Les Anneaux de Pouvoir

Erik Tracy traduit de l'anglais par S. Veyrié
Note de lectureNotes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n'est requise.
Les citations des lettres ont été retraduites ; pour les autres ouvrages, les traductions standards ont été conservées mais parfois légèrement corrigées.
« Trois Anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône
Dans le Pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous, Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au Pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
»

Combien d'Anneaux de Pouvoir ont été fabriqués ?

Le poème du Seigneur des Anneaux fait explicitement référence à vingt Anneaux de Pouvoir : neuf pour les Hommes mortels, sept pour les seigneurs Nains, trois pour les rois Elfes et un pour le Seigneur Ténébreux. Il s'agit des Anneaux de Pouvoir fabriqués durant le Second Âge et qui concernent les évènements du Troisième Âge.

D'autres anneaux furent-ils fabriqués ?

Il a été dit qu'un nombre plus important d'anneaux fut fabriqué, mais qu'ils sont d'une nature moindre que les Grands Anneaux de Pouvoir. Gandalf le suggère quand il explique l'histoire des Anneaux de Pouvoir à Frodo : « En Eregion, il y a bien longtemps, étaient fabriqués de nombreux anneaux elfiques, des anneaux magiques comme vous les appelez, et ils étaient, bien sûr, de diverses sortes : plus ou moins puissants. Les moindres n'étaient que des essais dans cet art avant qu'il n'eût atteint sa maturité, et pour les Elfes orfèvres, ce n'étaient que des babioles, néanmoins, à mon idée, dangereuses pour les mortels. Mais les Grands Anneaux, les Anneaux de Pouvoir, eux, étaient périlleux. » Le Seigneur des Anneaux - Livre I - Chapitre 2

Une autre allusion à un nombre plus important d'anneaux est faite lorsque Sauron envahit l'Eregion pour reprendre par la force tous les anneaux qu'il avait cherchés à dominer en forgeant, et en portant, l'Unique : « Sauron prit les Neuf Anneaux et quelques œuvres mineures des Mírdain ; mais il ne put trouver ni les Sept ni les Trois. » Contes et légendes inachevés - le Second Âge

On ne nous dit pas combien de ces moindres anneaux furent fabriqués, ni la nature de leur pouvoir. Leur utilisation n'est rapportée nulle part dans l'histoire de la Terre du Milieu.

Il est également possible que Saruman lui-même ait créé un anneau mineur comme cela est suggéré dans La Communauté de l'Anneau, pendant le Conseil d'Elrond, où Gandalf raconte sa capture à Isengard : « Mais je poursuivis mon chemin jusqu'au pied d'Orthanc et j'arrivai à l'escalier de Saruman ; là, il vint à ma rencontre et me mena à sa chambre haute. Il portait une bague à son doigt. »

Dans le même passage, Saruman déclare : « Car je suis Saruman le Sage, Saruman le Créateur d'Anneaux, Saruman le Multicolore ! » Le Seigneur des Anneaux, livre II, chapitre 2

On nous dit en plusieurs endroits que l'étude de la tradition des Anneaux de Pouvoir était le domaine de Saruman. Il est tout à fait envisageable que Saruman ait créé son propre anneau de pouvoir et l'ait utilisé pour contrôler et dominer son armée d'Orques, de Wargs et de semi-races. Après tout, il était un Maia (d'Aulë le forgeron) et possédait un grand pouvoir.

Qui fabriqua les Anneaux de Pouvoir ?

Les Elfes d'Eregion fabriquèrent tous les anneaux, sauf l'Unique que Sauron forgea lui-même au Mont du Destin.

Après la défaite de Morgoth au Premier Âge, certains des Noldor qui restaient s'installèrent en Eregion et batirent une ville, qu'ils appelèrent Ost-in-Edhil, autour de l'année 750 du Second Âge, près de la porte Ouest du royaume Nain de la Moria. Aux environs de l'année 1200, Sauron vint parmi les Elfes sous une honnête apparence, en utilisant le nom d'Annatar (Seigneur des Dons), mais avec un plan ténébreux afin de les prendre au piège. Sauron désirait grandement « gagner les Elfes à son service, sachant que les Premiers-Nés avaient de plus grand pouvoirs. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Il leur apprit des savoirs secrets, et, avec cette connaissance, leurs artisans (une guilde appelée le Gwaith-i-Mírdain, le Peuple des Forgerons de Joyaux) créèrent les Anneaux de Pouvoir, ce qui incluait les Sept et les Neuf.

