Tolkien : études de l'œuvre

Accessibilité

L'accessibilité des articles est indiquée par la couleur des anneaux : blanc, rouge ou noir.

Notes de lecture Notes de lecture : En tant que présentations ou compilations, ces articles sont les plus accessibles à tous les lecteurs. Aucune connaissance sur J.R.R. Tolkien n’est requise.

Articles de synthèse Articles de synthèse : Ces articles permettent d’avoir une vue d’ensemble du thème traité mais ils nécessitent une bonne connaissance des principales œuvres de J. R. R. Tolkien.

Articles théoriques Articles théoriques : La maîtrise globale des écrits de J. R. R. Tolkien est nécessaire pour bien saisir la portée des articles de cette catégorie, les sujets étant analysés de façon poussée par leurs auteurs.

Difficulté

La difficulté est représentée par le nombre d'anneaux colorés, de 1 (très facile) à 5 (très difficile).

Études biographiques

Tolkien et la Grande Guerre

Tolkien à quinze ans, un soldat en devenir

Lire l'article Tolkien à quinze ans, un soldat en devenir  Note de lecture John Garth, traduit de l'anglais par Vivien Stocker avec l'aide d'Hélène Chiale – mars 2014
Une photo récemment découverte nous présente J.R.R. Tolkien à l'âge de quinze ans dans le nouveau Corps des Cadets de son école, lancé en 1907 alors que les nations se préparaient à la guerre. Tolkien est l'une des quelque 120 figures anonymes sur l'image, mise au jour par le département d'histoire de la King Edward's School de Birmingham. Alison Wheatley, l'archiviste de l'école, a réussi à identifier son visage au milieu de la foule.
Lire la suite de cet article

Sam Gamegie et les ordonnances de Tolkien

Lire l'article Sam Gamegie et les ordonnances de Tolkien  Note de lecture John Garth, traduit de l'anglais par Vivien Stocker avec l'aide d'Hélène Chiale – avril 2014
Tolkien, comme un bon joueur de poker, gardait son jeu près de sa poitrine et en révélait très peu sur l'impact de son expérience sur sa fiction. Il pouvait moins s'en garder en privé, comme Humphrey Carpenter le montre dans sa Biographie de 1977, dans laquelle il cite Tolkien expliquant que Sam Gamegie était en partie inspiré des soldats qu'il avait connus durant la Première Guerre mondiale. La source précise de la citation a toujours été un mystère, une frustration pour les futurs écrivains sur Tolkien, comme moi-même, qui aiment avoir le contexte et des précisions.
Lire la suite de cet article

La Grande Guerre de Tolkien (documentaire vidéo)

La Grande Guerre de Tolkien  Note de lecture Elliot Weaver et Zander Weaver - novembre 2014
En 2014, un documentaire d'une demi-heure sur les expériences de J.R.R. Tolkien dans la Grande Guerre fut réalisée par Elliot Weaver et Zander Weaver d'Elliander Pictures, à l'occasion de l'exposition du centenaire de la Première Guerre mondiale à la King Edward's School de Birmingham. Nous vous le proposons accompagné de ses sous-titres en français traduits par nos soins.
Voir le documentaire vidéo

Tolkien et le TCBS au cœur de la Grande Guerre

Tolkien et le TCBS au cœur de la Grande Guerre  Note de lecture Tolkiendil - 2016
À l'occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale, nous vous proposons de suivre au jour le jour, le parcours de Tolkien et ses amis sur le front de la Somme, en nous basant principalement sur l'ouvrage Tolkien et la Grande Guerre de John Garth, ainsi que sur diverses autres biographies publiées en français et anglais. Cet évènement se déroule en partenariat avec le site JRRVF.
Lire la suite de cet article

Textes biographiques écrits par des membres de la famille Tolkien

Conférence sur J.R.R. Tolkien (1989)

Conférence sur J.R.R. Tolkien  Note de lecture Michael Tolkien, traduit de l'anglais par Vivien Stocker – juin 2016
Peut-être devrais-je commencer par présenter brièvement mes compétences. Je suis le fils du second fils de J.R.R. Tolkien, Michael. Je suis né en janvier 1943 et j’ai fréquemment vu mon grand-père jusqu’à sa mort en septembre 1973. La question que l’on me pose le plus souvent est de savoir si c’est un fardeau d’avoir un nom comme celui-ci, car des questions me seront inévitablement posées. J’espère que la teneur de mes propos apportera une réponse suffisante. En dehors d’une invitation à la Norwich School, il y a quelques années, c’est la première occasion que j’ai de faire une conférence formelle sur mon grand-père ; et ma relation avec lui et son travail est de celles qui défient tout type de routine. J’espère ainsi qu’il n’y aura pas trop de digressions déroutantes ; j’espère aussi que ce que j’aurais dit sera vu comme une série de points de départ pour de futures questions et commentaires.
Lire la suite de cet article

