Le Hobbit — Chapitre VI — p. 176

Traduit de l'anglais par Daniel Lauzon
Avec l'aimable autorisation de Christian Bourgois Editeur

 Un Warg (© John Howe)

À cet instant précis, les loups accoururent dans la clairière en hurlant. Tout à coup, des centaines d'yeux les observaient. Mais Dori ne laissa pas tomber Bilbo. Il attendit que celui-ci se soit hissé dans les branches, puis il sauta à son tour pour s'y accrocher. Juste à temps ! Un loup tenta d'arracher sa cape d'un coup de mâchoire, et faillit l'attraper. Au bout d'une minute à peine, une horde complète aboyait et bondissait furieusement tout autour de l'arbre, l'œil enragé et la langue pendante.

Mais même les Wargs sauvages (car c'est ainsi qu'on appelait les loups malfaisants qui sévissaient par-delà la Lisière de la Sauvagerie) ne peuvent grimper aux arbres. Pour l'instant, il étaient hors de danger. Heureusement, la nuit était chaude et sans vent. On ne reste jamais assis très longtemps dans un arbre sans ressentir de l'inconfort ; mais par temps froid et venteux, lorsque des loups vous tournent autour, c'est pratiquement un cauchemar.

Le Hobbit

 
tolkien/extraits/hobbit/ch6p176.txt · Dernière modification: 13/09/2014 13:33 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017