Lexique valarin-français

 Trois Anneaux
Compilé par Julien Mansencal
Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J.R.R. Tolkien.

Comme son nom l’indique, le valarin est la langue des Valar et des Maiar. Les Eldar n’en savaient pas grand-chose : il ne ressentaient pas le besoin d’apprendre cette langue, et seuls ceux qui s’intéressaient en détail aux langues en apprirent quelques mots. Il est dit que Fëanor en savait plus que quiconque à ce sujet, mais qu’il refusa de révéler son savoir à cause de sa querelle avec les Valar. Parallèlement, les Valar apprirent le quenya et réservèrent le valarin aux conseils les plus secrets, auxquels n’assistaient que rarement les Eldar. Ils désiraient en effet que les Eldar forgent de nouveaux mots au lieu d’emprunter des termes valarins (ce qui n’empêcha pas ce phénomène d’advenir).

La majorité de ce que nous savons du valarin est issu d’un texte tardif de J.R.R. Tolkien intitulé « Quendi and Eldar » et publié dans The War of the Jewels (WJ ou HoMe 11). Sauf autre indication, les références mentionnées entre crochets renvoient aux numéros de page de cet ouvrage. Lorsqu’il est indiqué « PM », la source du mot concerné se trouve dans The Peoples of Middle-earth (HoMe 12).

A

akašân n. « Il dit » (en référence à Eru). A donné en quenya axan « loi, règle, commandement ». [399]
aman adj. saint, béni. [PM, p. 357]
Amanaišâl adj. non marrie, non corrompue. Aþâraphelûn Amanaišâl : Arda telle qu’elle aurait été si Melkor ne l’avait pas marrie. [401]
Arǫmez théon. le Vala Oromë. Le sens de ce nom est inconnu. [400]
(a)šata- n. cheveu (lit. « poil de la tête »). [399]
ayanûz n. un de « l’ordre » des Valar et des Maiar, créés avant Eä. A donné en quenya aina « saint ». [399]
aþâra adj. fixé, prévu. A donné en quenya aþar, et dans le dialecte noldorin asar, « jour fixé, fête ». [399]
Aþâraigas n. Astro. chaleur prévue ; le Soleil, q. Anar. [401]
Aþâraphelûn n. demeure prévue ; Arda. Aþâraphelûn Amanaišâl : Arda telle qu’elle aurait été si Melkor ne l’avait pas marrie. [401]
Aʒûlêz théon. le Vala Aulë. Le sens de ce nom est inconnu. [399]

D

dâhan adj. haut, grand, noble. [417]
Dâhan-igwiš-telgûn topo. « haute pointe blanche » (lit.), le Taniquetil. On trouve aussi la forme Dahanigwishtilgûn. [417]
delgûmâ n. dôme ; plus particulièrement le « Dôme de Varda » qui surplombe Valinor. [399]
Dušamanûðân adj. marrie, corrompue. Aþâraphelûn Dušamanûðân : Arda telle qu’elle est, marrie par Melkor. [401]

E

ezel adj. vert. [PM, p. 356]
Ezellôχar topon. la colline où poussaient les Deux Arbres ; Ezellohar dans la langue des Hauts-Elfes de Valinor. [401]

I

Ibrîniðilpathânezel n. pr. l’un des Deux Arbres, q. Telperion. Contient de toute évidence l’élément iniðil, en référence à ses fleurs blanches. [401]
igwiš adj. blanc comme la neige. [417]
iniðil n. Bot. lys, ou toute autre grande fleur simple. A donné en quenya indil, de même sens. [399]
ithîr n. lumière. [401]

M

man adj. saint, béni. [PM, p. 357]
Mânawenûz théon. Celui qui est Béni, Celui qui est [le plus] en accord avec Eru ; le Vala Manwë. [399]
maχallâm n. trône ; plus particulièrement l’un des sièges des Valar dans le Máhanaxar. A donné en quenya ma[c]halma « trône ». [399]
mâχan n. autorité, décision autoritaire. [399]
Mâχananaškâd topo. « Cercle du Destin », où se réunissaient les Valar, q. Má[c]hanaxar. [401]
Mâχanâz, pl. Mâχanumâz n. autorité ; l’un des Aratar. [402]
mirub- n. vin. [399]
mirubhôzê- n. début d’un mot plus long inconnu, qui a donné le quenya miruvórë, miruvor. [399]

N

Næχærra n. pr. nom du cheval d’Oromë, q. Na[c]har. [401]

O

Oš(o)šai théon. écumant, spumescent ; le Maia Ossë. [400]

P

Phanaikelûth n. Astro. « miroir brillant » (lit.) ; la Lune, q. Is[th]il. [401]

R

rušur n. feu. [401]

S

šata- n. « poil de la tête » (lit.), cheveu. [399]
šebeth n. air. [401]

T

telgûn n. sommet, pic. [417]
tulukha(n) adj. jaune, doré. [399]
Tulukhastâz théon. « Celui aux Cheveux d’Or » (lit.) ; le Vala Tulkas. Composé de tulukha(n) et (a)šata. [399]
Tulukhedelgorûs n. pr. Laurelin, l’un des Deux Arbres. Contient de toute évidence l’élément tulukha(n), en référence à sa couleur dorée. [401]

U

ul(l)u n. eau. [400]
Ul(l)ubôz théon. le Vala Ulmo. Contient l’élément ul(l)u. [400]
uruš n. feu. [401]

Abréviations employées :

adj. : adjectif
Astro. : astronomie
Bot. : botanique
n. : nom
n. pr. : nom propre
théon. : théonyme
topo. : toponyme

Voir aussi sur Tolkiendil

 
langues/lexiques/valarin.txt · Dernière modification: 30/11/2013 16:04 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017