Appendice 2 - Lexique telerin

Trois Anneaux
Roman Rausch — Janvier 2012
traduit de l’anglais par Damien Bador
Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R. Tolkien.

Les mots tirés des « Étymologies » sont en rouge, ceux de « Quendi and Eldar » en vert, et ceux des essais tardifs de 1967-1969 (y compris les écrits étroitement contemporains) en bleu ; les formes nouvellement introduites dans la Lettre nº 347 sont en violet, tandis que celles appartenant à l’« Outline of Phonetic Development »1) ou à l’« Outline of Phonology »2) sont en marron. Les mots entre crochets furent rejetés. Les mots précédés d’un point d’interrogation sont d’une lecture incertaine dans les manuscrits. Lorsqu’un point d’interrogation suit, cela signifie que le radical ou la traduction est incertaine. Les radicaux probables sont donnés en tant que référence, même s’ils ne sont pas présents dans la source, mais seules des formes eldarines communes attestées sont listées.

Pour une liste similaire de vocabulaire de telerin premier, voir l’Appendice 3.

A

  • aba- (1) un préfixe indiquant la prohibition3) (ABA- < BA ! “non”), comme dans abapétima
  • #aba- (2) “refuser”; voir aban
  • aban “je refuse, je ne le ferai pas”4) (ABA- < BA ! “non”)
  • abá – particule impérative négative “ne [fait] pas !”5) (< eld. com. abā ; ABA- < BA ! “non”) ; l’accent pourrait indiquer une accentuation inhabituelle plutôt que la longueur vocalique
  • abapétima “ne devant pas être dit”6) (ABA- < BA ! “non”, KWET-)
  • abar7), pl. Abari8) “Avar”, l’un des Avari (< eld. com. abaro ; ABA- < BA ! “non”)
  • aclar “gloire, splendeur”9) (< eld. com. aklara ; KAL-)
  • aipen “si quelqu’un, quiconque”10) (? KWEN-)
  • alata “radiance, réflexion”11) (< eld. com. ñalatā ; ÑAL-)
  • Alatāriel(le) “demoiselle couronnée d’une guirlande de claire radiance”, nom telerin de Galadriel12)13) (ÑAL-, RIG-)
  • alpa “cygne”14)15)16) (< eld. com. alkwā ; ÁLAK-)
  • Altarielle – une variante du nom telerin de Galadriel17), voir Alatāriel(le)
  • #amba – isolé d’Ambaráto, probablement “#dessus, sommet”, cf. q. Ambarussa “sommet, chef roux”18) (AM-)
  • Ambaráto – nom de père d’Aikanáro (Aegnor)19) ; ni explicitement identifié comme étant telerin, ni traduit ; mais à l’évidence = #amba + arāta
  • #anda “long”, isolé de andané
  • andané “longtemps auparavant, jadis”20), voir aussi
  • anga “fer”21) (< eld. com. angā ; ANGĀ-)
  • Angaráto – nom telerin d’Angrod, fils de Finarfin et Eärwen22) < anga + arāta ; rendu masculin par -a > -o ; mais dans « Les Étymologies », Angrod vient de RAUTĀ- “métal” et probablement ANGĀ- “fer”
  • aplat “prohibition, refus”23) (< eld. com. ap’lata ; PAL-)
  • #aran “roi” ; isolé de Ciriāran (AR-, ARAT/ARAN24))
  • arāta “noble”25) (< eld. com. arātā < arat- ; AR-, ARAT/ARAN26))
  • arpen “(homme) noble”27) (< eld. com. ara-28) ; AR-, ARAT/ARAN29), KWENE-)
  • arpenia adjectif dérivé d’arpen (< eld. com. ara-30) ; AR-, ARAT/ARAN31), KWENE-)
  • at(a) “#double, bi-, di-” ; « d’usage adverbial ou préfixal »32) (AT(A)-)
  • atta(ce) “#papa” (diminutif en -ce), un nom puéril du pouce33) ; la source utilise -ke avec « k orthographié comme en quenya »
  • au #loin (adverbe)34) (< eld. com. awā ; AWA-) ; forme alternative avad
  • au- “#loin” (préfixe)35) (< eld. com. awā ; AWA-)
  • Audel, pl. Audelli “un elfe d’Aman”36) (< eld. com. aw(a)delo ; AWA-, DEL-) ; -ll- au pluriel probablement par analogie avec ello
  • auta- “partir, quitter (le point dans la pensée du locuteur)”37) (AWA-)
  • avad #au loin (adverbe)38) (AWA-) ; forme alternative au
  • avānie – parfait de auta – “partis / partit / partîmes / partîtes / partirent (dans un sens abstrait)”, donc “perdu, passé, mort”39) (< eld. com. a-wāniiē < awāwiiē ; AWA-)
  • avantie – parfait de auta – “partis / partit / partîmes / partîtes / partirent (dans un sens phyisque)”40) (AWA-)

