Esprits des Tertres

Dates1636 3A - …
En anglaisBarrow-wights
Première traductionÊtres des Galgals
« Un Esprit des Tertres l’avait pris, et il était sans doute déjà soumis aux terribles sorts de ces êtres maléfiques dont parlaient les histoires chuchotées à voix basse. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre I — Chapitre 8

Les Esprits des Tertres étaient des esprits mauvais envoyés par le Roi-Sorcier pour hanter les Coteaux des Tertres à partir de l'année 1636 3A. Restés longtemps endormis, même si Tom Bombadil semble en avoir rencontré un lors de ses pérégrinations, les Esprits furent réveillés en septembre 3018, lorsque le Roi-Sorcier y demeura secrètement pendant que d'autres Nazgûl tentaient de capturer Frodo en Comté.

Le 28 septembre 3018, l'un des Esprits captura Frodo, Sam, Merry et Pippin. Au moment de sa capture, Frodo réussit à distinguer une grande silhouette noire, percés d'yeux froids illuminés d'une « faible lueur qui semblait émaner de loin ». Et quand la créature le saisit, il ressentit un contact glacé. Plus tard, quand Frodo s'éveilla au cœur du tertre, il distingua une voix froide et éthérée, à peine audible dans le lointain, déclamer une incantation :

« Que soient transis la main et le cœur et les os,
qu’une froide torpeur les confine au tombeau
pour que les prisonniers jamais ne se réveillent
tant que n’expireront la Lune et le Soleil.
Sous un vent de noirceur les étoiles mourront,
toujours sur ce lit d’or leurs corps reposeront ;
lors le sombre seigneur élèvera sa main
sur la terre déserte et l’océan éteint. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre I — Chapitre 8

Puis il vit une main au bout d'un long bras s'approcher de Sam, pour saisir la poignée d'une épée qui gisait sur sa gorge. Frodo réussit néanmoins à saisir une épée et à couper le poignet de la créature, qui émit un cri perçant puis un grognement de douleur. Frodo chanta alors la comptine destinée à appeler Tom Bombadil. Celui-ci accourut et perça une ouverture dans le mur du tertre, tout en chantant une incantation contre l'Esprit :

« Sors d’ici, vieil Esprit ! Disparais au soleil !
Flétris comme la brume et les vents qui lamentent
En pays désolés par-delà les montagnes !
Jamais plus ne reviens ! Laisse ton tertre vide !
Sois perdu, oublié, plus noir que les ténèbres,
Aux portes de la nuit à jamais refermées
Jusqu’au jour où viendra la guérison du monde. » — Le Seigneur des Anneaux — Livre I — Chapitre 8

La volonté de l'Esprit fut brisé et le tertre s'effondra alors sur lui. L'Esprit émit une dernière fois un cri perçant qui finit par se perdre dans le silence des Coteaux.


 
encyclo/peuples/esprits_des_tertres.txt · Dernière modification: 29/04/2018 12:17 par Druss
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2019