Essai autobiographique sur mon grand-père J.R.R. Tolkien (1995)

Essai autobiographique sur mon grand-père J.R.R. Tolkien  Note de lecture Michael Tolkien, traduit de l'anglais par Vivien Stocker – juin 2016
« Mon nom est TOLKIEN (pas -kein). Il s’agit d’un nom allemand (de Saxe), une anglicisation de Tollkiehn, c’est-à-dire tollkühn. Mais, sauf pour expliquer l’orthographe, ce fait est aussi trompeur que tous les faits bruts. Car je ne suis ni « téméraire » [comme ce nom l’implique] ni Allemand, quelle qu’ait été l’identité de certains ancêtres lointains… » Ces mots ne sont pas les miens et ne me concernent qu’en tant qu’héritier accidentel de ce nom. Je cite ces notes de mon grand-père à son éditeur américain, après que le chroniqueur littéraire du New-York Times eut fait quelques hypothèses stupides. Cela avait la saveur combative et pointilleuse de beaucoup de ce qu’il a dit ou fait, anticipant ce que je voudrais célébrer.
Lire la suite de cet article

Commentaire concernant « À propos de Christopher »

Lire l'article Commentaire concernant « À propos de Christopher »  Note de lecture Marcel Aubron-Bülles - traduit par Jonathan Fruoco - janvier 2013
Le 7 Janvier 2013, JPB, auteur sur TheOneRing.net, a publié un essai nommé « Concerning Christopher – An Essay on Tolkien’s Son’s Decision to Not Allow Further Cinematic Licensing of His Work ». J’ai été stupéfait par ses assomptions et je suis rapidement passé du déni à l’acceptation en passant par la colère, le marchandage et la dépression avant de décider d’écrire à ce sujet, et ce pour une simple raison : les assomptions mentionnées plus haut me paraissent fausses. Bien que j’ai d’abord tenté de répondre à certains commentaires, je me suis vite rendu compte qu’il me faudrait mettre sur papier ma propre position à ce sujet, tant un grand nombre des commentaires présentés trahissent un manque de connaissance sur les points que je voulais clarifier.
Lire la suite de cet article

Tolkien et le magnétophone à bandes

Lire l'article Tolkien et le magnétophone à bandes  Note de lecture Wayne Hammond & Christina Scull, traduit de l'anglais par Vivien Stocker – mars 2016
Ayant lu en ligne plusieurs commentaires erronés concernant à propos du fait que Tolkien utilisait et possédait des magnétophones à bandes, Christina a relu l’article « Recordings » de notre J.R.R. Tolkien Companion and Guide, ainsi que les informations en lien avec ce sujet dans d’autres parties des volumes du Reader’s Guide et du Chronology. Mais les commentaires ont rapidement disparu (ou, du moins, nous ne les trouvons plus), et puisque Christina avait fourni ce travail, nous avons décidé de transformer ce qui aurait pu être la base d’une réponse en un post de blog. La plus grande partie de ce contenu est dans le Companion and Guide, mais consolidé et augmenté d’informations supplémentaires.
Lire la suite de cet article

La valeur éducative de l'espéranto

Lire l'article La valeur éducative de l'espéranto  Note de lecture  Note de lecture  Note de lecture  Note de lecture Oronzo Cilli
La relation la plus connue entre Tolkien et l'espéranto est une série d'extraits d'une lettre publiée en mai 1932 dans la revue The Bristish Esperantist. En réalité, le merveilleux mensuel de l'Association britannique d'espéranto contient au moins deux autres informations utiles pour reconstruire les rapports entre le futur auteur du Hobbit et du Seigneur des Anneaux et la langue artificielle inventée par Ludwik Lejzer Zamenhof.
Lire la suite

Chronologie des écrits de Tolkien

Voir la chronologie des écrits de Tolkien  Note de lecture  Note de lecture  Note de lecture Vivien Stocker et Julien Mansencal
Cette chronologie vise à recenser les dates de tous les textes écrits de la main de Tolkien au cours de sa vie, y compris les manuscrits et autres brouillons.
Voir la chronologie

Tolkien raciste ?