B

  • “je ne le ferai pas !” ou “Ne le fait pas !”41) (BA ! “non”)
  • Bala “Vala, un Puissant” (< eld. com. bálā ; BAL-)
  • Bana “Vana” (une Valië) (< eld. com. bánā ; BAN-)
  • #bar “demeure”; isolée de Heculbar, Hecellubar
  • [Barada - changé en Baradis]
  • Baradis “Varda, Elbereth” (BARÁD/BARATH-)
  • belda “fort” (BEL-)
  • belka “excessif” (BEL-) ; devrait être belca dans l’orthographe habituelle
  • belle “force (physique)” (BEL-)
  • branda “élevé, noble, beau, subtil, fin” (eld. com. b’randā ; BARÁD-)
  • bredele “hêtre” (BERÉTH-) ; voir II-1
  • būa- “servir”42)43) (< eld. com. beuyā́ ; BEW-)
  • burbo “mouche à viande”44) (< eld. com. buzbō)
  • būro “vassal”45)46) (< eld. com. beu̯rō ; BEW-)
  • buspo “grosse mouche”47) (< eld. com. buzbō)

C

  • Calapendi “Kalaquendi, Elfes de Lumière, Elfes d’Aman”48) (KAL-, KWEN-)
  • calar “lampe”49) (< eld. com. kalar- ; KAL-)
  • calca “verre”50) (KALAK-)
  • camba « le mot habituel pour main »51) (KAB-) ; mais devrait plutôt se comprendre comme « une main comme fléchie, avec les doigts plus ou moins refermés, en coupe, dans l’attitude de recevoir ou de tenir », voir VT 47, p. 7-8
  • campe “quatorze”52) (KAN-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • can- “crier fort, appeler” ou “convoquer ou nommer une personne”53) (KAN- “crier, appeler à haute voix”54))
  • canat – “quatre”55)56)57) (KAN-AT-)
  • canatya “quatrième”58) (KAN-AT-)
  • cāno “héraut”59) (< eld. com. kānō ; KAN- “crier, appeler à voix haute”60))
  • #car- – radical du verbe “faire”, voir la forme aoriste care
  • care “faire” (aoriste)61) (KAR-) ; dans abá care ! « ne le fait pas ! »
  • cava “maison”62) (#KAW- ?)
  • [cenet “quatre”63) (KANAT-) ; reflétait une spéculation selon laquelle soit le quenya altéra KENET- > KANAT- pour atténuer la monotonie des e dans les numéraux, soit le sindarin et telerin altérèrent KANAT- > KENET- sous l’influence des autres numéraux ; ne fut finalement pas retenu]
  • ceule “#renouvellement”64) (KEW- “nouveau, frais, renouvelé”)
  • ceura (1) “renouveler” (prob. verbe)65) (KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”), variante ciúra, sur une autre note ciuta
  • ceura (2) “#renouvelé” (prob. adjectif)66) (KEW- “nouveau, frais, renouvelé”), sur une autre note ciure
  • cēva “frais, nouveau”67) (< kēwa ; KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • #ciria “navire”, isolé de Ciriáran
  • Ciriáran “roi navigateur” (Olwë)68) (KIR-, AR- ?)
  • [ciura (< keu-rā) – modifié en ceura69)]
  • ciúra “renouveler” (probablement un verbe)70) (KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”) ; variante ceura, sur une autre note ciuta
  • ciurān- “nouvelle lune” (< keu̯rānă ; KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • ciure “renouvelé”71) (KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”), probablement ceura sur une autre note
  • ciuta “renouveler, rafraîchir”72) (< (e)kwē̆ ; KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”) ; ceura, ciúra dans une autre note

D

  • Daintáro “Denethor”, lit. “Sauveur des Dani (= Nandor)”73) (< eld. com. Ndani-thārō ; DAN-/NDAN-)
  • delia- “aller, procéder”74) (DELE-)
  • delle – passé simple de delia-
  • damme “reflux, jusant”75) (< ndanmē ; NDAN-)
  • donda “poing”76) (< eld. com. dond(a) ; #DON- ?)
  • duime “#flot, marée haute”77) (DUY- “couler à flot, verser”, cf. q. luime “flot, marée haute” dans VT 48, p. 24)
  • duine “rivière large (à fort courant)”78) (< eld. com. duini “rivière” ; DUY- “couler à flot, verser”)
  • duita- “inonder, submerger, tremper”79) (DUY- “couler à flot, verser”)

