La Chute d'Arthur — Chant IV – Vers 188 à 201 – p. 73

J.R.R. Tolkien, La Chute d'Arthur, édition de Christopher Tolkien,
Traduit de l'anglais par Christine Laferrière
Paris, Christian Bourgois éditeur, 2013
Avec l'aimable autorisation de Christian Bourgois Editeur

Then Gawain sounded   his glad trumpet.
His great galleon golden shining
as thunder riding   thrust among them
with wind behind her.   In her wake followed
lieges of Lothian,   lords and captains.
Oars were splintered.   Iron clave timber,
and ropes were riven.   With rending creash
masts dismantled   as mountain-trees
rushed down rattling   in the roar of battle.
Now grim Galuth Gawain brandished
his sword renowned –  smiths enchanted
ere Rome was built   with runes marked it
and its steel tempered   strong and deadly –
forth leapt he as fire   a flame wielding.

Gauvain fit retentir   son allègre trompette.
Son imposant galion,   tout d'or resplendissant,
tel le tonnerre en marche   d'un coup fraya entre eux,
souffle du vent en poupe.   Suivaient dans son sillage
les liges de Lothian,   seigneurs et capitaines.
Rames furent fendues.   Le fer trancha le bois,
lacérées furent cordes.   En déchirant vacarmes
les mâts se démontèrent,   tels des arbres-montagnes
s'écroulant en fracas   dans grondante bataille.
Puis lugubre Galuth   sitôt Gauvain brandit,
son épée renommée —   forgerons sorciers
avant que naquît Rome   l'avaient marquée de runes,
et trempé son acier,   lors robuste et fatal —
il s'élança tel feu   agitant une flamme.

 La Chute d'Arthur

 
tolkien/extraits/arthur/cht4v188.txt · Dernière modification: 19/09/2013 22:21 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017