L’animalique : « grossier à l’extrême »

 Deux Anneaux
Helge Kåre Fauskanger
traduit de l’anglais par Vivien Stocker
Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

L’animalique est une langue privée rudimentaire qui fut inventée vers 1905 par Marie et Marjorie Incledon, les jeunes cousines de Tolkien. Tolkien, ayant alors une douzaine d’années et déjà plongé dans le latin et l’anglo-saxon, le trouva amusant et l’apprit. L’unique fragment d’animalique survivant est l’exemple donné par Tolkien dans les Monstres et les critiques, p. 2501) : « chien rossignol pic quarante »2), signifiant « tu es un âne ». Quarante était le mot animalique pour « âne », tandis qu’âne était le mot pour « quarante » !

Il semble que l’animalique ait été une langue assez maladroite ; il n’est certainement pas rationnel que des mots grammaticaux extrêmement fréquents tels que « es / sommes / êtes / sont » (angl. are) ou l’article « un(e) » (angl. a(n)) soient rendus par des mots aussi longs que rossignol (angl. nightingale) ou pic3). (Je présume que le mot animalique pour « le / la / les » était #hippopotame ou quelque chose dans ce goût-là.) Nous ne saurons jamais quelle quantité d’animalique Mary et sa sœur ont créé, mais probablement pas assez pour traduire les travaux de Shakespeare. Il est probable qu’il s’agissait juste d’un jeu ; peut-être les enfants avaient-ils décidés de mots pour « idiot », « débile » et ainsi de suite, et passaient-ils ensuite des heures entières à se lancer des insultes l’un à l’autre : « #chien rossignol pic cheval ! » ; « #chien rossignol pic cent ! » ; « #chien rossignol pic brontosaure ! » (Les parents, un peu inquiets : « Eh, les enfants, qu’est ce que vous racontez ? » Les enfants, d’un air innocent : « Rien maman ! » (rire) « Rien du tout ! »)

Le jugement de Tolkien est sévère mais justifié : l’animalique était « grossier […] à l’extrême »4). Néanmoins ce fut l’une des ses premières rencontres avec une langue inventée, peut-être la première. Et elle laissa place au nevbosh - la première langue inventée à laquelle Tolkien contribua.

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

1) N.d.T. : p. 200 dans la version originale
2) Version originale : « Dog nightingale woodpecker forty ».
3) N.d.T. : woodpecker dans la version originale.
4) M&C p. 250 (VF) ; MC p. 200 (VO).
 
langues/hors_legendaire/langues_jeunesse/animalique.txt · Dernière modification: 28/08/2013 18:11 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017