E

  • Ēde “Estë”, lit. “Repos, Détente”, une Valië80) (< eld. com. ezdē < esdē ; SED-) ; uniquement comme nom propre, jamais comme un terme général signifiant “repos, détente”
  • [edulam – probablement “#les Elfes, Eldar”81), voir II-2 ; biffé]
  • ēl, pl. ēli “étoile”82) (ELE-) ; mot usuel
  • ela ! « exclamation impérative dirigeant le regard vers un objet réel visible »83) (ELE-)
  • elen, pl. elni “étoile”84) (ELE-) ; mot poétique et archaïque
  • Ella « Une variante occasionnelle d’Ello, qui était la forme normale de ce nom »
  • Ellālie “le peuple des Elfes”85) (ELE-, LI-)
  • Ello, pl. Elloi “Elfe, Elda” (< eld. com. edelō / edlō ; DELE-) ; forme usuelle préférée à Ella
  • (Elna – adjectif se référant aux étoiles (< eld. com. elenā ; ELE-) ; pas trouvé en telerin, mais ç’aurait été la forme de ce terme)
  • [Elwe « nom du seigneur Teler »86) (ƷEL-) ; la page entière fut rejetée]
  • emme(ce) “#maman” (diminutif en ce), un nom puéril de l’index87) ; la source utilise -ke, avec « k orthographié comme en quenya »
  • endo “petit-fils, descendant” (ÑGJŌ-, ÑGJŌN-)
  • enec “six”88) (EN-EK-), enec(e) dans VT 48, p. 11
  • ened- “milieu”89) (ENED/L-)
  • enempe “seize”90) (EN-EN- ?, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • enetya “sixième”91) (EN-EK-)
  • engole “connaissance”92) (ÑGOL-) ; « le plus souvent utilisé pour les “connaissances” spéciales que possédaient les Ñoldor »
  • epe « pas de forme de temps et ne reçoit habituellement aucun affixe pronominal, étant principalement usité devant un nom propre (sing. ou pl.) ou un pronom complet indépendant, avec les significations dis / dit / disons / dites / disent ou dis / dit / dîmes / dîtes / dirent. Une citation suit, soit direct ou plus rarement indirecte après une conjonction “que” »93) (< eld. com. ekwē ; KWE-)
  • er “un”94) (ER-), également min95)
  • Erde « “Repos”, en particulier comme nom de l’épouse d’Olofantur Lorien »96) (< Ezdē ; SED “repos”)
  • eve “une personne, quelqu’un (n’étant pas nommé)”97) (eld. com. ewē ; EWE-)

F

  • #falle “écume” ; isolé de Fallinel
  • Fallinel, pl. Fallinelli “Teler”, lit. “chanteur d’écume” (PHAL-, NJEL-)
  • felga “caverne” (PHÉLEG-)
  • ferne “bouleau” (PHER-, PHÉREN-)
  • find- – élément composé se référant à la chevelure (PHIN-)98) ; voir Findarāto
  • Findaráto – nom telerin de Finrod, fils de Finarfin et d’Eärwen99) (PHIN-) ; find + arāta ; mais Finrod < Phinderauto “métal-habile” dans « Les Étymologies » (PHIN-, RAUTĀ-)
  • Findo – forme telerine du nom Thingol (THIN-)
  • forma “main droite”100) (PHOR-, MAƷ-)
  • fuine “obscurité, constantes ténèbres (comme une nuit sans étoile ni lune)”101) (PHUY-)

G

  • gāia “terreur, grande peur”102) (< eld. com. gāyā ; GAYA- “crainte, effroi”)
  • gāialā “terrible, épouvantable, désastreux”103) (GAYA- “crainte, effroi”)
  • gaiar “la Grande Mer de l’Ouest”, lit. “la Terrifiante”104) (< eld. com. Gayar- ; GAYA- “crainte, effroi”)
  • [galda – changé en galla]
  • galla “arbre”105) (< GAL-/GÁLAD- ?)
  • gampa “crochet, houlette”106) (GAP-)
  • glada [n.] “rire”107) (< eld. com. g-lada-)
  • glana “arête, bordure”108) ((G)LAN-)
  • glania “restreindre, limiter”109) ((G)LAN-)
  • glanda “frontière”110) ((G)LAN-)
  • glanna “limité, restreint”111) ((G)LAN-)
  • goldolambe “quenya”, lit. “langue ñoldorine”112) (ÑGOL-, LAB-)
  • goldōrin “quenya”, lit. “ñoldorin”113) (ÑGOL-)
  • goldo “Ñoldo”114) (< q. pr. ñgolodō ; ÑGOL-), voir golodo
  • góle “longue étude (de n’importe quel sujet)”115) (ÑGOL-) ; « le plus souvent usité pour les “connaissances” spéciales que possédaient les Ñoldor »
  • golodo “Ñoldo” (< eld. com. ñgolodō ; ÑGOLOD-116)117))

