La Chute d'Arthur — Chant IV – Vers 124 à 136 – p. 69

J.R.R. Tolkien, La Chute d'Arthur, édition de Christopher Tolkien,
Traduit de l'anglais par Christine Laferrière
Paris, Christian Bourgois éditeur, 2013
Avec l'aimable autorisation de Christian Bourgois Editeur

Thus came Arthur   at early morn
at last returning   to his lost kingdom.
On his shrounds there shone   sheen with silver
a white lady   in holy arms
a babe bearing   born of maiden.
Sun shone through them.   The sea sparkled.
Men marked it well,   Mordred knew it,
Arthur's ensign.   Yet his eyes wandered;
for the banner of Benwick   breathless looked he,
silver upon sable.   But he saw it not.
The fai flower-de-luce   on its field withered
drooping in darkness.   Doom came nearer.
The sun mounted   and the sails whitened.

Ainsi rentrait Arthur   aux premières lueurs,
qui regagnait enfin   son royaume perdu.
Sur ses voiles brillait   toute lustrée d'argent
dame vêtue de blanc   qui dans ses bras sacrés
portait un nouveau-né   par vierge enfanté.
Soleil les traversait.   La mer étincelait.
Hommes le remarquèrent,   Mordret le reconnut :
du roi Arthur l'emblème.   Mais son regard errait ;
de Benwick la bannière   fébrilement cherchait,
argentée sur fond noir.   Cependant, ne la vit.
La belle fleur de lis   sur fond d'écu fanait,
ployant dans les ténèbres.   Destin se rapprochait.
Le soleil s'éleva   et les voiles blanchirent.

 La Chute d'Arthur

 
tolkien/extraits/arthur/cht4v124.txt · Dernière modification: 19/09/2013 22:10 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017