Hilary Arthur Reuel Tolkien

par Yannick Chazareng

Nom completHilary Arthur Reuel Tolkien
Naissance et décès17 février 1894 à Bloemfontein (Afrique du Sud) - 1976 à Evesham
ParentsArthur Tolkien & Mabel Suffield Tolkien
Frères et sœursJ.R.R. Tolkien
ÉpouseMagdalen Tolkien, née Matthews
EnfantsGabriel, Julian & Paul

Portrait

L'enfance et l'adolescence

Hilary Arthur Reuel Tolkien est le deuxième enfant d'Arthur Reuel Tolkien et Mabel Tolkien, née Suffield. Il est né le 17 février 1894 à Bloemfontein, en Afrique du sud. Le climat humide et chaud ne convenant pas à Ronald, sa mère ramène ses deux enfants en Angleterre, du côté de Birmingham, et c'est là qu’en 1896, elle apprend le décès de son mari resté en Afrique du sud.

La famille s'installe à Sarehole, près de Birmingham. Sans figure paternelle, les deux frères deviennent très proches. Hilary n'hésitait pas, par exemple, à aller à la rencontre de son frère une lanterne à la main lorsque celui-ci rentrait tard de l'école, très éloignée de leur domicile. Les deux enfants prennent rapidement l'habitude de faire de longues promenades dans les environs, inventant des histoires à base d'ogres et de sorcières. Prairies, petites rivières, vieux moulin, un lac, des champs, tout est là pour développer le goût de l'exploration et l'imagination de deux jeunes garçons. Un agriculteur chez lequel ils chapardent des champignons et qui les chasse est ainsi surnommé l'Ogre noir. Le meunier, quant à lui, est l’Ogre blanc. Ces histoires seront par la suite compilées par Hilary dans un carnet de notes, avec des souvenirs plus tardifs, et publiées en 2009 de façon posthume après que son petit-fils Chris les a retrouvées dans un grenier.

Du fait de leurs maigres ressources, les enfants ne vont finalement pas rester à l'école St Philip de Birmingham. C'est leur mère qui leur fera l'école (langues, mathématiques, botanique, arts, foi catholique) à la maison, à partir de 1900. Leur mère ayant développé le diabète, Ronald est envoyé chez une tante et Hilary chez ses grands-parents maternels, les Suffield. À la mort de leur mère, en novembre 1904, ils sont hébergés dans différentes pensions de famille, se retrouvent un temps chez Beatrice Suffield, la veuve du plus jeune frère de Mabel. Tout ceci sous la tutelle du Père Francis Xavier Morgan, un proche de la famille, lequel estimait que la tante, qui n'appartenait à aucune obédience, pouvait procurer le foyer le plus sain pour les enfants alors que certains parents souhaitaient ramener les deux frères dans la sphère protestante.

Après un premier échec à l’examen d’entrée (« enfant rêveur et trop lent pour écrire »), Hilary intègre finalement la King Edward's School en janvier 1905. En 1908, le père Francis juge que les enfants n'étaient pas heureux chez Beatrice Suffield et leur trouve une place chez Mme Faulkner, qui avait parmi ses pensionnaires une certaine Edith Bratt, alors âgée de 19 ans, future épouse de Ronald. Du fait de la passion entre les deux jeunes gens, réprouvée par le Père Morgan, Ronald et Hilary doivent à nouveau partir. En 1910, Hilary quitte l'école pour intégrer l'entreprise de son oncle Walter Incledon, négociant en or et pierres précieuses, avant d’aller aider sa tante Jane Neave à s'occuper de la ferme Phoenix, qui appartenait aux Brookes-Smith dans le village de Gedling dans le Nottinghamshire. C’est d’ailleurs avec la tante Jane et les Brookes-Smith que Hilary et Ronald feront un voyage en Suisse lors de l'été 1911.

Les années de guerre et la vie dans la nature

Lors de l'entrée en guerre du Royaume-Uni contre l'Allemagne en 1914, Hilary est enrôlé dans le 16ème Régiment royal du Warwickshire en tant que clairon ; il est blessé par des éclats d'obus en 1916, en transportant des munitions sur la corniche de Passchendaele, en Belgique. Il remporte plusieurs médailles militaires, dont certaines semblent avoir été attribuées par erreur à « Folkien ». N'ayant pas d'épouse et plus de mère, c'est Edith, l'épouse de son frère Ronald, qui est la destinataire des courriers de l'armée le concernant. Il retourne en Angleterre le jour de son anniversaire en 1919.

