Mabel Suffield Tolkien

par Maria Kayed

Nom completMabel Tolkien, née Suffield
Naissance et mort1870 - 14 novembre 1904 à Rednal
ParentsJohn Suffield et Emily Jane Sparrow
EpouxArthur Reuel Tolkien
EnfantsJohn Ronald Reuel et Hilary Reuel

Portrait

Mabel Suffield, la mère de Tolkien, naît en 1870, probablement dans la ville de Birmingham où une partie de la famille Suffield vivait. Elle est le quatrième enfant et la seconde fille de John Suffield et d'Emily Jane, parmi une fratrie d'au moins sept enfants : John (né en 1859), Roland (1870-1904), Emily Jane1) (1872-1963), William (1874-1904) et Rose (1879-1886).

Mabel passe son enfance à Birmingham où ses parents possèdent une mercerie-bonneterie dans le centre-ville. A l'âge de 18 ans, elle se fiance à Arthur Reuel Tolkien, de 13 ans son aîné. Elle le rejoint en Afrique du Sud dans l'état libre d'Orange - où il travaille comme banquier - en 1891, année de sa majorité. Le 16 avril de la même année, ils se marient dans la cathédrale de St. George du Cap.

Avec Arthur, elle a deux enfants : John Ronald Reuel (Ronald pour la famille et les proches) né en 1892, et Hilary Arthur Reuel, né en 1894. La santé fragile de Ronald, qui ne supporte pas le climat de l’Afrique du Sud, alliée à son propre désamour pour le pays pousse Mabel à repartir en Angleterre en 1895 accompagnée des deux garçons alors qu'Arthur reste en Afrique du Sud. Ils s’installent dans la petite villa des parents de Mabel à Birmingham. Un an plus tard, en 1896, alors que la famille s’apprête à retourner en Afrique, Arthur meurt d’un rhumatisme articulaire laissant Mabel et les deux enfants sans ressources.

Mabel continue d'habiter un moment chez ses parents avant de déménager durant l'été 1896 dans une petite maison de Sarehole, un village de la campagne de Birmingham où l'on trouve « moins de bruit et plus de verdure ». Elle prend en charge l’éducation des garçons jusqu’à l’âge où ils entrent à l’école. Trouvant en Ronald un élève insatiable, elle lui apprend à lire et écrire à un âge précoce - la belle écriture de la mère influencera celle du fils - les langues, dont le latin, ainsi que la botanique.

En 1900, elle se convertit au catholicisme, contre la volonté de sa famille, qui arrête alors de l’aider financièrement (les familles Tolkien et Suffield étaient toutes deux protestantes). Mabel et ses fils déménagent de la petite campagne paisible où ils habitaient vers la ville de Moseley, dans la banlieue de Birmingham, où ils habitent dans une maison proche de l'oratoire. En 1902, elle fait connaissance de l'un des prêtres de l'oratoire, le père Francis Morgan, qui se lie d’amitié avec la petite famille et leur offre son bon conseil ainsi qu'une aide financière. En 1903, Ronald obtient une bourse à la King Edward's School, et fait sa première communion.

L'année suivante, Mabel apprend qu’elle est atteinte d'une forme sévère de diabète dont le traitement n'existe pas encore. Le 8 novembre 1904, elle tombe dans un profond coma avant de mourir 6 jours plus tard, à l’âge de 34 ans. Elle est enterrée au cimetière de l’Église Catholique de St. Pierre à Bromsgrove. Les deux garçons sont laissés à la charge du père Francis Morgan, qui devient leur tuteur.

Bien que morte prématurément, Mabel a beaucoup influencé Ronald qui a reconnu plus tard que c'était grâce à elle et à son enseignement qu'il se découvrit une passion pour les langues et la nature. Il considérait sa mère comme une martyre du catholicisme : la foi de Mabel l'avait éloigné de sa famille et de ses proches, ce qui avait augmenté sa souffrance et l'avait réduite à un certain état de pauvreté auquel elle n’était pas habituée. Tout cela participa à accélérer sa mort.

Bibliographie

  • Carpenter Humphrey, J.R.R. Tolkien, une biographie, traduit par Pierre Alien, Bourgois, 1980.
  • Duriez Colin, « Tolkien (née Suffield), Mabel (1870-1904) » in J.R.R. Tolkien Encyclopedia, édité par Michael D.C. Drout, Taylor & Francis, 2006.
  • Hammond Wayne G. & Christina Scull, « Suffield family » et « Tolkien, Mabel » in J.R.R. Tolkien Companion and Guide, Reader's Guide, HarperCollins, 20062).
  • Timtcheva Viara, « Tolkien, Mabel (1870-1904) » in Dictionnaire Tolkien, édité par Vincent Ferré, CNRS Éditions, 2012.
  • Tolkien John & Priscilla Tolkien, p. 16-25, The Tolkien Family Album, Hougthon Mifflin, 1992.
1) Il s'agit de la fameuse Tante Jane, qui fut très proche de la famille de Tolkien tout au long de sa vie. Elle habita notamment une ferme nommée Cul-de-Sac dont Tolkien s'inspira pour nommer le smial de Bilbo. En 1962, Tolkien écrivit pour elle le recueil des Aventures de Tom Bombadil.
2) Voir aussi le corrigenda et l'arbre généalogique corrigé disponibles sur le site de Christina Scull & Wayne G. Hammond.
 
tolkien/portraits/mabel_suffield_tolkien.txt · Dernière modification: 18/02/2016 07:26 par Druss
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017