L'esprit du monde de Tolkien et son rapport avec la réalité historique

Elfihri Elfassi Iskander
Articles de synthèseArticles de synthèse : Ces articles permettent d'avoir une vue d'ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

Nous savons bien évidemment que le monde de Tolkien est imaginaire, et que ce qu'il narre dans l'histoire de la Terre du Milieu ne s'est pas réellement produit, c'est l'évidence même. Mais même si cette histoire n'est pas réelle, elle constitue une version de la primhistoire.

Les événements historiques, dont il existe des traces écrites, ont commencé dès 3 700 avant Jésus-Christ, et sont globalement vérifiables et admissibles, donc sont considérés comme réels. Mais pour ce qui s'est passé avant l'invention de l'écriture, donc avant -3 700, le doute apparaît et les différentes versions sont discutables. La préhistoire est la version officielle, instaurée comme étant LA réalité par la science rationnelle et matérialiste qui ne se fonde que sur les fouilles archéologiques et paléontologiques. La primhistoire est un passé alternatif de l'humanité, parallèle a la préhistoire, qui se fonde sur les mythes, légendes, traditions et religions. Elle affirme que les humains descendent d'Adam et Ève, qu'ils vivaient à l'origine dans l'Éden, puis qu'ils ont fondé les empires de Lémurie, Mu, Hyperborée et Atlantide ; que ces empires étaient hautement évolués et ont atteint une haute technologie, et qu'ils ont tous été détruits par le déluge universel où seuls ont survécu Noé et sa famille dont les descendants ont repeuplé la Terre en repartant de zéro, et n'ont redécouvert la civilisation et l'écriture qu'en -3 700 à Sumer.

Le rapport avec Tolkien, c'est que l'histoire de la Terre du Milieu est une version de la primhistoire. En effet, Tolkien a essayé de faire une synthèse des mythes et légendes du monde entier. Bien qu'il se soit surtout inspiré des mythologies germaniques et celtiques, il n'a pas oublié des mythes plus lointains comme l'Atlantide.

En effet, faisons le parallèle entre l'histoire de la Terre du Milieu d'une part et les mythes et réalités d'autre part.

Du point de vue chronologique...

L'époque de la Guerre de l'Anneau se déroule 37 000 ans après la création d'Arda1). Or Tolkien dit qu'il situe l'époque de la Guerre de l'Anneau vers 4 000 ans avant Jésus-Christ. En faisant le calcul, ça veut dire que dans son histoire la création d'Arda a eu lieu 41 000 ans avant Jésus-Christ. Ça correspond environ à l'époque d'apparition d'Homo sapiens sapiens dans le monde entier, en Eurasie et en Amérique. Donc l'histoire de la Terre du Milieu commence à l'établissement de l'homme moderne sur la planète2).

La guerre de la Grande Colère, qui a mis fin au règne de Melkor, et abouti à l'engloutissement du Beleriand et au recul des cotes d'Endor, selon le même calcul que précédemment, a eu lieu en -10 500. Ça correspond a la fin de l'ère glaciaire, donc la montée du niveau de la mer et l'engloutissement des régions côtières et de vastes territoires maintenant immergés, ce qui correspond aussi au déluge de la Bible.

L'engloutissement de Númenor, qui est l'Atlantide, selon le même calcul a eu lieu en -7 500, ce qui est a peu près du même ordre de grandeur que la date décrite par Platon dans le Timée et le Critias.

Enfin, la Guerre de l'Anneau marque la fin du monde ancien, la disparition de la magie, le départ des Elfes, l'effacement des créatures fantastiques, et le règne des Humains comme seuls maîtres d'Arda. Ça correspond bien, comme l'a dit Tolkien, à 4 000 ans avant Jésus-Christ, car c'est la fin des temps mythiques et légendaires, et le début de la réalité historique, de l'écriture et des grandes civilisations.

N.B. : Suivant cette chronologie, sachant qu'en -4 000 a commencé le Quatrième Age, et que chaque Âge dure 3 000 ans, le Cinquième Âge a fini en l'an 2 000, et nous venons d'entrer dans le Sixième Age3).

Du point de vue des êtres vivants...

Eru Ilúvatar correspond au Dieu unique, absolu, suprême, transcendant et créateur de l'univers des religions monothéistes (judaïsme, christianisme, islam).

Les Ainur correspondent aux anges, plus puissantes créatures de la création, que les peuples anciens ont pris pour des dieux. On remarque aisément les correspondances suivantes :

  • Manwë = Zeus = Jupiter = Odin, ange de l'air et du ciel,
  • Ulmo = Poséidon = Neptune = Aegir, ange de l'eau et des océans,
  • Aulë = Hadès, ange de la terre4),
  • Melkor correspond au diable, et les Balrogs aux démons5).

