Arte en Terre du Milieu

En cette fin d'année 2014, l'actualité tolkienienne télévisuelle va être importante. Outre la chaîne France 5, avec un numéro spécial Tolkien de la Grande Librairie de François Busnel, la chaîne Arte va proposer pas moins de 2 documentaires : A la recherche du Hobbit, série en 5 parties de 26 min et J.R.R. Tolkien, des mots, des mondes, documentaire biographique de 52 min1).


Documentaire de Simon Backès
(France, 2014, 52mn)
Coproduction : ARTE France & Compagnie des Phares et Balises
Diffusion : le mercredi 3 décembre à 22H20
> Commander le DVD

J.R.R. Tolkien, des mots, des mondes

L’œuvre de Tolkien a suscité des lectures passionnées, qui traversent le temps et les générations. Derrière les adaptations à grand succès de Peter Jackson, c’est l’énormité à la fois multiforme et très cohérente de l’œuvre que l’on explore ici.

C'est l'histoire d'un homme en apparence aussi tranquille que possible, mais dont la vie intérieure fut pourtant d'une richesse immense. Un homme qui a laissé une œuvre gigantesque, et en partie inachevée - une tentative sans précédent de créer à lui seul une mythologie cohérente pour un pays entier. Nous chercherons à en retracer la genèse en interrogeant ses sources d'inspiration, écrites ou visuelles pour tenter de comprendre pourquoi le retentissement de cette œuvre fut et demeure si grand. Comment J.R.R. Tolkien est-il parvenu, par la seule force des mots à imposer si largement la présence d'un peu de magie au cœur d'un XXème siècle particulièrement désenchanté2) ?

A la recherche du Hobbit

Les photographies et les textes sont sous copyright de la société de production Cerigo Films et sont utilisés ici avec leur accord. Nous les en remercions.

Cerigo Films, une jeune société de production strasbourgeoise, est partie à la recherche du Hobbit. Une aventure extraordinaire qui débouche sur une série documentaire de cinq épisodes, diffusés en novembre sur Arte en même temps que la sortie du troisième épisode de la célébrissime trilogie.

Quelles sont les légendes qui ont inspiré Tolkien et lui ont permis de forger l’univers merveilleux des Hobbits et du Seigneur des anneaux ? Illustrateur de l’œuvre, John Howe est aussi le directeur artistique des films de Peter Jackson – le dernier volet de sa trilogie du Hobbit, La cinquième armée [sic], est attendu pour la fin de l’année. De la forêt de Brocéliande aux paysages fantastiques de l’Islande, John Howe nous emmène à la découverte des lieux et des histoires qui ont nourri l’imaginaire de Tolkien, ses propres dessins se mêlant aux prises de vue HD pour raconter le passage du réel à la fiction3). Le documentaire s'appuie sur l'expertise de Leo Carruthers, universitaire français et spécialiste de Tolkien ainsi que sur celle de divers autres chercheurs spécialistes en mythologie : David Day, Nicolas Mezzalira, Véronique Favero, etc.

Série documentaire d’Olivier Simonet (France, 2014, 5x26mn)
Coauteurs : Alexis et Yannis Metzinger
Production : WDR, CERIGO Films
Diffusion : Tous les dimanches à 12h00 à partir du 30 novembre

Présentation de la production

Les inconditionnels de la double trilogie cinématographique du Seigneur des Anneaux et du Hobbit le savent : ces films n’auraient jamais existé sans le Canadien John Howe. John Howe, c’est le dessinateur, celui qui a traduit le livre de Tolkien en illustrations, qui à leur tour deviennent personnages, costumes, objets, monstres et autres animaux fantastiques, décors de cinéma… Or John Howe est un ancien des Arts Déco de Strasbourg, désormais Haute École des Arts du Rhin (HEAR). Il y a découvert le Moyen Age, les vieilles maisons, la cathédrale et le château du Haut-Koenigsbourg qui vont tant l’inspirer.

