Saeros

Dates? – 484 1A
RaceElfes
GroupeNandor/Laiquendi
PèreIthilbor
« Cependant mû par l'effroi, Saeros tenta sa chance et sauta, mais il lâcha pied sur l'autre rive et tomba en arrière avec un cri, se fracassant sur un grand rocher à fleur d'eau. Ainsi acheva-t-il sa vie en Doriath ; et Mandos n'allait pas le lâcher de sitôt. » Contes et légendes inachevés : le Premier Âge - Narn i Hîn Húrin

Saeros était un Nando, qui s'installa en Doriath après la Première Bataille de Beleriand, qui vit la mort de son roi Denethor. Il gagna la confiance du roi Elu Thingol, ce qui le rendit orgueilleux et méprisant envers ceux qu'il considérait comme ses inférieurs : il n'aimait guère les Hommes, notamment les parents de Beren. Il avait toutefois gagné l'amitié de Daeron le ménestrel, grâce à ses talents de chanteur.

Le fait que Thingol considère le jeune Túrin comme son fils adoptif l'irritait, et dès qu'ils se croisaient, Saeros n'avait que des paroles de haine envers lui. Toutefois, un jour que Túrin, revenu des marches de Doriath, s'assit par inadvertance dans le siège réservé à Saeros lors des conseils du roi, celui-ci railla tout d'abord Túrin, avant d'insulter ouvertement sa famille. Túrin lui lança alors une coupe au visage, et seule la présence de Mablung l'empêcha de tuer l'arrogant Elfe.

Le lendemain, alors que Túrin repartait vers le nord, Saeros l'attaqua par surprise. Toutefois, Túrin eut le dessus, et il pourchassa l'Elfe jusqu'à un torrent : Saeros tenta de sauter sur l'autre rive, mais trébucha et se disloqua sur un rocher qui émergeait, et provoqua ainsi indirectement le départ de Túrin de Doriath.

Histoire externe

Le personnage de Saeros apparaît dans le Conte Perdu Turambar et le Foalókë, où il se nomme Orgof et est d'ascendance mixte, ilkorine et gnomique, et proche parent du roi de Doriath. Son trait de caractère majeur est déjà l'arrogance, et Túrin le tue par accident en lui lançant une coupe au visage lors d'un banquet après qu'il eût raillé les femmes de Hithlum. Cette même histoire est reprise dans le Lai des Enfants de Húrin (v. 448 – 549), l'Esquisse de la Mythologie, la Quenta Noldorinwa et le Quenta Silmarillion de 1937.

Dans les Grey Annals, c'est toujours cette même histoire qui apparaît, mais une note en marge indique que ce personnage, ici appelé Orgol, fait partie « des Elfes-invités d'Arthórien ». La version de l'histoire présente dans Le Silmarillion, où Saeros n'est que blessé par le gobelet, attaque traîtreusement Túrin le lendemain de l'incident et meurt accidentellement en se jetant dans un affluent de l'Esgalduin, dérive de celle du Narn i Chîn Húrin. De nombreux détails y font leur apparition, comme l'inimitié de Saeros envers les Edain, son amitié pour Daeron (dans des versions antérieures, ils sont liés par le sang, voire frères) et ses talents de chanteur. Le fait qu'il soit un proche conseiller de Thingol apparaît également dans le Narn ; dans une note associée, il est dit que Saeros est en fait le fils du chef des Nandor d'Arthórien, qui bénéficiait d'une place permanente au conseil du roi Thingol.

Dans l'appendice à The Children of Húrin, Christopher Tolkien indique que le dernier choix de son père pour le nom de cet Elfe semble avoir été Orgol et non pas Saeros (voir aussi à ce sujet The War of the Jewels, p. 112). Par « accident linguistique », orgol signifie « orgueil » en vieil anglais.


 
encyclo/personnages/elfes/teleri/nandor/saeros.txt · Dernière modification: 24/04/2017 09:00 par Agmar
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017