Les pronoms goldogrins

Deux Anneaux
Patrick H. Wynne - Décembre 2003
traduit de l’anglais par Damien Bador
Articles de synthèseArticles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R Tolkien.

I - 1ère personne

I.1 - Singulier

  • im — Nominatif (probablement emphatique) dans im len « je suis venu » s.v. len adj. “venu, arrivé”1).
  • ni· — Préfixe nominatif de verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »2).
  • nin· — Préfixe nominatif de verbes débutant par une voyelle dans en nin·ista mai « je suis au courtant de cela » et nin·ista feg « je me sens malade » s.v. ista- “savoir, être au courant, percevoir, sentir”3).
  • nin — Datif #“à moi, pour moi” dans a·laithra nin « j’ai oublié cela » (lit. « #cela est perdu pour moi ») s.v. laitha- ou laithra, la dernière forme ayant en particulier la signification intransitive “être perdu”4) ; o·gwath lemp nin « il me fait signe » (lit. « #il agite un doigt recourbé pour moi »), originalement s.v. lemp(1) “un doigt recourbé”5) ; et on iltathi nin pieg « #il m’a piqué avec une épingle » (lit. « #il a piqué une épingle vers moi ») s.v. ilta- ”piquer dans, pousser, aiguillonner“, « avec la personne ou chose piquée au datif »6). La phrase impersonnelle luista nin « je suis assoiffé »7) pourrait littéralement signifier « #cela est désséché pour moi », avec le datif nin ; mais luista “parcheminer, dessécher” est cité dans le GL comme un verbe transitif, il est donc possible que dans cette phrase nin serve comme objet direct, i.e. « #cela me parchemine, me dessèche ».

I.2 - Pluriel

  • um(1), umin “nous”8) — Nominatif (probablement emphatique), aussi dans um lenin « #nous sommes venus » s.v. len9). Concernant l’utilisation de la marque du pluriel -in dans umin (superflue, puisque um “nous” est intrinsèquement pluriel), comparer avec othin s.v. oth “vous” (accusatif).
  • unc(1) réflexif “nous-mêmes”10).
  • umeg11) — Aucune glose n’est donnée, mais le fait que ce mot ait été ajouté au crayon directement en-dessous du réflexif unc(1) “nous-mêmes” suggère qu’il s’agit d’une forme réflexive alternative. S’il en est ainsi, -eg dans umeg est probablement apparenté avec le -c de unc. Voir aussi ci-dessous s.v. ost(3) “vous-mêmes”.
  • me· — Préfixe nominatif de verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »12).
  • mir(2) dat. “pour nous”13).

II - 2ème personne

II.1 - Singulier

*fi- « racine du pronom de la 2ème personne du sing. »14) :

  • fi· — Préfixe nominatif de verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »15).
  • fintha “le tien”16).
  • fin “pour toi” — Datif, dans u lâ fin sî « pas de place pour toi ici » s.v. “place, chambre, endroit”17).
La racine de la 2ème personne *fi- et son dérivé fintha “le tien” furent biffés, quoique rien d’autre ne soit écrit dans le GL pour les remplacer. Que le datif fin ait été conservé est probablement un oubli, puisqu’il apparaît sous plutôt que groupé avec *fi- et fintha.
  • thas, thath “ton, ta, tes”18) — Ces formes proviennent de la « Gnomish Grammar », et sont donc antérieures aux entrées du « Gnomish Lexicon » données au-dessus pour la 2ème personne du singulier.

II.2 - Pluriel

  • gwe- “vous” pl. uniquement19) — La citation de cette forme dans le GL est probablement supposée être la racine dont dérivent gweth, gwethra et gwir ; mais comparer avec le préfixe nominatif gwe· ci-dessous.
  • gweth, gwethra, gwir, etc.20) — Dans le GL, ces trois formes sont données immédiatement en-dessous de gwe- (voir ci-dessus), et semblent être le nominatif gweth #“vous”, le possessif ou génitif gwethra #“votre”, et le datif gwir #“pour vous”.
  • gwe· — Préfix nominatif des verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »21).
  • oth “vous” (nom.), également † othin. informel (os, devant t, c, b, p, etc.)22) — L’utilisation de la marque du pluriel -in dans le poétique othin est apparemment superflue, puisque oth est intrinsèquement le pluriel “vous” ; comparer um(1) “nous”, avec la forme alternative umin.
  • ost(3) pronom réflexif “vous-mêmes”23) — Pour le suffixe réflexif -t de cette forme (et le réflexif -c dans unc(1) “nous-mêmes”), comparer avec « q. -ko (-to) suffixe réflexif » listé dans le QL comme un dérivé possible de KOHO “subir, endurer”24).