H

  • hacta — variante ancienne (du point de vue interne) de hatta
  • hāda “tertre empilé”118) (< eld. com. khagdā ; KHAG “empiler”)
  • hamna “pile (artificielle) tertre”119) (< eld. com. khab-nā ; KHAB- “entasser, empiler”)
  • hanna(ce) “#frère / petit frère” (diminutif en ce), un nom puéril du majeur, variante tolle120) (KHAN-) ; la source emploie -ke avec « k orthographié comme en quenya »
  • hāno “frère” (mot familier)121) (KHAN-)
  • hatta “barrière, haie” (également hacta)122) (< khagdā ; KHAG- “pieu”)
  • hauda “réserve, trésor, magasin”123) (KHAW “recouvrir, dissimuler, mettre en magasin”, radical étendu KHAWAD)
  • heca ! “part ! retire-toi !”124) (HEKE-)
  • Hecello125), pl. Hecelloi126) “Elfe de Beleriand”, lit. “#un abandonné” (HEKE-, DELE-) ; voir ello
  • heco – adverbe et préposition : “laissant de côté, ne comptant pas, excluant, excepté”127) (< hek + au ; HEKE-)
  • hecta “rejeter, abandonner”128) (HEKE-)
  • Hecellubar “Beleriand”, lit. “#demeure des Hecelloi”129) (HEKE-, MBAR-) ; également Heculbar
  • Heculbar “Beleriand”, lit. “#demeure des Hecelloi”130) (HEKE-, MBAR-) ; également Hecellubar
  • hecul “quelqu’un perdu ou abandonné par des amis, gamin des rues, paria, hors-la-loi” (HEKE-) ; également heculo
  • heculoidem hecul (HEKE-)
  • [Hendor “Terre du Milieu”131) < HEN-, HENET- (← HENED-) ; cela provient d’esquisses en vue d’un changement (externe) ÉNEDHENET-, afin de faire la distinction avec l’élément en- “encore”, mais voir ened-]
  • ho- « “au loin, de, de parmi”, mais le point de vue était en-dehors de l’objet, endroit ou groupe conceptualisé » (préfixe verbal)132) (HO-)
  • [hor- – élément dérivé de HOR- “presser, forcer, mouvoir / avertir” rejeté en faveur de ƷOR- > ōre133)
  • [hŏra – aucune traduction donnée ; voir hōre]
  • [? horath – alternative à hōre, de lecture incertaine134)]
  • [hōre “avertissement, prudence”135) ; probablement rendu obsolète par le changement externe HOR- > ƷOR-]

I

  • ilpen “tout le monde”136) (IL-, KWEN-)
  • imbe “une trouée, un ravin ; chemin étroit entre de hauts murs” également “un sentier ou une passe entre les montagnes, collines ou une forêt sauvage”137) (MI-) ; n’est pas une préposition en telerin
  • iūnec(e) – variante orthographique de yūnece (i = [j] dans ce cas) et d’abord écrite avec un y138)

L

  • lamba “langue” (physique) (< eld. com. lambā < q. pr. lab-mā, LABA-)139)
  • lambe “langue, langage” (< eld. com. lambē < lab-mē, LABA-)140)
  • lanca « “arête vive (pas d’un outil), fin soudaine”, comme par ex. un bord de falaise ou l’arête utile de choses manufacturées ou construites »141) ((G)LAN-)
  • lauda “ingestion vorace (de nourriture de boisson), alimentation gloutonne”142) (< eld. com. labdā ; LAB “lécher”)
  • lepempe “quinze”143) (LEP-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • lepen “cinq”144)145)146) (LEP-)
  • lepenya “cinquième”147) (LEP-)
  • leper, pl. leperi “doigt”148)149) (LEP-)
  • [lepet « pouce, (“piocheur”) »150) (< eld. com. lepet(ā) ; LEP-) ; sur une liste de mot non inclue dans l’essai « Eldarin Hands, Fingers & Numerals » ; comparer avec tolmo, nāpo]
  • [leppa – forme rejetée de lepta151)]
  • lepta – “palper, tâter du bout des doigts”152) (LEP-)
  • [? lepþa – lecture alternative de leppa153)]
  • #lie “gens, peuple” ; isolé de Ellālie
  • #lime “lien”, isolé de mālime, lit. “lien de main”
  • #linda “#de sonorité magnifique” ou comme nom propre : Linda, lit. “chanteur”, “un Nelya, membre du troisième clan” ; isolé de Lindai
  • Lindai “Teleri, Nelyar du troisième clan”, lit. “ils chantèrent avant de pouvoir parler avec des mots”154) (< eld. com. Lindā ; LIN-)
  • lindalambe “amanya telerin”155) (LIN-, LABA-) ; également lindārin
  • lindārin “amanya telerin”156) (LIN-) ; également lindalambe
  • « étang, endroit de baignade, part. eau laissée dans un creux rocheux par la marée descendante »157) (< eld. com. “eau dormante” ; LOƷ-)
  • loga “#marécage” (< loga158)159) ; LOG-)
  • logna “trempé, inondé” (< logna160) ; LOG-)
  • “arc”161) (< eld. com. “arc, courbe” ; LUƷ-)
  • luine “bleu”162) (< eld. com. luini- “bleu” ; LUY- “bleu”)
  • #lūme “heure” = “#un point dans le temps” ?163) (LU- ?) ; isolé de lūmena “sur l’heure” (allatif)
  • lūta- “arquer, courber, se courber”164) (< eld. com. “arc, courbe” ; LUƷ-)

