Grands Smials

LieuÀ Tocquebourg dans le Quartier Ouest du Comté
Autres nomsGrande Maison des Touc, Smials de Tocquebourg
En anglaisGreat Smials
« Ces Touc ont bien de la chance, ils ont ces profonds trous dans les Côtes Vertes, les Grands Smials et tout, et les bandits peuvent pas leur tomber dessus ; et ils les laissent pas entrer sur leurs terres. Sinon, ils les prennent en chasse. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre VI — Chapitre 8

Les Grands Smials étaient, comme leur nom l'indique, des smials grands et profonds excavés dans les collines de Tocquebourg, à l'extrémité ouest des Côtes Vertes. C'était le manoir ancestral de la famille Touc.

Ce fut sous l'impulsion du 10ème Thain Isengrim II que débuta l'excavation des Grands Smials en 2683 TA. En février 3019, alors que Merry et Pippin étaient perdus dans Fangorn, ce dernier affirma que la forêt lui rappelait l’antique salle des Grands Smials, un lieu « très sombre et étouffant ». Il les décrit comme « une maison immense, où le mobilier n’a pas été déplacé ou changé depuis des générations » et en tout cas pas depuis le décès de son ancêtre le Vieux Touc, un siècle auparavant.

Durant l'occupation du Comté par les bandits de Charquin, les Touc se cachaient dans les Grands Smials ainsi que dans les Côtes Vertes, les empêchant d'entrer dans leurs domaines ou, s'ils entraient malgré tout, leur faisaient la chasse. En une occasion, ils en tuèrent trois qu'ils avaient surpris à voler. Dans la nuit du 2 au 3 novembre 3019 TA qui précéda la Bataille de Belleau, Pippin partit accompagné d'une douzaine de hobbits sur des poneys pour soulever les Touc des Grands Smials. Il revint le lendemain à la tête d'un régiment fort d'une centaine de Touc de Tocquebourg et des Côtes Vertes.

Plus tard, au Quatrième Âge, les Grands Smials devinrent le siège de l'une des trois plus grands bibliothèques historiques du Comté. C'est là que fut conservée une copie conforme du Livre du Thain, lui-même copie du Livre Rouge de la Marche-de-l'Ouest, réalisée en 172 QA par le scribe royal Findegil pour l'arrière-petit-fils de Pippin. Ce furent également ici que Pippin et sa descendance archivèrent nombre de documents concernant Númenor, le Gondor et l'histoire de la lignée d'Elendil, dont Aragorn descendait. Enfin, c'est probablement entre ces murs que Merry écrivit le Compte des Années, la chronologie des Premier, Deuxième et Troisième Âges qui accompagne le Livre Rouge.


 
encyclo/geographie/villes_tours_et_forteresses/comte/grands_smials.txt · Dernière modification: 06/05/2018 11:07 par Druss
Nous rejoindre sur https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - https://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2019