III - 3ème personne

III.1 - Singulier

III.1.1 - Masculin

  • on “il” emphatique25) — Également dans on iltathi nin pieg « #il m’a piqué avec une épingle » (lit. « #il a piqué une épingle vers moi ») s.v. ilta- “piquer dans, pousser, aiguillonner”26), et cité sans traduction s.v. len “venu, arrivé”27).
  • — Préfixe nominatif vu dans o·gwath lemp nin « il me fait signe » (lit. « #il agite un doigt recourbé pour moi »), originellement s.v. lemp(1) “un doigt recourbé”28). À l’occasion, Tolkien traduit aussi des verbes sans marque pronominale explicite comme ayant le sujet « il », e.g. lemp “il fait signe”29) et ôni cailthi “il embrassa”30).
  • ontha “son, sa, ses [à lui]”31) — Aussi dans nôbi ·i·mab ’len suila ontha « #Il prit la fine main de sa fille »32).

III.1.2 - Féminin

  • ir33) — Cette entrée apparaît sans glose dans le GL et pourrait se référer à l’article datif ir (voir PE 11, p. 9 et PE 11, p. 50 s.v. ) plutôt qu’à un pronom indépendant “elle”. Mais noter ir- dans le possessif irtha “son, sa, ses [à elle]”, et -ir comme terminaison féminine dans dir fém. de don “qui”34), mabir “mère”35), etc.
  • irtha “son, sa, ses [à elle]” — Dans ôni cailthi a·mabwid glen irtha « il pressa un baiser sur ses mains fines »36). Cette forme pourrait aussi se lire istha37).

III.1.3 - Commun / neutre

  • an « personne, “-un” ; “un”, quiconque, quelqu’un, “ils” »38) — Cette entrée note aussi que le « négatif est umon, ou unweg », avec umon biffé ultérieurement.
  • — Préfixe nominatif des verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »39) et l’expression a·laithra nin « j’oublie cela » s.v. laitha-, laithra. Ce préfixe est aussi utilisé pour la troisième personne du pluriel.
  • #-ith — Dans l’entrée du GL « glóna- faire jour. glonaith = cela [le jour] point. (elle, i.e. Aur) »40), le suffixe -ith signifie apparemment “ça, cela”, et pourrait être apparenté à ith “quoi que ce soit” (q.v.). La note parenthétique après « [le jour] point » pourrait simplement indiquer que “ça” renvoit ici à Aur, le “Soleil”, qui est une forme féminine (voir PE 11, p. 20). Cependant, la note pourrait aussi indiquer que la signification littérale de glonaith est #“elle point”. Dans tous les cas, il s’agit du seul exemple de pronom sujet suffixé dans un verbe goldogrin. Comparer avec le suffixe féminin -ith vu dans amaith, forme poétique de amil “mère”41), et amraith “nomade, errante”, agentif fém. (masc. amrog) < amra- “aller en haut et en bas — vivre dans les montagnes, vagabonder, errer”42).

III.2 - Pluriel

III.2.1 - Masculin

  • onin43) — Forme plurielle de l’emphatique on “il”.

III.2.2 - Commun / neutre

  • atha, ath, etc. Pronom de la 3ème personne du pluriel44).
  • — Préfix nominatif de verbes débutant par une consonne ; voir « Les préfixes pronominaux goldogrins »45). Ce même préfixe est employé pour la troisième personne du singulier.

