Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge

par « Gothmog »

Titre originalOf the Rings of Power and the Third Age

Au commencement d’Arda, Melkor le Vala, plus connu par la suite sous le nom de Morgoth, séduisit Sauron le Maia pour en faire son vassal. Celui-ci devint le plus fidèle et le plus redoutable de ses serviteurs, car il pouvait revêtir maintes formes physiques et ainsi tromper ses ennemis et se faire passer pour un allié.

Lors de la chute de Morgoth, Sauron se rendit à Eönwë, le héraut de Manwë, et demanda le pardon pour ses actes. Mais Eönwë n’ayant pas l’autorité pour en décider, il ordonna à Sauron de se rendre à Valinor pour y subir le jugement de Manwë. Mais Sauron, craignant la colère des Valar, alla se cacher sur la Terre du Milieu. Ainsi disparu le dernier espoir de toute rédemption pour Sauron.

Après la Grande Bataille, les Elfes édifièrent le port de Mithlond et y construisirent de nombreux navires. Et lorsqu’ils voulaient quitter la Terre du Milieu, ils s’y rendaient et embarquaient pour les Terres Immortelles. Ils fondèrent également un royaume durable : Eregion. Et Khazad-dûm, la grande cité souterraine des Nains, se trouvant à proximité, une amitié nouvelle naquit entre les deux peuples, amitié qui fit leur richesse. Là, les artisans de la Confrérie des Orfèvres surpassèrent en talent tous leurs pères, hormis Fëanor. Le plus célèbres d’entre eux fut Celebrimbor.

Là où résidaient les Elfes, la Terre du Milieu connut la paix. Mais Sauron, croyant que les Valar avait délaissé une fois de plus les Enfants d'Ilúvatar, reprit confiance. Il corrompit les Humains de la Terre du Milieu, mais craignait toujours les Númenóréens. Il voulut corrompre les Elfes à leur tour car ceux-ci possédaient de plus grands pouvoirs que les Hommes. Il alla donc parmi eux sous l’apparence d’un être sage et noble. Ce sont les artisans d’Eregion qui écoutèrent le plus les conseils de Sauron. Grâce à lui, ils forgèrent maintes choses merveilleuses qui surpassèrent toutes leurs anciennes créations.

Et sous la direction de Sauron, ils forgèrent les Anneaux de Pouvoir. Mais celui-ci forgea en secret l’Unique, qui gouvernait tout les autres. Il y mit beaucoup de sa force et de sa volonté pour surpasser le pouvoir des anneaux des Elfes afin de voir et diriger les pensées des autres porteurs. Mais les Elfes découvrirent la supercherie et enlevèrent les anneaux qu’ils avaient au doigt. Sauron, prit de rage, leur ordonna de lui donner tous les anneaux. Heureusement, les Elfes parvinrent à s’enfuir avec trois anneaux, les plus puissants : Narya, Nenya et Vilya. On les cacha et l’on ne les employa plus ouvertement tant que Sauron fut en possession de l’Unique. Ainsi, ils furent préservés de toute souillure.

Dès lors, la guerre s’abattit sur les Elfes et Eregion fut dévasté par les armées de Sauron. Elrond fonda Imladris qui fut l’un des dernier refuge pour les Elfes. Sauron rassembla alors tous les anneaux qui lui restaient, les maudit et les distribua aux Nains et aux Hommes, espérant ainsi les gagner à sa cause. Il ne parvint pas vraiment à mater les Nains, bien que leur amour de l’or et leur rage fissent assez de mal pour que Sauron puissent en tirer profit. Les Hommes, eux, tombèrent et les neuf puissants qui avaient reçu un anneau devinrent bientôt les Nazgûl, les Spectres de l’Anneau. Sauron se proclama alors Roi de la Terre. Il régnait par la force et se constitua une armée en rassemblant les créatures maléfiques de Morgoth et bientôt les Orques se multiplièrent par millier. Beaucoup d’Elfes s’enfuirent à Mithlond et nombre d’entre eux traversèrent la mer. Malgré cela, Sauron n’osa pas attaquer les Ports, Gil-galad recevant l’aide des Númenóréens. Presque tous les Humains du Sud et de l’Est tombèrent sous son emprise et vécurent dans la peur.

Mais Sauron fut pris en otage et amené à Númenor par Ar-Pharazôn. Là, il corrompit les Númenóréens qui se révoltèrent contre les Valar. Mais ils n’avaient pas prévu une si grande colère de leur part et lorsque Númenor fut englouti comme il est raconté dans l’Akallabêth, Sauron dû sacrifier son enveloppe physique pour pouvoir s’échapper. Lorsqu’il revint en Terres du Milieu, il constata alors que Gil-galad avait conquis de nombreux territoires et se réfugia alors au Mordor pour préparer la guerre.