Le Haut-Koenigsbourg, c’est aussi le terrain de jeu et le sujet de la première production cinématographique des deux frères Metzinger. Ils ont passé leur jeunesse dans le village viticole de Châtenois, sous la silhouette des célèbres remparts. Et ils y ont tourné leur premier documentaire : Le Seigneur du Château, où John Howe justement raconte sa passion pour un des plus célèbres châteaux forts d’Europe. Alors, quand en 2010, Yannis et Alexis ont proposé à l’illustrateur de les accompagner dans leur nouvelle aventure, il a tout de suite dit oui. Cette fois, il s’agissait de partir sur les traces du Hobbit à travers les lieux les plus mythiques du Moyen-âge européen : la forêt de Brocéliande, le château de Tintagel en Cornouailles, la Pfalz et la Lorelei sur le Rhin et bien sûr le Haut-Koenigsbourg. Sur les pas du plus averti des guides : John Howe himself4).

  • Épisode 1 : Les univers de Tolkien

Lieux de tournage :
Suisse : chez John Howe.
Nouvelle-Zélande : décors du Hobbiton et de la ville de Dale, parc régional de Kaitoke.
Royaume-Uni : Exeter College (Oxford).
France : château du Haut-Koenigsbourg (Bas-Rhin) et Abbaye de Vaucelles (Nord-Pas de Calais)

Dans ce premier volet, nous partons en Nouvelle-Zélande à la rencontre de John Howe, directeur artistique des films de Peter Jackson, dans les décors grandeur nature de la trilogie du Hobbit.

Alors que s'achève le tournage, John Howe arpente une dernière fois les décors créés à partir de ses dessins : le village des Hobbits, la cité de Dale qui sera bientôt détruite. Mais ce ne sont que des décors et des effets spéciaux.

À Oxford, au Royaume-Uni, le professeur Leo Carruthers nous révèle que l'écrivain Tolkien était aussi un professeur spécialiste des légendes anciennes. C'est dans ces légendes qu'il faut trouver ses sources d'inspiration, et dans les lieux qui les ont vus naître.

John Howe retourne alors en Europe à la recherche de ces lieux chargés d'histoire. C'est le début de sa quête.



(c) Cerigo Films

  • Épisode 2 : Brocéliande, la forêt magique

Lieux de tournage :


En France : à l'Abbaye de Vaucelles (Nord-Pas de Calais), au château de Comper et dans la forêt de Brocéliande (Morbihan)


Au début de ce second épisode, John Howe retrouve Leo Carruthers dans un lieu magique et hors du temps. L'artiste et le professeur évoquent la richesse de l'univers de Tolkien. Mais par où commencer ?

John Howe ouvre une première porte qui le mène directement dans la forêt de Brocéliande, en France. Il y rencontre le conteur Nicolas Mezzalira qui lui fait découvrir la légende de Merlin.

Les ressemblances avec le personnage du magicien Gandalf sont nombreuses : un personnage mystérieux et malicieux, aux pouvoirs bien plus vastes que ce que les humains peuvent percevoir.

Cette première étape achevée, John Howe retourne auprès de Leo Carruthers pour lui faire part de ses découvertes - mais il n'y a toujours aucune trace de Hobbit.

Pour John comme pour Leo, il faut donc poursuivre l'aventure…

(c) Cerigo Films

  • Épisode 3 : Sur les traces du roi Arthur

Lieux de tournage :

Au Royaume-Uni : au village de Tintagel et dans les ruines du château, au “King Arthurs Great Halls” et au “King Arthur stone” (Cornouailles).

Dans ce troisième épisode, John Howe retrouve Nicolas Mezzalira au château de Tintagel en Cornouailles, sur la piste de la légende du roi Arthur.

Avec Nicolas Mezzalira, nous découvrons l'origine des Chevaliers de la Table Ronde et de la Quête du Graal. Le roi Arthur a-t-il existé ? Au cours de cette enquête, John et Nicolas découvrent des liens troublants entre l'histoire et la légende.

Le professeur Leo Carruthers fait la lumière sur les liens qui existent entre ces légendes et la Communauté de l'Anneau dans Le Seigneur des Anneaux - liens que soulignent les dessins de John Howe.