IV - Négatif

  • unweg “personne, nul”46) — Aussi cité après an “n’importe qui, quelqu’un” etc. (q.v.) comme antonyme de ce pronom.
  • umon — Cité après an “n’importe qui, quelqu’un” etc. (q.v.) comme antonyme de ce pronom ; subséquemment biffé.
  • umir — Forme féminine de unweg “personne, nul”47).
  • ub(2) “non, nul, personne”48).
  • unt, unath “rien”49).

V - Relatif

√do- :

  • don “qui”, fém. dir(1) ; neutre deg “quoi”50).
  • dui “où”51).
  • dos “quand”52).

ī- racine de pronoms relatifs, comme dans :

  • í particule relative indéfinie indéclinable53).
  • inco “le même, l’identique”54).

VI - Indéfini

  • ith, itheg “n’importe quoi”55).
  • ithog “quelque, n’importe quel” (adj.)56).
  • ithweg (ithwin) “quiconque”57).
  • ithrin, -riol “de n’importe quel type”58).

ma- ? racine de pronoms indéfinis. Comparer avec -(u)m, suffixe59) :

  • madhon, -ir, -eg* “quelqu’un” (masc., fém.), “quelque chose”60) — Ces formes semblent être formées par ma- + don, dir, deg “qui, que” (masc., fém., neut.), avec la seconde partie ayant subie une mutation > -dhon, -dhir, -dheg.
  • madhin “quelques” 61).

VII - Démonstratif

  • hai(1) “là (par lui)”62).
  • hant(1) “vers, au-delà”63).
  • en(2) “cela par vous, cela déjà mentionné (par vous), cela passé”64) — Également dans en nin·ista mai « je suis au courant de cela » s.v. ista-65).
  • entha(1) “là par vous, vers, au-delà”66).

si(n)- √ de démonstratifs (1), “ceci ici par moi”67) :

  • sitha(2) “ceci”68).
  • sin 69) — Non glosé.
  • sith “vers, en deçà”70)
  • (2) #“ici” 71) — L’entrée (2) du GL ne donne aucune explication, mais comparer avec u lâ fin sî « pas de place pour toi ici » s.v. 72).
  • sinthi73) — Non glosé.

“ici”74) — La glose était initialement écrite “maintenant, à ce moment” :

  • cith “affaire, chose, matière”75) — La glose donnait initialement “vers, en deçà”.
  • cint “vers, en deçà”76) — La glose proposait initialement “ici”.
  • cîrin77) — La glose originale “présent (lieu ou temps), moderne” fut biffée, sans que rien soit écrit pour la remplacer.
Note sur la flexion pronominale :
La terminaison dative des pronoms personnels au singulier est -n (nin, fin), tandis que celle du pluriel est -r (mir, gwir).

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

1) , 5) , 9) , 27) , 28) , 29) PE 11, p. 53
2) , 12) , 15) , 21) , 39) , 45) PE 13, p. 97
3) , 4) , 17) , 55) , 56) , 57) , 58) , 65) , 72) , 73) PE 11, p. 52
6) , 26) , 33) PE 11, p. 51
7) , 59) , 60) , 61) PE 11, p. 55
8) , 10) , 11) , 48) , 49) PE 11, p. 74
13) , 35) PE 11, p. 57
14) , 16) PE 11, p. 35
18) PE 11, p. 13
19) , 20) PE 11, p. 44
22) , 23) PE 11, p. 63
24) PE 12, p. 47
25) , 31) , 43) PE 11, p. 62
30) , 32) , 36) PE 11, p. 11
34) , 50) , 51) , 52) PE 11, p. 30
37) PE 11, p. 11 n. 12
38) , 41) , 42) PE 11, p. 19
40) PE 11, p. 40
44) PE 11, p. 20
46) , 47) PE 11, p. 73
53) , 54) PE 11, p. 50
62) PE 11, p. 47
63) PE 11, p. 48
64) , 66) PE 11, p. 32
67) , 68) , 69) , 70) , 71) PE 11, p. 68
74) , 75) , 76) , 77) PE 11, p. 26
 
langues/langues_elfiques/goldogrin/pronoms_goldogrins.txt · Dernière modification: 16/06/2011 07:13 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017