Les Elfes correspondent aux génies (ce qu'on appelle couramment « les esprits »). Il y a parmi eux les bons génies : les Elfes; et les mauvais génies : les Orques. En effet les Elfes/génies sont décrits comme ayant une très longue longévité, des pouvoirs magiques, et existant à cheval sur les mondes visible et invisible, tout comme ayant une plus grande science et une plus grande puissance que les Humains. Toutefois, les Elfes/génies sont, dans leur nature et leurs pouvoirs, plus proches des Humains que des Ainur/anges; car, aussi bien en terme de savoir que de pouvoirs, l'écart entre Ainur/anges et Elfes/génies est infiniment plus grand que l'écart entre Elfes/génies et humains. De plus, Elfes/génies et Humains font la paire. Ce sont tous les deux les enfants d'Ilúvatar, et ce sont ce qu'on appelle les deux poids moraux, c'est à dire les deux créatures ayant un libre arbitre pour choisir entre le bien et le mal, qui seront ressuscités et jugés pour leurs actions, et envoyés au Paradis et en Enfer6).

Du point de vue de la géographie et des civilisations...

Eä est l'univers, et Tolkien a emprunté ce nom a la mythologie sumérienne ou Eä est le premier des dieux. Arda est la Terre, car Tolkien a emprunté ce nom a l'arabe Arda qui signifie la Terre. Aman correspond à l'au-delà, dont Valimar serait le paradis et Mandos l'enfer7). Númenor correspond à l'Atlantide8). Le Gondor et l'Arnor font penser à la Haute et la Basse Égypte, mais à mon avis correspondraient plutôt à Sumer et Babylone9).

Nous pouvons tenter également les correspondances suivantes :

  • nord-ouest de la Terre du Milieu = Europe,
  • Rhûn = Asie10),
  • Harad = Afrique,
  • Khand = inde et/ou Arabie,
  • les Terres Sombres = Antarctique,
  • les Terres de l'extrême est, à la limite de Vai = Amérique11),
  • Belegaer = Atlantique,
  • Helcaraxë = Arctique
  • mer d'Helcar = Mer d'Aral ou Lac Baïkal, en Sibérie, mais pas la Méditerranée comme le pensent d'autres car le Silmarillion précise que la Mer d'Helcar et le Lac Cuiviénen se situent loin au nord-est de la Terre du Milieu12),
  • la Moria des Nains a exactement le même nom que le Mont Moria en Palestine; d'ailleurs Tolkien donne à la langue des Nains une sonorité très sémite (Moria13), Khazad-dûm, etc.).

Les Deux Arbres Laurelin et Silpion (Telperion) font penser aux deux arbres de l'Eden : l'Arbre de la Vie et l'Arbre de la Connaissance.

Du point de vue des personnages...

Gandalf fait penser à Merlin l'Enchanteur. L'épée Andúril fait penser à Excalibur. Aragorn fait penser au Roi Arthur. D'ailleurs il ne serait pas exclu de penser que Merlin l'Enchanteur serait Gandalf revenu en Terre du Milieu 4500 ans après, pour donner Andúril, maintenant nommée Excalibur, à Arthur Pendragon, lointain descendant d'Aragorn Elessar.

Le nom de Saroumane est une subtile transformation de celui de Salomon, tout comme l'Anneau Unique fait penser à l'Anneau de Salomon avec lequel il commandait aux génies et aux animaux.

Pour conclure, je dirais qu'après de telles comparaisons, on comprend en quoi l'histoire de la Terre du Milieu, même si elle n'est pas la réalité, peut être une façon de voir comment aurait pu être la réalité en faisant un peu abstraction de l'histoire officielle si les mythes et légendes du monde avaient réellement existé14).

