Essais linguistiques

« Bien entendu, je ne nie pas, car je ressens puissamment, la fascination qu’exerce le désir de détricoter l’histoire subtilement nouée et ramifiée des branches de l’Arbre des Contes. Il est étroitement lié à l’étude philologique de l’étoffe enchevêtrée du Langage, dont je connais de petites pièces. Mais même en considérant le langage, il me semble que la qualité et les aptitudes essentielles d’une langue donnée à un instant vivant est à la fois plus important à saisir et bien plus difficile à rendre explicite que son histoire linéaire. »1)
Les Monstres et les critiques et autres essais — « Du Conte de fées » — Les Origines

Gandalf face au Balrog (© John Howe)

Pour les articles relatifs à une langue ou un système d’écriture en particulier, utiliser le menu de gauche. Vous pouvez également accéder à l’ensemble de ces articles par le biais de la liste des langues ou de la liste des systèmes d’écriture. La liste des auteurs de la section Langues, quant à elle, recense l’ensemble des articles qui y sont publiés. Nombre de questions spécifiques sont aussi abordées dans la F.A.Q.

Introduction aux langues et systèmes d’écritures inventés par J.R.R. Tolkien

Les romans de Tolkien contiennent de nombreuses indications sur la façon d’utiliser les alphabets tengwar ou cirth. Nous disposons aussi de beaucoup d’informations sur les principales langues elfiques qu’inventa le Professeur. Toutefois, cette masse de données est dispersée dans de nombreux volumes différents et les quelques dictionnaires publiés jusqu’ici sont largement dépassés désormais, à cause des publications récentes de textes linguistiques qui étaient longtemps restés inédits. Cette section propose une présentation générale des langues et alphabets inventés par Tolkien.

Vers les textes introductifs aux langues et alphabets inventés.

Coutumes linguistiques des Elfes

Tolkien ne s’est pas contenté d’inventer tout un monde pour donner corps aux langues qu’il a élaborées. Il a fait de ses Elfes les premières créatures dotées de la parole et les linguistes par excellence du Légendaire. Fëanor, leur plus grand artisan, est aussi le fondateur des Lambeñgolmor, une école de « maîtres du savoir linguistique » qui chercha à reconstituer les relations historiques entre les différentes langues elfiques. Cette section s’intéressera donc aux traditions linguistiques des Elfes et aux conséquences qu’elles eurent parfois pour l’ensemble de la Terre du Milieu.

Vers les coutumes linguistiques des Elfes.

Analyse des noms du Légendaire

Le lecteur qui découvre le Seigneur des Anneaux pour la première fois ne peut s’empêcher d’être fasciné par la richesse de l’onomastique de Tolkien. Dans son œuvre, les noms ne servent pas simplement de repère à l’action ; leur profusion renforce l’impression de vraisemblance qui imprègne le récit et lui donne une dimension supplémentaire. Cette section cherchera donc à examiner la signification et l’étymologie des noms apparaissant dans l’œuvre de Tolkien et mettra en lumière la façon dont ils furent élaborés et parfois réinterprétés, lorsque Tolkien souhaitait conserver un nom appartenant à une strate antérieure de ses inventions linguistiques.

Vers l’analyse des noms du Légendaire.

Utilisation des langues inventées par J.R.R. Tolkien

Quel amateur de Tolkien n’a pas eu un jour l’envie d’inventer un nom elfique qui puisse faire pendant à Círdan, Elrond ou Celeborn ? Pourtant, de nombreux débats agitent la communauté des lambendili entre partisans d’un quenya et d’un sindarin régularisés et paléographes qui considèrent que de telles entreprises vont à l’encontre des désirs de Tolkien. Cette section veut ainsi faire le point sur la question en répondant aux questions pratiques des novices en langues elfiques tout en abordant les questions plus vastes sur la nature et les éventuelles conditions d’emploi des langues elfiques inventées par Tolkien.

Vers l’utilisation des langues inventées par J.R.R. Tolkien.

Philosophie, littérature et linguistique

Tolkien n’a jamais explicité précisément sa philosophie linguistique. En revanche, il a souvent insisté sur l’importance qu’ont eu ses langues inventées sur ses récits et sur le lien nécessaire entre langue, mythologie et culture. C’est au travers des indications qu’il a laissées dans son œuvre qu’il est possible de reconstituer ses théories philologiques. Aucune interprétation littéraire de Tolkien ne peut passer outre cet aspect, vu les efforts incessants consacrés à l’élaboration de ces langues et l’entremêlement des récits et de l’histoire interne des langues elfiques. Par conséquent, cette section s’efforce de mieux cerner le rôle philosophique du langage chez Tolkien.

Vers la philosophie du langage chez J.R.R. Tolkien.

Traduire les œuvres de Tolkien

L’énorme variété stylistique et linguistique du Seigneur des Anneaux pose des problèmes particuliers à la traduction, notamment lorsqu'il faut représenter les niveaux de langage des personnages ou transférer le réseau de langues mis en place par Tolkien pour figurer la famille linguistique du westron. La question des inscriptions semées au travers de l’ouvrage se pose aussi, dans la mesure où l'on y observe un mélange d'anglais phonétique et de textes dans des langues inventées. Les problèmes de traductions ne se cantonnent d’ailleurs pas au seul SdA. Cette section cherche donc à examiner les solutions trouvées par les traducteurs de Tolkien.

Vers la traduction des œuvres.

Commentaires de texte

Pour aller plus loin dans la lecture et l’analyse langagière, cette section est destinée à rassembler l’ensemble des sujets de commentaires sur les articles de la section Langues. Ces commentaires ont été rédigés par les membres participant au Forum des langues de Tolkiendil. Ce sont souvent l’aboutissement de discussions animées sur l’aspect linguistique des différentes œuvres écrites par J.R.R. Tolkien et sur l’interprétation qu’en font les différents articles publiés dans la section Langues.

Vers les Commentaires de texte.

Blason

1) Version originale : « Of course, I do not deny, for I feel strongly, the fascination of the desire to unravel the intricately knotted and ramified history of the branches on the Tree of Tales. It is closely connected with the philologists’ study of the tangled skein of Language, of which I know some small pieces. But even with regard to language it seems to me that the essential quality and aptitudes of a given language in a living moment is both more important to seize and far more difficult to make explicit than its linear history. »
 
langues/essais.txt · Dernière modification: 02/02/2013 17:04 par Elendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2014
Partager