Mais Sauron prit une part dans la création de ces anneaux, et il guida les Elfes dans leur fabrication. Cependant, les Trois Anneaux Elfiques furent conçus et fabriqués par l'Elfe forgeron Celebrimbor seul, et Sauron ne toucha jamais les Trois.

Pourquoi les Anneaux de Pouvoir furent-ils fabriqués et quels étaient leurs pouvoirs ?

C'est lié au regret que les Elfes associaient au passage du temps. Les Elfes étaient immortels et destinés à vivre tant que la Terre du Milieu durerait. En tant que telle, la terre changeait au passage du temps, et les Elfes virent beaucoup de choses qui étaient belles être détruites et perdues de par les blessures du mal. Sauron, tentateur, éveilla un désir dans le cœur des Elfes, celui de soigner les blessures de la terre et de créer un paradis de ce coté de la mer, que l'on pourrait comparer à Valinor - ET d'être leurs propres maîtres ; alors qu'à Valinor ils étaient seulement les sujets, les inférieurs des Valar. Les Anneaux de Pouvoir avaient été fabriqués à l'origine pour ralentir le passage du temps et préserver leur création de beautés. Cependant, ils avaient également d'autres pouvoirs.

Tolkien fournit un aperçu révélateur de la nature des Anneaux et de leurs pouvoirs dans une de ses lettres : « Le pouvoir directeur (pour tous les anneaux de la même façon) était la prévention ou le ralentissement du déclin (c'est-à-dire le “changement” vu comme une chose regrettable), la préservation de ce qui est désiré ou aimé, ou son semblant - cela est plus ou moins une motivation d'Elfe. Mais aussi ils accroissaient les pouvoirs naturels d'un possesseur - s'approchant ainsi d'un caractère “magique”, une motivation facilement corruptible vers le mal, un désir pour la domination. Et enfin ils avaient d'autres pouvoirs, plus directement dérivés de Sauron […] comme rendre invisible le corps matériel, et rendre visible des choses du monde invisible. » (Lettres, n° 131)

Les anneaux n'étaient pas fabriqués comme des instruments de guerre ou de domination ; ils ne pouvaient pas créer d'éclairs ou de pluies de grêle. Pourtant, ils conféraient des pouvoirs à la mesure de leur utilisateur ; un Grand Anneau dans les mains d'un faible ou d'une moindre personne ne pouvait avoir d'effets au même degré que pour un sage ou une noble personne. Notons les mot de Galadriel à Frodo en Lothlórien : « Gandalf ne vous a-t-il pas dit que les anneaux confèrent un pouvoir proportionné à la mesure de chaque possesseur ? Avant d'être en état d'user de ce pouvoir, il vous faudrait acquérir une force beaucoup plus grande et entraîner votre volonté à la domination des autres. » Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 7

Les Elfes utilisèrent les Trois Anneaux pour créer des îles d'une beauté intemporelle et les garder contre le passage du temps et le mal. Leur utilisation peut être vue en œuvre en plusieurs occasions :

  • Elrond utilisa le pouvoir de son anneau, Vilya, pour provoquer l'inondation de la rivière Bruinen où les Nazgûl essayaient de capturer Frodo ;
  • Galadriel utilisa le pouvoir de son anneau, Nenya, pour la garde de la Lothlórien, afin que nul ne puisse entrer sans sa permission ;
  • Gandalf utilisa le pouvoir de son anneau, Narya, pour éveiller le cœur et l'esprit des ennemis de Sauron, afin de leur faire accomplir de hauts faits.

Mais l'utilisation des Anneaux Elfiques avait été possible seulement après que Sauron fut vaincu au Second Âge et que l'on ait assumé que son Anneau était perdu. Si Sauron était rentré en possession de l'Unique, alors tout le travail des Elfes et l'usage de leurs Anneaux aurait été assujetti à la volonté maléfique de Sauron.

Qu'en est-il des Sept et des Neuf ?