John et Leo se retrouvent une nouvelle fois et évoquent la figure du héros chevalier, qui nous fait passer du roi Arthur à Siegfried, le héros de la légende des Nibelungen : telle sera la prochaine étape de la quête…

(c) Cerigo Films

  • Épisode 4 : L'or perdu du Rhin

Lieux de tournage :

Allemagne : châteaux de Pfaltz, Rheinfels, Marksburg et Drachenburg (Rhénanie-Palatinat), et Nibelungenhalle (Rhénanie-du-nord-Palatinat).

On retrouve John Howe en Allemagne, sur le Rhin romantique bordé de châteaux-forts.

Il rencontre l'écrivain canadien David Day, auteur de plusieurs ouvrages sur l'univers de Tolkien. Grâce à un drôle de guide qu'ils croisent de château en château, ils vont découvrir les grandes pages de la légende des Nibelungen.

John Howe et David Day réfléchissent aux liens entre la légende et l'univers du Hobbit, et notamment à l'anneau, symbole de pouvoir. Mais alors que la force et le pouvoir étaient valorisés au Moyen-Âge, pour Tolkien, homme du 20ème siècle, le pouvoir est synonyme de corruption.

John Howe et Leo Carruthers se rendent compte qu'il y a des ressemblances entre cette légende et le dragon Smaug que rencontre Bilbo le Hobbit. Faut-il aller voir du côté des dragons ?

(c) Cerigo Films

* Épisode 5 : Les créatures du Nord

Lieux de tournage :

Islande; Norvège : église de Borgund (Sogn og Fjordane).

Royaume-Uni : Exeter College (Oxford).

Dans ce cinquième épisode, John Howe et Leo Carruthers explorent une dernière piste du côté des dragons, des créatures et des légendes nordiques.

Cela nous emmène jusqu'en Islande où on retrouve Nicolas Mezzalira en compagnie de la chercheuse Véronique Favero. Tous deux évoquent les textes fondateurs que sont l'Edda et Beowulf. Ces légendes ont beaucoup inspiré Tolkien pour la création de la Terre du Milieu et de l'histoire.

John Howe achève sa quête à Oxford, là où Tolkien était étudiant puis professeur. C'est aux côtés des jeunes membres de la Oxford Tolkien Society qu'il trouvera enfin une réponse : et si le Hobbit était né de la seule imagination de Tolkien ? Et si ce n'était qu'un être ordinaire, sans passé mythologique, immergé dans un vaste monde de légendes ? À l'issue de cette quête, c'est nous-mêmes que nous découvrons derrière le visage des Hobbits, nous lecteurs, nous spectateurs, nous acteurs de la légende.


(c) Cerigo Films

 J.R.R. Tolkien, des mots, des mondes J.R.R. Tolkien, des mots, des mondes
Titre alternatif : JRR Tolkien : Créateur de mondes
Description
Documentaire réalisé pour Arte, diffusé le 3 décembre 2014.

En bonus, présence de la série radiophonique Pages arrachées à la correspondance de J.R.R. Tolkien réalisée pour France Culture en juillet 2013.
Réalisateur(s)Simon Backès
Studio(s)Compagnie des Phares et Balises
Date02 décembre 2014
Languefrançais
Zone2
Nb disques1
Durée120
Prix indicatif26.00 €
SitesAmazon.fr

 À la recherche du Hobbit À la recherche du Hobbit
Description
Cerigo Films, une jeune société de production strasbourgeoise, est partie à la recherche du Hobbit. Une aventure extraordinaire qui débouche sur une série documentaire de cinq épisodes, diffusés en novembre sur Arte en même temps que la sortie du troisième épisode de la célébrissime trilogie.
Réalisateur(s)Olivier Simonet, Alexis et Yannis Metzinger
Studio(s)WDR, CERIGO Films
Date2015 nov.
Languefrançais
Zone2
Nb disques2
Durée135
Prix indicatif19.99 €
SitesAmazon.fr

1) Il est par ailleurs probable que ces documentaires seront ensuite visibles dès après leur diffusion sur le site Arte+7, le service de replay de la chaîne.
2) Compagnie des Phares et Balises, consulté le 01/10/2014.
3) Programmation ARTE Rentrée 2014, consulté le 01/10/2014.
 
tolkien/news/arte_2014.txt · Dernière modification: 20/11/2015 13:47 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017