Comment les tengwar évoluèrent-ils pour produire les cirth ?

 Deux Anneaux
Daniel Smith
traduit de l’anglais par Damien Bador
Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

L’un des premiers alphabets utilisés en Terre du Milieu étaient les tengwar. C’était un système d’écriture hautement structuré et pourtant très flexible, qui pouvait aisément être écrit avec une plume ou un pinceau. Le seul défaut des tengwar était la difficulté qu’il y avait à les utiliser pour des inscriptions sur le métal, la pierre ou le bois. Au cours du Premier Âge, les artisans elfiques de Beleriand développèrent un nouvel alphabet qui était presque exclusivement faites de lignes droites qui pouvaient aisément être incisées dans des surfaces dures. Celui-ci vint à être connu sous le nom de cirth (signifiant « runes »).

Toutes les lettres primaires des tengwar étaient composées (d’au moins) deux éléments : une queue verticale (jambage ou hampe) appelée telco (représentant l’articulation) et un arc ou lúva (représentant la sonorité). Certaines lettres contenaient aussi une barre horizontale. De même, toutes les cirth principaux étaient composés (d’au moins) deux éléments : un trait vertical et un trait diagonal (représentant la sonorité ?). La plupart des traits diagonaux étaient orientés vers le bas. Si un tengwa contenait une barre horizontale, le certh correspondant contenait aussi un trait diagonal orienté vers le haut. (Il y avait aussi de nombreuses lettres additionnelles aux tengwar et cirth primaires. Ces lettres additionnelles ne suivaient pas nécessairement de conventions symboliques.)

Voici une table des tengwar pour le sindarin. J’y ai aussi rajouté les lettres cirth correspondantes. Les lettres primaires des tengwar et des cirth sont sur fond rose.

tincot parmap calmach quessec / k
andod umbarb angaj ungweg
súleth formenf ahash hwestakh
antodh ampav ancazh unquegh
númenn maltam noldoñ / ny nwalmeŋ
óre r valaw anna - vilya -
rómen r arda rh lambe l alda lh
silme s silme nuquerna s esse ss esse nuquerna ss
hyarmen h hwesta sindarinwa hw yanta - úre w

Nous pouvons désormais analyser le travail des artisans elfiques de Beleriand et voir comment ils développèrent l’alphabet des cirth à partir des tengwar. Nous pouvons observer les caractéristiques qui suivent :

Caractéristiques des tengwar Caractéristiques équivalents des cirth
Le jambage (telco) descend en-dessous du corps de la lettreTrait vertical du côté gauche de la lettre
La hampe (telco) s’élève au-dessus du corps de la lettreTrait vertical du côté droit de la lettre
La queue (telco) est de la hauteur du corps de la lettreLa lettre contient une symétrie verticale ou horizontale
La lettre contient un arc recourbé (lúva)La lettre contient un trait diagonal (typiquement orienté vers le bas à partir du trait vertical)
La lettre contient deux arcs recourbés (lúva)La lettre contient deux traits diagonaux
La lettre contient une barre horizontaleLa lettre contient un trait diagonal orienté vers le haut à partir du trait vertical

Ces observations montrent bien que l’alphabet des cirth est un système d’écriture aussi structuré et flexible que les tengwar. Il est hautement phonétique et peut aisément être adapté pour l’usage de la plupart des langues. Il a toutes les caractéristiques d’un système d’écriture de premier ordre. Cela pourrait contribuer à expliquer pourquoi les cirth se répandirent à travers toutes les régions de la Terre du Milieu et furent utilisées, sous une forme ou une autre, par la plupart des races, y compris les Elfes, les Nains, les Hobbits et l’Humanité.

Source

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

 
langues/ecritures/cirth/tengwar_evolution_cirth.txt · Dernière modification: 16/06/2011 05:54 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017