En Lórien - Déelle

« Il ne voyait d'autres couleurs que celles qu'il connaissait, or et blanc, et bleu et vert, mais elles étaient fraîches et vives comme s'il venait de les percevoir à ce moment et d'inventer des noms nouveaux et merveilleux. Ici, L'hiver, aucun cœur ne pouvait pleurer l'été ou le printemps. Nulle imperfection, nulle maladie, nulle difformité n'étaient visibles en rien de ce qui poussait sur terre. Sur le pays de Lórien n'existait aucune souillure. » La Communauté de l'Anneau

 En Lórien - Déelle

En Lórien - Déelle
Comment qualifieriez-vous cette œuvre ?

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

 
galerie/deelle/en_lorien.txt · Dernière modification: 31/12/2014 09:23 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017