Malheureusement pour lui, Elendil et ses fils, Isildur et Anárion, qui n’avaient pas écouté les perfides paroles de Sauron furent épargnés lors de la submersion de Númenor et rejetés sur la Terre du Milieu. Ils y fondèrent deux royaumes : l’Arnor au Nord et le Gondor au Sud. Ils étaient amis avec les Elfes et devinrent puissants. Mais bientôt Sauron reprit une forme physique, et celle-ci était terrible car il avait perdu sa belle apparence pour échapper à la submersion de Númenor. Ses armées étaient prêtes et il les lança à l’attaque du Gondor. Le Royaume fut balayé et les quelques survivants rejoignirent Gil-galad et les Elfes. Ils formèrent alors la Dernière Alliance. L’armée ainsi constituée des Elfes et des Hommes partit pour le Mordor. Le siège de la forteresse de Sauron dura sept ans, au terme desquels, Sauron lui-même sortit et tua Gil-galad et Elendil. Anárion mourut aussi, mais son frère, Isildur parvint à hauter l’Unique de la main de Sauron. Celui-ci du abandonner son corps une fois de plus et il dû attendre de très nombreuses année avant de retrouver une nouvelle forme physique. Ainsi commença le Troisième Âge.

Cependant, Isildur ne voulut pas détruire l’Anneau Unique et il le garda pour lui. Bientôt, Isildur fut pris en embuscade par des Orques et tué. L’Unique disparu dans le grand Fleuve, l’Anduin. Lentement, les royaumes d’Arnor tombèrent et il ne resta de son peuple que des êtres étranges qui se cachaient dans les terres incultes. Gondor se maintint un moment au sommet de sa gloire puis déclina à son tour. On cessa de surveiller le Mordor et le mal y grandi de nouveau. Minas Ithil tomba et Osgiliath fut désertée. Il ne resta plus que Minas Anor qui fut renommé Minas Tirith. Celle-ci défendait le Fleuve et ainsi les terres à l’ouest de l’Anduin purent être en paix. Les Rohirrim s’établirent au Nord du Gondor et aidèrent la cité à résister.

Sauron réapparut en premier à Mirkwood. La forêt tomba dans la nuit et on l’évita. On craignait le Sorcier de Dol Guldur sans savoir l’immensité du danger. À partir de ce moment apparurent les Istari, les Mages. Ils étaient les envoyés des Valar pour contrer Sauron. Ils avaient l’apparence de vieil homme, âgé mais vigoureux. Ils étaient plusieurs mais seuls deux d’entre eux eurent une véritable importance dans ce récit. Ils se nommaient Mithrandir et Curunir. Mithrandir fréquentaient plutôt les Elfes alors que Curunir lui était plus proche des Hommes. Ce fut Mithrandir qui découvrit que le Sorcier de Mirkwood était en fait Sauron. Le Conseil des Sages appelé Conseil Blanc fut réuni. Y vinrent Elrond, Galadriel, Cirdan, Mithrandir, Curunir et quelques autres princes Elfes. Mithrandir révéla sa découverte et pressa le Conseil d’agir vite contre Sauron pendant que l’Unique était perdu, car il craignait qu’il ne soit retrouvé, mais Curunir leur conseilla d’attendre et d’observer prétextant qu’il avait disparu à jamais dans les profondeurs de l’océan. Rien donc ne fut entrepris. Mais en réalité, Curunir voulait retrouver l’Unique pour lui et gouverner la Terre du Milieu.

Il découvrit que Sauron fouillait le Fleuve là ou Isildur avait péri et pris peur qu'il ne le trouve. Alors lorsque Mithrandir redemanda au Conseil d’attaquer Sauron, Curunir le soutint, voulant chasser Sauron de Dol Guldur, situé trop proche de l’Anduin. Sauron fut chassé, mais ils avaient frappé trop tard, car Sauron avait prévu leur attaque et se réfugia au Mordor où il rétablit ses forces.

C’est alors que l’Anneau Unique fut retrouvé par un petit pêcheur appartenant à la race des Hobbits, à laquelle nul sage hormis Mithrandir n’avait jusqu’alors prêté attention. C’est ce qui lui permit d’en entendre parler avant tout le monde. Mais, il fut pris de peur, car il savait qu’aucun sage ne pourrait le dominer sans tomber dans le mal et devenir un tyran comme Sauron, ni le cacher indéfiniment. De plus les sciences des Elfes et des Nains étaient incapables de le détruire. Sauron su bientôt où se trouvait l’Unique et envoya les Nazgûl le récupérer. C’est ainsi que débuta la Guerre de l’Anneau. Lors de cette guerre relatée en partie dans le Seigneur des Anneaux, Aragorn, l’héritier d’Isildur se dressa contre Sauron et devint le Capitaine des Hommes. Après de nombreuses batailles où fut défait le traître Curunir et fut tué le Seigneur de Morgûl, Aragorn conduisit les armées de l’Ouest devant les Portes Noires de Mordor. Mais ils perdirent cette bataille. Cependant la Terre du Milieu fut sauvés par les Hobbits, car Mithrandir avait chargé l’un d’eux de conduire l’Anneau Unique à la Montagne du Destin et de l'y jeter. Et avec un serviteur et compagnon, il y parvint finalement et l’Unique fut détruit. Sauron fut alors à jamais vaincu et les armées d’Aragorn furent sauvées.

Ainsi se termina le Troisième Âge et le temps des Elfes.

← AkallabêthLes Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge

 
tolkien/resumes/silm/anneaux.txt · Dernière modification: 13/08/2012 10:37 par Zelphalya
Partager sur
Nous suivre sur
https://www.facebook.com/Tolkiendil https://www.twitter.com/TolkiendilFR https://plus.google.com/+Tolkiendil http://www.youtube.com/user/AssoTolkiendil
Tolkiendil - http://www.tolkiendil.com - Tous droits réservés © 1996-2017