Lire l'article Tolkien raciste ?  Article de synthèse  Article de synthèse  Article de synthèse  Article de synthèse Franck Mazas - décembre 2004
Depuis la sortie en 1954 - 1955 du Seigneur des Anneaux, nombreux furent les commentateurs à taxer sinon son auteur, du moins le livre, de racisme. Sans doute marqués par l’idéologie raciale nazie, encore dans toutes les mémoires, ils considéraient les Elfes et les Orques avec une extrême méfiance, bien compréhensible. Aujourd’hui cependant, de nombreuses publications posthumes, réalisées grâce à son fils Christopher, permettent de mieux cerner la personnalité du Professeur Tolkien.
Lire la suite de cet article

Études bibliographiques

Critique de Beowulf : traduction et commentaire suivi de Sellic Spell

Lire la critique de Beowulf  Note de lecture Michael D.C. Drout, traduit de l’anglais par Vivien Stocker - mars 2016
Les chercheurs savaient depuis longtemps que J.R.R. Tolkien avait traduit Beowulf en anglais moderne. De nombreuses personnes ont, au cours des ans, examiné les manuscrits de la traduction à la bibliothèque bodléienne ; quelques courts extraits du texte furent publiés dans d’autres contextes et, fin 2002, il fut annoncé dans les médias populaires que le présent critique était en train d’éditer le texte pour le publier. Mais pour un tas de raisons, ce ne fut pas avant 2014 que l’édition de Christopher Tolkien de la traduction en prose de Beowulf par son père, accompagnée d’un commentaire, de l’histoire Sellic Spell et d’un court poème intitulé « Le Lai de Beowulf », a paru.
Lire la suite de cet article

La première mythologie de la Terre du Milieu de Tolkien, 1915–1916

Lire l'article La première mythologie de la Terre du Milieu de Tolkien, 1915–1916  Note de lecture John Garth, traduit de l’anglais par Johan-Frédérick Hel Guedj – avril 2014
Au début, la Terre du Milieu de Tolkien pourrait sembler aussi différente du monde du Hobbit, du Seigneur des Anneaux et du Silmarillion, qu’un gland d’un chêne. Dans cet extrait de Tolkien et la Grande Guerre, je reconstitue la manière dont elle était structurée juste avant que Tolkien n’aille combattre à la bataille de la Somme pendant l’été 1916 — avant même le Livre des Contes Perdus qu’il commença juste après la bataille.
Lire la suite de cet article

L’épopée inachevée de Tolkien : “La Chute d’Arthur”

Lire l'article L’épopée inachevée de Tolkien : “La Chute d’Arthur”  Note de lecture John Garth - mai 2013
L’un des projets abandonnés de Tolkien était un poème épique ayant pour sujet la légende du Roi Arthur. Laissée de côté durant des décennies, La Chute d’Arthur a enfin été publiée. John Garth, biographe de Tolkien, revient sur la façon de dont elle a ouvert la voie au Seigneur des Anneaux.
Lire la suite de cet article

Correspondances des traductions françaises

Lire l'article Correspondances des traductions françaises  Note de lecture Tolkiendil - octobre 2012
Cet article établi la correspondance entre les noms originaux et les différentes traductions françaises dans les ouvrages de Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux (traductions de Francis Ledoux) et Le Hobbit (traduction de Daniel Lauzon) .
Lire la suite de cet article

Le Hobbit : une chronologie

Lire l'article Le Hobbit : une chronologie  Note de lecture Vivien Stocker - septembre 2014
Cet article tente d'établir une chronologie aussi précise que possible pour les événements contés dans le roman Le Hobbit.
Lire la suite de cet article

Index des cartes de la Terre du Milieu et d'ailleurs

 Lire l'article Index des cartes de la Terre du Milieu  Note de lecture Julien Mansencal & Vivien Stocker - octobre 2012
Il serait bien évidemment herculéen, sinon impossible, de recenser toutes les cartes jamais parues concernant l'univers créé par J. R. R. Tolkien. Il ne s'agit ici que de lister la plupart de celles de la main des Tolkien, père et fils, ainsi que les plus fameuses de leurs exégètes, celles qui reviennent le plus souvent dans les discussions.
Lire la suite de cet article

Découverte d'une carte de la Terre du Milieu annotée par Tolkien pour Pauline Baynes