Comme il a été précisé, les Sept et les Neuf furent à l'origine fabriqués par les Elfes et n'étaient pas mauvais, jusqu'à ce que Sauron forge l'Unique et prit plus tard ces Anneaux par la guerre. Leur utilité initiale était de ralentir le passage du temps et de préserver la beauté, mais comme Sauron avait pris une part dans leur fabrication, ils devinrent soumis à malédiction et ayant des pouvoirs maléfiques. Il donna les Anneaux à différentes races de la Terre du Milieu afin de les réduire en esclavage et ainsi de les contrôler. Sauron donna les Sept aux Nains, qui se révélèrent durs à soumettre : « ils supportaient mal d'être dominés par d'autres, leurs cœurs n'étaient pas faciles à sonder et on ne pouvait les tourner vers l'ombre. Ils ne se servirent des Anneaux que pour amasser des richesses : un puissant amour de l'or allié à une rage incessante leur vint au cœur. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Cela implique que leurs Anneaux avaient d'autres pouvoirs, mais qu'ils n'étaient pas utilisés, sans doute parce que cela aurait attiré l'attention sur l'utilisateur et tout ce qu'il faisait.

Sauron donna les Neuf aux Hommes mortels qui se révélèrent aisés à prendre au piège. Il était dit que : « ceux qui se servirent des Neuf Anneaux devinrent les puissants de leur époque : rois, sorciers et guerriers d'antan, ils gagnèrent la gloire et la richesse, mais cela se retourna contre eux. Il semblait que leur vie n'avait pas de fin, mais la vie leur semblait insupportable, ils pouvaient parcourir le monde invisible à tous, même sous le soleil, et voir ce qui restait invisible aux mortels. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Selon la lettre n° 131, les Sept et les Neuf conféreraient l'invisibilité à l'utilisateur aussi bien qu'une vie indéfinie. De plus, la propriété de rendre le porteur invisible sembla être un pouvoir contrôlable - pas toujours « activé », mais plutôt une possibilité lorsque le porteur désirait être invisible. Cependant, l'utilisateur pouvait toujours faiblir et devenir un wraith1) sous le contrôle de Sauron, le Seigneur Ténébreux. Les Trois Anneaux Elfiques ne conféraient pas l'invisibilité, car c'est un pouvoir venu de Sauron, et Sauron n'eut aucune part dans la création des Trois Anneaux Elfiques, et il ne les toucha jamais non plus.

Pourquoi Sauron créa-t-il l'Anneau Unique et quels étaient ses pouvoirs ?

C'était une partie de la machination de Sauron que de prendre au piège et de réduire en esclavage les utilisateurs de tous les Anneaux de Pouvoir et ainsi de contrôler les Noldor de la Terre du Milieu.

Sauron avait des projets de domination de toute la Terre du Milieu et il devait/voulait contrôler les Elfes pour la réussite de ce projet. C'était la raison pour laquelle l'Anneau Unique a été forgé. Sauron vint sur l'Orodruin, le Mont du Destin, pour forger le Maître Anneau, et, en plaçant une grande part de son propre pouvoir inhérent dans l'Anneau, il créa un biais par lequel il pourrait réduire en esclavage les utilisateurs des Anneaux : « Sauron mit dans cet anneau beaucoup de sa force et de sa volonté, car les Anneaux Elfiques avaient de grands pouvoirs et ce qui les surpassait devait être encore plus fort, et il établit sa forge dans la Montagne du Feu, au Pays de l'Ombre. Quand il portait l'Anneau Unique, il savait tout ce qui était accompli par les autres anneaux, en outre il pouvait voir et diriger jusqu'aux pensées de ceux qui les portaient. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Sauron prit un grand risque en plaçant une proportion importante de son propre pouvoir dans un objet qui pouvait être placé hors de son contrôle. C'est exactement ce qui se passa à la fin du Second Âge, quand la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes vainquit Sauron et qu'Isildur coupa l'Anneau Unique de la main de Sauron. Séparé de son pouvoir, Sauron était vaincu et disparut apparemment de la Terre du Milieu. La vision, d'après Tolkien, de l'utilisation du pouvoir est révélée dans une autre de ses lettres : « L'Anneau de Sauron est seul, dans tous les traitement mythiques du thème du placement de la vie, ou du pouvoir, de quelqu'un en un quelconque objet externe, où cet objet est ainsi exposé à la capture ou la destruction avec des résultats désastreux pour soi-même. Si je voulais 'philosopher' ce mythe, ou au moins l'Anneau de Sauron, je dirais qu'il était un biais mythique pour représenter la vérité qui est que la puissance (ou peut-être plutôt la potentialité), si elle doit être exercée, et produire des résultats, doit être extériorisée de telle façon qu'il y ait une perte, à un plus grand ou moindre degré, du contrôle direct de soi. » Lettres - n° 121