Voir aussi sur Tolkiendil

1) Pas selon les dernières annales écrites par Tolkien (The Annals of Aman et The Grey Annals, parues dans HoMe X et XI). Selon ces dernières, la guerre de l'Anneau aurait eu lieu approximativement 55 000 ans après la création d'Arda.
2) La création d'Arda n'a pas vu tout de suite l'apparition de l'Homme. Il a fallu attendre la création d'Anor, le Soleil, pour que les Humains soient présents. Donc l'histoire de notre Terre serait plus ancienne que l'histoire d'Arda.
3) Le Second Âge a duré 3 441 ans, s'achevant sur la défaite de Sauron à Barad-dûr lorsque Isildur coupa le doigt pourtant l'Anneau. Le Troisième Âge se termine après 3 021 ans lorsque les porteurs d'Anneaux (Elrond, Galadriel, Gandalf, Bilbo et Frodo) quittent la Terre du Milieu. Où se trouve la loi disant qu'un Âge ne peut dépasser 3 000 ans ? Le Premier Âge est bien plus court, si on compte à partir du premier lever d'Anor). Il faut un grand événement pour supposer un changement d'Âge.
4) Je pense qu'il ne faut pas interpréter Hadès comme étant le dieu de la Terre, mais plutôt comme le dieu des Enfers. L'équivalent d'Aulë serait Vulcain, le seigneur des Forgerons.
5) On peut rajouter d'autres correspondance notables : Yavanna pour Déméter, Tulkas pour Arès (= Mars), Námo (Mandos) pour Hadès (= Pluton), Irmó (Lorien) pour Hermès (= Mercure). Remarquons cependant que pour Oromë, la correspondance serait une déesse : Diane.
6) Le destin des Quendi et des Atani n'est pas le même selon Tolkien : les Elfes sont envoyés à leur mort dans les cavernes de Mandos, dans le pays d'Aman où vivent les Valar. Ils y attendent le jugement d'Ilúvatar après la Bataille Finale pour ensuite retourner sur Arda. Le destin des Humains n'est pas de retourner sur Arda, et même les Valar ne le savent pas. Ainsi les Elfes seront jugés, mais les Humains partiront tous.
7) Mandos se trouve dans le pays d'Aman, au nord du pays de Valinor. Le terme Enfer est à comprendre dans le sens d'un lieu où se regroupent les Elfes fatigués de vivre. Le terme Paradis quant à lui exprime le lieu où les dieux vivent. L'équivalent grec serait l'Olympe.
8) Notons que la position du Meneltarma, la montagne qui était au centre de Númenor et qui reste seule vestige de cette île est à peu près sise à l'emplacement des îles des Açores, que l'on suppose être un vestige de l'Atlantide.
9) La correspondance géographique pure laisserait penser que l'Arnor serait le pays Celte, et le Gondor l'Empire Romain, Tolkien ayant réalisé l'Eriador comme étant l'Europe telle qu'elle aurait pû être. En effet, avec son infanterie puissante, le Gondor fait penser aux légions romaines. On peut aussi remarquer l'important réseau routier. L'Arnor étant plus composé de rôdeurs, serait plus proche des Celtes, vu la ressemblance des Galgals avec les cairns celtes. Cependant, la ressemblance avec Sumer est intéressante au vu des Cités-État que forment les villes d'Annúminas, Fornost Erain et Tharbad à l'origine de la vie urbaine de notre monde. Quant à Babylone, son architecture fait penser aux sept niveaux de la ville de Minas Anor (Minas Tirith).
10) Rhûn étant marqué sur les cartes, je le vois plus à l'emplacement de la Russie occidentale. L'Asie serait l'est inconnu.
11) Voir note sur la mer d'Helcar.
12) Il est gênant que de mélanger les lieux du Premier Âge et ceux du Troisième Âge. Dans le cadre du Premier Âge, alors oui, la mer d'Helcar pourrait être la mer d'Aral, ou peut être la mer Noire. Par contre dans ce cas précis, l'Amérique ne serait pas les terres de l'est, mais bien Aman elle-même. Cependant, si on se place au Troisième Âge, alors effectivement ce sont les nouvelles terre de l'est qui deviennent l'Amérique (ce qui est plus logique quand on se place dans l'optique d'un rapprochement entre notre monde et celui de Tolkien). Mais là par contre, la mer d'Helcar n'existe plus. Il faudrait alors parler de la mer de Rhûn, qui encore une fois ferait plus penser à la localisation de la mer Noire (avec par ailleurs des dimensions plus justes). Il est d'ailleurs probable que la mer de Rhûn soit un reliquat de l'ancienne grande mer d'Haral. Si on voulait rechercher la mer Méditerranée, on pourrait extrapoler une submersion du pays de Mordor.
13) NdR : Moria n'est, cependant, pas un mot nanique mais bien elfique. La similitude est donc fortuite.
14) A une différence près : la primhistoire telle que nous la connaissons existerait si l'écriture des civilisations supérieures (Atlantide, Mû, etc.) avait été perdue. Or dans le cadre de Tolkien, l'écriture n'a pas été perdue. Donc les textes auraient perduré. Mais que ne ferions-nous pas pour essayer de croire que cette histoire est réelle ?
 
essais/divers/esprit-monde.txt · Dernière modification: 22/12/2011 11:47 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017