 Lire l'article Découverte d'une carte de la Terre du Milieu annotée par Tolkien pour Pauline Baynes  Note de lecture Vivien Stocker - octobre 2015
Le vendredi 23 octobre 2015, le quotidien anglais The Guardian publiait sur son site un article annonçant la découverte d'une carte de la Terre du Milieu annotée par Tolkien et jusqu'alors inconnue. Cette carte, découverte dans le volume personnel du Seigneur des Anneaux de l'illustratrice anglaise Pauline Baynes et alors revendue pour la somme importante de 60 000 livres sterling (environ 83 000 euros), comportait de nombreuses informations nouvelles, mais faisait également la lumière sur certaines informations qui n'étaient jusqu'alors présentes que sur une carte dessinée par elle.
Lire la suite de cet article

L'Histoire de la Terre du Milieu

Lire l'article L'Histoire de la Terre du Milieu  Article de synthèse  Article de synthèse Irène de los Santos
Si l’ambition avouée de Balzac, avec sa Comédie Humaine, était de « concurrencer l’état-civil », celle de Tolkien aurait pu revendiquer la concurrence avec la géographie, l’histoire et la mythologie. Ce qui frappe d’abord le lecteur, quand il découvre l'œuvre de J. R. R. Tolkien, c'est l’ampleur exceptionnelle de l’imagination. Le monde que décrit Tolkien dans son œuvre maîtresse, Le Seigneur des Anneaux, est si vaste, si riche, si coloré et plein de détails qu’il semble littéralement inviter le lecteur au voyage vers la Terre du Milieu.
Lire la suite de cet article

L'évolution du Silmarillion

Lire l'article L'évolution du Silmarillion  Article de synthèse  Article de synthèse Nicolas Peuch et Julien Mansencal
Avant toute chose, il faut rappeler exactement ce qu’est le Silmarillion qui fut publié en 1977 par Christopher Tolkien, quatre ans après la mort de son père. Cet ouvrage posthume n’est pas la simple publication d’un texte achevé et cohérent de J.R.R. Tolkien, mais la « mise en forme » par son fils d’une « suite cohérente et qui se suffise à elle-même » à partir d’un ensemble de textes aussi différents par leur nature que par l’époque à laquelle ils ont été écrits.
Lire la suite de cet article

La composition du Silmarillion

Lire l'article La composition du Silmarillion  Article de synthèse  Article de synthèse Simon Ayrinhac – Novembre 2014
Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien, tel qu’il a été publié en 1977 par son fils Christopher, résulte de l’amalgame cohérent d’un ensemble de textes écrits par Tolkien au cours de sa vie. Ces textes, inachevés ou à l’état de brouillons pour la plupart, ont été publiés dans les Contes et légendes inachevés en 1980, mais surtout dans l’Histoire de la Terre du Milieu (HdTM), une série de 12 volumes publiée par Christopher entre 1983 et 1996. Parmi ces 12 volumes, 6 au moins sont consacrés à la genèse du Silmarillion. Cet essai est une tentative de détailler les sources du Silmarillion, chapitre par chapitre.
Lire la suite de cet article

Sellic Spell, ou le conte étrange de Fils d’ours

Lire l'article Sellic Spell, ou le conte étrange de Fils d’ours  Article de synthèse  Article de synthèse  Article de synthèse Éric Flieller - avril 2011
L’ours est un animal que J.R.R. Tolkien a mis plusieurs fois en scène dans ses écrits fictionnels. Pensons aux bien nommés Archie, Teddy et Bruno dans Monsieur Merveille, ou encore à l’Ours Polaire Karhu et ses neveux Paksu et Valkotukka, à l’onomastique plus savante, dans Les Lettres du Père Noël. Bien sûr, n'oublions pas Beorn dans Bilbo le Hobbit. Tolkien a d'ailleurs mis en scène un autre homme-ours dans une histoire intitulée Sellic Spell, malheureusement inédite à ce jour.
Lire la suite de cet article

Tolkien, plus wagnérien que Wagner

Lire l'article Tolkien, plus wagnérien que Wagner  Article de synthèse  Article de synthèse  Article de synthèse Tom Shippey - mai 2009
l y a bien longtemps, William Morris a déclaré que la légende de Sigurd et Gudrún, les Völsungs et les Nibelungs, méritait de devenir l'Iliade nordique, et il avait raison. Tout y était : le dragon Fáfnir et la valkyrie Brynhild, des loups-garous et des nains, les interventions mystérieuses d'une divinité borgne, une épée brisée puis reforgée, un trésor prodigieux, et par-dessus tout, un anneau magique porteur d'une malédiction.
Lire la suite de cet article

 
tolkien/etudes.txt · Dernière modification: 29/06/2016 09:30 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2016