Pourtant, tant que Sauron porta l'Unique, ses pouvoirs sur la terre étaient en fait augmentés. Ses pouvoirs étaient à l'origine faits de domination et de contrôle. Il utilisait le pouvoir de l'Anneau pour diriger des peuples entiers qui le vénéraient tel un Roi-dieu. En l'utilisant, il pouvait contrôler les Orques, les Trolls, les Haradrim, les Wargs, et ses serviteurs les plus craints, les Spectres de l'Anneau. Comme Sauron pouvait déjà contrôler le climat et les Feux du Mont du Destin, ces deux capacités pourraient avoir été encore plus améliorées, vers des niveaux réellement effrayants, si Sauron avait retrouvé l'Unique. Avec lui, son Œil aurait pu percevoir toutes les pensées ou agissements, partout sur la Terre du Milieu ; aucun secret n'aurait pu être gardé par devers lui et personne n'aurait pu lui résister. Avec l'Unique, Sauron aurait capturé les Trois Anneaux Elfiques et les aurait utilisés pour créer un mal intemporel sur la Terre du milieu ; tout sous le contrôle de l'Unique.

Qu'arriva-t-il aux Anneaux et qui les détint ?

Durant une brève période, tous les Anneaux de Pouvoir furent sans doute portés et utilisés en Eregion, entre le moment où Sauron quitta les Elfes après que les anneaux furent fabriqués (1590 2A) et le moment où Sauron forgea l'Anneau Unique (1600 2A). Mais aussitôt que Sauron mit l'Anneau Unique, les Elfes enlevèrent tous leurs anneaux en voyant clair à travers les tromperies de Sauron et réalisant que leurs créations auraient été tout simplement corrompues et utilisées pour le mal : « Mais les Elfes ne se laissèrent pas prendre si aisément. Dès que Sauron mit l'Anneau à son doigt, il le sentirent, comprirent que c'était lui et qu'il pourrait devenir leur maître, ainsi que de tout ce qu'ils feraient. Pris de peur et de colère, ils enlevèrent les anneaux qu'ils portaient. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Certains suggérèrent que leurs Anneaux soient détruits, mais les Elfes ne pouvaient en venir eux-mêmes à détruire les Anneaux - et il furent ainsi cachés. Les Sept et les Neuf furent séparés. Des Trois, Celebrimbor en donna un, Nenya, à Galadriel, et les deux autres, Vilya et Narya, à Gil-galad. À son tour, Gil-galad garda Vilya et donna Narya à Círdan des Havres Gris pour qu'il tienne bon. Ensuite, quand il marcha à la guerre dans la Dernière Alliance, il donna Vilya à Elrond. Une version alternative, donnée dans les Contes et légendes inachevés, est que durant le premier Conseil du Second Âge, il a été estimé sage qu'Elrond reçoive Vilya et que Gil-galad garde Narya jusqu'au départ à la guerre lors de la Dernière Alliance, et qu'alors il le donnerait à Círdan.

Furieux que son plan soit révélé et mis en échec, Sauron fit la guerre aux Elfes, déclarant que les Anneaux n'aurait pu être faits sans son aide. Il étendit un désert sur l'Eregion et saccagea la cité elfique d'Ost-in-Edhil. Ensuite, il captura et tortura Celebrimbor afin qu'il révèle où les Anneaux étaient cachés : « Sauron prit les Neuf Anneaux, et quelques œuvres mineures des Mírdain ; mais il ne put trouver ni les Sept ni les Trois. Alors il fit torturer Celebrimbor, et de lui il apprit où avaient été cachés les Sept. Cela, Celebrimbor le révéla car ni les Sept ni les Neuf n'avaient pour lui l'importance des Trois ; car les Sept et les Neuf avaient été forgés avec l'aide de Sauron, alors que Celebrimbor avait façonné les Trois tout seul en usant d'un pouvoir différent et à de toutes autres fins. » Contes et légendes inachevés - le Second Âge

Utilisant le corps de Celebrimbor comme étendard de bataille, en haut d'une hampe, Sauron repartit à la guerre et submergea tout l'Eriador en cherchant les Trois Anneaux Elfiques. Mais il ne les trouva jamais, et suspecta seulement l'endroit où ils étaient cachés. Avec l'aide de Númenóréens, Sauron fut finalement chassé d'Eriador (1701 2A) et cette région fut en paix durant une longue période.

