du Milieu, décidèrent de bénir le Vingilot, qui franchit la Porte de la Nuit pour s'élancer dans les airs. À son bord, Eärendil en était toujours le capitaine et le Silmaril à son front brillait de mille feux. Les habitants de la Terre du Milieu l'appelèrent Gil-Estel.
Eärendil combattit lors de la guerre_de_la_grande_colere, menant tous les oiseaux du ciel. Il y tua Ancalagon, le plus grand des Dragons de Morgoth.

Après cette guerre, le Vingilot revint dans les cieux. Eärendil devint le gardien de la Porte de la Nuit afin que Morgoth ne puisse revenir sur Arda. Il parcourait les cieux, mais on le voyait surtout le matin et le soir lorsqu'il rentrait en Aman. On l'appelle aujourd'hui désormais Vénus.

Dans Le Livre des Contes Perdus et les premiers écrits de Tolkien, ce navire est nommé Wingilot puis Wingelot. Ces nom prennent la forme de Vingilot dans Le Silmarillion.

Histoire externe

Le nom du navire d'Eärendil semble avoir été inspiré à Tolkien par le Guingelot, navire de Wade des Helsings, à l'origine un géant des mers vénéré par les tribus côtières de la mer du Nord et de la Baltique. Cette hypothèse est renforcée par le fait que, dans une ébauche du Lai d'Eärendel, le nom de Wade des Helsings est utilisé pour désigner Tuor, père d'Eärendil. Christopher Tolkien en conclut que « nous pouvons exclure toute idée de coïncidence » quant à la ressemblance entre Guingelot et Vingilot 4).</note>

Note linguistique

Vingilótë
Languequenya
Signification« Fleur-d'écume »,

composé du nom wingë « écume » et du nom lótë « fleur »
RéférencesSilm App., PM
Gwingloth
Languesindarin
Signification« Fleur-d'écume »,

composé du nom gwing « écume » et du nom loth « fleur »
RéférencesPM, PE 17

1) 525 1A : Départ de Tuor et d'Idris de la Terre du Milieu.
534 1A : Début des voyages d'Eärendil.
The War of the Jewels, Partie III, Chapitre V, p. 352 et 348
2) Vingilot en est la forme raccourci.
4) Les Lais du Beleriand, II. Poèmes tôt abandonnés, Fragment d'un Lai d'Eärendel en vers allitératifs
 
encyclo/artefacts/navires/vingilot.txt · Dernière modification: 31/07/2018 21:25 par Lennie
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018