Marjorie et Mary Incledon, les cousines

Nom completMarjorie Incledon
Naissance 1891 - 1973
Nom completFrieda Mary Incledon
Naissance1895 - 1940
ParentsWalter Incledon et Edith Suffield

Marjorie et Friede Mary Incledon, dite « Mary », sont les filles d’Edith « May » Suffield, sœur de Mabel Suffield (la future femme de Tolkien), et de Walter Inbcledon, un homme d'affaire de Birmingham. Elles sont donc les cousines germaines de J.R.R. Tolkien

Marjorie naquit en 1891 à Edgbaston, dans le Staffordshire, et mourut en 1973 à Eastbourne, dans l’Est Sussex. Mary quant à elle, naquit en 1895 à Moseley, dans le Worcestershire, et décéda en 1940 d’un cancer, à Westminster.

Relations avec J.R.R. Tolkien

Très tôt les deux familles furent très liées. Peu après le premier anniversaire de Tolkien, May et Walter Incledon, accompagnés de la petite Marjorie, rendirent visite à Arthur et Mabel Tolkien dans l’État libre d'Orange où ils demeuraient alors. En 1899, tout comme Mabel l'avait fait après le décès d'Arthur, May décide de retourner en Angleterre puis de se convertir au catholicisme, laissant momentanément son mari en Afrique du Sud. À son retour, Walter, un anglican convaincu, découvre la conversion de sa femme et lui interdit alors de pratiquer sa nouvelle foi et d'approcher d'une église catholique. De plus, il coupe l'aide financière dont il faisait profiter Mabel Tolkien depuis le décès d'Arthur.

C'est lors de ses séjours chez les Incledon, à Barnt Green (Worcestershire) où la famille avait déménagé vers 1907, que Tolkien conçoit avec ses cousines ses premières langues imaginaires. C'est d'abord l’animalique, plus un code qu'une langue, qui consistait à remplacer les mots d'une phrase par des noms d'animaux. Après que Marjorie a perdu tout intérêt pour cette langue, Tolkien et Mary conçoivent un nouveau langage, plus élaboré, le nevbosh ou « nouveau non-sens ». Quelques décennies plus tard, Tolkien évoquera ces deux langues dans sa conférence « Un vice secret ».

Marjorie s’est faite connaître en tant que peintre1), travaillant notamment l'aquarelle et l'huile sur toile. Vers la cinquantaine, elle prit même des cours à l'école d'Arts de Brighton et fit plusieurs expositions. À l'âge de 80 ans environ, elle se retira dans une communauté « quasi-religieuse ». Mary, de son côté, a été la marraine de John, l'aîné de Tolkien.

Marjorie et Tolkien sont restés proches toute leur vie, ayant presque le même âge. Dans la lettre n°341 du 17 septembre 1972 qu'il lui adresse, il affirme son besoin urgent de s’échapper de la vie en communauté, évoquant ses années d’université, puis sa solitude dans une grande maison avec seulement son épouse et un aide-soignant, barricadés afin d’échapper aux fans et aux personnes néfastes. Elle est l'une des dernières personnes à l'avoir côtoyé avant son décès en septembre 1973.

Sources bibliographiques

par Yannick Chazareng

1) Art UK, Marjorie Incledon 1891–1973.
 
tolkien/portraits/cousines_incledon.txt · Dernière modification: 02/12/2017 19:05 par Druss
Partager sur
Nous rejoindre sur
https://discord.gg/cafByTS https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://www.instagram.com/Tolkiendil https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2018