Le pouvoir de Sauron fut plus tard concurrencé par les Númenoréens et il fut emmené comme prisonnier, et là, à travers l'utilisation de l'Unique, il les corrompit et les incita à se révolter contre les Valar. Ensuite, Ilúvatar fut invoqué et le monde transformé, et Númenor fut englouti dans l'océan. Sauron chuta également, mais son esprit s'échappa (avec l'Anneau) vers la Terre du milieu. Quand il reprit forme, il vit combien les Númenoréens avaient grandi en force là où leurs nouveaux royaumes naissaient. Il résolut de leur faire la guerre et de les repousser avant qu'ils ne deviennent trop puissants. Alors, la Dernière Alliance se forma entre les Elfes et les Hommes pour lutter contre Sauron. Là, juste avant la Tour Sombre, Barad-dûr, Sauron fut jeté bas et vaincu, dans l'année 3441 2A.

Mais, après un répit, l'esprit de Sauron apparut à nouveau au Troisième Âge et menaça les gens libres de la Terre du milieu. Aux environs de l'an 1000 3A, les Istari, ou Magiciens, vinrent en Terre du Milieu pour aider à la lutte contre Sauron. Le dernier à venir était Gandalf, et Círdan fut amené à lui remettre Narya quand il vit qu'il en aurait le meilleur usage : « Prends cet anneau, dit-il, ton travail sera dur et ta charge pesante, et il t'aidera en tout et soulagera ta fatigue. Car c'est l'Anneau de Feu et avec lui tu pourras peut-être rallumer le courage d'antan dans les cœurs du monde refroidi. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Ainsi, au moment de l'histoire du Seigneur des Anneaux, les Trois Anneaux Elfiques étaient entre les mains des Sages ; Gandalf, Elrond et Galadriel, les Neuf étaient gardés par Sauron, tout comme trois des Sept (les quatre autres furent consumés par des dragons), et l'Unique était entre les mains du Hobbit Frodo.

À quoi ressemblaient les Anneaux et de quoi étaient-ils faits ?

Les études de Saruman sur les Anneaux nous fournissent d'utiles informations sur leur apparence. Gandalf raconte l'histoire de l'Unique pendant le Conseil d'Elrond en rappelant les mots de Saroumane : « Les Neuf, les Sept et les Trois, dit-il, avaient chacun leur joyau propre. Mais pas l'Unique. Il était rond et dépourvu d'ornement, comme si ce fût un des anneaux d'importance secondaire ; mais son créateur y avait mis des inscriptions que les spécialistes pourraient peut-être voir et déchiffrer. » Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2

Ces lettres pouvait être vues quand l'Anneau Unique était chauffé, comme dans le feu de Frodo alors que Gandalf confirme ses soupçons en faisant apparaître des lettres d'écriture elfique en parler noir, comme enflammées.

Nous connaissons aussi les types de gemmes utilisés pour les Trois Anneaux Elfiques : Narya était orné d'un rubis, Nenya était orné d'un diamant, et Vilya était orné d'un saphir.

« À son doigt était Nenya, l'anneau forgé dans le mithril, qui ne portait qu'une seule pierre scintillante comme une étoile givrée. » Le Seigneur des Anneaux, livre VI, chapitre 9

Ce dont étaient faits les autres anneaux elfiques n'est pas connu. Peut-être, dans la mesure où ils étaient la création de Celebrimbor seul, et séparés et de différente nature que les autres anneaux, ils étaient tous faits de mithril. Mais il apparaît, à partir de la description précédente, comme une singularité donné par Tolkien à Nenya, donné comme distinct et différent en disant « l' » anneau fait de mithril - comme s'il impliquait que les autres anneaux étaient faits d'autres matériaux, comme l'or.

De même, pour les Sept Anneaux des Nains, nous savons qu'ils était faits d'or quand il est dit : « qu'au départ de chacun des Sept Trésors des anciens Rois des Nains, il y eut un anneau d'or. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Dans tous les cas, nous ne savons pas quelles gemmes étaient utilisées sur les anneaux.

De même, pour les Neuf, il n'y a rien d'écrit qui explique de quoi ils étaient faits ou quel type de gemme ils comportaient. Cependant, on peut s'accorder sur le fait qu'ils étaient, eux aussi, faits d'or.

Les anneaux avaient-ils des noms ?

Nous savons seulement que les Trois Anneaux Elfiques avaient leurs propres noms :

  • Narya (Feu) ; aussi connu comme l'Anneau de Feu ou l'Anneau Rouge, et par une obscure référence comme l'Enflammeur2) (Lettres - n° 302) ;
  • Nenya (Eau) ; aussi connu comme l'Anneau d'Adamant ou l'Anneau Blanc, aussi appelé le chef des Trois dans les Contes et légendes inachevés ;
  • Vilya (Air) ; aussi connu comme l'Anneau de Saphir ou l'Anneau d'Air, aussi appelé le plus puissant des Trois dans le Seigneur des Anneaux.