Comme son frère, Hilary aime tout ce qui a trait à la nature. Après la guerre il achète un verger de pruniers près d'Evesham, dans le Worcestershire, d'où sa mère est originaire. Son frère, alors atteint de pneumonie, vient se reposer dans sa ferme en 1923. Il acquiert également une pépinière à Blackminster où il s'installe finalement. Il y restera jusqu'à la fin de sa vie. Il connaît des difficultés financières mais est profondément heureux avec son verger et tout spécialement avec ses arbres fruitiers. Certains fruitiers qu'il avait plantés dans les années 20 faisaient encore sa fierté alors qu'il avait plus de 80 ans. Il se marie avec Magdalen (Annie Madeline) Matthews le 5 juillet 1928, à Evesham, après l'avoir rencontrée au sein de la chorale de St Mary's Catholic Church, à Evesham. Fille d'un charpentier, elle travaille dans une épicerie de la ville. Ils ont trois enfants : Gabriel, né en 1931, Julian en 1935 et Paul en 1938.

La fin de vie, l'influence réciproque et l'œuvre posthume

Hilary et Ronald restent très proches toute leur vie, s'écrivant régulièrement. Il est la personne à laquelle Ronald écrit quand sa renommée et ses obligations professionnelles lui pèsent trop. En 1937, Hilary reçoit ainsi l'un des douze premiers exemplaires du Hobbit. Lorsqu’il adoptera un chien, il l’appellera Bilbo, ou bien Baggins quand il s’avère turbulent. Hilary continue à créer, notamment des dessins et des peintures, qui servent pour les cartes de vœux qu'il envoie à ses proches, rappelant en cela les habitudes de son frère.

Sa maison sert fréquemment de lieu de réunion pour la famille, sauf pendant la période de la Seconde Guerre mondiale. L’aîné de Ronald, John, profite ainsi de ses vacances pour venir chez son oncle et l’aider aux récoltes. Christopher Tolkien écrira à son cousin Gabriel que « parmi [s]es nombreux souvenirs de jeunesse, les meilleurs sont à Blackminster, en grande partie grâce à la gentillesse et l'amour de tes parents. Cela semble aujourd'hui des jours bénis et c'était probablement tout simplement le cas. » Le 5 avril 1970, son épouse Magdalen décède des suites d'une mauvaise chute. Son fils Gabriel et sa famille emménagent alors à Evesham pour vivre avec lui. Hilary survit 6 ans à sa femme, voyant régulièrement son frère jusqu’à sa mort en 1973, avant de décéder à son tour de vieillesse en 1976.

Une biographie d'Hilary, Wheelbarrows at Dawn: Memories of Hilary Tolkien, aurait dû sortir en 2009 en complément de Black & White Ogre Country: The Lost Tales of Hilary Tolkien, supervisée par Angela Gardner, mais a été annulée ou repoussée jusqu’à présent.

Hilary est le seul frère de Ronald, ce qui explique leur attachement mutuel très fort. D’aucuns auront noté leurs métiers respectifs — un érudit et un jardinier — qui sont à rapprocher de certains personnages du Seigneur des Anneaux

Bibliographie

  • Duriez Colin, « Tolkien, Hilary (1894-1976) » in J.R.R. Tolkien Encyclopedia, édité par Michael D.C. Drout, Taylor & Francis, 2006.
  • Carpenter Humphrey, J.R.R. Tolkien, une biographie, traduit par Pierre Alien, Bourgois, 1980.
  • GoodKnight Glen, « Review of Black & White Ogre Country », Mythlore 105/106, 2009.
  • Hammond Wayne G. & Christina Scull, « Tolkien, Hilary Arthur Reuel » in J.R.R. Tolkien Companion and Guide, Reader's Guide, HarperCollins, 2006.
  • Perrot Benjamin, « Tolkien, Hilary Arthur Reuel (1920-1984) » in Dictionnaire Tolkien, édité par Vincent Ferré, CNRS Éditions, 2012.
  • Tolkien Hilary, Black & White Ogre Country: The Lost Tales of Hilary Tolkien, édité par Angela Gardner, illustré par Jef Murray, ADC Publications, 2009.
  • Tolkien John & Priscilla Tolkien, The Tolkien Family Album, Hougthon Mifflin, 1992.
 
tolkien/portraits/hilary_arthur_reuel_tolkien.txt · Dernière modification: 18/02/2016 10:11 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017