M

  • (1) “main”, uniquement dans des dérivés et mots composés165) (MAƷ-)
  • (2) « prép. avec génitif ; par (des agents) »166) (MAƷ-)) ; signification remplaçant « par (la main de), d’un agent » ; ma avec une voyelle brève apparaît aussi dans des notes, mais n’est pas identifié comme étant du telerin
  • [māga “le manieur (?)”167) (MAG-) ; rendu obsolète par transfert des q. et tel. à MAƷ-]
  • māla “aimant, affectionné”168) (MEL-)
  • mālime “poignet = lien de main”169) (< eld. com. mā-limi ; MAƷ-, LIM- “lier, joindre”) ; écrit avec un accent plutôt qu’un macron, manifestement parce que les formes quenya et telerine coïncident
  • *mālo “ami, camarade”170) (MEL-) ; Tolkien reconnaît que le q. málo pourrait être un emprunt au telerin, sous-entendant que ce mot était attesté dans cette langue
  • mapa “main” (mot normal)171) (< eld. com. makwā < + kwa ; MAƷ-, KWA-)
  • mapa- “saisir, agripper”172) ; probablement dérivé de mapa « main » plutôt que de #MAP-, étant « une variation délibérée de NAP- »
  • [mapo « le mot habituel pour main »173) (< eld. com. makwā ; MAP-) ; rendu obsolète par le terme mapa]
  • mascu “substance collante”174) (< eld.com. mazgō/ŭ ; MASAG)
  • matta “manipuler, manier, gérer, s’occuper de”175) (< maχtā < maʒtā, maʒa ; MAƷ-)
  • min “un”176) (MIN-), également er
  • minipe “onze”(les notes contiennent une grande variété de formes eldarines communes : minikwē̆, min(i)k(e)we / eld. com. tardif minikwē < min(i)kewe / min(i)kewē̆, minikwe “chose fraîche” ; MIN-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)177)
  • minya “premier”178) (MIN-)
  • Moripendi “Moriquendi, Peuple sombre”, mais « pas appliqué aux Elfes d’origine telerine qui n’atteignirent pas Aman »179) (< eld. com. mori-kwendī ; MOR-, KWENE-) ; un mot « d’usage historique »

N

  • nacte — variante ancienne (du point de vue interne) de natte
  • nāpa “pouce”180) (NAP- “prendre, ramasser” dans VT 47, p. 29) ; provenant d’une source légèrement postérieure à nāpo ci-dessous
  • nāpat « pouce et index en tant que paire »181) (NAP- “prendre, ramasser” dans VT 47, p. 29)
  • [nāpo “pouce”, un dérivatif agentif (personnalisé) de NAP- “prendre, tenir”182) ; mais Tolkien décida que cela devait être un mot quenya, sans mentionner de nouvelle forme telerine ; voir cependant nāpa]
  • natte “une meurtrissure, une blessure”183) (variante nacte) (< snagdē ; SNAG- “blessure, entaille”)
  • « mot indépendant, fonctionnant comme un passé simple du verbe “être” = il était / fut »184) ; voir III-3
  • necte — variante ancienne (du point de vue interne) de nette2
  • neled “trois” ; provenant des notes brouillonnes de l’essai ELN, voir nelet
  • nelet (neled-) “trois”185) (NEL-, NEL-ED-); -d final dévoisé
  • nellepe “majeur”186) (NEL-, LEP-) ; écrit avec l’article défini (i nellepe) dans la source
  • nelpe “treize”187) (NEL-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • nelya “troisième”188) (NEL-, NEL-ED-)
  • nente “annulaire”189) (prob. < EN-, ENET- “une fois de plus, encore”190))
  • neter “neuf”191) (NET-ER-)
  • neterpe “dix-neuf”192) (NET-ER-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété)
  • neterya “neuvième”193) (NET-ER-)
  • nette1 “sœur” (diminutif ; nom puéril de l’annulaire)194)195) (< eld. com. netthi ; NETH-)
  • nette2 “miel” (variante necte)196) (< negdē “exsudation” ; NEG- “? suintement, égouttement”)
  • [nettica – modifié en nettice197)]
  • nettice : nette “sœur” avec un suffixe diminutif198)199) (netthi + -iki ; NETH-)
  • [nēþa (1) “gai, vif, caractérisant les petites filles”200) (NETH-) ; signification probablement rejetée en faveur de (2), puisque l’on trouve NETH- “sœur” dans l’essai final201)]
  • nēþa (2) “sœur”202) (NETH-)
  • nia “mon, à moi”203) (NI-)
  • níce “auriculaire”204) (NIK- “petit” dans VT 47, p. 26) ; la source utilise níke « avec k orthographié comme en quenya »205)
  • #nimbe “blanc” – ce que le tel. com. nimbi donnerait
  • nimbi “blanc”206), altération de nimpĭ « qui sembl[ait] phonétiquement inappropriée » (NIK) ; classifié comme telerin, mais signifiant très probablement « telerin commun », l’ancêtre du sindarin et de l’amanya telerin
  • nin “(à / pour) moi”207) (NI-)