L'anneau de Sauron n'avait pas de nom propre, mais on y faisait référence à travers plusieurs dénominations : l'Anneau Unique, le Maître Anneau, l'Anneau de Sauron, ou le Grand Anneau de Pouvoir.

Les anneaux nains et ceux des Nazgûl sont connus uniquement collectivement comme les Sept et les Neuf, et, s'ils avaient chacun leur propre nom, ils ne sont pas connus.

Les Nazgûl portaient-ils leurs propres Anneaux ou Sauron les détenait-il ?

C'est une question largement débattue. Certains pensent que les Nazgûl gardaient leurs propres anneaux et étaient soumis et contrôlés par Sauron à travers ceux-ci. Les mêmes croient aussi que les Nazgûl tiraient leur pouvoir de Spectres de l'Anneau du fait qu'ils portaient leurs propres anneaux. La seule déclaration claire de ce coté est durant le Conseil d'Elrond où Gandalf déclare que « les Neuf, les Nazgûl les gardent » Le Seigneur des Anneaux, livre II, chapitre 2

Il y a des défauts à cette position :

  • Pourquoi n'y a-t-il aucun anneau restant sur le sol après que le Roi-Sorcier ait été vaincu par Éowyn et Merry, tandis que l'Anneau de Sauron a pu être pris par Isildur, quand il fut vaincu par Gil-galad et Elendil, et
  • pourquoi Frodo, en tant que Porteur de l'Anneau, n'a pas vu les anneaux des Spectres de l'Anneau sur le Mont Venteux, ceci à mettre en comparaison avec le fait que, plus tard, en Lothlórien, il était capable de voir l'anneau de Galadriel, Nenya, à son doigt, alors que Sam ne pouvait pas ?

La plupart des preuves mènent à l'opinion selon laquelle Sauron lui-même gardait les Anneaux. Gandalf explique l'histoire des Anneaux à Frodo à Cul-de-Sac et lui décrit ceci : « Les Neuf, il les a rassemblé entre ses mains, les Sept aussi, ou bien ils sont détruits. Les Trois sont encore cachés. » Le Seigneur des Anneaux - Livre I - Chapitre 2

Cette déclaration est clairement dans le contexte des Anneaux et pas dans celui d'un contrôle de volontés, au vu de la mention qui est faite des Sept3). Nous ne connaissons pas de wraith ou d'esclave qui porte ceux des Sept qui restent. Donc, rassembler près de lui les Neuf et les Sept signifie juste cela : Sauron a les Neuf et les Sept qui restent en sa possession physique.

Galadriel confirme cela en disant à Frodo en Lothlórien : « Vous avez vu l'Œil de celui qui détient les Sept et les Neuf. » Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 7

Ensuite, nous avons la description suivante dans le chapitre de la Quête de l'Anneau, dans les Contes et légendes inachevés : « Au bout du compte, il [Sauron] décida qu'en cette heure, il lui fallait recourir à ses serviteurs les plus puissants, les Spectres de l'Anneau, ces créatures qui, dépouillées de tout vouloir propre, hors le sien, étaient chacune entièrement soumise à l'Anneau qui l'avait asservie, et que détenait Sauron. »

« Ils étaient de beaucoup les plus puissants de ses serviteurs, et les plus aptes à une telle mission, étant entièrement asservis aux Neuf Anneaux, qu'il détenait à présent lui-même. »

Ces déclarations démontrent clairement que c'était Sauron qui détenait les anneaux et contrôlait ainsi les Nazgûl. La déclaration la plus définitive vient de l'une des lettres décrivant la situation de Frodo aux Crevasses du Destin, et est très intéressante sur la nature de l'Anneau Unique : « Sauron a immédiatement envoyé les Spectres de l'Anneau. Ils ont bien sûr reçu des instructions précises et ne se sont en aucune manière trompés sur l'identité du véritable seigneur de l'Anneau […] Mais la situation était désormais différente de celle du Mont Venteux, où Frodo n'agit que par peur et ne cherche à utiliser (en vain) que le pouvoir secondaire de l'Anneau conférant l'invisibilité. Il avait évolué depuis lors. Auraient-ils été insensibles à son pouvoir s'il avait revendiqué l'Anneau pour commander et dominer ? Pas totalement. Je ne pense pas qu'ils l'auraient attaqué en envoyant la force, se seraient saisis de lui ou l'auraient fait prisonnier ; ils auraient obéi, ou feint d'obéir à ses ordres les moins importants qui n'auraient pas interféré avec leur mission - dont Sauron les avait chargés, lui qui possédait le contrôle premier sur leurs volontés par l'intermédiaire des neuf anneaux (qu'il tenait en son pouvoir). » (Lettres - n° 246)

