De Tuor et de sa venue à Gondolin

par Juliεη

Titre originalOf Tuor and his Coming to Gondolin
Date de rédaction 1951
PublicationContes et légendes inachevés : le Premier Âge
Période couverte472-495 1A
Autres titresDe Tuor et de la chute de Gondolin

Huor était le frère de Húrin, seigneur du Dor-lómin, au nord-ouest du Beleriand. En l'an 469 du Premier Âge, il partit en guerre contre Morgoth avec son frère et les seigneurs elfes du Hithlum, et il mourut lors de la funeste bataille de Nirnaeth Arnoediad. Apprenant la nouvelle, son épouse, Rían, s'en fut errer par monts et par vaux, éperdue. Recueillie par les Elfes Gris, elle accoucha d'un enfant qu'elle nomma Tuor, selon le vœu de son père. Elle le confia aux Elfes et quitta leur demeure pour aller mourir dans les solitudes d'Anfauglith, sur le tertre du Haudh-en-Ndengin où avaient été entassés les cadavres des victimes de la bataille. Vers cette période, les Orientaux, des hommes mauvais au service de Morgoth, s'établirent en Hithlum. Dès lors, la vie des Elfes et des Hommes cachés dans ces contrées se fit toujours plus rude et périlleuse.

Tuor (© Anke Eissmann)

Lorsque Tuor eut atteint l'âge de seize ans, les Elfes Gris décidèrent de fuir le pays et d'atteindre la Porte des Noldor, passage secret à travers les montagnes. Mais à peine furent-ils sortis de leur cachette que les serviteurs de Morgoth les surprirent et leurs donnèrent la chasse. Au cours de la fuite, Tuor fut capturé et traîné aux pieds de Lorgan, le chef des Orientaux, qui en fit son esclave. Trois ans plus tard, Tuor vit enfin une chance de s'évader ; il tua ses gardiens et s'enfuit dans les collines.

Quatre années passèrent encore, durant lesquelles Tuor vécut en fugitif et hors-la-loi au pays de ses pères, avant qu'il se décidât à le quitter. En son cœur, il avait toujours désiré découvrir le royaume caché de Turgon, le Haut roi des Noldor, mais il ne savait où diriger ses pas. Il suivit donc une source qui s'était mise à bouillonner alors qu'il avait entonné un chant des Elfes du Nord, mais ne tarda pas à se retrouver coincé face à une paroi rocheuse où le cours d'eau s'engouffrait par une faille très étroite. Toute la nuit il veilla, ne sachant que faire ; mais à l'aube, il rencontra deux elfes, Gelmir et Arminas. Ces derniers lui expliquèrent qu'il se trouvait face à la Porte des Noldor et le guidèrent à travers le passage secret qui suivait la rivière sous la montagne. Et lorsqu'il se retrouva de nouveau à l'air libre, il continua à suivre son cours, ainsi que des mouettes qui volaient dans le ciel. Ainsi parvint-il sans encombre aux abords de la Grande Mer.

Tuor à Vinyamar (© Ted Nasmith)

Tuor s'attarda longtemps dans les régions qui bordaient ces rivages autrefois habités par les Elfes. Mais à l'approche de l'automne, un autre signe lui apparut : il vit sept cygnes blancs qui volaient en direction du sud et qui le survolèrent de si près que leurs ailes l'effleurèrent. Tuor partit alors, longeant la côte vers le sud. Il atteint bientôt Vinyamar, la forteresse où avait vécu Turgon avant de partir fonder le royaume caché de Gondolin. Toujours guidé par les cygnes, Tuor entra dans la salle du trône. Il découvrit, suspendus au mur derrière le trône, un bouclier et un grand haubert, un heaume et une longue épée dans son fourreau ; il les prit et les revêtit. Et lorsqu'il sortit de la salle, les cygnes lui rendirent hommage avant de s'envoler vers le nord.

Ulmo (© John Howe)

Tuor se dirigea ensuite vers le rivage et le Vala Ulmo vint à sa rencontre. Il le manda comme émissaire auprès de Turgon, car la Malédiction de Mandos était sur le point de se réaliser : toutes ce que les Noldor avaient établi au Beleriand allait s'effondrer et leurs espérances, dans leur guerre contre Morgoth, s'évanouir. Il lui envoya également un guide, Voronwë, un elfe naufragé, seul rescapé du dernier navire parti vers l'Ouest afin de demander l'aide des Valar. Tous deux quittèrent les rivages de la Mer Immense et s'en allèrent vers l'est.

Le nord du Beleriand était envahi par les serviteurs de Morgoth, ce qui rendit la traversée du pays périlleuse pour Tuor et Voronwë; d'autant plus qu'un rude hiver, venu du royaume de l'Ennemi, s'abattit sur eux. Ils passèrent à travers les montagnes de l'Ered Wethrin, avançant toujours plus lentement et plus péniblement dans la neige et le vent glacial. Les hordes d'Orques qui rôdaient dans les parages sentirent leur présence et leur donnèrent la chasse. Mais, couverts du manteau qu'Ulmo avait donné à Tuor, ils leur échappèrent et bientôt parvinrent en vue des hautes montagnes qui dissimulaient Gondolin.

Gondolin (© Ted Nasmith)

Tuor et Voronwë pénétrèrent sous les falaises par une faille qui donnait sur un tunnel. Là, ils furent découverts par le gardien Élemmakil. Il les conduisit jusqu'à une première porte, la Porte de Bois. Ils la franchirent, et Tuor vit qu'ils se tenaient au bord d'un immense ravin. Ensuite, par un chemin escarpé, ils parvinrent à la Porte de Pierre et ainsi franchirent, les unes après les autres, les Portes de Bronze, de Fer, d'Argent, d'Or et d'Acier. Tuor put alors contempler dans le lointain la cité de Gondolin, environnée de neige au cœur de la vallée de Tumladen.

Histoire externe

Le récit original de la chute de Gondolin fut le premier texte concernant le Légendaire qu'écrivit Tolkien, vers 1916-1917 (publié dans Le Second Livre des Contes Perdus). Lors d'une période de grande fécondité créative, vers 1951-1952, il tenta d'écrire une nouvelle version de ce récit, vraisemblablement avec l'ancien conte devant lui, mais il ne dépassa pas l'arrivée de Tuor à Gondolin. Tolkien avait intitulé ce texte « De Tuor et de la Chute de Gondolin », mais son caractère inachevé a incité Christopher Tolkien à le rebaptiser « De Tuor et de sa venue à Gondolin » pour sa publication dans Contes et légendes inachevés. Il y joint un résumé des brèves indications laissées par son père pour la suite de l'histoire, qui permettent d'entrevoir la beauté qu'aurait eu le récit s'il avait été terminé.

 
tolkien/resumes/cli/de_tuor_et_de_sa_venue_a_gondolin.txt · Dernière modification: 01/11/2010 23:16 par manthanomenos
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017