O

  • [occo (variante okko) “sept” ; version expérimentale, voir otoc(o)208) (OT-OK-)]
  • Olue “Olwë” (roi des Teleri)209) ; voir Olwe
  • Olwe « Olwe en telerin comme en quenya » (roi des Teleri)210) ; voir aussi Olue, Volwe
  • [ora – pas de traduction donnée, probablement un verbe “presser, souhaiter, désirer, se sentir transporté” ; « ? impersonnel » – lecture incertaine ; ce mot pourrait être obsolète dans la forme donnée211) (HOR- ?)]
  • ōre “cœur, entendement intime (dans un sens moral)”212) (ƷOR-)
  • orna “s’élevant, haut, grand”, voir Teleporno213) (OR-) ; dit être une « ancienne forme adjectivale » – peut-être pas d’usage commun en telerin
  • [osko “sept” ; version expérimentale, voir otoc(o)214) (OT-OK- avec « tk > sk en q., tel., sind. »)]
  • [otoc(o) – modifié en otos(o)215)]
  • otos(o) “sept”216) (OT-OS-); otos217)
  • otospe “dix-sept”218) (OT-OS, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • ototya “septième”219)220) (OT-OS-) avec substitution analogique de -tya à la place de -sya

P

  • [pae(n) – modifié en pai(n)221)]
  • pai(n) “dix”222) (KWA-)
  • paianya “dixième”223) (KWA-)
  • [palata – modifié en plata et biffé224)]
  • palta “passer la paume sensible sur une surface : palper, caresser”225) (< eld. com. pal’tā ; PAL-)
  • pāne “petite mouette, pétrel” (KWǢ- onomatopéique)226)
  • pār « poing ; main fermement serrée comme pour utiliser un ustensile ou un outil artisanal plutôt que le “poing” utilisé pour frapper »227)228) (KWAR-)
  • [paya(n) “dix”, une variante de pai(n) qui fut biffé, quoiqu’elle semble apparaître à nouveau dans le plus tardif paianya229) (KWA-)]
  • pen “homme”, manifestement dans le sens “personne”230) (KWENE-) ; a survécu uniquement dans quelques mots composés, voir aipen, arpen, ilpen
  • Pendi “Quendi” ; « a survécu uniquement comme mot érudit des historiens » ; « était utilisé par les Teleri seulement des périodes les plus reculées, parce qu’il avaient l’impression que cela signifiait les manquants, les pauvres (*PEN) »231) (KWENE-) ; « uniquement pluriel »
  • pentro “récitant, ménestrel”232) (< kwe-n-trō ; KWET-)
  • #pet- “dire, parler” ; voir pete, abapétima
  • pete “dit, parle” (aoriste)233) (KWET-)
  • pince “bébé, petit”, nom puéril de l’auriculaire – “petit doigt” (variantes vinice, vince)234) (PIKI- “petit”) ; la source utilise -ke avec « k orthographié comme en quenya »
  • plata « le plat de la main, la main tenue vers le haut ou l’avant, à plat et tendue (avec les doigts et le pouce235) serrés ou écartés) »236) (PAL-)

R

  • resta “champ ensemencé, terrain cultivé”237) (< eld. com. rezdā < reddā ; RED “disperser, semer”)
  • ría “couronne, guirlande”238) (< eld. com. rīgā ; RIG-)
  • riellë, -ríel “une jeune fille couronnée d’une guirlande festive”239) (RIG-)

S

  • #sil- “briller”, voir sīla
  • sīla “brille” (présent)240) (SIL-)
  • Soloneldi “Teleri” (pl.), lit. “#chanteurs de vagues déferlantes” (SOL-, NJEL-) ; qenya premier Solosimpi “les Flûtistes des côtes”241)
  • spalasta- “écumer, mousser” (SPAL-, SPÁLAS-)
  • spanga “barbe” (< eld. com. spangā ; SPÁNAG-)
  • spania “nuage” (SPAN-)
  • Spanturo “seigneur des nuages” (Mandos) (SPAN-) ; pas explicitement identifié comme étant telerin, mais contiendrait #turo “seigneur”
  • stalga “stable, ferme” (< stalga ; STÁLAG-)