Il devrait apparaître de cette foule de preuves que, lorsque Sauron revendiqua les Neuf pour la première fois, il les donna ensuite à des Hommes mortels qui utilisèrent le pouvoir de leurs anneaux pour leur prédominance et leur pouvoir. À la fin, ils s'amoindrirent et devinrent des Wraiths - arrivé à ce point Sauron reprit leurs anneaux pour les détenir et ainsi contrôler ses serviteurs les plus craints.

Qu'est-il arrivé au pouvoir des Anneaux après que l'Unique fut détruit ?

L'avis le plus largement partagé est que, avec la destruction de l'Anneau Unique, tous les anneaux restants perdirent également leurs pouvoirs (les Trois Anneaux Elfiques inclus) et devinrent sans effet contre le passage du temps, ce pour quoi ils avaient été créés. Le raisonnement en arrière-plan est que, comme l'Anneau Unique était incarné avec le pouvoir nécessaire pour s'attacher et contrôler TOUS les Anneaux de Pouvoir, lorsque le pouvoir de l'Unique fut détruit, il en était de même du pouvoir de tous les autres Anneaux. Ceux qui détenaient les Trois ; Gandalf, Elrond, Galadriel, partirent au-delà de la mer, dans l'Ouest, et prirent les Anneaux avec eux. La preuve de cela se trouve en plusieurs endroits :

« On entendait nombre de voix chez les Elfes prédire que si Sauron revenait, ou bien il retrouverait le Maître Anneau perdu, ou bien au mieux ses ennemis le trouveraient et le détruiraient, mais que dans tous les cas les pouvoirs des Trois disparaîtraient et tout ce qu'il maintenaient s'éteindrait. Ce serait le crépuscule des Elfes et le début du règne des Humains. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

« Quand tout fut accompli, que l'Héritier d'Isildur eut prit la tête des Humains, que la maîtrise de l'Ouest lui fut assurée, il devint clair aussi que le pouvoir des Trois Anneaux avait pris fin et que le monde devenait vieux et gris aux yeux des Premiers-Nés. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

« Mais que se passerait-il, alors, si l'Anneau Souverain était détruit, comme vous le conseillez ? demanda Glóin.
- On ne le sait pas avec certitude, répondit tristement Elrond. Certains espèrent que les Trois Anneaux, que Sauron n'a jamais touchés, seraient alors libérés, et que ceux qui les régissent pourraient guérir les plaies qu'il a apporté au monde. Mais peut-être qu'à la disparition de l'Unique, les Trois feront défaut et que beaucoup de belles choses passeront et seront oubliées. C'est ce que je crois.
» Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2

La référence la plus mélancolique est faite lorsque Galadriel explique à Frodo le sort des Elfes à l'issue de la quête : « Ne voyez-vous pas à présent pourquoi votre venue est pour nous comme le premier pas de l'accomplissement du Destin ? Car si vous échouez nous sommes livrés sans défense à l'Ennemi. Mais si vous réussissez, notre pouvoir n'en sera pas moins diminué, la Lothlórien s'affaiblira et les marées du Temps l'emporteront. » Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 7

Comme le pouvoir premier des Trois Anneaux est de ralentir ou d'arrêter le passage du temps, les mots de Galadriel montrent clairement que, avec la destruction de l'Anneau Unique, ils perdent également leur pouvoir.

Sauron a-t-il utilisé l'Anneau Unique à Númenor et pourquoi ne fut-il pas englouti dans la mer quand Númenor sombra ?