T

  • #tancala résultante hypothétique de tankalā, le mot attesté est tancula
  • tancula “fermoir, broche”242) (< ta-n-klā ; TAK-)
  • tassa “index”243) (TAS- “pointer, indiquer” dans VT 47, p. 11)
  • tat “deux”244) (TATA-); une source légèrement postérieure donne tata
  • tata “deux”245) (< eld. com. (a)táta ; ATATA-)
  • tatya “deuxième”246) (< TATA-, ATTA-)
  • telep- “argent” (dans les mots composés)247) (KJELEP-) ; voir Teleporno, apparemment aussi #telp- ; voir Telperion
  • telepe “argent”248) (eld. com. kyelepē ; KJELEP-) ; la lettre publiée emploie l’orthographe erronée **telepi ; mais : « telpe (avec la syncope q.) devint la forme la plus usuelle parmi les Elfes de Valinor » ; voir II-5, I-3 pour une discussion plus en détail
  • [Teleporno “Celeborn”, “Arbre d’argent” → “argent” + orno < orna ; manifestement a > o dans les noms masculins249) (KJELEP-, OR-) ; probablement rendu obsolète par Telporno]
  • telpe “argent” (< eld. com. kyelep- ; KJÉLEP-)250)251)252), voir telepe ; II-5, I-3 pour une discussion plus en détail
  • Telperimpar “Celebrimbor”, lit. “Poing d’argent”253)254) (KJELEP-, KWAR-)
  • #telperin “argent” (adj.), isolé de Telperimpar
  • Telperion – l’arbre d’argent de Valinor255) (KJELEP-, RIG- ?)
  • [#telepin “argent” (adj.), isolé de Telepimpar ; voir telperin]
  • [Telepimpar “Celebrimbor”, lit. “Poing d’argent”256) (KJELEP-, KWAR-) ; modifié en Telperimpar]
  • Telporno “Celeborn”257) ; < telp- “argent” + orna ; voir Teleporno
  • tolle “#dépassant, gros garçon”, un nom puéril de l’index258) (TOL- “dépasser” dans VT 47, p. 26) ; variante hanna(ce)
  • [tolmo “pouce”259) (forme personnalisée de tolma ; TOL- “dépasser, se tenir debout (raide), lever la tête”) ; écrit sur une page rejetée de l’essai HFN ; modifié en nāpo ; comparer avec lepet, nāpa]
  • tolpe “dix-huit”260) (TOL-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”)
  • tolodya “huitième”261) (possiblement TOL-OD ; Tolkien était incertain à propos de la dernière consonne du radical, voir aussi VT 47, p. 31-32)
  • toloþ “huit”262) (#TOL-OÞ ; Tolkien était incertain à propos de la dernière consonne du radical, voir aussi VT 47, p. 31-32 ; peut-être faudrait-il plutôt lire #tolot (d-))
  • trumbe “bouclier” (< eld. com. turúmbē ; TURÚM-)
  • #turo “seigneur” (TUR-) ; peut être isolé de Spanturo s’il s’agit de telerin

Þ

  • þarma “main gauche”263) (KHJAR-, MAƷ-)

U

  • urus (urust-) “cuivre”264) ((U)RUS- « utilisé pour une variété de rouge brunâtre allant de ce que nous appellerions rouge brique à acajou »)
  • ulga “hideux, horrible” (ÚLUG-)
  • ulgundo “monstre, créature hideuse et déformée” (< eld. com. ulgundō ; ÚLUG-)

V

  • vāne – passé simple de auta- “partis / partit / partîmes / partîtes / partirent (dans un sens abstrait)”265) (< eld. com. ; AWA-)
  • Vaniai “Vanyar”, lit. “#les beaux / pâles” (pl.) ; « “beau” en référence à la chevelure et la couleur de peau ; […] cela signifiait “pâle, de couleur claire, pas brun ou sombre”, et cette implication de beauté était secondaire »266) (< eld. com. wanjā ; WAN-) ; « sans nul doute emprunté aux Ñoldor »
  • vante – passé simple de auta- “partis / partit / partîmes / partîtes / partirent (dans un sens physique)”267) (AWA-)
  • vanua – participe passé de auta- dans un sens abstrait : “parti, perdu, n’étant plus possédé, disparu, défunt, mort, passé et terminé”268) (AWA-)
  • vilverin “papillon” (WIL-)
  • vince – variante de vinice
  • vinice “#bébé” (diminutif), un nom puéril de l’auriculaire (variantes vince, pince)269) (WINI- “petit” → WIN- “jeune” dans VT 47, p. 26) ; la source emploie winike, winke « avec w, k orthographiés comme en quenya »
  • vō-, vo- – préfixe « employé dans des mots décrivant la rencontre, la jonction ou l’union de deux choses ou personnes, ou de deux groupes considérés comme des unités »270) (WO-) ; voyelle brève lorsqu’elle est inaccentuée
  • vola “un rouleau, longue vague”271) (#WOL- ??)
  • Volwe – connection d’Olwe avec vola ; « pas une “étymologie” sérieuse mais un genre de calembour ; car normalement le nom du roi n’était pas Volwe (eldarin commun *wolwē) mais Olwe »
  • #vomentie “rencontre ou jonction des directions de deux personnes”272) (WO-, MEN-, TEƷ- ?) ; isolé de vomentienguo “de notre rencontre”

Y

  • ye « pouvait être utilisé habituellement pour des paires ou préfixé [? sép.] et apparaissait devant chaque élément d’une liste »273) (lié à l’exclamation “Là !”)
  • yumpe « 12 »274) (YŪ-, KEWE- “nouveau, frais, renouvelé, répété”), variante de yūnece
  • yūnece « 12 »275)276) (< eld. com. yūneke, yū(e)neke « clairement le duel de 6 enek » ; YŪ-, EN-EK-) ; yúnec(e) dans VT 48, p. 8 (< yū-(e)nekē, yūnekē̆, yū-eneke) ; variante : yumpe

Voir aussi

Sur Tolkiendil

Sur le net

1) PE 19, p. 29–67
2) PE 19, p. 68–107
3) , 4) , 5) , 6) , 41) , 61) , 155) , 156) WJ, p. 371
7) VT 47, p. 13, 24
8) WJ, p. 380
9) , 23) , 49) VT 47, p. 13
10) WJ, p. 372, 375
11) , 12) , 19) , 21) , 238) , 239) PM, p. 347
13) , 213) , 247) , 249) , 252) , 255) UT, p. 266
14) UT, p. 265
15) , 42) , 45) , 116) , 250) Étym.
16) VT 42, p. 7
17) PE 17, p. 670
18) PM, p. 353
20) , 184) VT 49, p. 31
22) , 99) PM, p. 346
24) , 26) , 29) , 31) PE 17, p. 147
25) , 28) , 30) , 102) , 103) , 104) PM, p. 363
27) , 85) , 112) , 113) , 136) , 230) WJ, p. 375
32) VT 42, p. 26
33) , 87) , 94) , 120) , 146) , 176) , 185) , 195) , 199) , 205) , 234) , 244) , 258) , 269) VT 48, p. 6
34) , 35) , 37) , 38) , 39) , 40) , 265) , 267) , 268) , 270) WJ, p. 367
36) , 74) WJ, p. 364
43) , 46) VT 45, p. 7
44) PE 19, p. 48
47) , 174) PE 19, p. 101
48) , 82) , 83) , 84) WJ, p. 362
50) VT 47, p. 35
51) VT 47, p. 22
52) , 67) , 90) , 138) , 143) , 187) , 192) , 218) , 221) , 229) , 260) , 262) VT 48, p. 21
53) , 59) PM, p. 362
54) , 60) PM, p. 361
55) , 144) VT 42, p. 24
56) , 63) , 275) VT 47, p. 41
57) , 88) , 191) , 217) , 222) VT 48, p. 6, 21
58) , 91) , 178) , 193) , 219) , 223) , 246) , 261) VT 42, p. 25
62) , 132) , 209) WJ, p. 369
64) VT 48. p. 8
65) , 69) , 70) , 71) , 72) VT 48, p. 7
66) , 274) VT 48, p. 8
68) PM, p. 341
73) LRW, p. 188
75) , 77) VT 48, p. 26
76) , 151) , 153) , 224) , 256) VT 47, p. 23
78) , 162) VT 48, p. 24
79) VT 48, p. 30
80) WJ, p. 404
81) VT 46, p. 29
86) VT 45, p. 17
89) VT 48, p. 25
92) , 114) , 115) , 266) WJ, p. 383
93) WJ, p. 392
95) N.d.T. : mais er signifie plutôt « unique, seul » en quenya, tandis que min est le premier nombre d’une série ; cf. le nom Eru de l’Unique. On peut supposer pareille distinction en telerin.
96) , 118) , 142) PE 19, p. 45
97) PM, p. 340
98) PM, p. 346, 362
100) , 165) , 169) , 175) , 263) VT 47, p. 6
101) VT 41, p. 8
105) VT 39, p. 7, 19
106) , 173) VT 47, p. 20
107) PM, p. 359
108) , 109) , 110) , 111) , 141) VT 42, p. 8
117) PM, p. 360
119) , 122) , 123) , 183) , 196) , 237) PE 19, p. 91
121) , 202) VT 47, p. 14
124) , 125) , 127) , 128) , 129) , 130) WJ, p. 365
126) WJ, p. 376
131) VT 41, p. 16
133) VT 41, p. 13
134) , 135) , 203) , 207) , 211) , 212) , 233) VT 41, p. 15
137) VT 47, p. 11, 14
139) , 140) WJ, p. 394, 416
145) , 148) VT 47, p. 10
147) VT 42, p. 25, 26
149) , 180) , 181) , 186) , 189) , 204) , 243) VT 48, p. 5
150) VT 47, p. 27
152) VT 47, p. 10, 24
154) WJ, p. 382
157) , 161) , 164) , 201) VT 47, p. 12
158) , 160) VT 42, p. 10
159) UT, p. 263
163) , 240) , 272) WJ, p. 407
166) , 167) VT 47, p. 18
168) VT 39, p. 10
170) PE 18, p. 46, 97
171) , 172) VT 47, p. 7
177) VT 48, p. 6-8
179) WJ, p. 362, 371
182) VT 47, p. 28-29
188) VT 42, p. 25, 28
190) VT 47, p. 15
194) VT 47, p. 12, 32
197) VT 47, p. 32
198) VT 47, p. 12, 14, 32
200) VT 47, p. 32-33, 38
206) PE 17, p. 19, 49, 168
208) , 214) , 215) , 216) , 220) VT 47, p. 42
210) , 271) PM, p. 357
225) VT 47, p. 9
226) VT 45, p. 24
227) , 253) VT 47, p. 8
228) , 254) PM, p. 318
231) WJ, p. 375, 408
232) PE 18, p. 50
235) N.d.T. : en règle générale, le pl. angl. fingers ne désigne que les quatre doigts supérieurs de la main, le pouce étant compté à part, d’où la présente formulation.
236) VT 47, p. 8-9
241) LT1, p. 253
242) PE 18, p. 51,100
245) VT 42, p. 26-27
248) , 257) Lettre nº 347
251) PM, p. 356
259) VT 47, p. 28
264) VT 41, p. 10
273) VT 47, p. 31
276) VT 48, p. 8, 9
 
langues/langues_elfiques/telerin/enquete_langue_telerine_app2.txt · Dernière modification: 20/09/2012 10:41 par Elendil
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017