Oui, Sauron vint de son plein gré comme prisonnier à Númenor, et emporta l'Anneau Unique avec lui. Il était des plus enchantés d'exercer le mal à Númenor sous l'apparence du pénitent ; et il utilisa l'Anneau pour dominer l'esprit d'Ar-Pharazôn et pour infléchir le peuple de Númenor vers l'adoration de Morgoth. Ses persuasions subtiles et ses chuchotements tordus dans l'oreille d'Ar-Pharazôn sur la revendication de la terre immortelle de Valinor comme sienne déboucha sur la Rébellion de Númenor. Mais même Sauron fut confondu par l'ampleur de la réplique à cet acte maléfique : les Valar en appelèrent au Créateur, Ilúvatar, et il ouvrit les mers et fit sombrer Númenor : « Le monde fut brisé, l'île engloutie, les mers la recouvrirent et Sauron lui-même fut plongé dans l'abîme. Mais son esprit en sortit et s'envola comme un vent de ténèbres vers la Terre du milieu pour y trouver un refuge. » Le Silmarillion - Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

Certains se sont posé des questions et objectèrent que si Sauron était détruit et réduit à un esprit, alors comment fut-il capable de ramener l'Anneau au Mordor ? Une des lettres de Tolkien répond pour le mieux à cela : « Bien que Sauron soit réduit à “un esprit de pure haine, porté par un vent ténébreux”, je ne crois pas qu'il y ait de quoi être surpris par cet esprit qui emporte l'Anneau Unique, dont dépendait alors en grande partie sa faculté de dominer les esprits. » Lettres - n°211

Chacun devra donc admettre la vision de Tolkien sur ce sujet, sachant qu'il n'y a pas pas d'autre mécanisme plausible pour Sauron, en tant qu'esprit désincarné, dans son retour en Terre du milieu avec l'Anneau Unique.

Pourquoi l'Anneau Unique n'a-t-il aucun contrôle sur Tom Bombadil ?

Tom Bombadil est une énigme en Terre du Milieu ; nous ne savons pas ce qu'il est et ses origines ne sont jamais révélées. Tolkien déclare dans une de ses lettres que Tom Bombadil avait été créé bien avant qu'il pense à écrire Le Seigneur des Anneaux et il le mit dedans car il voulait une aventure pour les Hobbits sur la route de Fondcombe. Pour toutes ces raisons, Tolkien utilisa Tom Bombadil afin de faire une déclaration sur la nature du pouvoir et de la domination. Tom est supposé représenter une existence dont le désir clé est la compréhension SEULE. Il n'est pas concerné par l'utilisation de cette compréhension pour quoi que ce soit. Comme un tel pouvoir et une telle domination lui sont complêtement inutiles, ne signifient rien pour lui et n'ont pas d'effet sur lui : « Il est [le] maître d'une manière toute particulière : il n'éprouve nulle peur, et nul désir de posséder ou de dominer. Il connaît et comprend simplement les choses qui lui importent dans son petit royaume de nature. […] [Il représente] l'esprit qui aspire à la connaissance des autres choses, de leur histoire et de leur essence […] et qui ne se préoccupe avsolument pas de « faire » quelque chose de cette connaissance … » Lettres - n° 153

Et pris dans le Conseil d'Elrond : « Ne pourrions-nous encore lui envoyer des messages et obtenir son aide ? demanda Erestor. Il semble qu'il ait un pouvoir même sur l'Anneau.
- Non, ce n'est pas exactement ce que je dirais, répliqua Gandalf. Mettons plutôt que l'Anneau n'a aucun pouvoir sur lui. Il est son propre maître. Mais il ne peut rien changer à l'Anneau lui-même, ni briser son pouvoir sur les autres.
» Le Seigneur des Anneaux - Livre II - Chapitre 2

L'Anneau ne peut affecter Tom Bombadil, car il est en dehors de toutes les histoires de Pouvoir et de Domination, Tolkien utilise Tom comme une allégorie du fait que même cette lutte entre « bien et mal » n'est qu'une partie du tableau complet de l'existence.

1) NdT : une apparition.
2) NdT : the Kindler
3) NdT : Erik Tracy, dans un courrier, explicite cette phrase : « Je veux dire par là que Gandalf explique à Frodo que Sauron regroupe les autres Anneaux de Pouvoir vers lui. Il ne parle pas d'un rassemblement ou d'un contrôle des volontés de ceux qui possèdent les Anneaux, mais d'une récupération et d'une possession physique des Anneaux. Ce qui m'amène à l'assertion selon laquelle ce passage et les suivants signifient que les Nazgûl renoncèrent à leurs Anneaux en faveur de Sauron, sur son ordre, car il voulait garantir le maintien de son contrôle sur eux en possédant leurs Anneaux - dans la mesure où il n'avait pas l'Anneau Unique à ce moment. »
 
essais/divers/anneaux.txt · Dernière modification: 10/04/2017 14:51 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017